RSS
RSS

Bestiae autem gemens

Tout autour de Niflheim, du centre ville aux alentours boiseux, des créatures étranges ont été aperçues semant la terreur et le désordre. Des couleurs vives, des comportements douteux et par-dessus tout un rapport presque logique avec La Mort pour les Reloads, elles semblent pour certaines perdues, prêtes à attaquer pour d’autres. Qui sont-elles ? Que veulent-elles ? En tout cas, il serait bon de ne pas trop les chercher… Prenez garde, faites attention ; et si vous avez un tant soit peu d’intelligence, courez.


 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Humains Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi je suis là ?? - Isaïah Abahel


Messages : 17
Métier : Décorateur d'intérieur
Humeur : Créatif

Double(s) compte(s) : Icilio M. Pierce
avatar
Human
Mer 9 Aoû - 22:16

Isaïah Abahel
Hm... ok, mais pourquoi ?...
• Nom : Abahel
• Prénom : Isaïah
• Surnom : Isa'
• Âge : 19 ans
• Plutôt : ... compliqué. Il est demi-sexuel. C'est à dire qu'il a besoin d'être in love pour ressentir du désir pour quelqu'un et même quand il aime ce fameux quelqu'un, ce n'est pas si simple, il faut qu'il ressente quelque chose de fort sur le moment... sinon, et bien... ça ne fonctionne pas. Du coup, s'il n'est pas amoureux de vous, votre côté sexué ne l'intéresse absolument pas. Il est actuellement puceau donc votre histoire d'uke, seke, seme... why ??

• Origine(s) : Anglo-Israëlien
• Métier : Décorateur d'intérieur
• Groupe : Humain
• Particularité: Autiste Asperger

• Pouvoir et description : A effacer si vous êtes humain !
• Malus : Un pouvoir n'est jamais tout rose
• Position de la marque et description : ICI
• Âge de la mort : ICI
• Cause(s) de la mort : ICI

Un jour...  J'tassure !

►►

Mon pseudo sur le net : J'en ai paaas
Age: 24 ans
Présence sur le forum : Tous les jours pendant les vacances, uniquement le week end de septembre à mai (fac oblige)
Que pensez-vous du forum : Sei, je t'aime  
Ah pardon, ce n'était pas la question

(je vous aime tous, vous faites tous un excellent travail ! ça faisait longtemps que je n'avais pas trouvé un forum rp aussi bien fait/géré, avec des membres tous aussi cools, sympas ou bizarres les uns que les autres ! (oui, Tyty, tu es visé par le bizarre. Mais je t'aime quand même   )

Le personnage sur mon avatar est : Ivan Kareline (Tiger and bunny)
Le code est :
Si vous le connaissez bien, vous savez qu'Isaïah peut être un type sympas si on ne se focalise pas trop sur tous les petits détails qui font sa particularité et peuvent à priori perturber. Certes, ce n'est pas toujours évident pour communiquer avec lui... le sarcasme ? L'ironie ? L'humour ?? Vous pouvez essayer mais ça ne donnera pas grand chose. Il lui faut des mots qui veulent dire ce qu'ils sont censé dire, sinon on ne s'en sort plus ! Les métaphores ? ça il saisit, il a apprit à les comprendre, il aime bien en utiliser lui aussi... un peu trop peut être, du coup s'il se lance, c'est vous qui ne comprendrez plus rien. Parfois vous avez l'impression... de ne pas être sur la même longueur d'ondes et ce n'est pas qu'une impression, il faut s'y habituer. Isaïah a du mal à se mettre à votre place, à vous offrir de la réciprocité. Intellectuellement il comprend ce que vous lui dites ressentir, il a en tête les différentes émotions, réactions que cela peut provoquer chez vous avec les avantages et inconvénients qui peuvent aller avec mais... il ne les ressent pas. Attention à ne pas mal comprendre, il ressent toute émotion humaine comme n'importe quel humain mais c'est qu'elles sont rarement en adéquation avec ce que les autres ressentent, elles ratent des trains... entiers. Vous êtes super triste parce que votre chien s'est fait écrasé par une voiture ? Il sera incapable de savoir quoi faire pour vous réconforter et tentera de vous remonter le moral avec des méthodes logiques alors que vous auriez besoin d'empathie. Il comprendra mais... dans son petit coeur, il n'y a pas grand chose qui se passera, il ne sera pas triste pour vous alors que vous le surprendrez à pleurer toutes les larmes de son corps quand le chien du film qu'il regarde se fait tuer, quelques minutes après. Pourtant, vous savez que vous pouvez compter sur lui, même s'il donne l'impression de ne pas toujours comprendre ce qu'il vous arrive, vous savez qu'il n'hésitera pas une seconde à vous venir en aide s'il peut faire quelque chose pour vous. Il est seulement maladroit et ne comprend pas trop ce que l'on attend de lui mais il essaye vraiment et ça l'agace terriblement de ne jamais vous comprendre et de toujours tomber à côté dans ses réactions ou dires. C'est quelqu'un affectueux mais à sa façon, tout se passe dans ces regards plein d'amour qu'il vous lance, la franchise de ses mots qu'il vous offre à coeur ouvert et la possibilité de rester avec lui. Au début, vous trouviez ça bizarre qu'il fuisse les contacts physiques et les autres, même avec vous -son bon ami. Souvent vous vous dites que ce ne doit pas être facile pour lui et vous ne comprenez pas toujours pourquoi il se replie autant sur lui même si quelqu'un entre en contact direct avec lui, le colle ou insiste pour sociabiliser. Vous voyez qu'il fait des efforts et que ces efforts payent. Enfant, ces situations le faisait entrer dans une crise de pleurs ou de colère... maintenant qu'il est adulte, il prend énormément sur lui, il gère. Vous repérez seulement aux signes de nervosité et à la multiplication de mouvements un peu sortis de nul part qu'il le vit mal, que ça l'insupporte au plus au point... mais tout au plus il passe pour quelqu'un de froid et hautain si on ne le connait pas, si on n'est pas au courant. Si on ne sait pas qu'Isaïah est autiste, autiste asperger.

Concrètement, ça ne veut pas dire grand chose puisque la majorité de la population humaine ne sait pas de quoi il s'agit. Pendant longtemps on a pensé qu'il s'agissait d'un trouble mental,
on rangeait l'autisme et ses différentes formes dans les pathologies psychologiques et bien qu'on sache aujourd'hui qu'il s'agit d'un trouble neuro-développemental peu de gens ont suivis la mise à jour. Alors non, Isaïah n'a aucun problème psychologique. Il n'est pas fou ni dangereux non plus. Non, il ne passe pas ses journées à se taper la tête dans le mur parce qu'il est débile, en fait il a même un haut potentiel, il est considéré comme surdoué. Ça lui arrive d'avoir des gestes ou des comportements qui pourraient sembler inappropriés mais pour lui ils sont normaux, ils lui permettent de se calmer, de ne pas paniquer, de pouvoir rester intégré dans la société. Un bébé a besoin de téter pour se calmer, un stressé de la vie se rongera les ongles, on mangera de la glace pour d'autres ou on écoutera de la musique: lui aussi a développé des astuces pour se calmer, une pour chaque degré de conflit interne qu'il doit gérer. Il tripote excessivement une partie de son corps, ses mains généralement ou ses vêtements. Cela lui arrive régulièrement dans la journée, ça le rassure, lui permet de gérer les gens, le bruit, le stress, la frustration ou l'inattendu. Il est prit de tocs si ce qui le gêne dure trop longtemps ou est trop intense et se met à tapoter le bout de son index contre sa joue ou taper la paume de sa main contre une surface solide qui l'entoure. Si vraiment il est face à une situation extrême qui le met en grande détresse il se pose dans un coin tranquille et se balance en respirant fort. Socialement c'est compliqué parce que si cela dérange quelqu'un ce n'est certainement pas lui mais les autres.

Parlons en des autres. Vous savez comme il est difficile pour lui d'avoir des amis. Vous le plaignez mais il n'est pas à plaindre, cela lui va, il n'a simplement pas d'intérêt pour les autres,
il se suffit à lui même. C'est même difficile pour lui d'entretenir trop de relations à la fois,
il a du mal à anticiper ce que les gens pensent, il ne les comprend pas même s'il sait par expérience et apprentissage comment ils fonctionnent... c'est plus fort que lui, il n'arrive pas à s'y faire, pour lui les gens sont... trop différents. Si vous êtes son ami, cela a mis du temps avant qu'il vous considère ainsi. D'ailleurs, pour lui, vous êtes plus qu'un simple ami: vous êtes de sa famille. L'amitié est un concept vague pour lui. L'amour, l'amitié ? C'est de la famille. Le reste du monde ? Des inconnus. A la limite il a une rubrique "connaissances" pour les gens dont il doit se souvenir. Vous comprendrez alors que si vous le trahissez, ce sera terrible pour lui, lui qui vous a accepté dans son cercle, dans son intimité et qui vous aime tellement. C'est inconcevable pour lui même s'il sait que ça arrive, que ça lui arrivera un jour. Alors faites attention à ne pas le blesser inutilement, non seulement il n'y aura pas de retour en arrière possible si vous lui brisez le coeur mais en plus de ça vous lui compliquerez un peu plus la vie socialement parlant. Il est très sensible Isaïah. C'est un coeur d'artichaud. Il ne veut de mal à personne, il est toujours là pour aider même ces inconnus qu'il ne considère pas réellement, qui sont hors de sa bulle. Par contre, l'avantage, c'est que si vous n'êtes pas "de sa famille", vous pouvez y aller niveau irrespect et méchanceté, il s'en foutra royalement puisque vous n'avez pas la moindre importance pour lui si ce n'est que vous êtes de la même espèce et un être vivant tout comme lui. Ce n'est aucunement de la méchanceté, peut être un peu du mépris si vous vous comportez comme un individu indésirable mais... c'est que pour lui serait se fatiguer pour rien, de l'illogisme que de se préoccuper de gens qui ne le concernent pas directement. Il a assez pour s'occuper, il vit tout à 100%. Les sons, les sensations, les goûts, tout ce qu'il voit... cela n'a rien à voir avec ce que vous, vous entendez, sentez, goutez ou voyez. Parfois vous découvrez avec surprise à quel point le monde lui semble merveilleux ou au contraire monstrueux. Ce qui fait qu'il peut éviter fortement quelque chose qui vous semble tout à fait banal et sans danger ou se fasciner pour des choses totalement incompréhensibles. Il est fasciné par les lumières et les cailloux par exemple. Ah et il collection les tickets de métro, ne cherchez pas pourquoi.

Mais vous n'en savez que trop peu sur lui en réalité parce qu'Isaïah n'est pas du genre à parler de ce qu'il vit ou de ce qu'il aime. Ça ne lui vient pas naturellement de vous raconter sa journée, de vous faire part de sa joie de faire x choses, ni même de ce qu'il entreprend dans sa vie. Son travail ? Vous n'en savez pas grand chose. Vous pouvez cependant poser des questions, il y répondra s'il en a l'envie et qu'il juge que c'est utile. Lui même pose un tas de question. Non pas sur vous et votre journée mais sur le pourquoi du comment votre gel peut être waterproof ou pour savoir si vous y connaissez quelque chose en psychologie animale. Il adore les animaux d'ailleurs, avec eux il n'a aucun mal à sociabiliser ou à les comprendre.

Avec tout ça, Isaïah s'avère être quelqu'un de très routinier. C'est son assurance vie, la routine. Tant que c'est routinier il sait qu'il peut gérer, qu'il peut même passer inaperçu et rester socialement intégré... mais si on bouscule ses habitudes... malheur ô grand malheur. C'est la panique et à cette panique il réagit très mal, parfois même violemment. Il a ses habitudes et s'il se couche à 21h01 et que vous l'empêchez de se coucher, le faites se coucher à 21h02 c'est l'ouverture d'une guerre qui certes ne durera pas mais que vous sentirez passer.

Niveau relation amoureuse, c'est très compliqué aussi. Déjà, vous devez l'intéresser. Ensuite, vous devez construire une relation de confiance et d'intimité avec lui, il faut qu'il puisse souffler avec vous, se sentir comme la personne normal qu'il est. Puis, il y a cette histoire de contact physique. S'il est amoureux de vous ou vous aime beaucoup, il n'y aura aucun problème de ce côté là. Au contraire, il recherchera même le contact, vous deviendrez l'une de ses stratégies calmantes, l'un de ses points de stabilités... mais sexuellement, ce sera différent. Ce n'est pas parce qu'il vous aime qu'il peut vous autoriser à le désirer ou à fusionner autant. La plupart du temps son amour est pur, innocent, platonique et vous pourrez essayer de tenter quelque chose mais une fois sur deux cela reviendrait à demander à un gamin de 7 ans s'il veut coucher avec vous. Et puis parfois, sans que vous ne demandiez quoique ce soit, que la situation s'y prête ou non, sa libido vous agresse. Vous ne le savez pas mais vous venez de dire ou faire quelque chose, voire seulement de lui faire penser quelque chose à votre propos qui a fait battre son petit coeur plus qu'à l'habitude et ça suffit. En soit, il vous faudra de la patience, de la compréhension et de l'adaptation mais rien n'est impossible.
↑ Mental
↓ Physique
Isaïah passe rarement inaperçu. Il y a un petit on ne sait quoi d'inquiétant chez lui, une aura différente, un regard trop inquisiteur pour ne pas gêner, une posture souvent voûtée ou inadaptée socialement. Regardez le, là bas, assis sur un siège de la salle d'attente, le dos littéralement voûté et les genoux ramenés à hauteur de ses épaules qui accueillent sa tête entre eux deux pour la coincer entre ses cuisses. Il vous regarde d'un drôle d'air, l'air réellement intrigué par vous. Pourquoi est-ce que vous le regardez comme ça, au juste ? Il a quelque chose sur le visage ? Vous remarquez qu'il n'est pas très grand, il mesure plus ou moins un mètre soixante-dix à tout casser. Il n'est pas musclé non plus et vous entendez une petite voix vous chuchoter qu'il est même trop maigre d'après son indice de masse corporel. Maintenant vous vous demandez ce qui vous choque le plus, cette drôle de posture qu'il a pris, ce regard pointé sur vous ou sa façon de s'habiller.

Rien ne va ensemble, tout est trop large, ça ne ressemble à rien. Vous êtes certains que votre grand père a plus de style que lui. Non, ce n'est même pas une question de style. N'importe qui de sensé n'oserait jamais sortir habillé comme ça: n'importe comment, aucune couleur n'ayant ensemble. Vous l'imaginez chez Emaüs, attraper les premières fringues qu'on lui donne. Le pauvre, vous commencez à le plaindre. C'est sûr qu'il doit être très démuni pour avoir cette dégaine. Ah... Il continue de soutenir votre regard.

Sa lèvre inférieure est plus pulpeuse que celle qui la domine mais il a un joli visage: Des pommettes hautes qui s'accordent avec son long nez, coincé entre deux yeux dont le regard est accentué par d'épais sourcils bien dessinés.  Sa peau est claire, un peu laiteuse peut être mais propre et saine, vous ne repérez aucune imperfection. Elle contraste parfaitement avec la blondeur de ses cheveux, laissant l'occasion à celle ci de taper dans l'oeil. Ses yeux sont d'un bleu pétant, presque transparent à la lumière du soleil et vous vous dîtes qu'il aurait pu être mignon s'il avait fait un effort. Vous détournez le regard, vous faisant la réflexion que même sa coiffure est étrange. Est-ce que l'on peut seulement appeler ça une coiffure ? Ses cheveux épais partent dans tous les sens, ils rebiquent... à moins qu'il ne se soit pas coiffé ?... Vous vous désespérez en repensant à la touffe de mèches qui lui traîne sur le visage. Son tour vient et il saute sur ses pieds en vous souriant. Il a un joli sourire, honnête et un peu naïf, mais son regard reste toujours prudent, comme s'il ne saurait distingué si vous êtes un danger ou non. Il vous fait penser à un petit animal en phase de découverte. Vous le regardez partir en trainant des pieds, ses doigts tirent nerveusement sur sa veste de survêtement dix fois trop grande pour lui. Hah... quel type étrange.


Fils d'un violoniste immigré d'Israël et d'une journaliste anglaise, Isaiah a vécut une enfance sur mesure, surprotégée mais chaleureuse et aimante. Ses parents n'étaient pas riches, loin de là mais il ne manqua jamais de rien bien qu'il n'eut jamais rien en trop non plus. Très jeune on lui appris la valeur de l'argent et les règles pour en gagner, à comment faire pour ne pas le gaspiller. Il s'épanouit entouré de l'amour de ses parents, de l'exploration sans limites de son environnement dans ses moindres détails et la musique de son père. Cependant, en grandissant, ses parents commencèrent à s'inquiéter: Isaiah était peu communicatif, pleurait souvent pour un rien et ne semblait avoir aucun intérêt pour les autres enfants ni quiconque en dehors d'eux même. Lorsque le pédiatre lui fit passer des tests, il s'avéra qu'Isaiah avait un développement moteur et intellectuel normal, voire en avance pour son âge en dehors du développement social qui posait problème. C'était "étrange" à "surveiller", il fallait le "tester", "évaluer le retard" leur avait on dit. L'enfant ne s'intéressait à rien, il restait dans la même position à regarder autour de lui avec la même expression. Si quelque chose attirait son attention, il était impossible de le savoir parce qu'Isaïah ne le désignait pas comme tel, n'en parlait pas. Le moindre son inattendu provoquait des crises de pleurs et il était impossible pour les médecins de l'examiner sans le terroriser. Plus il grandissait et plus on annonçait la couleur à ses parents: ce n'était définitivement pas normal. Les normes... C'était trop abstrait pour lui. Pourquoi est-ce qu'on l'engueulait pour un rien ? Pourquoi il y avait des choses qu'il ne devait pas dire aux gens ? Pourquoi certaines questions étaient interdites ? Pourquoi fixer les gens c'était mal ? Ces choses auxquelles il n'était jamais arrivé à se plier, on lui avait toujours prédit qu'il en était trop éloigné. On lui suspecta un certains nombres de problèmes mais tous les diagnostiques furent écartés lorsqu'on se rendit compte qu'il continuait à se développer comme n'importe quel enfant de son âge.

Isaïah était un enfant sage comme une image, toujours en train de toucher à quelque chose mais sans jamais chercher à se l'approprier ou à le détruire, uniquement pour le plaisir de toucher. Rapidement il se découvrit une fascination pour le violon de son père et rien d'autre n'arriva plus à l'intéresser. Il passa son temps à examiner et toucher l'instrument quand il ne le passait pas à écouter son père en jouer au lieu de s'amuser avec ses propres jouets. Malheur si on le détournait de sa fascination, les crises de pleurs étaient garanties. A l'école, il ne parlait jamais. N'avait aucun ami. Pleurait si on le forçait à tenir ces mains qu'il ne voulait pas tenir dans les couloirs, pleurait si on le forçait à travailler en groupe ou à faire quoique ce soit qu'il ne voulait pas. Il n'y avait que chez lui où le petit se sentait bien, en sécurité. Sa mère essaya d'être aussi présente que possible mais c'est son père qui s'en occupa le plus puisqu'il était celui qui travaillait le moins. Le seul sachant jouer du violon et calmer le petit.

L'école, ses parents ne la tentèrent que la première année. Bien vite on le scolarisa à la maison et tout rentra dans l'ordre. Non seulement il ne rechignait plus à faire ses activités, ni même à jouer quand son père lui proposait de jouer avec lui mais les crises de pleurs diminuèrent tout aussi vite qu'elles étaient venues. D'année en année il apprit instinctivement à utiliser des stratégies pour se protéger, se sécuriser: la première fût les basculements. Les autres comportements soit disant inappropriés qu'il avait aidèrent au diagnostique qui finit par tomber: Isaïah était autiste asperger. Pour ses parents, ça ne changeait rien si ce n'est qu'il y avait un mot sur la particularité de leur fils. Isa était déjà considéré dans sa singularité avec eux, il était déjà choyé, protégé, stimulé autant que possible. Ce qui changea en revanche c'est qu'il fût suivit par un spécialiste. Mine de rien, cela l'aida énormément. En primaire il retenta l'école à mi temps dans une classe spécialisée. Ça ne lui plut pas du tout dans les premiers temps et fût une grande période d'angoisse pour lui mais quand il comprit qu'il pouvait poser tout un tas de questions et qu'on lui répondrait, l'école devînt moins difficile. D'autant plus qu'il était avec des enfants au fonctionnement proche du sien, qui n'était pas intrusif. Pendant des années il alterna école à domicile avec son père et après midi en classe de demander à arrêter le système de scolarisation deux avant avant la fin du collège. Ses parents n'abandonnèrent pas pour autant, il continua ses cours à domicile et il put s'inscrire à des activités à côté: il fit de l'escalade pendant plusieurs années et excella dans un atelier d'origami qui l'inspira tout le reste de sa vie. Sa vie sociale était proche du vide mais il s'en fichait, il était heureux. Il finit de se désintéresser du violon de son père et concentra ensuite sa fascination sur les cailloux. Ce fût une assez bonne chose étant donné que les cailloux se trouvaient majoritairement dehors, il dût sortir plus régulièrement. A chaque sortie, Isaïah pouvait ramener trois cailloux, c'était le deal avec ses parents. Pendant les vacances ou les weeks ends ils s'en allaient explorer le pays. C'était du donnant donnant: s'il voulait pouvoir récupérer des cailloux, il devait faire telle ou telle activité avec ses parents qui impliquait une sociabilisation directe ou indirecte. La technique fonctionna, c'était comme le système de l'argent finalement.

Vers ses 16 ans, il tomba amoureux. Cela sortit de nul part. Il y avait ce garçon, un peu plus jeune que lui, avec qui il se retrouvait souvent à l'atelier d'origami. Habituellement, discuter avec les autres était une plaie pour lui, c'était trop difficile même si les années aidant il commençait doucement mais sûrement à s'en sortir pour entretenir le minimum vital d'interactions sociales à produire afin d'éviter d'être de trop socialement rejeté. Mais ce garçon trouva l'astuce pour le faire parler: il le questionna sur les origamis. Ils passèrent des séances et des séances à discuter de leurs techniques, de l'histoire des origami et de leurs oeuvres. Puis, petit à petit ils se mirent à discuter d'autres choses, à se voir chez Isaïah. Pour la première fois de sa vie, il trouva ça réellement agréable d'être avec quelqu'un, il eut envie que cette personne reste. Ce fût le seul ami qu'il n'eut jamais, le seul qu'il aima. Malheureusement l'illusion ne dura qu'un an avant qu'il ne réalise que ses sentiments n'étaient pas réciproques. Le garçon en question, bien que très gentil, finit par se trouver un copain et délaisser Isaïah, la routine pour une jeune adolescent amoureux mais une perte affreuse pour Isaïah. En soit, ce n'était pas si grave, c'était sans doute mieux avait il penser mais cela avait fait mal. Très mal.

Quelques mois plus tard, il avait passé son bac et l'avait obtenu avec la meilleure mention. Ses parents décidèrent de déménager à N pour se rapprocher de l'université et permettre à son père d'obtenir un poste au conservatoire par la même occasion. Le déménagement fût prévu sur plusieurs mois pour leur permettre de préparer Isaïah au changement et lui éviter bien des angoisses. Ils commencèrent par y aller tous les week end en famille, l'habituer à leur nouvelle maison, à la ville. Puis son père resta sur place pour commencer à travailler et les week end passés là bas devinrent des moitiés de semaines jusqu'à ne plus retourner à leur ancien appartement. Il fit une année de fac en licence d'art, la peinture devenant sa nouvelle lubie entre temps mais sa vie sociale était toujours autant un gouffre.

De lui même, il décida d'arrêter sa licence après avoir validé la première année. De grandes discussions avec ses parents s'en suivirent sur lui, sa vie, son future, son avenir et contre tout attente Isaïah se décida à persévérer. Après tout, il comprenait les gens, il comprenait les règles, les normes sociales... c'est simplement qu'il ne les concevait pas, n'était pas d'accord avec, ne les trouvait pas logiques. Avec l'aide de sa mère, il créa un blog sur lequel il exposa ses peintures et ses origamis. Étrangement, cela lui fût bien moins difficile de communiquer avec les autres ainsi. Il se fit même quelques bonnes connaissances.

Tenant son blog à jour quotidiennement, il dû se forcer à peindre des choses variées, prendre en compte les avis et idées des autres. Un jour on lui demanda de peindre le salon de ses rêves pour plaisanter mais ne saisissant pas la plaisanterie il le fit réellement et ce fût un réel succès. On lui dit qu'il avait du talent alors il se mis à peindre d'autres pièces, des meubles, des maisons, des immeubles. Un homme lui proposa de l'argent en commission contre la création d'une esquisse de la déco qu'il voulait pour la chambre de sa fille à partir de ses descriptions et c'est à cette période que cela lui fit tilte: il pouvait tenir les gens à distant via internet, il pouvait s'intégrer comme ça.

Le jour de ses 19 ans, il utilisa l'argent mis de côté par ses parents pour lui sur son compte -jamais dépensé- pour ouvrir sa propre entreprise. Rien de bien gros, il serait le seul employé permanent. Il paya quelqu'un pour lui créer un site - ce qui ne fût pas facile pour le pauvre web designer- et se mis à poster des idées de pièces qu'il aurait aimé voir. Sa mère avaient les bonnes adresses pour dénicher des choses sympas et ouvrir ses horizons, il avait le talent pour mixer le tout et le peindre. C'est comme ça qu'il se lança dans la décoration d'intérieur: commençant par des esquisses à la peinture, prenant petit à petit des conceptualisations de design puis de vrais chantiers. Du début jusqu'à la fin il gérait tout: la conception avec un travail à la peinture jusqu'à ce que les clients soient satisfaits - ce qui pouvait se faire facilement via internet et ou au téléphone. Une première rencontre avec les clients et les lieux se faisaient ensuite, représentant la partie la plus difficile mais étant donné que l'on ne faisait que parler déco il arrivait à gérer. Suivait alors le chantier là où il devait tout superviser et une fois encore il s'en sortait puisqu'il devait rester concentré sur le boulot. Enfin, il récoltait l'argent.

Cela fait un an maintenant qu'il se fait un nom petit à petit, soutenu par ses parents chez qui il vit encore, lui, non plus l'enfant à problèmes mais le décorateur d'intérieur aussi étrange que talentueux.
↑ Histoire



Messages : 8
Localisation : Là où le sucre se trouve
Métier : Instructeur au Centre Sportif
avatar
Human
Mer 9 Aoû - 22:35
Isaïah a écrit:
(oui, Tyty, tu es visé par le bizarre. Mais je t'aime quand même)



C'est celui qui dit qui l'est d'abord.
Ensuite, re-bienvenue! Ton personnage a l'air intéressant. Il est demi et a le syndrome d'Asperger (que j'ai lu comme asperge, rip). J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de cette pathologie. Yaaas

P.S : Tu peux garder Sei, mais je garde Oli. OHOHOH

_________________



Les Teams:
 

Merci Raveune ♥️


A pretty face doesn't mean a pretty heart
*:・゚✧
Liens ♦️ Fiche

Messages : 305
Localisation : Au cabinet
Métier : Kinésithérapeute
Pouvoir : Empathie accrue
Humeur : (◡‿◡✿)

Double(s) compte(s) : Seishiro Fujiwara ; Yasuo Rae
avatar
Salut, moi c'est Oliver de Carglass.
Voir le profil de l'utilisateur




Oliver Winchester
Salut, moi c'est Oliver de Carglass.
Mer 9 Aoû - 22:42
RE-BIENVENUE SUR LE FORUM ! breathing intensifie

Quel joli avatar, bien différent du bel Icilio OHOHOH Et puis...

Citation :
Sei, je t'aime

Je... Je m'y attendais pas du tout *cries* Je t'aime aussiiiii ♥️
Je te (re)veux dans mon équipe mais j'ai déjà trop de filleuls, le staff veut pas me laisser faire i cri everitim

Bon courage pour la suite de ta fiche, je l'atteeeeends o/

_________________





♥♥:
 


Messages : 17
Métier : Décorateur d'intérieur
Humeur : Créatif

Double(s) compte(s) : Icilio M. Pierce
avatar
Human
Mer 9 Aoû - 23:33
Mon Dieu Tyty je n'avais jamais vu que ta face pour Castiel c'était Sang', je suis terrorisé xDD.

Je me suis dit "Sang' ?! Que fais-tu ici ?! Pourquoi me suis-tu ??? WAZAA " mais en fait c'est toi <3 (bien que ce ne soit pas plus rassurant en fin de compte... )

Mais merciii, c'est gentil Love you ♥ ! J'espère réussir à en faire quelque chose de réaliste et d'intéressant in rp~

Ps: Je garde Sei ET Oli mais merci pour ton offre J'tassure !

Oliiii *meurt d'amour*

Moooh, j'aurais trop aimé retourner dans ta team avec Isaiah aussi

Mais il ne faut pas t'esclavager plus que tu ne te fais déjà esclavager consentement J'tassure !
Je suis sûr qu'on s'occupera bien de moi et je reste toujours dans ta team avec Icilio

Citation :
Quel joli avatar, bien différent du bel Icilio OHOHOH

Oui, je voulais quelque chose de très différent pour ce nouveau personnage, on ne peut pas tous être des beautés italiennes  OHOHOH


Speed ~ Thought ~ Fright
Messages : 54
Métier : Technicien d'Identification Criminelle
Pouvoir : Déplacement accéléré
Humeur : Inquiète

Double(s) compte(s) : Stefan Allesia
avatar
R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur




Ginger Briggs
R:Physic
Jeu 10 Aoû - 10:41
*enfile les fringues de Stefan* KEUWAH ?! QU'APPRENDS-JE ?! MON COUSIN A FAIT UN DAYÇAY ?! WAZAA

Ma comme tou es bô ! Tu es trop mignon, ton Asperge(r) et la façon dont tu le développes dans ton caractère est très attachant (ouais, j'avoue, j'ai pas lu l'histoire, désolay...) J'ai hâte de te voir validé et de pouvoir t'observer à la jumelle dans tes rps ! Câlin de la mort qui

_________________





Paper, please:
 


Recap'rp & chronologie
Messages : 78
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Icilio M. Pierce
R:Divers
Jeu 10 Aoû - 14:05
J'ai lu ça "décès" xD. Ton cousin est déjà mort, ne le re tue pas WAZAA

Et merci c'est gentiiil <3. Et t'en fais pas, il a une histoire relativement lambda, c'est pas super intéressant xD

_________________






I'm nothing of a Saint,
I'm a Sinner.
000

Messages : 232
Localisation : La Tentation.
Métier : Hôte.
Pouvoir : Thérianthropie féline.
Humeur : Charmeur.

Double(s) compte(s) : Shiro Miyazaki ; Randy Goldstein ; Khalel Holloway.
avatar
First I drink the coffee, then I do the stuff.
Voir le profil de l'utilisateur




Ivan Miller
First I drink the coffee, then I do the stuff.
Sam 12 Aoû - 11:55
OOOOH tant de compliments.

Je te souhaite donc également la rebienvenue o/
De ce que je sais ta validation arrive bientôt par ton parrain, soit juste un peu patient. c:

A très bientôt. ♥

_________________


♥♥:
 


A pretty face doesn't mean a pretty heart
*:・゚✧
Liens ♦️ Fiche

Messages : 305
Localisation : Au cabinet
Métier : Kinésithérapeute
Pouvoir : Empathie accrue
Humeur : (◡‿◡✿)

Double(s) compte(s) : Seishiro Fujiwara ; Yasuo Rae
avatar
Salut, moi c'est Oliver de Carglass.
Voir le profil de l'utilisateur




Oliver Winchester
Salut, moi c'est Oliver de Carglass.
Sam 12 Aoû - 13:13


Tu es validé ! Bravo !

« I'M HERE. Elmo Rebienvenue sur le forum, encore une fois, c'est une jolie fiche que nous avons là ! Yaaas Isaïah est tellement mignooooon, j'ai envie de lui faire plein de câlins et comme tu le sais, d'avoir un lien avec Oli. o/ Tout ça pour dire que j'ai vaincu, tu es toujours mon filleul et je ne te laisserai à personne d'autre ♥️ Je te valide ! »

• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
• Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
• Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥️


_________________





♥♥:
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Humains-