RSS
RSS


 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Birdy - I'm a big buff baby that can dance like a man ♪

avatar
Messages : 9
Métier : Éboueur
Humeur : Blasée

Double(s) compte(s) : Peter N. Lazzeri
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Gaël M. Birdman
R:Divers
Dim 6 Aoû - 19:32

Gaël Mathieu Birdman
OOOooooooooooooh
• Nom : Birdman
• Prénom : Gaël
• Surnom : Birdy, Tanguy ou encore Mattéo pour ceux qui connaissent son second prénom.
• Âge : 30 ans
• Plutôt : Seme

• Origine(s) : Français & Anglais
• Métier : Il change souvent de boulot, en ce moment, il est éboueur.
• Groupe : Reload Divers (I think)

• Pouvoir et description : "Fais dodo"
Gaël a le pouvoir de faire s'endormir les gens lorsqu'il le veut. Il ne peut utiliser son pouvoir que sur une personne à la fois, et s'il ne l'a pas fait avant, celle-ci se réveille automatiquement au bout de deux heures maximum. Enfin, il ne peut pas utiliser son pouvoir plus de cinq fois par jour.
• Malus : Son pouvoir l'a rendu narcoleptique. Gaël peut s'endormir n'importe où et à n'importe quel moment de la journée, lorsqu'il est chez lui ou dans un parc, ça va, mais c'est déjà bien plus compliqué lorsqu'il traverse un passage piéton ou bien qu'il est entrain de conduire. C'est pour cela qu'il essaie d'utiliser son pouvoir le moins possible. La narcolepsie entraîne par ailleurs la cataplexie, des hallucinations et la paralysie du sommeil.
• Position de la marque et description : Sa marque se trouve en bas de son dos, du côté droit, et il représente d'une certaine manière la cause de sa mort. On y voit une grande roue, et ce qui devrait ressembler à une fête foraine. La mort avait envie de rire lorsqu'elle lui a imposé sa marque.
La voici ! :
 
• Âge de la mort : 10 ans
• Cause(s) de la mort : Il n'aurait jamais du monter dans ce roller coaster à la sécurité douteuse de la fête foraine.

►►

Mon pseudo sur le net : Toujours Vicky
Âge : Le même qu'hier

Présence sur le forum : 4.5 / 7 jours (enfin jsp)
Que pensez-vous du forum : Bah j'aime bien ce forum parce que dessus il y a Natt il est trop sympa, mais j'avoue que quand Peter est là c'est chiant J'tassure !

Le personnage sur mon avatar est : Mordecai de Regular Show
Le code est :
Avant, t'étais ce genre de garçon à toujours te soucier du regard des autres. Tu agissais pour eux avant d'agir pour toi. Tu affichais toujours une mine enjouée, tu voulais faire plaisir aux gens avant de te faire plaisir à toi. T'étais du genre extraverti, toujours à faire le premier pas pour rencontrer les autres, toujours à faire le guignol pour amuser les galeries, et, sans que tu ne comprennes pourquoi il venait toujours un moment où tes amis n'en avait plus rien à faire de toi, où ils t'ignoraient, te regardaient de haut.
Si ça t'avait fait du mal ? Oui. Enormement. Tu as beaucoup souffert de ces trop nombreux abandons que tu ne comprenais pas, qui jamais n'étaient justifiées, et tu ne comprenais pas pourquoi on te rejetait sans arrêt. Tu te blâmais de n'être pas assez bien pour eux. Tu te demandais comment auraient pu être les choses si tu avais agi autrement. Tu avais tendance à toujours rejeter la faute sur toi, et tu pleurais tous les soirs, car t'avais honte de toi, honte de ce que tu étais, tu te haïssais.

Mais t'as décidé de changer.

T'es devenu bien plus calme qu'avant. Tu ne faisais plus l'abruti pour faire rire les gens, tu ne parlais plus fort dans la rue, tu ne faisais plus attention à ce que les gens te disaient. Tu n'as pas baissé les bras, t'as juste choisi une autre voie. T'as arrêté de te soucier des autres, t'as décidé de vivre uniquement pour toi et pour les gens que tu aime.

T'as souvent l'air détaché de tout, certains diraient même que t'es un vrai jemenfoutiste, blasé de la vie, que rien ne peut te rendre heureux ou bien te faire sourire, d'autant plus que tu es un véritable râleur. Le monde t'excède facilement, on pourrait même dire que tu es devenu un peu aigri avec le temps.

Et pourtant.

Malgré ta tendance à rester dans ta bulle, malgré le fait que les gens te gonflent, malgré ton côté introverti poussé à son maximum... Tu aimes le contact humain d'une certaine manière. Tu aimes écouter les problèmes des autres afin qu'ils aillent mieux, tu aimes faire des nouvelles rencontres, tu aimes découvrir ce monde que tu admires autant que tu le détestes. La vision que tu as des autres est totalement paradoxale, tu aimes les détester, tu aimes les aimer.

On a l'impression que t'es un homme fort, dur et intransigeant, mais la vérité, c'est que depuis toujours, tu n'as jamais réussi à avoir confiance en toi. Tu donnes l'image d'un gars confiant, mais t'es vraiment super timide à présent. Passer un appel t'angoisse au plus haut point, aller chercher le reste de ta commande dans un fast-food pourrait presque te rendre banal, mais tu arrives assez bien à tromper les apparences et à laisser les autres faire tout à ta place.

T'es super maladroit, un vrai Monsieur catastrophe. Tu peux être sûr que tu te prendrais un arbre sur la tête en plein désert. Tu parles avec de l'assurance, mais lorsque tu es face à un imprévu, tu ne sais absolument pas comment gérer le truc. Tu te mets à bafouiller, absolument tout s'embrouille dans ta tête, et tu redeviens d'une seconde à l'autre celui que tu étais auparavant.

Tu te mets à bafouiller, absolument tout s'embrouille dans ta tête, et tu redeviens d'une seconde à l'autre celui que tu étais auparavant. Ne rien faire, mais c'est juste que tu ne sais pas rester longtemps concentré, un rien te fait basculer, et tes conversations n'ont à la fin, plus aucun sens. On a du mal à te suivre, toi-même, tu ne te comprends pas. Tu as trente ans, mais tu te cherches encore. Au fond, t'es resté un gosse. Tu ne sais pas te débrouiller tout seul, t'es un adulte qui n'a pas réussi à grandir, qui n'a pas voulu grandir.
↑ Mental
↓ Physique
T'as déjà trente ans, et pourtant t'as encore l'allure d'un jeune adolescent. Un ado peut être un peu trop grand. Assumant presque entièrement ton mètre quatre-vingt-quinze, tu as quand même du mal à ne pas te prendre le plafond de chez-toi dans la tête. De manière générale, t'es surtout imposant par ta taille et non pas par ta corpulence. On ne peut pas vraiment dire que tu sois très maigre, mais les muscles ne sont pas vraiment présents sur ton corps. Légèrement dessinés sur ton torse, et peu visibles au niveau de tes bras particulièrement longs, tu arrives pourtant à porter des charges lourdes avec, on appellera ça la déformation professionnelle.. Ta démarche est souvent molle, en tout cas, on te verra rarement courir dans tous les sens. Généralement, tu ne fais pas vraiment l'effort de te tenir droit, tu lèves toujours la tête lorsque tu marches, trop perdu dans tes pensées, ou bien en pleine connexion avec une autre galaxie. On ne sait pas trop ce que tu regardes dans le ciel, toujours est-il qu'il a l'air de te passionner totalement.
On n'y fait pas forcément attention, mais tu es atteint d'une maladie de peau, elle n'est pas dangereuse, en vérité, elle change juste la pigmentation de ta peau lorsque tu te sens trop stressé ou fatigué. Tu prends alors une teinte un peu jaune, tout comme le blanc de tes yeux. Ta maladie, c'est la maladie de Gilbert, ce n'est peut-être qu'un détail, mais tu te devais de le souligner.

Malgré ton allure d'adolescent, les traits de ton visage appartiennent bien à ceux d'un adulte. Ton visage est plutôt long, et quelques petites rides, relativement discrètes, commencent peu à peu à pointer le bour de leur nez. D'ailleurs, en parlant de nez, le tien est très allongé, un peu en trompette. Il semblerait qu'il s'agisse de ton plus grand complexe. Tu aurais aimé avoir le nez moins long. Tu lui trouves un aspect bizarre. On dirait que tu l'as refait.

Ta bouche est assez charnue, et sa couleur se rapproche de celle de ta peau. T'as de petits yeux, un peu tombants, qui te donnent souvent un air un peu fatigué. Ils sont si clairs qu'on a du mal à déterminer leur couleur. Sont-ils gris ? Sont-ils bleus ? On irait même se demander s'ils ne sont pas verts. T'as les yeux pairs, tout simplement, limpides, presque transparents. Certains trouvent ça captivant, d'autres pensent que c'est totalement flippant. Tes cils sont vraiment longs, comme ceux d'une fille, pourtant, ça ne te rend pas vraiment androgyne. Lorsque l'on te voit, on sait que tu es un homme. Peu d'émotions traversent ton regard, et lorsque ton visage a l'air trop expressif, c'est sûrement parce que tu joues la comédie. En général, tu te contentes de peu de regards, mais celui que tu préfères, c'est celui du mec blasé, tu sais, celui où tu ne fais que soupirer, haussant par la même occasion ce sourcil ridiculement décoré par un piercing.

Si tu n'es pas imberbe d'ailleurs, il semblerait que tes poils aient décidé d'abandonner tes sourcils, ils sont certes un peu fournis, mais restent relativement courts.

Parfois longs, mais plus généralement courts et relevés au-dessus de ta tête, tes cheveux abordent une ridicule couleur bleue. Si ça n'était pas purement symbolique, tu aurais changé ce look depuis bien longtemps. Tu es brun à l'origine, tout le tour de ton crâne est rasé, mais on peut distinguer ta réelle couleur de cheveux grâce à la repousse.

Généralement, tu portes des vêtements amples, blancs ou gris, tu ne fais pas vraiment dans l'originalité, avant, lorsque le regard des gens t'importait, tu faisais vraiment attention à la mode, aujourd'hui, tu essaies juste de renvoyer une image un peu positive aux autres, sans pour autant y prêter trop attention.
"C'est juste un mauvais jour, pas une mauvaise vie."

T'as jamais connu autre chose qu'une vie banale, du moins, jusqu'à ta mort. T'es né en France, élevé par deux papas très aimants, puis, quelques années plus tard, un frère t'a rejoint. Tu n'auras manqué que d'une chose : des amis, au moins pour les premières années de ta vie. Tu n'as jamais trop compris pourquoi, mais à l'école, on te voyait comme cet enfant étrange à qui il ne fallait pas adresser la parole. À ce looser qui n'était pas vraiment drôle. Tu restais dans ta bulle, et lorsque certains te proposaient enfin de jouer avec eux, il ne s'agissait là que de sabotages. Si t'étais pas aussi perché, t'aurais sûrement développé une sorte de phobie scolaire, mais à l'âge que tu avais, tu étais si pur, tu ne comprenais pas les autres, mais t'étais incapable de les détester.

Chaque année, tu attendais la fête foraine avec impatience. Celle de ta ville possédait des attractions toutes plus folles les unes que les autres, et contre toute attente, le jeune garçon si calme que tu étais, n'avait absolument peur de rien. Tu te riais bien du danger, et tu aimais la sensation que l'adrénaline te provoquait. Tes parents auraient dû être plus prudents, ça se voyait bien que le roller coaster que tu voulais faire ne tenait pas bien en place. Pourtant, comment se douter une seule seconde que ce grand huit pouvait lâcher ? Les gens faisaient confiance aux forains, jamais on ne les laisserait monter si l'attraction n'était pas sûre... Alors, tu es monté, seul, car ton frère n'avait pas l'âge, et ce n'était pas vraiment le truc de tes pères, les montagnes russes.

Tout se passait bien jusqu'au dernier looping où un des wagons commença à se détacher des autres. Les rails se déliaient tous un à un, et ton wagon fut propulsé dans les airs pendant quelques secondes. Tu n'eus pas le temps de comprendre ce qui t'arrivait que le wagon s'écrasa violemment au sol. Dans ta chute, tout se mélangeait dans ta tête, les sons, les lumières, les cris, la musique, ton cœur s'emballait, inévitablement, tu savais que ta fin était proche, et que plus rien ne pourrait te sauver. Puis, ce fut le trou noir.

"La vie est telle une flamme,un jour elle finit par s'éteindre."

Tu ne te souviens pas vraiment de ce qu'il s'est passé après cet accident, mais une chose était sûre, t'avais perdu la vie, t'en été convaincu, et quelque chose d'inconnu t'avait ramené. Écrasé sous le poids de quelques rails, tu étais incapable de te mouvoir, cependant, tu n'avais pas perdu ta voix, et tu souffrais, tu criais, tu hurlais. Tu étais un miraculé, le seul survivant de ce funeste accident.

Il t'a fallu beaucoup de temps pour te remettre de tes blessures. Tu n'as pas pu aller en cours pendant deux ans, ta personnalité avait entièrement changé. Tu étais un garçon souriant et joyeux, tu es devenu triste et solitaire. Tu ne parlais que pour demander le nécessaire, au collège, on n'osait plus t'approcher, on ne savait pas comment tu pouvais réagir. Cette solitude te pesait, évidemment, mais tu n'avais jamais rien fait pour améliorer ton état, t'avais baissé les bras, incapable de profiter de ta nouvelle vie.

"Pour les gens heureux, le sommeil est un vol."

T'as commencé à te rendre compte que tu avais un pouvoir seulement trois ans après l'incident de la fête foraine. Au début, c'était avec tes camarades de classe. Un simple contact avec eux et ils s'endormaient presque instantanément. Tu te demandais bien si tu étais ennuyeux à ce point, où bien s'ils étaient simplement juste très fatigués. Puis, ton frère se mettait également à dormir sans aucune raison, et toi aussi, tu dormais partout, n'importe quand, de plus en plus. T'as bien faillis avoir de nouveaux accidents à force de t'endormir à n'importe quel endroit. Ce comportement avait bien heureusement alerté tes parents, et divers examens médicaux s'enchaînaient pour savoir ce que tu avais. On ne pu dire seulement que tu étais narcoleptique, mais on ne parvenait pas à identifier les causes de ta maladie, ni pourquoi elle était arrivée si tôt. Toi, tu avais compris que c'était en rapport avec ce don - qui n'en était pas vraiment un - d'endormir les gens. Tu ne savais pas bien comment tu parvenais à le faire, mais il était impossible que les gens autour de toi s'endormaient tous sans pouvoir se contrôler. Tu ne fis pas tout de suite le rapprochement entre ce pouvoir et le fait que tu sois revenu à la vie, mais lorsque ce fut le cas, tu décidais enfin de prendre ta vie en main et de profiter de la nouvelle personne que tu étais et du pouvoir que tu possédais.

"On naît seul, on vit seul, on meurt seul. C'est seulement à travers l'amour et l'amitié que l'on peut créer l'illusion momentanée que nous ne sommes pas seuls."

A ton entrée au lycée, t'es devenu un peu plus... Rebelle. T'étais plus extraverti, tu osais tout, que ce soit physiquement ou bien par tes actions. Tu te faisais sans arrêt renvoyer de cours par les professeurs, et beaucoup d'élèves te trouvaient plutôt bon délire, sans même te connaître. Tout cela, tu le savais, tu agissais en fonction des autres, tu faisais tout pour qu'on voit en toi un être cool, sans prise de tête, accessible à tous, et en même temps, tellement innaccessible. Tu mentais aux gens, tu te mentais à toi-même, mais cette vie-là te plaisait, tu te sentais accepté, et c'était tout ce que tu voulais.

T'es tombé une première fois amoureux d'un gars avec qui tu es resté une année entière. Ce fut un véritable choc des cultures, toi, tu avais été éduqué dans les moeurs européennes, lui, avait été élevé dans une famille marocaine, une famille aimante, tu avais rapidement été accepté là-bas, et lui avait été accepté chez toi. Pourtant, plus les mois passaient, plus tu t'ennuyais. Vous étiez si jeunes, tu avais besoin de t'amuser, de bouger, de vivre, lui, il ne voulait qu'une chose, rester avec toi sous une couverture, à ne rien faire. T'as pas eu de mal à le quitter, tu l'avais endormi et tu étais parti, lâchement, lui laissant un mot charmant lui disant que tout était terminé.

Par la suite, tu as fait d'autres rencontres. T'as toujours été un grand romantique, et tu tombais amoureux très facilement, tu enchaînais les relations courtes, et ça t'attristait grandement. Tu ne comprenais pas ce que tu faisais de mal, tu rejetais la faute sans cesse sur toi, car tu n'avais pas été à la hauteur.
Puis t'as fait la rencontre de ce gars. Tu venais de rentrer en première, et tout de suite, tu sentais qu'il cherchait à se rapprocher de toi. D'une manière totalement étrange, tu t'es retrouvé seul avec lui durant toute une après-midi. Une après-midi riche en émotions où ce mec se dévoilait, sans hésitation, te confiant ses plus grands secrets, ses plus grandes peurs. T'appris qu'il était malade et qu'il ne tiendrait peut-être pas l'année. Sans trop réfléchir, et un peu naïvement, tu lui promettais de rester à ses côtés jusqu'à la fin.

Ce type était comme toi lorsque tu étais gamin. Il n'avait peur de rien. Il se lançait des défis sans cesse, et toi, tu avais commencé à prendre goût à toutes ses conneries. Mutuellement, vous vous échangiez des challenges, et celui qui ne réussissait pas devait un paquet de tabac à l'autre, c'était totalement stupide, totalement inconscient, mais vous vous en fichiez. Ton piercing à l'arcade, c'était de sa faute, ta couleur de cheveux ridicule aussi. Vous étiez devenus les meilleurs amis du monde, il avait même osé t'avouer qu'au départ, il ne voulait qu'une chose, sortir avec toi, t'avoir pour lui tout seul, et au final, même si vous n'étiez p as ensembles, il avait réussi, tu n'acceptais que lui, tes sourires étaient pour lui, tes actions étaient pour lui.

Son état empirait, mais il avait réussi à tenir plus longtemps que ce que les médecins avaient prédit, vous aviez fait une énorme fête pour cette occasion, toute la nuit, vous aviez gueulé, sur son lit d'hôpital que les médecins étaient des pd et que la mort ne l'aurait jamais. Vous saviez que c'était débile et totalement faux, mais vous vouliez oublier un instant ce monde et cette vie.

Tu as très mal vécu la mort de ton ami. Tu avais longtemps espéré que comme toi, il revienne, mais tu avais compris que c'était terminé lorsqu'il fut plongé six pieds sous terre. T'as gardé ta couleur de cheveux, t'as jamais voulu la changer, c'était comme un hommage à ton ami parti trop tôt, ça semblait ridicule pour les autres, mais ça avait son importance à tes yeux.

"Les personnes qui nous rendent heureuses sont jamais celle qu'on pense. Quand on trouve une personne comme ça, on se doit de la chérir."

Ta famille a volé en éclats. Tes parents se sont séparés lorsque tu venais d'avoir vingt ans. Ce fut une période très sombre dans ta vie, car tu ne t'y attendais pas, car tout se faisait dans la violence, et toi, tu n'avais pas été habitué à une telle violence. L'un de tes pères est devenu totalement absent, l'autre, complètement fou. Ton frère avait tout juste douze ans, il était encore plus paumé que toi. Lorsque ton père taré déversait toute sa haine sur vous deux, tu l'endormais afin de préserver ton petit frère, mais il fut un temps où tu décidas de t'en aller, et l'état de ton père empirait. Les services sociaux avaient dû agir, et ton frère fut placé chez un de tes oncles. Tu te sentais coupable d'avoir fui, de l'avoir abandonné, mais tu le savais dans une famille plus heureuse.
Tu étais en couple avec un garçon de ton âge depuis plus de deux ans, tu te sentais bien avec lui, vous étiez soudés, et il avait été présent lorsque tes problèmes familiaux avaient fait surface. Plus les années passèrent, plus vous songiez à aller plus loin dans votre relation. Seul petit problème, l'autre voulait se marier, toi, lorsque tu te souvenais de ta famille, tu éprouvais une sorte d'angoisse rien qu'en entendant ce mot, "mariage".

Vous avez fait les choses à l'envers. Vous avez eu un enfant au bout de dix ans de relation, puis, ton compagnon remettait cette idée de mariage sur le tapis. Comme tu le redoutais, cette histoire mena votre couple à la fin et l'autre s'en alla avec votre enfant. Tu eus bien du mal à te relever de cette rupture. Tu n'avais plus les moyens pour t'assumer seul et tu fus obligé de retourner vivre chez l'un de tes pères, celui qui n'était jamais là. Il avait déménagé en Angleterre, dans sa ville natale à Niflheim, et tu étais persuadé que changer d'air te ferait du bien.Tu avais vingt-huit ans et affreusement honte. Tu ne voulais pas être un poids pour lui, il avait déjà du mal tout seul, bien que son nouveau compagnon le soutenait au mieux, alors, toi, tu enchaînais les petits boulots pour ne pas trop lui en demander.

Aujourd'hui, tu as trente ans, tu n'as toujours pas réussi à prendre de décisions quant à ta vie future, tu continues d'enchaîner les boulots, tu as peur de prendre ton indépendance. Tu vois ton fils deux fois par mois, et tu ne sais pas vraiment comment élever un enfant, puisque toi, tu en es resté un. Tu es coincé entre deux mondes, celui des rêves, où ta vie serait parfaite, et la réalité, où tu ferais tout pour changer de vie.
↑ Histoire



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Ma fiche ~ Mes liens ~ Mes rps
Messages : 207
Métier : Etudiant en droit
Humeur : Sombre et débridée

Double(s) compte(s) : Ginger Briggs
Human
Dim 6 Aoû - 20:13
Ohohooooow ! Je me disais, c'était trop beau x) Mais t'as une trop bonne tête sur ton vava WAZAA

Il faut avoir des burnes pour faire ce métier. Bravo J'tassure ! Et ta mort est badass.

Hâte de voir la fin de ta fiche ! Et j'avoue, quand Peter est là, c'est chiant Ah bon ?

_________________


Merci à Yasuo Jésus pour cette belle signa et cette merveille de vava ♥️♥️♥️♥️♥️
Stefan parle anglais et italien !

Cartes de membre:
 

Mon jardin secret. Merci Tyty WAZAA:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 70
Métier : Doubleur de films d'animation et traducteur de mangas
Pouvoir : Changement de sexe
R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur




Jaden Elliot
R:Physic
Dim 6 Aoû - 20:35
C'est tellement triste de mourir à 10 ans Chisaki crying

Bonne nouvelle tête ! Elmo

_________________

Jaden parle en #ED7F10 et Sae parle en #CF0A1D

Merci Maître pour le kit ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 21
Localisation : Dans la rue peut-être bien
Métier : Serveur
Pouvoir : Voleur de Voix
Humeur : Excellente

Double(s) compte(s) : Natt Salmeron
R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur




Thomas Lavender
R:Physic
Lun 7 Aoû - 18:11

Bienvenue U mad ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 9
Métier : Éboueur
Humeur : Blasée

Double(s) compte(s) : Peter N. Lazzeri
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Gaël M. Birdman
R:Divers
Lun 7 Aoû - 20:08
Stefan : Qu'est-ce qui est trop beau ? Mon joli minois ?
Jaden : Oué c'est trop triste... Mais... La vie continue
Thomas :

Mairssi jtm bb.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



RPs en cours :
L'enfer c'est les vacances. ft. Icilio
Monsieur, il faut vous reposer. ft. Sherlock
Rira bien qui rira le dernier. ft. Reo
La violence est la manifestation d'un égo malade. ft. Ashley

23 Y.O ♥️ Uke ♥️ Tsundere
Grand frère de huit petites terreurs
Messages : 44
Localisation : A la maison, ou chez un patient
Métier : Infirmier libéral
Pouvoir : Physic : Métamorphose en Hamster
Humeur : (∥ ̄■ ̄∥)

R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur




Sasha Brown
R:Physic
Lun 7 Aoû - 23:09
Tout le monde aime la fête forr- IL EST MORT A LA FETE FORAINE ?! Chisaki crying Chisaki crying
à dix ans en plus, pauvre petit bout de chou.. i cri everitim
Rebienvenue! Et j'ai hâte de lire toute la fiche! ♥️  J'tassure !

_________________

Sasha Brown pète un câble en #6699cc
« — T'as quoi, toi ? Me regarde pas comme ça. Sale con.
— ...
— Arrête !
— ...
— MAIS ARRÊTE !
— ...
— OK ! D'ACCORD ! JE T'AIME, T'ES CONTENT?? »

Merci à toi Icilio pour le vava
Je te nem très fort toi, tu le sais ?
Câlin de la mort qui
Revenir en haut Aller en bas
avatar


↑ Merci Celis ♥️ (sur une idée originale de Tyty)

Messages : 232
Métier : Gérant du Raven
Pouvoir : Communique avec les corbeaux
Humeur : (⌐▨_▨)

Double(s) compte(s) : Yoan S. Myers & Phineas Lockwood
Crows before Hoes. ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Edwing
Crows before Hoes. ♥
Mar 8 Aoû - 9:20
jsuis perdu dans qui est le dc de qui.
Mais t de toute bôté. Rebienvenue ♥️

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


[Présentation]
[Relations]
[Playlist d'Elliot]
Messages : 151
Métier : Livreur à domicile
Pouvoir : Phytokinésie
Double(s) compte(s) : Nope.
Je s'appelle Groot.
Voir le profil de l'utilisateur




Elliot Hayaki
Je s'appelle Groot.
Mer 9 Aoû - 1:47
Ah que coucou toi

J'ai hâte de savoir quelle sera sa marque, mais aussi son histoire. J'aime bien les morts nouvelles comme celle-ci, ça apporte un vent de fraîcheur Yawn (Puis en vrai, j'ai jamais aimé la fête foraine parce que j'ai toujours flippé par rapport à ça)

_________________



Parce que je suis fière d'être une stalkeuse maggle
Mes crew tmtc:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


I'm nothing of a Saint,
I'm a Sinner.
000

Messages : 191
Localisation : La Tentation.
Métier : Hôte.
Pouvoir : Thérianthropie féline.
Humeur : Charmeur.

Double(s) compte(s) : Shiro Miyazaki ; Randy Goldstein ; Khalel Holloway.
First I drink the coffee, then I do the stuff.
Voir le profil de l'utilisateur




Ivan Miller
First I drink the coffee, then I do the stuff.
Sam 12 Aoû - 12:01
BONJOUR MON FILLEUL Eheh

Sois sage hein, je surveille. ET REBIENVENUE.
Des bisous sur les fesses. Bon courage !

_________________







Meow ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 9
Métier : Éboueur
Humeur : Blasée

Double(s) compte(s) : Peter N. Lazzeri
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Gaël M. Birdman
R:Divers
Mer 16 Aoû - 20:06
Elliot : Moi aussi, et pourtant... Je fais quand même les attractions
Ivan : Hanw mon parrain, je... Je...

J'ai terminé

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar


I'm nothing of a Saint,
I'm a Sinner.
000

Messages : 191
Localisation : La Tentation.
Métier : Hôte.
Pouvoir : Thérianthropie féline.
Humeur : Charmeur.

Double(s) compte(s) : Shiro Miyazaki ; Randy Goldstein ; Khalel Holloway.
First I drink the coffee, then I do the stuff.
Voir le profil de l'utilisateur




Ivan Miller
First I drink the coffee, then I do the stuff.
Mer 16 Aoû - 23:50


Tu es validé ! Bravo !

« Daaamn that story tho.
Filleul. Tu es ma fierté. Je suis heureux de te compter parmi les miens.
J'ai rien à dire, alors je valide. Amuses-toi bien. ♥ »

• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
• Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
• Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥


_________________







Meow ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads-
Sauter vers: