RSS
RSS


 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Humains Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

KFC • Kent/ucky Fried Castiel

avatar
Messages : 8
Localisation : Là où le sucre se trouve
Métier : Instructeur au Centre Sportif
Human
Dim 23 Juil - 19:18



Castiel J. Kent
Ft. Oh Sangwoo (Killing Stalking)
Pain, noun.
Acute mental or emotional distress or suffering.
→ See also grief.

• Nom : Kent
• Prénom(s) : Castiel Jesus
• Surnom(s) : The Heathen, Titi
• Né le : 25/12/91 (25 ans)
• Au lit, t'es : Agressif
• Origine(s) : Métisse païen.
Ses origines sont encore floues. On sait seulement qu'il est le résultat d'une passion impure liant le Moyen-Orient et les États-Unis.
• Métier : Instituteur au centre sportif, spécialisé en kick-boxing. || Ancien streetfighter vagabond. Finaliste poids moyen au championnat mondial de kick-boxing, 2015.
• Groupe : Humain
• Mon pseudo sur le net : Taemi
• Âge : 20
• Présence : Autant que j'peux.
• Tu l'aimes le forum ? Wep.
• Comment t'es venu ? La porte.

• Autre : Concernant la secte des Chevaliers du Camélia Blanc mentionnée dans la fiche, elle est une sous-branche d'une autre tristement célèbre pour ses manifestations d'intolérance extrême. D'où ce trait caractéristique plutôt étrange sur un forum yaoi. (Je n'ai pas envie de mettre le nom du groupe principal mais, vous pouvez chercher ça sur google. Knights of the White Camelia)
Aussi, la fiche est pas top. Du coup, si vous avez des conseils pour optimiser et/ou nettoyer le codage, j'veux bien les entendre. C'ma première fiche codée de A à Z alors, c'est évidemment l'bordel sans nom. Ah bon ?
• Le code est :
One day, someone said that a lie cannot live...
Then, does that mean I should die ?
My Face
         Résumé
Cheveux : marrons, ondulés, décoiffés
Yeux : noirs, cernés
Peau : cireuse, abîmée
Visage : long, mâchoire carrée, resting bitch face
Taille : 1m87
Poids : 74 kg
Corps : anguleux, athlétique
Cicatrices : bras gauche + tibia
Style vestimentaire : simple, confortable
Autre : doigts et lèvres foncés dû au tabac ; évite le contact visuel ;
         ronge ses ongles





Ce n'est pas la perfection qui pourrait te décrire. T'as la dégaine d'un pauvre con qui s'est pris la tête dans un mur. Peut-être que cela se rapproche de la vérité, mais tu n'y répondras pas. T'as des blessures et des cicatrices du temps où les gens scandaient encore The Heathen. T'as aussi les balafres permanentes de ce bref instant où t'as été déchu. Tu n'es pas né ambidextre mais, t'as appris à l'être. Tu n'es pas exactement habile en tant que droitier. Toutefois, tu ne te mets plus la cuillère dans le nez. C'est moche à voir, hideux comme le temps qui se couvre au-dessus de toi. C'est d'ailleurs là que ton poignet et ton genou te lancent pour te rappeler ton trauma.

T'es à gerber. Sérieux, t'empestes la clope à des kilomètres, bien que t'essaie de cacher ça avec des bonbecs. Regarde, tes doigts ont pris la couleur du tabac et tes poumons n'apprécient pas ça. T'es laid et pourtant, tu t'en fous éperdument. Pour toi, t'es ce que tu hais le plus. Tu donnes l'impression d'un vioc dans le corps d'un jeune, car tu douilles au moindre mouvement de ta main gauche, à chaque pas de ta jambe droite. En fait, tu souffres d'« arthrite juvénile idiopathique ». Des gros mots pour dire que t'as des rhumatismes avant même d'avoir atteint l'âge de 50 ans. La rééducation n'a rien changé. Tu n'as jamais imaginé vivre longtemps. Seulement, tu n'as jamais songé à mourir jeune non plus. Et qui peut t'en blâmer ? T'es humain autant que les autres, avec plus ou moins de chance.

Bien sûr, t'as des muscles. T'as subi une chirurgie réparatrice et t'as survécu à un lynchage violent. Néanmoins, tu n'en demeures pas moins qu'une loque pathétique et livide. Cerné sous les yeux, tu ne regardes pas les autres en face quand tu leur parles. Ta voix rocailleuse déplaît à certains et ta chevelure folle rebique et se rebelle sur ton crâne. T'as honte, mais personne ne comprend. Ils pensent que t'es impoli et que tu les snobes puisque tu réagis peu. Rude, entends-tu souvent. Si seulement. Du haut de ton mètre 87, tu pourrais voir le monde s'étirer à l'horizon et ce, par-dessus la cime des crânes. Or, la vérité est toute autre. Tu ne vois que l'asphalte des rues piétiné par des pieds pressés et stressés dû à une vie urbaine inhumaine. Les poings fourrés dans les poches de ton sweat, tu écoutes distraitement le frottement de ton jeans et le chuintement mouillé de tes baskets. Tu noies le brouhaha ambiant comme ça. En été, t'es pareillement attifé, car tu penses ainsi masquer les traces de ton passé. Ils sont gravés à même sur ta peau, sur ton mollet droit et ton bras gauche essentiellement. Il n'y a que chez toi ou en salle que tu te permets de te dévêtir pour donner un aperçu de ce corps abhorré.

Ce dernier n'est pas aussi meurtri que tu le laisses croire. À vrai dire, tu n'es pas si dégueulasse de face. T'as ton propre charme, lorsque tu quittes cette mine lasse. Tu n'as de scarifications que sur le genou, le poignet et sur le ventre, dû à tes opérations. En-dehors de ça, t'as gardé ta force, ta hargne et ta gueule d'ange malgré tes points de suture résorbés. Tes cheveux auburn ondulent naturellement et ton regard perçant attire l'attention des autres par leur couleur profonde. Noir jais, à l'instar de deux points faits à l'encre de Chine. Si t'as plutôt la tronche d'un bouledogue au naturel, t'as l'air d'un autre homme quand tu souris. Accueillant, heureux, chaleureux, ça fait penser à la neige tombant un jour ensoleillé. Improbable, mais précieux.  Intriguant, mais affectueux. Enfin, ça n'est pas de ta faute si t'as perdu ta joie de vivre. Physiquement, tu te rattrapes autrement. T'as les épaules larges et le buste soigneusement façonné. T'as les hanches finement dessinées et les mollets joliment musclés. Tu diras « normal ». T'as été entraîné, frappé et maté jusqu'à devenir ce que t'es. Forcément, tu arbores le délicieux corps anguleux d'un athlète. Toutefois, tu n'en reste pas moins un idiot dans toute sa splendeur. T'as cette manie de tourner tes avantages en défaut et te vois tel que te verrait ton daron : embarrassant, mollasson, con.

Ah ça ! T'as arrêté de compter le nombre de fois qu'il te l'a dit. Ça s'empirait avec les années, comme si chaque centimètre que tu prenais se répercutait sur ton cervelet. 1 millimètre pour 10 neurones. Néanmoins, tu le sais et te souviens, n'est-ce pas ? Il n'est de vérité que si on la croit. Oui, c'est ça. L'ignorance et la laideur ne sont pas tout à fait toi. T'en sais des choses sur la dure réalité, sur le revers de la célébrité et sur ces autres enculés. Allez. Tu t'es relevé une fois, alors pourquoi ne pas recommencer là ? Il ne dépend que de toi pour redresser cette tête conditionnée sur la base de préjugés infondés.
My Mind
         Résumé
• Introverti
• Amoureux des pâtisseries
• Parfois osé et joueur selon les situations
• Peu bavard
Homophobe mais, essaie de s'en soigner
Gay, sans vouloir l'avouer
• Haineux envers la secte Tree of Life, opposée à la sienne
• Fumeur (peu soucieux de son état de santé)
• Bizarre et complexe, un peu comme tout le monde
• Sensible au changement car, est à même d'évoluer




Ces derniers (ces préjugés), tu n'arrives plus à les supporter. Oui, tu n'en peux plus de ces idées sans partialité. Tu en as des milliers qui te viennent à l'esprit et qui te pourrissent ta personnalité. Elles te soufflent des menaces là où la paix est. Tu crains des regards qui ne font que t'imiter. « Regarde-le avec ses godasses cirées et son par-dessus lissé. » Tu le fais sans même y penser, tu l'étiquettes de riche et pédé. Tu enfonces tes mains dans tes poches, plutôt dégoûté de ce que tu es devenu. Puis, tu essaies d'ignorer ce qui vient de se passer et de regagner un peu d'humilité. Personne ne le croit mais, tu tentes déjà de te soigner. Pour preuve, tu as déjà quitté ces « parents » qui secrètement t'empoisonnaient. Ils t'ont mis en tête que Dieu, il faut le respecter. Néanmoins, ils ne t'ont jamais suggéré d'en faire autant avec les étrangers. C'est bête et tu ne peux pas l'éviter. Si ça ne tenait qu'à ta volonté, tu resterais uniquement chez toi à t'exercer pour mieux frapper et pour récupérer de ce qu'on t'a volé.

Malheureusement, ce n'est pas comme ça que l'on vit. Métro, boulot, dodo, tu dois t'y plier aussi. Tu minimises les contacts dans ta bulle invisible, pour profiter de ce silence qui te rend invincible. Toutefois, le monde se refuse de muer à ton introversion caractéristique. À sa merci, tu es obligé de coexister avec autrui, de te socialiser pour justifier ton quotidien ici. D'ailleurs, on pense faussement que toutes circonstances se déroulent pour une raison. Or, comment apprécier le moment présent s'il faut incessamment se questionner sur la logique de la nature ? Réfléchir, bien sûr. Cependant, il ne faut pas tergiverser dans l'excès. À trop cogiter à la nuit tombée, tu as des difficultés à retrouver les bras de Morphée. Puis, les ténèbres s'allongent et tu t'inquiètes du lendemain répété, car tous les jours, cette même scène est réitérée sans que tu ne puisses t'y dérober.

Rue Kingsway, Niflheim, plein jour – Tu es visiblement irrité. Qu'ont-ils à te fixer sans parler ? Leurs yeux de merlan frit t'agacent devant ces conneries. Tu les reconnais, ces gens et ces préjugés. Ces derniers les accompagnent telle une ombre à leurs pieds. Tu le sais, tout le monde partagent la même pensée. T'as l'air d'une épave échouée avec tes joues creusées et tes doigts abîmés. Ils te jugent impunément et jouent les vierges effarouchées. Admire-les, toi, dans leur normalité. À l'instant où leur regard est retourné, ils t'affichent un air effrayé, voire même choqué. En effet, ils sont outré que tu aies osé braver leur société développée, malgré le fait que tu les sentes intérieurement se moquer. Ou bien, est-ce toi finalement qui ne fait que paranoïer ? De tes loques, de ton visage, de tes manières de raté, tu esquisses un sourire effacé et tu leur passes à côté. De cette façon, tu les nargues un brin, c'est vrai. Nonobstant ton attitude effrontée, tu ne pourrais t'échapper de cette calamité car, ta voix cassante les aurait également agacés.

En vérité, à l'instar d'un volcan qui n'attend que d'exploser, quelque chose boue en toi sans jamais cesser. Te ronger les ongles est un de tes moyens pour le canaliser. Toutefois, cela a le don d'empirer ta rage d'exister. Au fond, bien que tu ne veuilles pas l'avouer, sous cette enveloppe érodée et attristée, tu as peur de cette inconnue qu'est la Muerte. De ton expérience passée, tu as fini par abandonner les médias, la célébrité et une hygiène de vie équilibrée. Néanmoins, cela a éveillé en toi une force plus grande pour recommencer. Heureusement, tu parviens parfois à l'apaiser en pénétrant le Raven où les pâtisseries te font saliver. Chacun son péché mignon, et celui-ci est le tient. Si tu n'es pas le meilleur des cuisiniers, tu es la définition même de ce qu'est avoir une dent sucrée et tu peines à te contrôler quand il s'agit de meringue citronnée. En fin de compte, te calmer est assez aisé.
“One of the greatest regrets in life is being what others would want you to be, rather than being yourself.”
― Shannon L. Alder
In the end, we'll all die
La bienveillance, c'est la haine que l'on dissimule sous de jolis mots.
La bonté, c'est l'horreur que l'on ressent derrière un grand sourire faux.
La piété, c'est le dégoût que l'on professe lors d'un discours beau.
L'amour, c'est le mensonge que l'on confesse auprès du pasteur pé... escroc.





L'incompréhension palpable sur votre visage démontre une méconnaissance commune à chacun. On nous vante dès le plus jeune âge les bienfaits d'une communauté soudée sans nous informer au préalable des désavantages apportés. On accepte idiotement un ensemble de règles embellies par un emballage soigné et on s'enchaîne à une vie condamnée par des sermons travaillés jusqu'à l'implosion inévitable. À l'altruisme dégoulinante, on en vient à oublier les péchés perpétrés des profiteurs ; et ce, malgré les conséquences qu'ils auront engendré. On dira « tu es pardonné » de ce Dieu dont on n'aura jamais vu le bout du nez et qui pourtant, nous trompe en beauté. Lui, que l'on imagine miséricordieux ; tandis que l'on s'entre-accuse au lieu de Le juger. Pourquoi ne pas demander ? Pourquoi Lui et pas nous ? Il a créé le concept du Bien, en amenant consciemment le Mal. Il a accordé la tentation de la malfaisance, en nous interdisant de s'y laisser envouter. Si bien que nous en venons inéluctablement à cette question : éprouve-t-il du plaisir à nous punir avant de souligner cette faiblesse humaine qui nous qualifie ?

Enfin, on se perd en calomnie, en vanité et en fourberie. Pour preuve, on ignore l'imposture des uns et on pointe du doigt l'innocence des autres, afin de se sentir en accord avec ses illusions. Toutefois, il est vain de s'échapper des répercussions de nos actes. Tôt ou tard, on est confronté à la lumière aveuglante de la Vérité. Évidemment, on tente de l'éviter. On se protège en fermant nos yeux et on l'implore de s'arrêter ; mais, sa compassion est incorruptible. À elle, on lui dicte qu'il est de son devoir de nous ouvrir l'esprit. Alors, elle s'exécute et nous engloutit sans mot dire. Tout sur son passage n'est que surprise. Dans un premier temps, on est abasourdi. On se targue d'avoir survécu à sa venue car, on ne réalise pas l'ampleur de son action. Puis, on devient colère. Rageur contre nous-même, contre eux, contre le monde qui nous a conforté dans ce simulacre de réalité fabriquée. Et finalement, on comprend. Là, divergent nos comportements stupidement humains en Le laissant admirer notre intelligence hétérogène.

· † ­·

« Nous ne voulons en aucun cas porter préjudice à qui que ce soit. Bien sûr, nous tolérons la diversité. Nous respectons les choix et les sentiments de chacun. Nous accueillons à bras ouverts les individus qui se veulent de notre famille. Néanmoins, nous n'oublions pas nos préceptes et nos missions. Nous nous rappelons bien de notre rôle : nous sommes les chevaliers de Dieu. Notre objectif est de faire régner Ses volontés sur Terre et nous ne reculerons devant rien pour l'accomplissement de ce but. » déclare le Père de ces villageois.

On ne s'interroge pas assez sur les propos implicites de grands orateurs, comme lui. Et pourtant, il suffit d'observer l'expression explicite de nos visages blancs. Vide. On les écoute répandre la foi avec candeur, sans se rendre compte que l'on approuve ainsi les horreurs qu'ils y ont enfoui. On adhère en secret à des pratiques contestables et on apprend de ce fait à apprécier les vitraux bigarrés des églises protestantes. En effet, ceux-ci ont la particularité d'être différents et identiques à la fois, à l'image de ce que les sectaires professent dans l'immondice de leurs plaidoiries. Et ce paradoxe s'explique en quelques phrases. Ils s'imbriquent et s'agencent parfaitement pour l'harmonie d'un chef-d’œuvre en verre. D'un coup d’œil, on constate leurs similitudes dans leur composition mais aussi, la dichotomie de leurs couleurs vives, claires. Tout à fait. Rares sont les pièces sombres qui peuplent ces fenêtres morcelées, si ce n'est que pour exposer le Mal, plus communément appelé les ténèbres ou l'Enfer. De cette dernière remarque, on tient cette singularité à laquelle on donne sens par une analogie politiquement moins correcte.

Enfin, comprendra qui pourra.
Quoi de mieux que de laisser l'esprit faire son propre chemin de réflexion ? De même, qui suis-je pour les juger de toute façon ?



ENTRETIEN AVEC JESUS KENT AKA. THE HEATHEN

À l'approche du WAKO World Championships 2015, nous accueillons l'un de ses participants ayant suscité beaucoup d'attention lors de ses débuts. Il est l'un des favoris au titre de « Champion du monde de Kick-boxing 2015 » et a accumulé de nombreuses victoires au cours de multiples championnats régionaux et nationaux. Jesus Kent, plus connu sous le pseudonyme de The Heathen a été entraîné de longues années par Jason Fitzgerald – ancien champion de kick-boxing lui-même – avant de s'inscrire et de se présenter à ce grand événement annuel. Aujourd'hui, il nous parle de son parcours et de ses impressions sur la compétition à venir.

Rappel : le WAKO World Championships se déroule du 21 au 29 novembre 2015 à Dublin. Elle réunit une centaine de champions venant de différentes fédérations internationales afin de les voir s'affronter sur le ring pour le titre de « Champion du monde de kick-boxing ».


Jesus Kent, pouvez-vous nous parler un peu de vous ?
Je m'appelle Jesus Kent mais, on me nomme aussi The Heathen sur le ring. J'ai 23 ans et je fais du kick-boxing depuis presque quatre ans.

D'accord, et pouvez-vous nous dire d'où vous venez ? Je crois que votre ville natale était dans le Mississippi ?
Oui. J'habitais dans la ville de Jackson, dans l'état du Mississippi avec mon père.

Et comment était votre enfance ? Le Mississippi est connu pour être l'état le plus Républicain des États-Unis, avez-vous vécu dans un cadre assez conservateur ? Y avez-vous vécu des événements marquants pour vous ? Par exemple, quelque chose qui vous a décidé pour le kick-boxing ?
Non, pas vraiment. Mon enfance était... (Il hésita un bref instant et se mordit discrètement la lèvre avant de continuer sur sa lancée.) normale ; et petit, je ne m'intéressais pas vraiment au sport.

Vous sembliez douter de vos paroles en parlant de votre passé. Est-ce dû à un souvenir douloureux ? Beaucoup d'hypothèses ont été émises à ce sujet. Certains disent, par exemple, que vous viviez dans une secte religieuse. Est-ce vrai ? Avez-vous quelque chose à dire là-dessus ?
(Il se tendit imperceptiblement et serra les poings sur ses cuisses. Il savait que c'était là la réelle motivation de cette invitation sur le plateau. Il jeta un coup d’œil nerveux en direction de son manager qui se trouvait hors-champ pour lui demander de l'aide. Néanmoins, celui-ci lui fit un signe du menton, réprobateur. Il devait se débrouiller seul. Il revint à son interlocuteur et secoua négativement la tête afin de lui répondre.) Non. Je n'ai rien à dire là-dessus. Ce ne sont que des hypothèses, comme vous le dites.

Vous êtes quelqu'un de très secret. Nous allons changer de sujet dans ce cas. Pourquoi avoir choisi de pratiquer le kick-boxing ? À quel âge avez-vous commencé ?
À 19 ans. C'est Jason qui m'a recruté dans la rue alors que je ne savais pas quoi faire de ma vie. (Ses yeux se dirigèrent pour la énième fois vers son coach.)

Et pour quelles raisons avez-vous choisi ce nom de ring, The Heathen ? Était-ce une décision volontaire de prendre un surnom aux connotations religieuses ?
(Il parut embarrassé, voire même agacé sur l'instant.) Ça me plaisait de m'appeler comme ça et Jason me l'avait proposé aussi.

Vraiment ? Dans ce cas, Jason, rejoignez-nous s'il vous plaît. J'aurais quelques questions pour vous. Comment aviez-vous su qu'il deviendrait l'un des représentants des États-Unis pour le WAKO World Championships ?
(Il quitte les coulisses pour s'asseoir avec Jesus.) Je ne le savais pas. Tout ce que je voyais à l'époque, c'était l'énorme potentiel qu'il avait en lui. (Il lance un regard plein de fierté vers son protégé.) Avant tout ça, il faisait du streetfighting pour pouvoir se nourrir. Il était déjà un champion dans le domaine. Intéressé, je l'ai un peu suivi : ses combats, sa routine... Et puis, un jour, je me suis présenté à lui, et je lui ai demandé un combat, à un contre un. Je lui ai dit : si je gagne, je t'entraînerai pour être plus fort. C'était ridicule mais, plus je l'observais plus je voulais qu'il s'associe avec moi.

Si je comprends bien, vous avez gagné le combat ?
Hélas, non. Le streetfighting est plus anarchique que le kick-boxing et j'étais un brin rouillé. Mais, je ne me suis pas avoué vaincu. Après ma défaite, je suis revenu plusieurs fois le voir pour le convaincre de combattre avec les grands. Et au bout d'un moment, il a fini par céder.

Quel beau dénouement ! J'aimerais revenir un instant sur ce que vous avez dit plus tôt : « il faisait du streetfighting pour pouvoir se nourrir. » Comment cela se fait-il ? Sa famille avait-elle des difficultés financières ?
Hum, je suis navré. Je ne peux pas répondre à cette question. Je ne le sais pas moi-même. Comme vous l'avez remarqué, Jesus n'aime pas beaucoup parler de lui et quand je l'ai rencontré, nous étions dans le Buddy Butts Park. Je ne l'ai jamais vu rentrer chez lui, ni être en compagnie d'une connaissance.

Je vois. Merci pour cet épisode. De retour maintenant au favori du WAKO World Championships, comment sentez-vous la concurrence ? Êtes-vous plutôt nerveux ou confiant ? Il me semble que c'est votre première compétition à l'internationale, c'est ça ?
Oui. Je suis nerveux mais, je ferais de mon mieux pour remporter le titre. Je suis motivé pour ça.
(Jason rajoute :) Il s'est entraîné jour et nuit pour que cela arrive ! Il a été confronté à beaucoup d'obstacles, comme tout le monde. Cependant, il a toujours trouvé la force de se relever et de continuer pour se surpasser à chaque fois. Et rien que pour ça, je suis sûr qu'il se donnera à fond pour ce championnat afin d'en ressortir vainqueur.

Quel esprit ! Je suis persuadé que personne ne s'étonnerait si vous gagnez... En attendant les résultats, nous allons conclure cette interview. Avez-vous une dernière chose à dire ? Une citation qui vous tient à cœur ou votre devise dans la vie ?
(Jesus opine du chef et fixe la caméra tout en articulant lentement :) le titre de champion sera à moi.

Merci, cela a été un plaisir de vous recevoir.


Propos recueillis par Neo Vixon
Magazine People
15 novembre 2015



Articles similaires :
30/11/15 – UNE GRANDE DECEPTION POUR LES FANS DE THE HEATHEN
01/12/15 – THE HEATHEN A-T-IL DISPARU ?
10/12/15 – JENNYFER MONROE EN COUPLE AVEC CODY DRAWSON ?
12/12/15 – QUE DEVIENT JESUS KENT ? [...]




THE HEATHEN QUITTE LE RING...

Un mois après le WAKO World Championships, Jesus Kent – aka The Heathen – annonce publiquement sa retraite. Pourtant au sommet de sa gloire, il délaisse la lumière des projecteurs et tente de repasser dans l'anonymat. Est-ce dû à la pression ressentie lors du championnat ou à sa défaite écrasante en finale ? Nous l'avons interrogé à ce sujet.


Mercredi 16 décembre, à 20h52 – Une conférence est annoncée par Jason Fitzgerald sur Twitter pour le lundi prochain. Le coach du célèbre The Heathen ne justifie pas cette soudaine communication mais, promet dans un second statut que tout sera expliqué lors de cette réunion. Son comportement attire l'attention de tous et de nombreux fans le tweettent en retour, sans succès.

Lundi 21 décembre, à 13h00 – La conférence commence. Jesus Kent apparaît dans un fauteuil roulant et un bras dans le plâtre. Il est installé derrière une longue table avec Jason, un médecin et quelques gardes du corps à ses côtés. Habillé d'un sweat-shirt noir et d'un jeans bleu marine, il fait tomber sa capuche pour montrer sa mine blafarde. Ses yeux sont cernés, il a une posture instable et des hématomes sur le visage. Il a complètement changé physiquement. Que s'est-il passé durant ce mois de silence ? Comment est-il devenu ainsi ?

DES REGRETS, UN COUP MONTÉ

L'athlète raconte – « J'ai remporté mes matchs sans grande difficulté. C'est à la veille de la finale où tout a dérapé. [...] Je n'ai jamais pensé à combien j'étais chanceux d'être monté aussi vite en rang. Malheureusement, ce n'est que lorsqu'on perd quelque chose que l'on comprend sa valeur. »

Alors que Jesus Kent rentrait seul à l'hôtel pour retrouver son ex-petite-amie, Jennyfer Monroe, celui-ci a été victime d'une embuscade tendue dans une rue proche de Garters Lane. Là-bas, pas moins de 6 assaillants l'ont passé à tabac et l'ont rendu incapable de combattre. Le jeune homme n'eut aucune chance pour leur tenir tête. Masqués et armés, ils lui ont « brisé le poignet et le tibia ». Puis, loin de s'être contenté d'os brisés, ils l'ont également roué de coups et l'ont laissé évanoui sur place. Ce n'est que deux heures plus tard qu'il est amené à l'hôpital par une ambulance qu'il a lui-même appelé lorsqu'il s'est réveillé.

Le récit terminé, la conférence s'est conclue sur une note qui ébranlé ses fans. Dû à ses nombreuses blessures, le boxeur a été contraint de renoncer au titre de champion du monde de kick-boxing et « de prendre sa retraite plus tôt que prévu. »

Aujourd'hui, une enquête a été lancée pour connaître l'auteur de cette machination malsaine. En effet, la police suspecte les 6 agresseurs d'avoir été engagés par quelqu'un de plus haut gradé. Elle cherche actuellement leurs identités grâce aux images récupérées des caméras de surveillance. Entre autre, elle garde aussi un œil sur Jennyfer Monroe, modèle pour plusieurs marques de luxe et compagne de Cody Drawson, champion actuel du WAKO World Championships pour n'écarter aucun scénario.

En outre, cet incident n'a pas été sans conséquence. Si le boxeur guérit doucement de ses fractures, son médecin a annoncé qu'il resterait des séquelles permanentes sur son corps. Cela l'empêche donc de poursuivre sa carrière en tant que combattant de haut niveau et signe ainsi la fin de The Heathen.


Article écrit par John Carter
New York Times
22 décembre 2015



Articles similaires :
30/12/15 – JENNYFER MONROE ET CODY DRAWSON, TOUS DEUX SUSPECTÉS DANS L'AFFAIRE KENT
01/01/16 – JENNYFER MONROE ET CODY DRAWSON, PORTÉS EN JUSTICE
05/01/16 – CHARGES ABANDONNÉES PAR JESUS KENT LUI-MÊME...
26/02/16 – THE HEATHEN REPREND LES COURS [...]





Un an plus tard, j'étais titulaire du brevet d'état d'« éducateur sportif du premier degré », spécialisé en kick-boxing K-1. J'étais dans le droit d'instruire de jeunes talents à mon tour, tout comme Jason. M'en sentais-je satisfait ou heureux ? Pas particulièrement. Je pouvais prétendre à un métier que je n'avais jamais envisagé avant. Je n'avais jamais eu d'ambition et dire le contraire maintenant sonnait probablement faux. Je n'étais plus rien du jour au lendemain. Je n'avais plus de famille, plus d'argent et plus d'amis. Avant d'être tout à fait pauvre, je décidai de partir et de changer d'identité. Des spéculations, des théories, des rumeurs circulaient à mon compte et ne cessaient de donner naissance à d'autres plus loufoques encore. Par exemple, je pouvais entendre dire que je n'avais rien mérité de cette brève célébrité, que Cody Drawson n'avait pas eu à subir ces accusations sans preuve. Pourtant, il y en avait des tonnes. Seulement, beaucoup estimait que je n'avais pas travaillé assez dur pour en arriver là alors que lui, si.

À l'injustice ? Oui, probablement.

J'avais laissé tomber l'affaire pour cesser de grossir cette rage bouillante. À quoi bon ruminer et ruiner la vie d'un autre pour un bonheur éphémère ? Ne disait-on pas que l'on devait « aimer son prochain comme soi-même » ? Certes, je n'avais pas reçu le même traitement que mon rival, et qu'importe ? Cette vie que je menais n'avait pas de sens. Je ne l'appréciais pas. Enchaîné dans cette gloire involontaire, j'avais perdu des libertés que j'avais retrouvé en me détachant des Chevaliers du Camélia Blanc. Je ne pouvais pas sortir de chez moi sans être scruté. Chaque mot avait son importance, chaque geste avait sa signification. De plus, je n'étais sorti avec Jennyfer que pour ma bonne conscience. En vérité, je ne l'avais jamais aimé. Je n'avais jamais ressenti d'attirance envers elle. C'était une couverture, une excuse pour me dire que je n'étais pas « gay ». D'un côté, cela avait été inutile. De l'autre, elle s'en était servi contre moi. Au final, ce scandale n'avait été que le châtiment qui me pendait au nez depuis le début. L'épée Damoclès s'était finalement abattue.

Je voulais partir loin de ces mauvais souvenirs, dans un pays où je n'avais pas à apprendre une nouvelle langue et où la vie était plutôt agréable. Et qu'est-ce qui correspondait le plus à mes désirs que l'Angleterre ? Je mis donc le cap sur la ville de Niflheim – certain de ne pas revoir Jenny ou une autre de son espèce – et obtins sans mal un job au centre sportif de la ville avec mon diplôme. Repartant de zéro, je profitais de ce renouveau pour changer légalement mon prénom car, le rappel constant de mon ancienne vie et les moqueries qui s'en suivaient m'insupportaient hautement. De Jesus, je devins Castiel mais, demeurait malgré mes efforts l'enfant hérétique qu'ils avaient élevé, haineux et intolérant comme eux.



Qu'en pensez-vous ?
« Pauvre de moi » ? Non, vous ne devriez pas. Notre existence est faite de hauts et de bas, et je n'ai raconté là que les événements les plus dramatiques de ma vie. Vous illustrant ainsi la préface, je vous ai peint l'illusion d'une piteuse autobiographie, la succession interrompue d'épisodes malchanceux. De cette façon, vous adoptez  naturellement mon point de vue et partagez le même avis que moi. En fin de compte, suis-je un menteur ? Je vous renvoie la question. Les médias sont-ils de vils manipulateurs ? Voilà une bonne question sur laquelle méditer. En attendant d'avoir une réponse certaine, nous continuons de vivre dans ce monde où la morale et son contraire sont en conflit constant, où la violence est considérée à tort comme une solution radicale et effective, et où la notion du Bien n'est qu'une idée inventée par les humains.

Amen

Codage par Taemi


_________________



Les Teams:
 

Merci Raveune ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar


See I've seen devils, I've seen saints,
I've seen the lines between them fade.

× c a g e d / B I R D ×
Messages : 39
Métier : Profiler en grande partie.
Pouvoir : Nécrose.
Humeur : Ascenseur émotionnel.

Double(s) compte(s) : Aucun en vue.
R:Divers
Dim 23 Juil - 19:24
IENDIDNEIDNEIDENKDW EKEND EIWNENW
TU ES FAB ! TU ES GÉANT ! TU DÉCHIRES
J'aime ton physique, bien que tu ne respectes pas ce pauvre Castiel xD j'ai hâte de lire la suite. Je feels jpp adieu.

ET BIENVENUE ENCORE !
Je viendrai pourrir ta fiche de liens.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
avatar


Ma fiche ~ Mes liens ~ Mes rps
Messages : 203
Métier : Etudiant en droit
Humeur : Sombre et débridée

Double(s) compte(s) : Ginger Briggs
Human
Dim 23 Juil - 19:38
Gnn. Haaanw....





T'es bô. Tu sens bon. T'écris trop bien. Ta fiche elle est jolie et tu l'as faite tout seul. T'es trofort. Jeutème.

Valà c:

_________________


Merci à Yasuo Jésus pour cette belle signa et cette merveille de vava ♥️♥️♥️♥️♥️
Stefan parle anglais et italien !

Cartes de membre:
 

Mon jardin secret. Merci Tyty WAZAA:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


You've got it it all, you lost your mind in the sound, there so much more, you can reclaim your crown *:・゚✧
Liens ♦️ Fiche
Administratrice

Messages : 243
Localisation : Au cabinet
Métier : Kinésithérapeute
Pouvoir : Empathie accrue
Humeur : ( ̄¬ ̄ヾ)

Double(s) compte(s) : Seishiro Fujiwara ; Yasuo Rae
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Oliver Winchester
R:Psychic
Dim 23 Juil - 20:18
Oh quelle jolie ficheee !

ENFIN J'AI ENVIE DE DIRE ! Après Tyty, c'est Titi ? M'en fiche tu seras et resteras Jesus avec moi OHOHOH

Comme tu dois déjà le savoir, je serai encore une fois ton parrain parce que je t'aime, rebienvenue ♥️

_________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Fiche
Messages : 115
Localisation : Bijouterie - The Glow
Métier : Bijoutier
Pouvoir : Manipulation des peurs
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Gareth Nightingal
R:Psychic
Lun 24 Juil - 1:29
Intéressant ce personnage ! En tout cas bienvenue hâte de voir le reste de ta fiche, qui est très jolie au passage ! yes yes yes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
blablabla

Is this the real life?
Is this just fantasy?
Caught in a landslide,
No escape from reality.

Messages : 105
Localisation : Salmeron's Flowers
Métier : Etudiant en médecine / Fleuriste
Pouvoir : Hypnotiseur - T'hypnotise d'un seul regard
Humeur : Lunatique

Double(s) compte(s) : Thomas Lavender
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Natt Salmeron
R:Psychic
Lun 24 Juil - 8:57
JE ME DEMANDE QUI TU PEUX BIEN ETRE OHLALALA hair flip

J AIME DEJA TON DEBUT DE FICHE ESPECE DE MALADE

_________________

♫:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Yop&Cats
Qui suis-je~
Cat ARMY - Mes liens
Cat ARMY - Mes chats
Cat ARMY - Mes rps
(╯ಠ_ರೃ)╯︵ ┻━┻
Messages : 112
Localisation : Dans les rues
Métier : Street-Art / photographe
Pouvoir : Capacité de peindre sur les mur au toucher
Humeur : GRAOUH

Double(s) compte(s) : ~
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Inno Snowen
R:Divers
Ven 28 Juil - 16:08
Bienvenue ! SAVE ME INTENSIFIES

Bin elle est belle ta fiche ouesh ! Bon courage pour la finir SAVE ME INTENSIFIES

_________________



You gotta be there for me too

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Raven discutte en #9476a6
Messages : 72
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Raven L. Morgan
R:Divers
Dim 6 Aoû - 1:02
Jpp mon mien. L'attente est trop longue. Chisaki crying

_________________


Clique pour écouter ♥️



Mes Teams check :
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Localisation : Là où le sucre se trouve
Métier : Instructeur au Centre Sportif
Human
Lun 7 Aoû - 2:30
OUAIIIIIS!

Merci pour l'accueil de fou 8D
Pus besoin d'attente, j'ai (enfin) fini la fiche. Vous pouvez d'ores et déjà vous péter les cornées à la lecture de celle-ci. Enjoy! ♥

_________________



Les Teams:
 

Merci Raveune ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar


You've got it it all, you lost your mind in the sound, there so much more, you can reclaim your crown *:・゚✧
Liens ♦️ Fiche
Administratrice

Messages : 243
Localisation : Au cabinet
Métier : Kinésithérapeute
Pouvoir : Empathie accrue
Humeur : ( ̄¬ ̄ヾ)

Double(s) compte(s) : Seishiro Fujiwara ; Yasuo Rae
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Oliver Winchester
R:Psychic
Mar 8 Aoû - 18:11


Tu es validé ! Bravo !

« Castiel Jesus Kent, vous êtes validé sans aucune difficulté ! Yaaas C'est Raven qui va être content. Comme d'habitude, c'est une superbe fiche que nous avons là avec un joli code en plus. L'histoire est peut-être beaucoup moins longue que celle de Tyty mais j'ai beaucoup aimé la façon dont tu l'as écrite avec l'interview par exemple, c'est original ! Hâte de voir ce que Ken en italique va donner inrp OHOHOH »

• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
• Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
• Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥️


_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Humains-
Sauter vers: