RSS
RSS

Bestiae autem gemens

Tout autour de Niflheim, du centre ville aux alentours boiseux, des créatures étranges ont été aperçues semant la terreur et le désordre. Des couleurs vives, des comportements douteux et par-dessus tout un rapport presque logique avec La Mort pour les Reloads, elles semblent pour certaines perdues, prêtes à attaquer pour d’autres. Qui sont-elles ? Que veulent-elles ? En tout cas, il serait bon de ne pas trop les chercher… Prenez garde, faites attention ; et si vous avez un tant soit peu d’intelligence, courez.


 

 :: Extérieurs de la Ville :: La Plage :: [Juillet - Août] Le Festival d'été Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un de perdu...un de perdu. [Feat Jaden]


Messages : 33
Métier : Inspecteur de police
Pouvoir : ouïe, odorat, vue et réflexes accrus
Humeur : ヘ(゜◇、゜)ノ

Double(s) compte(s) : Noah Edwing & Yoan S. Myers
avatar
R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur




Phineas Lockwood
R:Physic
Ven 21 Juil - 12:06

Un de perdu... un de perdu.
#Jaden Elliot

« steuplait »

Ton regard se porte sur lui avec un air surpris. C’était rare lorsqu’il te suppliait ainsi, avec son regard bleu azur porté sur toi comme un chien battu, les mains jointent à deux doigts de se mettre à genoux à tes pieds. Cela aurait pu te rendre heureux de le voir (enfin) accepter ton autorité, mais voilà que tu avais maintenant pitié et tu grimaçais en te rendant compte combien tu étais faible face à lui. Tu soupires.

« Okay, on y va, mais tu m’écoutes. Si je dis qu’on rentre, on rentre. C’est promis ? »

Le sourire qui illumina immédiatement ses traits t’arracha un battement de cœur loupé et il hocha la tête en courant partout dans la maison en hurlant de joie. La culpabilité de submerge un peu, avec ton boulot il fallait dire que tu n’avais pas vraiment le temps de l’emmener faire des choses d’enfants et parfois tu te demandais pourquoi tu l’avais retiré à tes parents si c’était pour l’enfermer ainsi. Et puis tu te rappelais que malgré ses neufs ans il était plutôt indépendant et qu’il n’avait plus vraiment besoin de toi pour faire sa vie à la maison. Tu lui souris en retour avant d’aller enfiler un teeshirt de baseball et un jean clair. Tu glisses ton portefeuille dans ta poche sans oublier ta plaque de policier. On ne savait jamais. Tu attrapes également une casquette que tu mets sur ta tête avant d’en mettre une sur la tête de ton frère alors qu’il passe devant toi en sautillant partout, prêt à partir.

« J’ai pleins de copain de l’école qui y sont déjà aller, il parait qu’il y a un stand de tir ! Jvais enfin pouvoir tirer ! »

Tu hausses un sourcil avant de rigoler et d’attraper tes clefs pour sortir ta voiture noire. C’était une voiture de fonction que tu utilisais régulièrement, il fallait dire que vous ne viviez pas en plein centre-ville et même si tu savais que ça allait être une horreur pour se garer, tu n’avais pas envie de mettre trois heures pour y aller. Le soleil tapait fort en ce plein mois de juillet et lorsque vous étiez arrivé en plein cœur du festival, tu avais un peu tressauté au nombre impressionnant de personne qu’il y avait. Tu te penches vers ton frère. Ainsi côte à côte on vous croirait père et fils.

« T’éloignes pas de moi ok ? »

C’était tombé dans l’oreille d’un sourd. A peine le premier stand atteint, ses yeux s’étaient mis à briller et tu avais un peu peiner à le suivre. Si tu avais abordé un petit air grognon au début tu t’étais vide déridé alors que vous amusiez à des stands de jeux, ou bien lorsque Léonard s’était mis à regarder avec beaucoup d’attention les musiciens un peu plus loin. Toi tu avais jeté un regard envieux sur les terrains de sport sur le sable avant de te détourner pour faire le tour de toutes les attractions avec ton frère. Vous étiez en train de faire votre choix au stand de fajitas (ce qui te rappelas tes voisins mexicains lorsque tu vivais encore aux Etats-Unis) lorsque tu entendis ton frère t’attraper son teeshirt avant de pointer du doigt un peu plus loin.

«C’est Daiki ! »

Tu avais haussé un sourcil en portant ton regard par là-bas, « qui ça ? », avant de reporter ton attention vers le vendeur qui souhaitait être payé. Avec une grimace face au prix exorbitant de la nourriture tu avais attrapé les deux crêpes puis t’étais tourné vers ton frère pour lui donner la sienne… Frère qui n’était présentement plus à tes côtés. Tu portes ton regard un peu plus loin, le cherchant rapidement des yeux avant de te rendre compte avec une sueur froide qu’il avait disparu.

« Jvais le buter… »

Marmonnes-tu avant de t’élancer dans la foule à la recherche de ton frère, prêt à appeler tes collègues ou bien aller à l’accueil pour l’humilier à mort en l’appelant par l’interphone. Tu allais lui faire regretter de t’être éloigné et avec cette foule et sa petite taille tu n’étais clairement pas certain de le retrouver facilement. Tu fini par t’arrêter au milieu de la place, tes deux fajitas dans les mains, hésitant entre la panique et la colère. Une fois que Léo avait une idée en tête il était difficile de l’arrêter. Dieu, il était aussi têtu que toi et tu ne savais pas si c’était une bonne nouvelle.

_________________


Spoiler:
 


Messages : 77
Métier : Doubleur de films d'animation et traducteur de mangas
Pouvoir : Changement de sexe
avatar
R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur




Jaden Elliot
R:Physic
Jeu 3 Aoû - 22:18

« Un de perdu... un de perdu. »
ft. Phinéas Lockwood

Lundi 31 juillet 2017 – Troisième jour du festival d'été

« Papaaaaaaaaaaaaaaaa ! »

Tu sursautes et lèves les yeux au ciel au moment où Daiki débarque dans le salon en courant, fait une glissade sur le plancher et s’arrête devant toi. Tu tournes la tête vers lui. Le petit garçon a des étoiles dans les yeux, les cheveux en bataille, et la tête de celui qui a une idée dans la tête. C’est mauvais signe en général.

« Oui ? »
« Papa ! Steuplait ! On peut aller au festival de l’été qui est sur la plage ?! »
« Le festival ? »
« Oui ! Y’a pleins d’activités proposées, et y’aura un feu d’artifice! Regarde ! »

Il te tend le prospectus qu’il a à la main. Tu le prends pour y jeter un œil. C’est vrai que tu en as entendu parler. En lisant le programme, tu constates, qu’en effet, beaucoup de choses sont proposées en plus du spectacle nocturne. Mais…

« Daiki, le feu d’artifice c’est samedi, pas ce soir. »
« Heiiiiin ? »

Il t’arrache le papier des mains pour regarder, et tu l’observes relire le programme en souriant. Depuis le début des vacances d’été, le petit garçon ne semble pas savoir quoi faire de ses dix doigts. Tu as beau lui avoir proposé de faire des activités, de partir en colo, ou autre, il n’a rien voulu savoir. Même aller voir ses grands-parents au Japon ne l’intéressait pas. D’un côté, tu es plutôt rassuré pour ce dernier point, l’envoyer seul là-bas t’aurais rendu malade.
Il faudra bien que tu y retournes un jour.
L’enfant baisse les bras en soupirant.

« Oh naaaan. Je voulais le voir. »
« On pourra y aller samedi, c’est pas grave. »
« Mais je voulais y aller aujourd’hui ! »
« J’ai du travail Daiki… »
« Alleeeeer ! On fait rien ensemble ! »

Tu le regardes de nouveau, et il fait de même avec ses yeux de merlans fris. En soupirant, tu finis par capituler. Après tout, ça te fera du bien de sortir un peu la tête de tes traductions, et Daiki a raison, vous n’avez pas fait grand-chose ensemble cet été encore. Tu te lèves, l’envoies mettre ses chaussures et fais de même.

Vingt minutes plus tard, tu parviens à trouver une place pour te garer non loin de la plage. Vous faites le reste du chemin à pieds. Daiki est surexcité, parlant de toutes les activités qu’il veut faire. Tu l’écoutes en souriant, avant de perdre ce sourire en voyant le monde qu’il y a.

« Daiki, tu restes près de moi. Si par hasard on est séparé, on se retrouve au poste de secours, comme d’habitude, ok ? »
« Oui P’pa ! »

Le premier stand où vous vous arrêtez est celui de magie, et ton fils observe les tours avec attention, essayant même de trouver la supercherie à chaque fois, sans succès. Tu es content de le voir d’aussi bonne humeur. Il a tendance à être assez taciturne en général, donc ça te fait plaisir. Vers midi, vous commencez à avoir faim, et vous vous arrêtez près d’un stand de nourriture. Pendant que tu regardes la carte, tu entends la voix de Daiki.

« Oh ! Leo ! »
« Hum ? Qui ça ? »

Tu tournes la tête mais ne vois rien. Tu baisses les yeux pour demander à ton fils de qui il parle, mais… Il n’est plus là. Un éclair de frayeur te traverse le crâne alors que tu regardes la foule autour de toi, paniqué. Tu quittes le stand en le cherchant des yeux.

« Daiki ?! Daikiiii t’es oùùù ?! »

Mais tu ne le vois pas, et tu ne l’entends pas. Tu tournes en rond, cherches sa silhouette, mais trouver un gamin de sept ans dans une foule d’adultes et d’autres gamins de sept ans, c’est compliqué. Tu continues de l’appeler avant de bousculer quelqu’un. Tu te retournes vers un homme, qui tient deux fajitas à la main, et semble tout aussi paniqué que toi.

« Excusez-moi, je ne vous avais pas vu. La question va vous paraître floue, mais vous n’auriez pas vu un gamin de sept ans, haut comme ça, avec un pull Superman et une veste grise et blanche. Il s’appelle Daiki et il a des cheveux bruns un peu trop long, et… » Tu te rends compte que ta description ne sert strictement à rien. « Désolé, vous devez rien comprendre à ce que j’ai dit. Je vais aller chercher les secours. Vous savez s’il y a un accueil quelque part ? »

Tout en parlant, ton regard continue d’aller et venir parmi la foule, dans l’espoir de l’apercevoir, mais sans succès. Tes mains se tordent l’une contre l’autre, alors que tu attends la réponse de l’autre homme.
© Adrenalean pour Epicode


_________________

Jaden parle en #ED7F10 et Sae parle en #CF0A1D

Merci Maître pour le kit ♥


Messages : 33
Métier : Inspecteur de police
Pouvoir : ouïe, odorat, vue et réflexes accrus
Humeur : ヘ(゜◇、゜)ノ

Double(s) compte(s) : Noah Edwing & Yoan S. Myers
avatar
R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur




Phineas Lockwood
R:Physic
Mar 8 Aoû - 15:10

Un de perdu... un de perdu.
#Jaden Elliot

Tu fixais la foule avec une petite sueur froide. Tu n’étais pas vraiment du genre à t’inquiéter que ton frère ne sache pas se débrouiller, avec la vie qu’il avait il avait appris à survivre sans vraiment l’aide des adultes mais en tant que grand frère tu ne pouvais t’empêcher d’avoir cette crainte qu’il ne lui arrive quelque chose. Et si cela arrivait, ta colère serait terrible. Aussi tu hésitais à aller dans l’excès et être ce parent insupportable à toujours trop en faire en appelant le commissariat, mais tu connaissais aussi ton frère pour être cette petite teigne qui prenait plaisir à te faire tourner en bourrique. Aussi tu jonglais entre l’inquiétude, la colère et l’exaspération, presque prêt à abandonner ton frère, quasiment certain qu’il finirait par retrouver son chemin vers toi lorsqu’il se rendrait compte que c’était toi qui tenait les billets.

Statique au milieu de la foule avec tes fajitas dans tes mains tu ne doutais pas de ton étrangeté. Tu étais un peu exaspérant tu ne crois pas ? Tu courais après les criminels, les tueurs, les cambrioleurs, tu les attrapais, les menottais et les enfermais comme si c’était un jeu d’enfant, mais maintenant qu’il fallait uniquement retrouver ton frère dans une foule tu semblais aussi perdu que dans tes premiers jours. Perdu entre tes pensées et le vide absolu tu sursautes violement en sentant quelqu’un te rentrer dedans, effectuant un bond assez impressionnant sur place. Tu portes ton regard sur l’homme avec surprise alors qu’il te parle. Tu es interdit, comme si tu te rappelais soudainement de la situation alors qu’il te parle soudainement de son enfant qu’il avait perdu.

« Daiki ? »

Tu le fixes un moment un peu perdu, tes neurones se remettant enfin à fonctionner correctement. Ce ne pouvait pas être une coïncidence si ? L’homme te semble complétement paniqué et immédiatement tu reprends contenance, ton instinct professionnel reprenant le dessus. Tu lui offres un sourire rassurant.

« J’ai perdu mon frère aussi, Léonard, je me demande s’il ne connaitrait pas votre enfant, il a parlé d’un Daiki il y a quelques minutes. Je doute qu’il y ait beaucoup de Daiki dans les environs »

Nouveau sourire non sans un regard sur la blondeur et son type européen, te laissant divaguer rapidement sur l’origine de l’autre parent de Daiki, avant de porter ton regard dans la foule. Aucune trace des deux zouaves. Tu soupires un peu, priant silencieusement pour que Leo n’ait pas embarqué le fameux Daiki dans une aventure dont il avait le secret, avant d’hocher négativement la tête.

« C’est la première fois que je viens donc je ne sais pas où il se trouve mais vous avez raison on devrait y aller »

Sans attendre tu t’incrustes avec cet homme. A vrai dire tu ne savais pas si ton frère était avec le fameux Daiki mais tu te disais que chercher à deux serait toujours plus bénéfique. Tu le fixes un instant cependant avant de reprendre la parole.

« Peut-être devrions-nous les chercher un peu avant d’appeler les secours ? Ils ne doivent pas être bien loin, et si ils sont ensemble je pari qu’on va les trouver dans un stand »

Tu ne savais pas si c’était vraiment raisonnable, vous pourriez simplement les appeler avec le haut-parleur du festival mais tu connaissais trop ton frère pour savoir qu’il allait royalement ignorer l’annonce et s’amuser à te faire paniquer encore plus longtemps (tu avais déjà fait ça dans le temps et tu ne te souvenais que trop bien du plaisir que tu avais eu à ainsi faire tourner tes parents en bourrique). Dans le pire des cas tu espérais que le jeune Daiki, lui, répondrait à l’appel. Par craintes cependant que Leonard l’embarque dans tu ne savais quoi (et encore une fois tu prias qu’ils ne soient pas ensemble) tu insistas.

« Je connais mon frère, il ne va pas être du genre à revenir au poste de secours, pour peu qu’il soit avec Daiki (c’est votre fils ?) il est capable de l’empêcher de revenir »

Quel beau tableau tu dépeignais, un petit frère turbulant et probablement une éducation un peu difficile, et qui en était responsable ? Toi. Tu commençais sans mal à imaginer les pensées de l’homme sur ton frère ou toi.

_________________


Spoiler:
 


Messages : 77
Métier : Doubleur de films d'animation et traducteur de mangas
Pouvoir : Changement de sexe
avatar
R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur




Jaden Elliot
R:Physic
Jeu 17 Aoû - 20:21

« Un de perdu... un de perdu. »
ft. Phinéas Lockwood

Le prénom de ton fils fait toujours un peu tiquer quand tu le prononces. Après tout, il n’a rien d’un prénom occidental, contrairement à son nom de famille. Le choix de son prénom a été facile. Avant même sa naissance, tu avais décidé de laisser sa mère prendre la décision. Elle avait souhaité lui donner un prénom originaire de son pays pour l’accrocher à ton nom de famille anglais. Un mix de culture qui vous plaisait à tous les deux.
Et il a pris le meilleur de nous deux en prime.
Tu te souviens que le jour où il est entré à l’école à Nifhleim, Daiki t’avait demandé pourquoi les autres enfants trouvaient son prénom bizarre. Il avait fallu le lui expliquer, mais en cinq ans, ses copains s’y étaient habitué, et les remarques avaient cessé.

Aussi, tu n’es pas vraiment surpris de voir l’expression perdue de l’homme que tu as interpellé quand il répète le prénom du petit garçon. Tu peux comprendre que cela surprenne un peu. Il affiche alors un léger sourire avant de te répondre.

« J’ai perdu mon frère aussi, Léonard, je me demande s’il ne connaîtrait pas votre enfant, il a parlé d’un Daiki il y a quelques minutes. Je doute qu’il y ait beaucoup de Daiki dans les environs »
« Non… En effet… »

Ou alors, ce serait une coïncidence incroyable. Tu te souviens alors que ton garnement a prononcé un prénom avant de disparaître, tu ne t’en serais probablement pas souvenu, mais l’homme a parlé de son frère, Léonard, qu’il a également perdu. Et effectivement cela semble correspondre. Ou sinon ce serait de nouveau une véritable coïncidence.

« C’est la première fois que je viens donc je ne sais pas où il se trouve mais vous avez raison on devrait y aller »
« Oui, allons-y ! »
« Peut-être devrions-nous les chercher un peu avant d’appeler les secours ? Ils ne doivent pas être bien loin, et si ils sont ensemble je parie qu’on va les trouver dans un stand.  Je connais mon frère, il ne va pas être du genre à revenir au poste de secours, pour peu qu’il soit avec Daiki (c’est votre fils ?) il est capable de l’empêcher de revenir»

Ton angoisse te dit de te précipiter au poste de secours, mais les paroles de l’homme qui t’accompagne te font réfléchir. Il n’a pas tort. Même si vous appelez les deux gamins au haut parleur, il y a peu de chances que cela fonctionne. Daiki semble être du même acabit que son copain, et tu doutes qu’il se pointe en entendant son nom.
Aussi têtu que sa mère.
Tu claques la langue contre ton palais, contrarié, avant de te tourner vers ton compagnon d’infortune.

« C’est mon fils oui… Et je pense que vous avez raison. Daiki non plus ne viendra pas. Y’a pas plus têtu que lui quand il a une idée en tête… Il faut qu’on les retrouve avant qu’ils ne se décident à faire une connerie. D’après ce que j’ai compris, votre frère semble être aussi tête brûlée, ça risque de faire des étincelles s’ils trouvent une idée… »

Et tu crains le pire si c’est ça…

***

Le petit garçon entraîne son copain derrière l’un des stands, à l’abri des regards et de la foule qui déambule dans l’allée principale du festival. Avant de disparaître complètement derrière, il cherche son père des yeux, mais ne le voit pas. Zut. Daiki sait par avance qu’il risque de passer un sale quart d’heure quand son père le retrouvera. Mais pour l’instant, il n’a pas envie d’y penser, et se tourne vers Léo.

« C’est trop bien qu’on se retrouve là ! Tu m’avais pas dit que tu venais ! T’es venu avec qui ? »

Leo est plus âgé que lui, mais il leur est déjà arrivé de jouer ensemble à la récréation, et Daiki l’aime bien parce qu’il a toujours de bonnes idées pour faire des trucs géniaux !
© Adrenalean pour Epicode


_________________

Jaden parle en #ED7F10 et Sae parle en #CF0A1D

Merci Maître pour le kit ♥


Messages : 33
Métier : Inspecteur de police
Pouvoir : ouïe, odorat, vue et réflexes accrus
Humeur : ヘ(゜◇、゜)ノ

Double(s) compte(s) : Noah Edwing & Yoan S. Myers
avatar
R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur




Phineas Lockwood
R:Physic
Jeu 31 Aoû - 18:11

Un de perdu... un de perdu.
#Jaden Elliot


Quel idiot. Quel immature et abruti. Ton petit frère choissisait décidemment bien ses amis pour s’enfuir. Il avait trouvé semblait-il quelqu’un du même acabit que lui…. Tu soupires alors que ton partenaire d’infortune termine de parler, confirmant tes craintes et te faisant serrer les dents.

« En effet, je ne préfères pas tenter le diable »

Et ton frère en était un de petit diable. Tu grimaces à nouveau avant de reprendre contenance pour regarder tout autour de toi. Aucune trace de ta terreur brune. Tu hoches la tête dans le vide avant d’arborer un sourire confiant. Tu allais les trouver, c’était ton métier. Enfin, tu en avais au moins l’espoir, tu n’étais pas doué pour chercher des enfants dans une foule. En particulier ton frère dans une foule de stand que tu jugeais tous intéressant.

« Allons-y, nous devrions chercher les stands pour enfants, il est possible qu’ils s’y soient dirigés en premier »

Tes pas s’élancent aux rythmes de la musique et de la foule, gardant toujours un œil derrière toi pour être sûr de ne pas avoir perdu le père de Daiki. Ton sourire s’était agrandit et la pression d’avoir perdu ton frère semblait être passée au second plan, du moins c’était ce que tu montrais à l’homme alors que tu te retournes brusquement, continuant encore à marcher. A l’envers.

« Au fait, je suis Phineas, vous pouvez m’appeler Finn. Avec un F. Me demandez pas pourquoi j’en sais rien, j’ai décidé plus jeune que c’était plus classe. Vous voulez une fajitas ? »

Tu te retournes rapidement pour regarder devant toi, évitant la foule. Tu allais trouver ton frère et le malheureux compagnon qui l’accompagnait, mais vous pouviez toujours faire une pause pour vous débarrasser de ces deux crêpes envahissantes.

___

Ton regard azuré fixait la foule que vous traversiez rapidement. Les gens étaient décidément trop grands. Ils vous lançaient des regards à moitiés curieux, à moitié énervé, mais se désintéressaient bien vite de vous. Il fallait dire que tu n’avais cure de rentrer dans les gens, ne t’excusant qu’avec un sourire bien placé -tu avais découvert quelques années plus tôt combien ton sourire pouvait en faire plier plus d’un. Tu avais rejoint Daiki en esquivant habillement ton frère et le garçon t’avait rapidement entrainé à sa suite dans la foule, t’arrachant un sourire et des yeux pétillants. Tu avais enfin trouvé quelqu’un de plus marrant avec qui jouer ! Ton frère était beaucoup trop ringard pour pouvoir avoir l’honneur de jouer avec toi.

Un peu essoufflé vous vous arrêtez enfin à l’abri des regards derrière un stand de nourriture. Ton estomac gronde. Zut avec tout ça tu avais loupé ta fajitas. Tu adorais ça et ton frère ne t’en faisais jamais. Il ne savait même pas faire cuire une viande alors des fajitas… Tu te tournes pourtant vers ton ami avec un énorme sourire.

« Je suis content de te voir aussi, je savais pas que j’allais pouvoir venir mais j’ai réussi ! Je suis venu avec mon idiot de frangin mais il est trop naze. Et toi ? »

Tu regardes la foule à nouveau, vous n’étiez plus dedans et l’ombre que vous offrait le stand était agréable mais tu n’étais pas venu ici pour te la couler douce. Ton regard se fait espiègle et tu sors de ta poches quelques billets que tu agites devant Daiki avec un air fier.

« J’ai taxé ça dans le portefeuille de mon frère. On va pouvoir s’amuser ! Tu veux faire quoi ? »

Tes yeux brillent d’impatience alors que tu passes en revue le nombre un peu trop important de stand que tu voulais faire.

« J’ai vu qu’il y avait des stands de canards ! De tir aussi mais mon frangin va probablement directement aller voir là bas il sait que j’aime ça. »

Tu poses tes mains sur tes hanches. Tu es légèrement plus grand que Daiki mais tu ne te fiais pas à sa gueule d’ange, il avait toujours des bonnes idées.

« Sinon on peut faire des trucs plus… amusants »

Nouveau sourire tu poses sur ton ami un regard complice.

[hrp]
Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 


Messages : 77
Métier : Doubleur de films d'animation et traducteur de mangas
Pouvoir : Changement de sexe
avatar
R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur




Jaden Elliot
R:Physic
Jeu 14 Sep - 10:49

« Un de perdu... un de perdu. »
ft. Phinéas Lockwood
Non, il ne valait mieux pas tenter le diable avec deux garnements sans aucune once de bon sens. Tu lâches un soupire et te passe la main dans les cheveux en laissant ton regard balayer les environs tout en écoutant ton compagnon d’infortune.

« Allons-y, nous devrions chercher les stands pour enfants, il est possible qu’ils s’y soient dirigés en premier »

Oui possible en effet. Tu suis l’homme sans grande conviction. Connaissant Daiki et les conneries qu’il a déjà pu faire par le passé, tu le vois mal se contenter des simples stands pour enfants de son âge. Mais il faut bien commencer quelque part, et tu n’as pas vraiment d’idées cohérentes pour le moment, alors autant suivre quelqu’un qui en a une.

« Au fait, je suis Phineas, vous pouvez m’appeler Finn. Avec un F. Me demandez pas pourquoi j’en sais rien, j’ai décidé plus jeune que c’était plus classe. Vous voulez une fajitas ? »

Tu reportes ton regard sur l’homme, abasourdi quand il te tend une fajitas tout en marchant en arrière. Sa nonchalance face à la situation te paraît irréaliste. Tu lorgnes l’en-cas qu’il te donne, médusé, avant de relever les yeux vers lui. Il est sérieux ? Il reprend vite sa marche dans le bon sens avant de provoquer un accident, et finalement…

« Avec plaisir. » Tu prends la fajitas qu’il te tend. Ce serait con de gâcher de la nourriture après tout. « Je m’appelle Jaden, avec un J. »

Un sourire étire tes lèvres, un brin moqueur. Ce n’est pas méchant, mais son explication t’as fait rire et détendu dans une situation qui ne s’y prête pas. Alors tu peux bien essayer de détendre l’atmosphère aussi tout en continuant de chercher les deux idiots. Tu viens croquer dans la fajitas gentiment offerte.

« Votre frère est du genre à faire beaucoup de conneries ? Parce que mon fils oui… Je dois avouer que j’ai un peu peur de ce qu’il pourrait trouver comme idée géniale… La dernière fois il a trouvé amusant de relever le défi de ses copains et d’aller voler des bonbons à la boulangerie… Evidemment il s’est fait avoir… »

Tu soupires en repensant à ça. Au moins ça aura eu le mérite de te faire revoir Akemi.

***

L’enfant suit le plus grand dans la foule, faisant attention de ne pas le perdre des yeux parmi tous ces adultes beaucoup trop grand. Daiki ignore les regards insistants de certains quand il pousse quelqu’un par inadvertance. A l’abri de la foule, Daiki exprime sa joie devoir son ami.

« Je suis content de te voir aussi, je savais pas que j’allais pouvoir venir mais j’ai réussi ! Je suis venu avec mon idiot de frangin mais il est trop naze. Et toi ? »
« Avec mon père ! Il est trop naze aussi, c’est plus marrant d’être avec toi. »

Il ne dit pas que c’est lui qui a entraîné son père à venir, et il se sent un peu coupable d’avoir abandonné ce dernier après le discours qu’il lui a fait, mais tant pis. Finalement, après un petit instant de silence, Leo se tourne vers le métis.

« J’ai taxé ça dans le portefeuille de mon frère. On va pouvoir s’amuser ! Tu veux faire quoi ? »

Daiki regarde les billets avec fascination. Il est parti trop vite et il n’a pas eu le temps de demander un peu de sous à son père. Quant à son argent de poche, il est resté à la maison - il comptait sur l’adulte pour lui offrir tout ce qu’il voulait.

« J’ai vu qu’il y avait des stands de canards ! De tir aussi mais mon frangin va probablement directement aller voir là bas il sait que j’aime ça. Sinon on peut faire des trucs plus… amusants »

Daiki regarde son aîné et le sourire espiègle qu’il lui fait. Le même finit par apparaître sur son visage alors qu’il se relève à son tour.

« Mon père aussi ira me chercher sur ce genre de stand, autant faire autre chose. »

Le regard de l’enfant se met à balayer les environs, et il s’avance un peu pour voir un peu mieux les différents stands. Sauf qu’il est trop petit et qu’une foule immense le sépare de la plupart. Il avise une poubelle sur sa gauche et s’y précipite pour grimper dessus histoire de prendre un peu de hauteur. Il finit par remarquer un stand légèrement à l’écart rempli de plantes et de fleurs en tout genre. Par réflexe, il cherche quelque chose par terre et aperçoit des cailloux. Un sourire étire ses lèvres alors qu’il descend de la poubelle pour faire face à Leo après avoir ramassé l’un des cailloux sur le sol.

« Hey, ça te dit de jouer au chamboule-tout ? »
© Adrenalean pour Epicode


_________________

Jaden parle en #ED7F10 et Sae parle en #CF0A1D

Merci Maître pour le kit ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieurs de la Ville :: La Plage :: [Juillet - Août] Le Festival d'été-