RSS
RSS

Bestiae autem gemens

Tout autour de Niflheim, du centre ville aux alentours boiseux, des créatures étranges ont été aperçues semant la terreur et le désordre. Des couleurs vives, des comportements douteux et par-dessus tout un rapport presque logique avec La Mort pour les Reloads, elles semblent pour certaines perdues, prêtes à attaquer pour d’autres. Qui sont-elles ? Que veulent-elles ? En tout cas, il serait bon de ne pas trop les chercher… Prenez garde, faites attention ; et si vous avez un tant soit peu d’intelligence, courez.


 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tame the beast inside [Ended]



Messages : 9
avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Kevin Headey
R:Divers
Jeu 29 Juin - 14:44

Kevin Headey

"Je préfère savoir mes amis inexistants que morts."

• Nom : Headey
• Prénom : Kevin
• Surnom : Leo
• Âge : Vingt-deux ans
• Plutôt : Uke

• Origine(s) : Angleterre
• Métier : Aucun
• Groupe : Reload, Physique ou Divers

• Pouvoir : Beast Inside
"Depuis ma "mort" et ma "renaissance", je n'ai plus l'impression d'être seul. Je sens une présence au fond de moi et plus rien ne semble pareil. Je lutte en permanence contre de sombres songes et brûle d'un appétit qui me paraît de plus en plus virulent. Je ressens et perçois des choses que je ne connaissais pas. Des fumets que je ne devrais pas renifler. J'ai horriblement faim et rien de ce que je ne mange ne semble apaiser le gouffre qui m'habite. J'ai si faim que les passants me semblent délicieux. Une douce voix me chuchote à l'oreille, j'ai peur. Je.. Nous.. Nous avons peur, et faim.. Si faim.."
• Malus & Explications : Le pouvoir de Kevin est plutôt une malédiction. Si, à première vue, rien a changé, le jeune homme est pourtant tiraillé en permanence par une envie viscérale. Possédé par une entité particulièrement néfaste et presque jamais rassasiée, le jeune homme la contient comme il peut sans le savoir. Anthropophage, dénuée de conscience et assez vicieuse, cette entité est aux antipodes du caractère de Kevin et essaie en permanence de le faire craquer.
La faim n'étant étanchée qu'en mangeant la dite viande, chaude bien évidemment. Le jeune homme tâche donc de se nourrir, en faible quantité, pour éviter tout dérapage. L'influence de l'entité devenant de plus en plus forte au fur et à mesure du jeûn.
En cas de perte de contrôle partielle, les deux esprits se battent pour les commandes du corps. La force et la rapidité du jeune homme est augmentée mais sa concentration est presque impossible.
En cas de perte totale de contrôle, l'entité écrase totalement l'esprit du jeune homme et ne se calmera qu'une fois mise hors combat ou une fois rassasiée. Les capacités physiques sont alors autrement supérieures qu'à un simple être-humain et la créature est uniquement muée par l'envie d'assouvir sa faim.

De manière générale, Kevin est doué de sens amplifiés. Augmentant son côté prédateur, ses capacités physiques ne s'éveillent qu'en cas de chasse (volontaire ou non) ou en cas de situation périlleuse. L'entité est néfaste mais n’essaiera jamais de nuir directement à son porteur, en effet si l'un meurt, l'autre aussi. Il se peut donc qu'elle prenne les commande en cas de danger mortel imminent.
• Marque : Présente au niveau du nombril, la marque est d'une noirceur si intense que le centre de mon ventre semble vide. Sans réelle bordure, elle se dissipe au fur et à mesure en s'éloignant du nombril.
• Âge de la mort : Vingt-deux ans
• Cause(s) de la mort : Hypothermie (Entre autres)

• Mon pseudo sur le net : Leo ?
• Âge : 22 ans
• Présence sur le forum : On verra si je m'y plait
• Que pensez-vous du forum : ICI
• Comment l'avez-vous connu ? Google

• Le personnage sur mon avatar est : The Boy - Z-pico
• Le code est :
Caractère du personnage
Je ne sais pas quoi vous dire, je n'ai jamais su parler de moi à vrai dire. Je n'ai jamais su aimer parler de moi plutôt même. Peur de tomber dans la prétention, peur de tomber dans le dénigrement. Peur de ne pas être à la hauteur des attentes de celui qui écoutes. Peur d'être ennuyant, peur d'être effrayant. J'ai peur de ce que je suis tout autant de ce que je ne suis pas et de ce que je paraît être. Toutes ces frasques qui font ce que l'on est comme ce qui forge ce que l'on est pas. J'ai peur des tournures et des aspects, peur du ressentis comme des préjugés. Et pour toutes ces peurs je m'abstiens. Je m'abstiens de me présenter à un moment qui n'en a jamais rien eu à faire de moi. N'y voyez pas une phrase émotive l'où se cache l'âme d'un poète torturé. Non, juste d'un esprit éveillé, je n'ai jamais eu d'envolées psychotiques ou de traits altruistes, j'ai toujours été la simplicité même. Voir la banalité. Alors pourquoi le monde, vers moi, se serait tourner ?
A quoi bon essayer si de toutes manière m'approcher de quelque revient à risquer sa vie ? A quoi bon vouloir essayer de faire semblant si Elle s'éveille à l'odeur de la chair et du sang ? A quoi bon se battre lorsqu'on a déjà perdu d'avance ? A quoi bon résister si l'honneur est déjà parti ? Pourquoi rester mais en même temps pourquoi partir ? Tant de questions sans réponse possible ni recherchées, je me contente de courir et me cacher. Je fuis ce que je suis pour oublier ce que j'étais, j'ai abandonné ma famille pour ne pas les massacrer, j'ai tout perdu pour éviter de perdre encore.
Je ne suis plus rien ni personne, je n'ai plus rien ni personne. Si ce n'est qu'une voix qui me hante et rôde, une voix qui m'effraie et me manipule. Cette simple voix comme simple amie. Cette simple amie comme simple loi. Je rechigne à me laisser approcher tout en ne manquant pas d'y rêver. Mais je n'ose pas imposer ce risque à qui que ce soit alors je reste seul. Seul dans cette dualité malfaisante, seul dans cette rancœur lancinante, seul..
Physique du personnage
Je suis bien loin des modèles de mannequinat, bien loin des erreurs de natures et pourtant bien loin de ce que j'aurais put rêver. Je ne suis ni grand ni moyen, je suis petit. Suffisamment petit pour ne pas pouvoir être pris au sérieux de manière récurrente. Suffisamment petit et suffisamment jeune physiquement pour ne jamais être considéré comme adulte. Aucun avantage avec tout les inconvénients, je n'attire personne et suis désormais attiré par tout le monde. Je suis ce que l'on appelle "mignon" pour éviter de dire enfantin et banal, je suis de ceux qui ne sont jamais observés dans la rue pour leur beauté. Je suis juste. Et c'est déjà bien assez.
Les cheveux aux teintes chocolatées en bataille et, peut-être, parfois un peu trop longs. Je cache presque mon visage sous leurs boucles légères et tâche de camoufler au mieux mes traits à la fois trop doués et parfois un peu creusés. Mon corps est fin, trop fin pour être normal et trop épais pour être maigre, sans possibilité d'entrer dans les cases. Des yeux trop ronds pour être menaçants, des lèvres trop fines pour être charnues. Un corps entier trop faible pour être défendable..
Je m'habille alors de manière neutre, la discrétion avant la coquetterie. Je m'habille pour me fondre dans la masse. La banalité pour contrer l'attention, l'oubli pour contrer la sociabilité.
Je me laisse disparaître pour ne pas gâcher leur vie. Je le fais en gâchant la mienne, est-ce donc ça, la sympathie.. ?
Histoire du personnage
Je n'ai pas eu la vie initiale des romans mais possède la fin des thrillers. Chaque jour et chaque vie à sa peine.. Tant bien que parfois, je me demande si j'en méritais et mérite encore la douleur.

Né d'une famille banale d'une ville banale d'Angleterre, je n'ai jamais manqué de quoi que ce soit.
Ni d'amour ni de pain, de l'eau comme de savoir et de la lumière comme de l'aide. Je n'ai pas vraiment eu de rebondissements dans ma vie et je ne comprends toujours pas les raisons de tout ceci. Je ne comprends pas pourquoi ni comment cela à put arriver. Chaque secondes et chaque instant, je n'ai de cesse de me dire que tout ce serait passé différent si je n'avais pas emprunté ce chemin. Si je n'avais pas essayé de raccourcir mes pas. Suis-je donc responsable de tout ça ? Suis-je donc la raison de mon destin ..?
~~~
Quelques semaines plus tôt, dans une ville côtière à l'Est de Londres.
J'ai encore oublié mon gilet dans l'amphithéâtre et me voilà de nouveau à devoir errer dans les ruelles à pas d'heure à grelotter comme un idiot. Maudissant mon étourderie, je frictionne mes bras dénudés par l'absence de manches de mon fin T-shirt et bifurque dans une ruelle. Sans même regarder où je met les pieds, je me dirige lentement mais sûrement vers le toit familial situé encore à quelques kilomètres. Vu l'heure tardive, il était inutile d'espérer ne serait-ce qu'un taxi ou de faire du stop. Je m'étais donc résigner à parcourir le dédale de pavé en grelottant, le ventre vide pour rajouter une petite touche de défi.
Cependant, arrivé à une intersection, je me fige malgré l'engouffrement du vent me fouettant les joues avec une froideur à glacer le sang. J'observe alors l'allée vers ma gauche et y renifle l'odeur de la mer, souriant légèrement, je me décide de prendre le chemin des docks. Après tout, étant déjà frigorifié autant profiter d'une belle vue et gratter quelques minutes sur le temps de route. Soupirant, je me dirige alors vers l'espace portuaire où le vent vient manquer de me faucher sur place tant la force de celui-ci se fait brutale. Rugissante, la mer crie sa colère contre les pilotis du ponton et me mesmérisme autant qu'elle m'effraie. En souriant malgré mon visage commençant à être douloureux au moindre mouvement, je me laisse porter par mes pas autant par le vrombissement du vent sur mes tympans. Rien ne me semble plus reposant que cela sur le moment, totalement déconnecté du monde. Je ferme alors les yeux et m'arrête durant de longues secondes, respirant de grandes bouffées d'air.

Tellement déconnecté que je fus réveillé que par des mains sur mon dos, des mains pressantes et des rires gras. Des moqueries et des petits noms féminins peu glorieux, je n'ai le temps de prendre conscience de ce qu'il ne se passe que lorsque je ne suis plus si loin du bord. Le vent et la force humaine contre moi, je me débats alors, pris d'une panique folle tandis que mes yeux ne peuvent se détacher du gouffre hurlant sa haine aqueuse, plusieurs mètres plus bas.
Hurlant de terreur, je me débats une nouvelle fois, pris d'une hargne qui ne me connais pas.
Et puis, je sens leurs mains me lâcher, je ferme les yeux et retient mon souffle. Je sens alors mon pied se dérober sous mon corps, glissant sur une flaque d'eau. Je sens mon corps tanguer dans un vide que je sais bien trop grand, j'ouvre alors les yeux et ne voit que l'ombre de ces soiffards. N'ayant même pas le droit de connaître le visage de ceux qui s'amusent de leurs actes. Je sens alors la gravité s'amplifier et mon corps s’effondrer dans la noirceur de la nuit.
La brutalité de l'impact brise alors mon dos et me fait hurler un son capturé immédiatement par l'eau. S'infiltrant légèrement dans mes poumons, je tente vainement de sortir la tête pour reprendre ma respiration. Mon corps tout entier en alerte, je ne cesse d'essayer de remonter,
venant violemment me faire écraser par les vagues contre les digues, le ressac prenant l'élan et la marée le coup. A la fois sonné et frigorifié, je me bats pour respirer, venant même à ignorer l'impact du bois cassé contre mon ventre, ouvrant celui-ci sur de longs centimètres.
Et puis, la mer décide de me faire taire, un vague s'écrase violemment contre les parois,
et avec elle, le fracas de mon crâne. Mon corps se laisse alors couler, libéré de l'instinct de survie, la noirceur de l'abîme venant bercer mes yeux.

Je ne saurais dire combien de temps je suis resté sous l'eau, ni combien de temps je suis resté ainsi ni même pourquoi ou comment je ne suis pas mort. Je me souviens par contre de chaque émotion, chaque peur et chaque craintes. Là, dans la position de la planche, face vers le ciel. Essayant de ne pas m'endormir. Les souvenirs de mon inconscience revenant sous la forme de flash blancs et d'une ombre noire squelettique. Divagation hallucinogènes.
Planté là, où beau milieu de nul part et sous le ciel de minuit, je reste immobile. Objet inerte et flotter et pourtant toujours vivant, je respire lentement. Trop lentement. Le simple fait de respirer me semble être trop difficile. Chaque partie de mon corps me fait mal et je suis désormais incapable de mouvoir quoi que ce soit, mon ventre émet de faible bruit, autant de faim que de douleur, la plaie ne cessant de saigner. Laissant un marquage rouge le long de mon sillage. Mon crâne, surement parsemé de sang et de plaies, m'offre une douleur lancinante.
Et pourtant, rien de tout cela ne me semble réelle ni proche. Le froid anesthésie lentement mon corps. Mon sang quitte doucement celui-ci, facilitant le travail du premier maux. Pourtant je ne panique pas, non, j'attends. J'attends parce que je sais très bien que c'est la fin. J'attends parce que, dans ma folie, je pensais mourir de faim ou d'hémorragie. Mais non, la mort s'est montrée plus joueuse et moins prévisible. Les lèvres bleutées autant par l'absence de globules rouges que de chaleur, je murmure un bref désolé et ferme les yeux. Mon corps, se vidant d'air,
coule alors une dernière fois et submerge totalement ma conscience. Le froid s'installe dans mes veines et s'accroche à mes os, mon corps s'enfonce et mon esprit s'élève, j'attends la fin,
j'attends la mort.

Ouvrant les yeux, je regarde autour de moi, perlant d'eau. Le néant blanc s'offre à perte de vue sous la forme d'une salle, lourd paradoxe indéchiffrable. Une silhouette squelettique s'approche alors de moi et vient à me parler. Me proposant visiblement un marché sans pour autant me laisser le choix, je me sens alors de nouveau projeté jusqu'à l'eau ou mon corps semble propulsé vers une surface dure avant que la mère ne s'écarte. Puis ne revienne, à rythme régulier. Mon esprit trop fatigué pour se relever regarde alors autour de nous.. De moi.. Je..
J'observe et distingue ma présence sur cette plage sans comprendre quoi que ce soit. Mon ventre brûle d'une faim que je ne comprends pas. Mes sens sont en alerte et un fumet vient brûler mes narines. Mes pupilles se dilatent et je sens mon esprit se mourir. Violemment, je me sens écrasé par une force et manque de m'évanouir. Je me redresse alors et me met à courir. Courir d'une vitesse que je ne connais pas, que je ne comprends pas et que je ne maîtrise pas. Je cours et j'observe, j'observe cette pauvre ville portuaire hurler son réveil macabre, j'observe ma soudaine faim s'épanouir. Je hurle dans mon inconscient sans pouvoir retenir mes coups,
je hurle dans mon inconscient sans pouvoir maintenir leur pouls. Je hurle mon désespoir tandis que le démon hurle sa rage. Et dans la rosée du matin, le petit village sonne son glas.



Messages : 128
Métier : Agent d'entretien du cimetière
Pouvoir : Intangibilité
Double(s) compte(s) : Bessam Stohnson & Raphael Lockwood
avatar
R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur




Milo Irwin
R:Physic
Jeu 29 Juin - 20:24
Bienvenue ô toi dont j'adore l'idée et l'emplacement de tatouage Elmo
ô toi qui a un parallèle intéressant avec un autre inscrit ici dirons-nous très... Pico-tien
ô toi qui a un pouvoir dark comme on les aime !

J'espère que j'aurai l'occasion de lire ta fiche complète avant mon départ en vacance WAZAA
Et j'attends de comprendre pourquoi un Kevin serait surnommé Léo Ah bon ?

_________________

Spoiler:
 


(TC) Fondatrice

Climb up the H,
Of the Hollywood sign.
In these stolen moments,
The world is mine.

000
Messages : 28
Métier : Vétérinaire.
Pouvoir : Contrôle des émotions.
Humeur : Joyeuse.

Double(s) compte(s) : Shiro Miyazaki ; Randy Goldstein ; Ivan Miller.
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Khalel Holloway
R:Psychic
Jeu 29 Juin - 22:49
Bonsoir ET BIENVENUE huehuehue
Je te l'ai déjà dit CB, mais je le redis, on est comme ça chez nous. Yawn
Pour les présentations, vu que je suis sur mon DC, je suis Ivan Miller, la fonda flemmarde qui laisse tout son staff faire le boulot. J'tassure ! (pour avoir dit ça, ils vont me frapper)

Alors laisse moi te dire une chose.
J'adore ton pouvoir. ♥️


À vrai dire quand on me connait bien, on sait que j'aime absolument chaque pouvoir qui ne fait que torturer le personnage à 120%. Mais par-contre du coup je me pose quelques questions :

○ Je n'arrive pas à comprendre l'appellation de base du pouvoir. Est-ce l'anthropophagie, ou est-ce cette "entité" malsaine que tu dit être une malédiction (donc du coup l'anthropophagie n'est que l'un des malus) ?

Kevin(a) a écrit:
La faim n'étant étanchée qu'en mangeant la dite viande, chaude bien évidemment. Le jeune homme tâche donc de se nourrir, en faible quantité, pour éviter tout dérapage.

○ Donc là on est bien d'accord que tu parles de barbaque humaine ? WAZAA


Ce ne sont que de sprécisions à vrai pour voir si j'ai bien compris ton pouvoir, ou si je suis trop fatigué pour suivre quoi que ce soit. J'tassure !

Voilà voilà, bon courage pour le reste de ta fiche. ♥️

_________________

shit that doesn't kill
you makes you strong

so bring it on


Spoiler:
 


Messages : 9
avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Kevin Headey
R:Divers
Jeu 29 Juin - 23:06
La malédiction est autant l'entité que l’anthropophagie. C'est un tout. Kevin est encore maître de son corps (lorsqu'il n'est pas perturbé par un élément comme la faim ou quelqu'un se collant à lui) mais il n'est plus maître de ses pulsions et de son régime alimentaire. Il n'est plus maître de ses pensées en raison du scindement de conscience créé par l'entité l'habitant.

Et oui, je parle bel et bien de cette barbaque là ^^

PS : J'écris l'histoire /o/


Ma fiche ~ Mes liens ~ Mes rps
Messages : 276
Métier : Etudiant en droit
Humeur : Sombre et débridée

Double(s) compte(s) : Ginger Briggs
avatar
Human
Jeu 29 Juin - 23:22
HELLO YOU !!!

The Boy WAZAA The BOY WAZAA The GODDAM PRETTY LITTLE BOY WAZAAWAZAAWAZAAWAZAAWAZAA C'est Kurt qui va être content

Alors ouais hein, j'suis ultra original mais je vais dire comme les autres : ton pouvoir pète la classe J'tassure ! j'ai même pas envie de l'appeler un pouvoir, c'est vraiment juste une putain de plaie ! Et il est tellement en décalage avec le caractère tout mignon tout chaud de ton perso que c'en est vertigineux ! J'ai vraiment hâte de lire ton histoire et hâte de te voir en jeu, ça va déboîter sa mère Elmo

Des bisouw, du love et bonne continuation !

_________________


Merci à Yasuo Jésus pour cette belle signa et cette merveille de vava ♥️♥️♥️♥️♥️
Stefan parle anglais et italien !

Cartes de membre, cadeaux et joies:
 


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 285
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
avatar
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Ven 30 Juin - 17:27


Tu es validé ! Bravo !

« (Re)Bienvenue à toi sur le forum ! J'espère que tu te plairas parmi nous o/ Alors, j'ai lu ta fiche et comme je te l'avais dit sur la cb, j'ai beaucoup aimé et je n'ai rien à dire ! Tout est bon ♥ J'ai hâte de voir ce que tu vas faire avec ce pouvoir bien original, du coup il est classé dans le groupe des divers vu que c'est une entité tout ça tout ça, tu seras donc bleu foncé ! Ah et je serai ton parrain, celui qui lira tes rps et te préviendra des possibles erreurs de contexte que tu peux faire, mais je pense qu'il n'y aura pas de soucis pour ça. Bienvenue dans la #TeamSei ! (clique dessus pour avoir accès à la bannière que tu pourras porter très fièrement hihi) »

• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
• Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
• Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥


_________________

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads-