RSS
RSS


 

 :: Centre Ville :: Habitations :: Appartements :: Appartement de Kurt A. O'Donnell Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Adieu chômage ! - PV Kurt

avatar
Messages : 12
Métier : Journaliste people
Pouvoir : Insectes espions
Double(s) compte(s) : Hoan Thái // Sören Hammarström
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Andrew K. Prescott
R:Divers
Dim 18 Juin - 12:31
Les peoples, quelle merde. Qui a envie de savoir que Georges Clooney et Brad Pitt sont en train de divorcer franchement ? A la limite tu peux plaindre leur fils fraîchement adopté, pourquoi pas. Mais de la à en faire un article… Pourtant tu te forces encore une fois, tes doigts glissent sur le clavier, les mots fusent rapidement dans ton esprit et ce malgré ton manque d’intérêt pour le sujet. Mais à peine ton article est-il terminé que ton patron te fait appeler dans son bureau. Tu traînes un peu des pieds avant de te dire que tu t'y rends peut être pour une bonne nouvelle. Depuis le temps que tu travailles ici, tu vas pouvoir changer de service ? Un peu plus gaiement tu toques au bureau avant de passer le pas de la porte, ton patron t'invitant à t’asseoir face à lui alors que ton collègue mais aussi photographe est là. Du coup tu comprends encore moins bien pourquoi tu es là, docilement tu t'assois et les regardes tour à tour. Landon a choisi de se faire muter, d'ici une semaine tu n'auras plus de photographe, et il faut le dire ça te fait chier. Tu soupires en sortant du bureau, tu ne veux pas te taper un de ces cons qui va se plaindre parce que lui normalement c'est de la photo artistique qu'il fait… Puis tu te mets étrangement à penser à Kurt. Ce jeune homme que tu as rencontré durant une de tes enquêtes et avec qui tu as de suite accroché. Il est au chômage et fait de la photo en amateur, ça vaudrait peut être le coup de lui proposer le job… En plus tu sais qu'il aime faire des filatures, il pourra te tenir compagnie. Faisant rapidement demi tour, tu retournes voir ton patron pour savoir s'il est possible de choisir toi même avec qui tu formeras un binôme. Utilisant des grands mots et des grands gestes, tu arrives à le convaincre d’embaucher toi même ton prochain collègue lui expliquant qu'une bonne entente est vraiment très importante pour toi. Un sourire aux lèvres tu ressors du bureau, dégainant immédiatement ton téléphone. Kurt et toi vous ne vous appelez jamais, la seule fois où c'est arrivé c'est quand il t'avait demandé un service suite à l'incendie. Tu te laisses tomber sur ton siège de bureau, le faisant vivement rouler en cercle tout en soupirant. Tu n'as jamais embauché quelqu'un, surtout un ami alors t'as envie de faire un truc vraiment sympa, et pas juste lui passer un banal coup de fil. Tu reposes le smartphone en soupirant. Comme à chaque instant de réflexion tu cales ta pipe entre tes lèvres, puis tu ramènes tes jambes contre ton torse. D'une main, tu pousses sur le bureau pour tourner une nouvelle fois sur toi même, puis tu finis par faire semblant de fumer. Ton esprit vagabonde ici et là, imaginant la meilleure façon pour lui apprendre la nouvelle, alors que le paysage de ton bureau déroule à vive allure devant tes yeux. Juste l'appeler ou lui envoyer un texto c'était vraiment trop… HAS BEEN. Toi tu veux voir grand, autant que tu le peux.

C'est après 10 minutes que tu finis par te décider, du champagne et une visite surprise chez lui pourrait sûrement convenir. Des confettis seraient assez cool, mais tu n'es pas sur de pouvoir en trouver. Surtout que la nuit est déjà tombée, il va déjà falloir trouver un supermarché encore ouvert. Tu écrases tes deux mains sur le bureau pour t'arrêter, puis tu te lèves pour attraper ton sac et le mettre en bandoulière avant de quitter le bureau tout en zigzaguant. Tu te mets au volant de ta petite voiture et rapidement tu parcours la ville à la recherche d'un magasin ouvert. Quand tu le trouves enfin, tu achètes l'un des meilleurs champagne, et qui en même temps n'est sûrement pas exceptionnel en goût, mais au moins tu auras fait de ton mieux. Tu trouves un de ces trucs où quand tu tires sur la ficelle, il se produit une explosion de confettis dans la direction demandée. Tu acquiesces plutôt fier de ta trouvaille alors que tu ranges ta pipe dans ton sac. Direction la caisse, et ensuite le quartier pauvre. Tu n'es pas des plus rassurés quand tu vas là-bas, mais ce n'est pas comme si tu avais le choix, et tu apprécies encore moins le fait de savoir que Kurt y vit. Tu grognes un peu quand tu es obligé d'abandonner momentanément ta voiture, puis tu montes les escaliers  quatre à quatre jusqu'à la porte habituellement défoncée de Kurt. Timidement, tu toques à la porte, regardant pas le trou pour t'assurer que ton ami est là.

- Kuuuuurt, c'est Andrew !

Tu insistes un peu, puis quand tu entends des bruits de pas, tu glisses la bouteille sous ton bras. Attrapant rapidement le truc à confettis, tu tires sur la corde dès que ton ami ouvre la porte, un léger « POP » retentit, aspergeant l'homme avec une multitude de papier coloré, synchro avec le bruit tu cries un « Félicitation » sans même te soucier des gens que tu pourrais déranger. Puis avec un grand sourire tu lui annonces la nouvelles avant même de le saluer vraiment.

- C'est officiel tu n'es plus au chômage ! Je t'engage comme photographe !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre Ville :: Habitations :: Appartements :: Appartement de Kurt A. O'Donnell-
Sauter vers: