RSS
RSS

Bestiae autem gemens

Tout autour de Niflheim, du centre ville aux alentours boiseux, des créatures étranges ont été aperçues semant la terreur et le désordre. Des couleurs vives, des comportements douteux et par-dessus tout un rapport presque logique avec La Mort pour les Reloads, elles semblent pour certaines perdues, prêtes à attaquer pour d’autres. Qui sont-elles ? Que veulent-elles ? En tout cas, il serait bon de ne pas trop les chercher… Prenez garde, faites attention ; et si vous avez un tant soit peu d’intelligence, courez.


 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Natt Salmeron, l'esprit de la nuit [FINISH]

blablabla

Is this the real life?
Is this just fantasy?
Caught in a landslide,
No escape from reality.

Messages : 117
Localisation : Salmeron's Flowers
Métier : Etudiant en psychologie / Fleuriste
Pouvoir : Hypnotiseur - T'hypnotise d'un seul regard
Humeur : Lunatique

Double(s) compte(s) : Thomas Lavender
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Natt Salmeron
R:Psychic
Mar 6 Juin - 9:22

Natt Salmeron

it sad to be part of a world without you

• Nom : Salmeron
• Prénom : Natt
• Surnom :
• Âge : 22 ans
• Plutôt : Seme

• Origine(s) : Norvégien/Anglais
• Métier : Etudiant en psychologie, fleuriste à mi-temps
• Groupe :R:Psychic

• Pouvoir : Hypnotiseur - Natt peut hypnotiser n'importe qui d'un simple regard. La personne hypnotisé répondra à toutes ses questions sans pouvoir mentir. L'hypnotisé sera libéré quand Natt claquera des doigts. L'hypnotisé ne se souviendra pas du contrôle de Natt sur son esprit.

Natt ne peut pas hypnotiser plus de trois personnes par jour. Il ne peut hypnotiser qu'une personne à la fois. L'hypnose s'arrête automatiquement au bout de 30 minutes.

• Malus : Après avoir hypnotisé quelqu'un, les symptômes de sa maladie réapparaissent, Natt ne peut plus coordonnées ses mouvements, une douleur le prend dans ses muscles et commence à voir flou. Les symptômes disparaissent au bout de 10 minutes. Si il hypnotise trois personnes sur une journée ou s'il réutilise son pouvoir après un long arrêt, les symptômes peuvent durer plus de 3 heures voir plus de 24 heures.

• Marque :
Sa marque lui prend une bonne partie de sa cuisse gauche:
 
• Âge de la mort : 8 ans
• Cause(s) de la mort : Dût au syndrome CACH

• Mon pseudo sur le net : Cloporte
• Âge : 20 ans
• Présence sur le forum : 7/7 avec +7h de décalage
• Que pensez-vous du forum : Il est bien beau ma foi
• Comment l'avez-vous connu ? Top site

• Le personnage sur mon avatar est : Otabek Altin - Yuuri On Ice !!!
• Le code est :
Caractère du personnage
Taciturne et Calme

Au premier regard, Natt semble être de nature silencieuse. Quelqu'un de calme, de taciturne, assit au fond de classe écoutant, sans agir bêtement. C'était là l'image que voulait donner Natt, après ses années lycées, il avait tout fait pour changer, pour s'améliorer. Mais chasser le naturel et il revient au galop. Avec le temps, il commença à réfléchir à ses actes, à se calmer, à s'éteindre, à ne plus être celui qui voulait être en avant, celui qui voulait le pouvoir. Aujourd'hui on pourrait d'écrire facilement Natt comme quelqu'un sans problème, sans haine, l'ami et le jeune homme banal.


Loyal et Bienveillant


Ce qu'il a toujours été, ce qui sera toujours c'est loyal. Envers sa famille, même dans les moments les plus sombres il n'a jamais voulu détester ses pères, ni fugué, ni rien fait qui pouvait causer du tord à ses parents. Certainement à cause de sa maladie, de cette partie de lui même qui n'est pas morte quand il est devenu adolescent. Sa bienveillance qu'il dissimulait pendant des années pour assouvir son pouvoir sur les autres, est aujourd'hui une de ses plus grandes qualités. Il se met toujours en arrière pour pouvoir apporter de l'aide ou du bonheur à n'importe qui, même quand la personne ne le mérite pas.

Mûrir c'est aussi renaître avec l'enfant aveugle qui était mort au fond de soi. Il a dût mal à accorder sa confiance aux autres, car il connaît tout, il a connu tout le monde et sait à quel point l'être humain peut être hypocrite. Mais une fois ami, il ne vous laissera jamais tomber et fera tout pour vous aider. C'est peut-être une sorte de naïveté.

Impulsif et Colérique

Connaître aujourd'hui Natt sous cette apparence, sous ce caractère d'adolescent colérique c'est le connaître tout entier. Même si il se bat pour cacher son impulsivité il ne peut le faire éternellement. Alors oui, certains jours il pourrait agir par impulsion, ne pas réfléchir à ses actes ni à ses paroles. Il pourrait s'énerver, faire voler la vaisselle, crier et s'en aller. Disparaître pendant plusieurs jours et revenir du jour au lendemain s'excusant de son mauvais caractère. Mais son impulsivité n'a pas que des mauvais côtés. Sous ses envies et sans réfléchir, il pourrait vous emmener au bout du monde sans se soucier de ce qu'il pourrait se passer le lendemain.

Il traîne avec lui un besoin de posséder les gens, une sorte de jalousie maladive. Très secret sur ce point, il peut ne jamais montrer son côté jaloux et possessif. Il finira par faire ressentir sa colère, sa jalousie ou son impulsivité en s'effaçant totalement de la vie des gens.

Tendre et Protecteur

Il n’eut pas énormément de petit-amis dans le passé, deux ou trois. Il n'était pas vraiment du genre à penser à ça, ça ne l'intéressait pas et il avait beaucoup mieux à faire. C'était cette période durant l'adolescence. Il ne voulait pas s'attacher, simplement profiter des autres, profiter de la vie.

Depuis son emménagement en Angleterre, il eu quelques flirts, des histoires charnelles sans lendemain. A l'image de ses pères, Natt cache un côté affectueux, des caresses et des baisers volés. De l'amour et de la romance. Il a perdu son côté pervers, celui qui ne profitait des relations humaines que par le sexe et les plaisirs du corps. Depuis trois ans, à chaque fois qu'il fait l'erreur des histoires sans lendemain, il le regrette amèrement. Comme si la meilleure partie d'une histoire d'amour manquait. Il a aussi ce côté protecteur, peut-être un peu trop collant, ne sachant pas comment agir en couple. Ce côté romantique qui bizarrement le fait sourire.

Natt est ...

Proche de sa famille; compréhensif ; un élève perdu ; sportif ; l'esclave de la boutique ; un fêtard ; du genre à péter les plombs sans raison ; serviable ; un fantôme à l'université ; un amoureux des animaux ; beaucoup trop aguicheur quand il est bourré ; trop souvent porté sur l'alcool quand ça va mal ...

Physique du personnage
Je n'ai jamais sût ce qui était réellement plaisant dans mon physique. Je n'ai jamais été dû genre playboy, à jouer de mon corps pour appâter les autres. Mon père m'a toujours dit que j'avais un beau regard. Je ne sais pas ce qui pouvait y être très plaisant d'ailleurs, j'avais les yeux d'un noir très banal. Je n'avais pas les yeux brillants, les yeux clairs et chatoyants. C'était peut-être autre chose qui les rendaient... beaux.

Si je devais m'arrêter sur la chose que j'appréciais le plus chez moi, ça serait peut-être ma taille. Je mesurais environ un mètre quatre-vingt. Pour un norvégien je n'étais pas bien grand, simplement dans la moyenne, mais ici en Angleterre, c'était différent, je dépassais d'une tête la moitié des clients qui venaient à la boutique. J'avais une carrure plutôt musclée je dirais, je n'étais pas sportif professionnel, mais je passais beaucoup de mon temps libre à faire du sport.

Le reste de mon apparence que ça soit ma coupe de cheveux ou simplement mon style vestimentaire, n'était pas très original. Je n'étais ni tatoué ni percé. Je n'étais pas vraiment le genre à me teindre les cheveux ou à porter des vêtements originaux. Je suivais la mode, peut-être de loin. Je ne portais pas des vêtements voyants, ni spécialement élégants. Je n’appréciais pas non plus sortir en jogging ou en jean trop large.

J'avais une petite préférence pour un style vestimentaire Rock. Ma gare-robe était peut-être composé à 80% de cuir, de vêtements déchirés et de jeans noirs. Le reste de mes vêtements se composaient de tenue allant de ma tenue de sport, jusqu'au costard pour les grandes soirées.
Histoire du personnage
Ma vie a commencé il y a quatorze ans, c'est un peu stupide à dire alors que j'en ai vingt-deux aujourd'hui, mais c'est bien la triste vérité. Laissez-moi vous raconter.


Je suis né à Oslo il y a un peu plus de vingt ans maintenant, j'ai été adopté à la naissance par un couple d'homosexuels. Je n'ai jamais connu mes parents biologiques, mais d'après l'un de mes pères, ma mère était beaucoup trop jeune pour s'occuper de moi.

Mes parents adoptifs étaient des gens plutôt bien, un couple modeste vivant dans la capitale norvégienne. L'un de mes pères était un journaliste anglais et le deuxième était un fleuriste norvégien. Ils vivaient une vie agréable et tranquille, jusqu'à mes deux ans.

Quelques jours après mon anniversaire, une mauvaise chute m'emmena à l'hôpital. Un traumatisme crânien bénin, plus de peur que de mal se disaient mes parents. Mais la réalité était bien différente, après plusieurs examens, j'avais développé une maladie orpheline de leucodystrophie.

C'était une maladie rare touchant uniquement les enfants et qui ne pouvait être soigné. À cet âge-là, je ne savais pas ce qu'il m'arrivait, pourquoi mes parents pleuraient toutes les nuits. J'avais deux ans, et même encore aujourd'hui, je me demande pourquoi tout ça m'est arrivé... Pourquoi moi ?

Les mois et les années passèrent... Je n'arrivais plus à coordonner mes gestes, mes mouvements, plus rien tout étaient embrouillés. Je ne réussis jamais à marcher et plus le temps passait plus ma vision devenait trouble. Le monde qui m’entourait, ma famille, mes amis, ma maison, toute ma vie étaient devenue floue, invisible. J'avais souffert, jusqu'à mon dernier souffle, jusqu'à que ma maladie m'entraîne de l'autre côté.

J'étais mort, sur un lit d’hôpital entouré de mes parents et de mon médecin. J'avais huit ans. Huit ans... On doit mourir à huit ans ? Pourquoi vivre si c'est pour mourir si jeune ? Pourquoi vivre si c'est pour souffrir et faire souffrir le monde autour de nous ?

J'avais vécu dans les lumières floues, dans l'obscurité, j'étais devenu aveugle pendant plus de cinq ans. Mais quand le noir avait gagné mon âme, il eut quelque chose d'autre, une lumière, forte, puissante. Je me souviens encore à quel point elle m'avait aveuglé. Elle m'avait transpercé les yeux et m'avait redonné la vue. Je voyais, la lumière, il n'y avait rien d'autre, un silence, il n'y avait que moi.

Je pouvais à nouveau voir mes mains, mon corps. Je pouvais bouger, mon cerveau contrôlait mes mouvements, tout était nouveau, mais c'était comme si... Comme si j'avais toujours su comment bouger, comment vivre normalement... La douleur avait disparu. Alors que je pensais être seul dans cette pièce lumineuse, une ombre apparue, une forme, un démon, des yeux rouges, un squelette. Je ne savais pas, avec des yeux d'enfants, des yeux qui n'avaient pas vu la lumière depuis des années, c'était terrifiant.

Il posa une question.

Je n'hésitai pas une seule seconde et hurlai un « Oui » fondant en larmes. La créature parlait, expliquait certaines choses, mais je ne comprenais rien à tout ça. Je pleurais, sans arrêt, je voulais qu'une seule chose, c'était revoir mes parents. Même si je devais encore souffrir mille ans, juste revoir leurs visages une dernière fois.

Alors la lumière disparue, le silence reprit possession de mon esprit, l'obscurité m’engloutit à nouveau. Je ressentis à nouveau quelque chose, une douleur qui parcourut tout mon corps, faisant réagir mes jambes, mes bras, ma tête. Mes yeux s'ouvrirent et je repris ma respiration bruyamment comme si j'avais passé dix minutes sous l'eau. Dix minutes où j'étais mort. Mes parents étaient là, ils ne pleuraient plus, je les entendais parler, ils étaient loin et pourtant si proches de moi.

Je n'y voyais à nouveau que des lignes floues, une lumière aveuglante qui me brûlait les yeux. Comme si je venais de me réveiller de cinq ans de sommeil.

Alors ma vue s'habitua lentement à la lumière, les visages de mes parents se dessinèrent, les couleurs prirent vie. Je voyais à nouveau mes pères. Je voyais à nouveau le monde. Les mots se bloquèrent dans mes larmes, mon corps réagissait lentement, douloureusement, je réussis pourtant à tendre la main « Papas... Je... Je vous vois... »

Il n'y avait pas d'explication à ce qui venait de se produire. Je venais de survivre à la mort, je venais de guérir en mourant. Il y a quelques mois encore, j'étais aveugle, je ne pouvais pas marcher, mes nerfs ne réagissaient plus, j'avais des troubles au cerveau. Je mourrais et j'ai survécu.

J'ai suivi une rééducation pour apprendre à marcher, pour apprendre à lire, pour apprendre à vivre. En un an, mon ataxie avait disparu, je pouvais marcher, me tenir debout, courir, danser. Je n'étais plus malade, j'avais survécu au syndrome CACH. J'étais vivant, il me restait qu'un seul souvenir de cette mort qui me donna la vie. Sur toute ma cuisse gauche, une marque, comme un tatouage en forme de méduse.

C'est encore impossible pour moi, même à 20 ans, d'y croire. Après ça, j’eus une enfance enfin normale. J'avais 10 ans, je suivais des cours à la maison pour rattraper mon retard scolaire. Je n'étais pas très bon élève, mais je faisais de mon mieux.

C'est quand j'eus 12 ans que je rentrai pour la première fois de ma vie dans une « vraie école », c'était au collège. J'étais timide, pas très sûr de moi, silencieux au premier abord. Personne ne savait qui j'étais, ce que j'avais vécu, mais c'était mieux comme ça. Je pouvais me créer une nouvelle identité.

Ma scolarité au collège se fut normale, j'eus des amis, des amours de vacances, je grandissais, je devenais adolescent tout était normal. C'est vers mes 14 ans que je pris conscience de mon pouvoir, ce pouvoir lié à ma mort, à cette marque. J'étais devenu têtu, un peu agaçant et presque chiant. Il y avait eu énormément d'histoire à la fin du collège qu'on me cachait, des choses que personne ne voulait me dire. Pourtant, alors que mon envie me rongeait pour savoir ce qu'il se passait, les gens se transformèrent en coquille vide. Le regard inexpressif, sans vie, sans émotion et toute la vérité explosa. Alors les paroles de cette créature terrifiante, celle qui me redonna vie... Ce cadeau... C'était ça ? Je pouvais hypnotiser les gens ? Leurs secrets, leurs envie, leurs paroles pouvaient m'appartenir.

Quand j'étais adolescent, de mes 15 ans jusqu'à la fin du lycée, vers mes 18 ans. J'étais devenu irritable, incontrôlable. Je voulais tout, avoir réponse à tout, j'avais besoin de sentir mon autorité sur les autres, de me sentir « exister ». Je faisais plus de mal que de bien autour de moi. Je faisais du mal aux gens, je brisais des amitiés sans vraiment le vouloir. Je révélai des secrets, j'étais devenu une belle pourriture. J'avais tout ce que je voulais, je savais tout, tout m'était acquis.

Puis l'ennui s'installa, la routine, plus rien ne me surprenait, plus rien ne me rendait heureux. Finir par tout savoir, par ne plus avoir de secret, c'est voir le monde hypocrite sous son vrai jour. Les gens se détestaient, faisaient semblants pour être populaire. Je pouvais les critiquer, les insulter, les éviter, j'étais comme eux. Un hypocrite sans cœur qui avait perdu toute son humanité à cause d'un pouvoir stupide.

J'avais oublié qui j'étais.

Après avoir obtenu mon diplôme de fin d'année en Norvège, mon père journaliste fut muter en Angleterre, ne sachant que faire de mon année, je suivis mes parents jusqu'à Neflheim. Nous emménagions dans une petite maison, reprenant notre vie en Angleterre.


Ne continuant pas mes études, je décidais d'aider mon père dans sa nouvelle boutique. Quelques mois après notre emménagement, il ouvra une boutique de fleurs dans le centre-ville. Je l'aidais alors pendant 3 ans, cherchant un but, un désir à ma vie, quelque chose de plus intéressant que de reprendre la boutique de mon père. Fleuriste, c'était un beau métier, mais je ne me voyais pas en faire une vocation.

Quand j'eus 21 ans, peut-être sur un coup de tête, ou simplement, car j'avais mûri, je décidais de reprendre mes études. J'avais rejoint une prépa en médecine. Je voulais en quelque sorte à porter mon aide aux gens qui n'avaient pas eu ma chance, de nourrir pour renaître. Je voulais me faire pardonner du tort que j'avais apporté à toutes ses personnes durant mon adolescence. Je voulais redevenir quelqu'un de bien.



Ma fiche ~ Mes liens ~ Mes rps
Messages : 276
Métier : Etudiant en droit
Humeur : Sombre et débridée

Double(s) compte(s) : Ginger Briggs
avatar
Human
Mar 6 Juin - 9:29
AAAAARG !!! AW LAAWD JEEZAS TAPDANCING CHRIST !!! Toi, toi, toi rien que pour ton vava, j'te mange WAZAA WAZAA WAZAA WAZAA WAZAA

Bienvenue parmi nous ! Ton pouvoir est très cool, ta marque est trop classe, j'ai hâte de voir le contenu de ta fiche, quelque chose me dit que ça sera de la qualitey !!!

*plante sa tente et attend*

_________________


Merci à Yasuo Jésus pour cette belle signa et cette merveille de vava ♥️♥️♥️♥️♥️
Stefan parle anglais et italien !

Cartes de membre, cadeaux et joies:
 


Ne rien pouvoir c'est vivre mort

Messages : 202
Métier : Prostitué & Apprenti fleuriste
Pouvoir : Intrusion dans les rêves d'autrui
Humeur : Troublé - Déprimé - Enragé

avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Lindsey Hermann
R:Psychic
Mar 6 Juin - 10:53
Bienvenue !!!!


Wha wha wha.....il fait chaud ici non ? WAZAA

En plus hypnotiseur...mon dieuuuu les ravages !! Bon Stef, c'est pas ma faute si il m'hypnotise hein, hypnotisé ce n'est pas tromper ahaha ! :3

Bon courage pour ta fiche et hésite pas si tu a besoin...  Love you ♥

*rentre dans la tente avec Stef pour attendre la fiche*

_________________

Merci Stef' <3:
 



blablabla

Is this the real life?
Is this just fantasy?
Caught in a landslide,
No escape from reality.

Messages : 117
Localisation : Salmeron's Flowers
Métier : Etudiant en psychologie / Fleuriste
Pouvoir : Hypnotiseur - T'hypnotise d'un seul regard
Humeur : Lunatique

Double(s) compte(s) : Thomas Lavender
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Natt Salmeron
R:Psychic
Mar 6 Juin - 17:51
*se met dans la tente aussi pour voir ce qu'il s'y passe *


MERCI DE CET ACCUEIL LES GARS breathing intensifie

_________________


♫:
 



[Présentation]
[Relations]
[Répertoire RP]
[Playlist d'Elliot]
Messages : 208
Métier : Livreur à domicile
Pouvoir : Phytokinésie
Humeur : En PLS.

Double(s) compte(s) : Nope.
avatar
Je s'appelle Groot.
Voir le profil de l'utilisateur




Elliot Hayaki
Je s'appelle Groot.
Mer 7 Juin - 12:19


Pré-validation de modérateur

« Salutations ! Que dire si ce n'est que Naruto est vraiment très sexy comme avatar et que je suis déception. J'ai un petit faible pour ton personnage. J'aime l'idée de sa maladie, de son rappel sur le malus du pouvoir également, ainsi que les répercussions qu'elle a eu sur l'évolution du personnage même une fois guéri. Ton histoire n'est pas qu'une tragédie, on voit la revanche sur la vie de Natt un peu maladroite puisqu'elle vire à une nouvelle prise de conscience, forgeant finalement qui il est aujourd'hui. J'ai déjà envie de voir ce qu'il va donner en rp ♥️   »

Pouvoir ► Hein Jésus, alors le problème que j'ai avec ton pouvoir c'est qu'il est cool. Allez salut. Yawn Sans rire, les changements apportés après en avoir discuté avec toi me conviennent.

Cohérence contexte ► Nickel. J'ai beaucoup aimé le fait qu'on ne voit pas de femmes dans ton histoire, sauf mention rapide de sa mère biologique.

Orthographe ► Je ne vais pas mentir, j'ai vu des fautes parce que je suis une grammar nazi dans l'âme. Rien de choquant à signaler.

Autre ? ► Pour pimenter sa vie, je vais lui offrir des boosters pokémon. Là au moins il pourra jamais savoir ce qu'il y a dedans. Sinon, bah bienvenue dans l'Héliateam  WAZAA  

Le staff est à ta disposition pour toutes questions ou informations complémentaires. Modérateurs ou administrateurs, n'hésites surtout pas. ♥️


_________________




OLIVE JTM. HAMISH TU ES MON DIEU.
Un grand merci à mon saumon préféré ♥♥♥:
 

Mes crew tmtc:
 
avatar





Invité
Invité
Mer 7 Juin - 12:24


Tu es validé ! Bravo !

Bienvenue à toi encore une fois sur le forum. Alors je n'ai rien à redire, notre modo plante à très bien résumé tout ce qu'il y avait à dire sur ta fiche. Un modo du tonnerre quoi. Après les modifications faites au niveau de ton pouvoir j'ai la joie de t'annoncer ta validation ! Sushi rider

• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
• Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
• Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥️

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads-