RSS
RSS

Bestiae autem gemens

Tout autour de Niflheim, du centre ville aux alentours boiseux, des créatures étranges ont été aperçues semant la terreur et le désordre. Des couleurs vives, des comportements douteux et par-dessus tout un rapport presque logique avec La Mort pour les Reloads, elles semblent pour certaines perdues, prêtes à attaquer pour d’autres. Qui sont-elles ? Que veulent-elles ? En tout cas, il serait bon de ne pas trop les chercher… Prenez garde, faites attention ; et si vous avez un tant soit peu d’intelligence, courez.


 

 :: Centre Ville :: Bars et Boîtes de nuit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

alcohol isn't the answer ; it just makes you forget the question. ft Nathaniel




Messages : 150
Localisation : Aux côtés d'un certain agent du MI6.
Pouvoir : Détecteur de mensonges.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Bartholomew A. O'Brien
avatar
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Voir le profil de l'utilisateur




Hamish Brackens
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Ven 28 Avr - 18:27

Hamish ne savait pas vraiment ce qui lui avait pris de se rendre dans un bar, au milieu de l'après-midi. 

D'habitude, il n'allait boire à l'extérieur qu'en soirée ou tard le soir ; principalement parce qu'au milieu de la nuit, il n'y avait personne dans les rues pour le voir ivre (et maintenant qu'il habitait avec son ami William, qui lui avait donné l'interdiction formelle de se saouler, il pouvait sortir l'excuse du « je vais juste regarder les étoiles, quelque part dehors » – même si ça lui valait un mal de crâne à chaque fois), et parce qu'il y avait très peu de bars ouverts l'après-midi. Il n'avait donc aucune idée de comment il avait eu l'audace de sortir boire à cette heure-ci.

Généralement, il ne buvait que lorsqu'il s'ennuyait vraiment (et il avait tant de choses à faire en journée que, de toute façon, il n'avait pas vraiment le temps en milieu d'après-midi), et pourtant ce n'était pas vraiment le cas aujourd'hui ; il avait juste eu envie de boire, comme une sorte de manque. En fait, c'était même la première fois qu'il ressentait ce manque – peut-être la prochaine étape de l'alcoolisme ? La dernière fois qu'il avait réfléchit à ce sujet, il se trouvait au stade de « pré-alcoolisme » (se rend compte des effets « agréables » de l'alcool, boit intentionnellement dans des situations difficiles ou pour amplifier les sentiments agréables, a recours à l'alcool dans de plus en plus de situations—). Et Hamish bien placé pour reconnaître les signes, mais il s'en fichait un peu, pour être honnête (tant pis pour lui – s'il voulait s'amuser à se ruiner la santé, c'était son problème).

Il s'en fichait, mais quand il y pensait vraiment trop (ce qu'il tentait d'éviter en temps normal), il était un peu inquiet pour lui-même ; il redoutait une quelconque perte de contrôle qui pouvait bel et bien prouver qu'il ne se « maîtrisait » pas (car, Hamish avait cette certitude que c'était lui qui décidait quand aller boire et non son corps qui lui faisait remarquer un manque). Pour lui, l'alcool n'était qu'une façon de s'amuser comme une autre, et il ne cessait de se voiler la face en se répétant encore et encore que c'était le cas ; mais il savait au fond de lui que ce n'était qu'une illusion et qu'il avait vraiment un problème – il lui suffisait de dire « je n'ai aucun problème avec l'alcool » à haute voix pour que son pouvoir lui fasse comprendre que ce n'était qu'un mensonge.

(Il devrait vraiment en parler à quelqu'un, professionnel ou non, pour avoir un avis extérieur. Pour lui faire ouvrir les yeux – puis ce n'était jamais une bonne idée de tout garder pour lui, Hamish l'avait appris à ses dépends.)

Mais il y pensait beaucoup trop (alors quoi, il n'avait pas le droit de boire pour s'amuser un peu ?) – il était en train de sur-analyser les choses et il détestait ça ; il voulait juste boire sans avoir à s'inquiéter parce qu'il changeait ses habitudes ou parce qu'il avait un soi-disant problème (mais il devrait s'inquiéter, il savait que ça allait mal finir).

Et c'était sûrement parce qu'il pensait beaucoup trop et qu'il sur-analysait les choses qu'il n'avait toujours pas commandé de verre et qu'il avait l'air si pitoyable, assis à une table dans un coin de bar (on aurait dit qu'il attendait son rencard, mais que celui-ci lui avait posé un lapin). Depuis qu'il était entré dans ce bar, il posait le pour et le contre de se prendre un verre – juste un verre, ça ne lui ferait pas de mal, pas vrai ? – et il ne semblait pas vouloir se décider (tout ça, juste parce qu'il avait eu envie de boire en après-midi et non en soirée comme d'habitude). Et puis, il ne s'était pas posé de questions quand il était sorti dehors ou sur le chemin, alors pourquoi maintenant ?

Plus il réfléchissait, plus il se sentait mal à l'aise (certaines personnes qui se trouvaient dans le bar semblaient le fixer, car visiblement ils n'avaient pas l'habitude de voir un type seul qui ne commande pas de boisson), et il se demandait si ce n'était pas plus judicieux de tout simplement rentrer à la maison – il pourrait toujours revenir plus tard dans la soirée, si c'était vraiment l'heure qui le dérangeait.

Et c'était ce qu'il était sur le point de faire, mais un homme s'installa à ses côtés au même moment. Il semblait terriblement saoul et s'approchait beaucoup trop de Hamish alors qu'il lui murmurait quelques mots. Des mots qui ne semblaient pas avoir de sens au premier abord, mais en écoutant mieux, il se rendit compte que l'homme lui proposait de faire des choses... assez adultes. Des choses que Hamish n'osait même pas imaginer (et qu'il n'avait jamais entendu parler avant).

Oh, il tenta bien de le repousser et de lui dire qu'il n'était pas intéressé, mais l'homme était si insistant, et ses mains baladeuses n'aidaient pas vraiment. Et Hamish était si embarrassé qu'il arrivait à peine à formuler des phrases complètes et cohérentes – oh, il détestait tellement quand ça lui arrivait ; il avait l'impression de ne pas être crédible.

Il allait devoir rester coincé ici jusqu'à ce que l'homme finisse enfin par s'ennuyer et partir ? Hors de question d'attendre aussi longtemps, Hamish était bien placé pour savoir qu'un homme saoul était presque impossible à raisonner. Alors quoi ? Devrait-il appeler à l'aide ? Pas question, il détestait attirer l'attention sur lui (puis, il aurait l'air faible et il détestait ça aussi). Tant pis, si Hamish avait pu « survivre » à une chute d'une dizaine d'étages, alors il pouvait très bien survivre à ça (quoi que, même une chute de n'importe quel immeuble était bien plus agréable que de se faire accoster ainsi).

Franchement, qu'est-ce qui lui avait pris de se rendre dans un bar, au milieu de l'après-midi ?


☆彡 ★彡 ☆彡 ★彡


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Dim 30 Avr - 9:47
détails
ALCOHOL ISN'T THE ANSWER ; IT JUST MAKES YOU FORGET THE QUESTION.
sous-titre
ft. Hamish
Ʃkaemp はは ™


Cela faisait déjà quelques jours que je n'avais pas bu. Depuis le soir où Lin était parti à vrai dire. Je ne savais pas trop pourquoi. Mais aujourd'hui je ressentais vraiment le manque. Je tremblais et n'arrivais pas à me concentrer, pas du tout et cela me faisait peur... C'est dans ces moments là que je devenais encore plus violent. Je secouais la tête et me dépêchais d'aller dans ma salle de sport pour « jouer » un peu avec le punching-ball. Je fermais les yeux une fois devant celui-ci et écrasais un premier poing dedans, assez fort... Je continuais comme ça pendant environ une heure. Pleurant et hurlant tout ce que je pouvais. Non... Il fallait que je boive aujourd’hui sinon je ne tiendrai pas...

Cela dit … pas question de boire à la maison, le faire dehors me forçat à me restreindre et c'est donc pour cela que je sortirai aujourd'hui... Je ne voulais pas boire à outrance... Même si, me connaissant, j'allais rentrer pour boire encore un peu. Il fallait que je ramène quelqu'un à la maison... Je n'allais pas rappeler Lindsey, pas aujourd'hui, c'était trop tôt et je ne savais pas s'il voulait me revoir... Bwof, je ferai bien une connaissance dans le bar où j'irai, en attendant il fallait que je me prépare. Enfin... Que je me passe un coup d'eau et que je me bande mes mains qui avaient bien souffert pendant cette séance de défoulement.

J'allais donc en direction de la salle de bain et fis couler l'eau, brûlante, dans la baignoire. L'eau chauffa assez vite et je m'y plongeais dedans une fois déshabillé. Je soupirai d'aise mais ne restais pas longtemps, mes plaies me faisant mal. Je coupais donc l'eau et sortis, la pièce étant plongée dans un mélange de chaleur et de brouillard. J'adorai ça ! Je terminais de me sécher et pris deux bandes pour mes poings. Je les désinfectais et posais le compresses sur mes blessures.

Une fois cela fait je bougeais ma main, m'assurant que le bandage que j'avais fait ne bougerait pas. Rassuré, je retournais dans la chambre et pris des affaires pour m'habillais en vitesse, j'avais vraiment besoin de boire. Je détestais tellement ça... Être dépendant de quelque chose et de plus d'une chose mauvaise pour la santé... J'aimais m'auto détruire certes mais l'état de manque était une torture ! Mais bref, sans m'en rendre compter j'étais dans ma voiture. Celle-ci allumée je partis en vitesse en direction de la ville. Pourquoi ne pas avoir courru ? Tout simplement parce que ce serait trop lent, je n'avais pas le « moral » à prendre mon temps...

J'avais roulé vite, un peu trop peut être ? Je n'en avais pas la moindre idée pour tout avouer. Je restais quelques instants dans la voiture serrant le volant. Je grognais puis sortis et déambulais dans les ruelles. Un bar ouvert... Il fallait que j'en trouve un. Je savais qu'ici je ne trouverai pas de fan, à partir de ça je décompressais un peu, voir beaucoup. Mais malheureusement ce n'était pas ça le problème...

Je me collais à un mur, n'arrivant pas à marcher, j'avais la vision trouble. J'avais l'impression de mourir, une chance qu'il n'y avait personne dans cette putain de ruelle qui n'en finissait plus ! Je me pinçais l'arête du nez et me redressais pour reprendre ma marche. Mal assurée j'arrivais tout de même à marcher. Mais malgré tout c'était trop dur... je m'assis sur un des bancs qui se trouvait là et sortis mon paquet de cigarette.

Je m'affalais donc sur le banc et sortais mon zippo. Magnifique zippo que Caleb m'avait offert... Un zippo bordeaux avec un as de pic noir. Il était tellement beau... Je me mis ensuite à penser à Caleb. Cela faisait un petit moment déjà que nous n'étions plus ensemble. Je me demandais bien ce qu'il pouvait faire à présent... Mais bon je n'avais plus à penser à lui, après tout notre histoire était finie...

J'aspirais une bouffée sur ma sucette à cancer, ce qui me calmait assez bien et surtout... Vite. Au moins j'aurai le temps de me boire un premier verre avant que les tremblements ne recommencent...

J'avais pris mon temps pour fumer ma cigarette, me délectant de ce goût de tabac et de choses nocives mais à vrai dire je m'en foutais... Carrément même, cce n'est ppas comme si j'avais des compte à rentre, si ? Et c'était pareil pour l'alcool, je devais faire plus attention certes mais je n'avais pas non plus à trop me restreindre, de toute façon à qui cela ferait tant chier ?

Je me relevais ensuite pour continuer ma marche, je pensais devant de nombreux bar mais je ne sais pas pourquoi j'en cherchais un en particulier. Enfin je crois ? Non aller j'allais arrêter de faire mon chiant... Je rentrais donc dans le bar que j'avais choisi et m'assis au comptoir. Commandant un verre de whisky je regardais un peu les alentours. Il semblait n'y avoir que des habitués...

C'est alors que la porte s’ouvrit et que je vis un homme entrer, il semblait perdu, comme s'il ne savait pas ce qu'était un bar... Puis il s’assit, ne commandant rien. Il était vraiment bizarre et puis... Il semblait nerveux... Que faisait-il dans un endroit pareil alors ?

C'est alors que je vis un mec, qui me bouscula au passage, aller dans sa direction et s'asseoir près de lui. Il avait l'air bourré et semblait mettre l'autre homme très mal à l'aise... Je recommandais un verre puis une fois mon verre en main je me levais et allais en leur direction. J'arrivais au niveau de l'homme bourré et toussotais en le tenant par le col.

Ca va ça te dérange pas trop de draguer mon copain ?

Certes j'avais menti mais il le lâcherait sûrement et puis il avait beau être un peu plus gros que moi ce n'était que du gras, je pourrai très facilement le bloquer.


_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 



Messages : 150
Localisation : Aux côtés d'un certain agent du MI6.
Pouvoir : Détecteur de mensonges.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Bartholomew A. O'Brien
avatar
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Voir le profil de l'utilisateur




Hamish Brackens
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Dim 30 Avr - 21:03


Hamish se demanda un instant si lui aussi agissait ainsi lorsqu'il était saoul. Après tout, c'était tout à fait possible qu'il soit l'exact opposé de lui-même après avoir vraiment bu, mais il n'était pas vraiment comme ça, si ? Il ne se souvenait que vaguement des soirées où il était saoul ; et il était soit beaucoup trop heureux, soit beaucoup trop triste (même si c'était bien plus rare), jamais il n'était pervers ou malpoli comme cet homme (et si c'était le cas, il se jurerait d'arrêter de boire et de s'enfermer dans sa chambre à jamais).

Il n'osait pas vraiment toucher l'homme pour vraiment tenter de le repousser, il était bien plus grand et sans doute plus fort que lui, donc c'était peine perdue ; mais aussi parce qu'il avait peur que l'homme le prenne comme une acceptation à son invitation et qu'il l'entraîne on ne sait où. Ah, il pouvait très bien faire semblant d'être d'accord et s'enfuir juste après, mais sans doute que l'homme allait le retenir et donc il lui serait impossible de s'échapper.

Bon tant pis, il allait vraiment devoir attendre que l'homme finisse par comprendre de lui-même qu'il n'était pas intéressé (et vu la quantité d'alcool qui semblait avoir ingéré, c'était carrément peine perdue). Enfin, c'est ce qu'il pensait, jusqu'à ce qu'il se décolle de lui.

(Un toussotement le fit légèrement sursauter, mais il fit comme s'il se redressait tout simplement.)

« Ça va ça te dérange pas trop de draguer mon copain ? » demanda une voix juste à côté de lui.

Hamish tourna son visage vers la source de la voix et remarqua un autre homme, qui retenait l'autre par le col, qui semblait se démarquer de tous les autres ; son visage fin était encadré des cheveux rouges rasés d'un côté et ses yeux semblaient pouvoir désintégrer quelqu'un d'un regard. Et il semblait si grand, bien plus grand que Hamish (et il ne remarqua presque pas le début de migraine qui lui indiquait que cet homme avait menti).

D'ailleurs, qu'avait-il dit ? « Mon copain » ? Hamish avait bien compris que c'était pour que l'homme saoul le laisse tranquille, mais il se sentit rougir quand même – et, oh, il détestait tellement ça ! Même si l'homme mentait pour l'aider à se débarrasser de l'autre, il arrivait encore à être embarrassé ! (C'était quoi son problème, franchement ?)

Celui qui était saoul s'énerva un instant, mais il finit se lever en grommelant après avoir croisé le regard de l'homme, et retourna au niveau du comptoir – il titubait tellement que Hamish se demanda comment il faisait pour ne pas tomber. Hamish le fixa encore un instant (l'homme semblait chercher sa nouvelle cible) avant de se tourner vers son « sauveur », avec un petit sourire. Il se racla la gorge en passant une main dans sa nuque, se redressant de nouveau.

« Mh, merci, » dit-il en réajustant sa veste. « C'était très… sympa de votre part. »

Il avait un peu de mal à trouver ses mots mais tant pis. Il proposa une chaise à l'homme, osant à peine croiser son regard (il utilisait l'une de ses fameuses techniques qui font croire qu'il regarde les gens dans les yeux, alors qu'en réalité, il regarde l'arête de leur nez ou bien leurs paupières – ça marchait à tous les coups), alors qu'il tordait ses mains sans vraiment s'en rendre compte.

(Il arrêta lorsqu'il le remarqua et enfonça ses mains dans ses poches, car il ne savait pas où les mettre ou quoi faire avec sans avoir l'air nerveux – rien que de ne pas savoir quoi faire avec était un signe de nervosité, alors autant les cacher.)

« Merci encore, » répéta-t-il en se tournant de nouveau vers l'homme, toujours souriant. Il hésita un instant avant d'ajouter : « Je m'appelle Hamish, et vous ? »

(Il n'avait pas vraiment envie de rejeter l'homme après qu'il l'ait aidé et il détestait avoir une dette envers quelqu'un, alors autant converser un peu avec lui, s'il le voulait bien.)


☆彡 ★彡 ☆彡 ★彡


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Lun 1 Mai - 11:06
détails
ALCOHOL ISN'T THE ANSWER ; IT JUST MAKES YOU FORGET THE QUESTION

sous-titre
ft. Hamish
Ʃkaemp はは ™


Je n'aimais pas mentir... La dernière fois que je l'avais fait cela ne m'avait attiré que des ennuis.... Et j'avais perdu mon petit de cœur, enfin non, la personne que j'aimais. Jee ne pouvais plus le considérer comme un amour fraternel, ce serait, encore une fois, mentir... Me mentir à moi même...

Quoiqu'il en soit je tenais le col de ce mec bourré et je le fis se relevé pour qu'il arrête de draguer l'autre inconnu qui semblait vraiment mal à l'aise à cause de cec type. Le type bourré se leva au bout de quelques secondes et je lui souris. Le tenant toujours par le col et le guidant vers le bar avec son col.

Même moi quand j'étais bourré je ne faisais pas ça... Il y avait vraiment des gens irrespectueux... Enfin cela était-il mieux que d'être violent ? Je ne savais pas trop et je préférai ne pas trop y réfléchir... Cela me donnait des maux de tête atroce, tout comme lorsque j'engrangeais de nouvelles connaissances... j'avais toujours soif d'apprendre, cela avait toujours été ainsi... Mais à présent je devais faire attention, ayant une contre partie à tout ce que je pouvais apprendre...

Je bus une gorgée de whisky en regardant le type bourré s'en aller, je ne savais même pas comment il faisait pour marcher... Titubant comme jamais... Même moi cela ne m'arrivait pasa mais après tout, je ne savais pas à combien de verres il en était... Ça faisait pitié... Enfin un peu comme moi lorsque je buvais trop... Mais bref je le regardais partir et s'installer sur une chaise au comptoir.

Je me retournais vers l'inconnu et le regardais en souriant, il semblait vraiment embarrassé au vu de ses gestes. Se passant la main derrière la nuque puis il se redressa, peut être était-il un peu plus en confiance ? Je n'en savais trop rien... C'est alors qu'il me remercia, je me mis à sourire un peu plus.

De rien, à votre place je n'aurai pas aimé être accosté ainsi et puis, il semblait vraiment insister... Donc excusez moi si je me suis interposé et que j'ai menti, je ne voyais que cette solution...

Je soupirai à la fin de ma phrase. C'est vrai ça, comment aurai-je pu faire ? Autrement ? Peut être juste dire qu'il était ami avec moi ? Mais dans ce cas ce gros plein de soupe ne nous aurait peut être pas fichu la paix non ?

Je le vis ensuite tirer une chaise. Voulait-il vraiment que je m'installe avec lui ou n'était-ce que parce que je l'avais aidé ? Voulait-il vraiment faire connaissance avec moi ? Quoi qu'il en soit j'acceptais son invitation et m'assis sur la chaise, posant mon verre à moitié vide sur laa table.

Je le regardais assez vite et il semblait terriblement nerveux. Comme je le savais ? A la façon de se triturer les doigts... Malgré le fait que je paraissais très ouvert en compagnie des gens en fait j'étais un grand timide, et cela m'arrivait souvent de faire ça avec mes propres doigts... Mais il du le remarquer et cacha ses mains dans sa veste.

Pour être honnête je ne savais pas vraiment comment réagir face à lui, je ne savais pas vraiment comment engager la conversation... J'espérai juste qu'il le ferait avant moi, sinon l’ambiance allait vite devenir pesante... Je pris une gorgée de mon whisky alors qu'il se décidait enfin à prendre la parole.

Il s'appelait donc Hamish ? Voici une nouvelle information que je garderai dans mon « petit » cerveau... Cela me fit rire intérieurement. « petit » n'était à présent plus le terme pour le désigner... M'enfin, je m'en foutais un peu, ce qui comptait maintenant c'é'tait de trouver un moyen de commencer une discussion mais avant tout, il fallait que je me présente à mon tour, après tout si je ne le faisais pas ce serait vraiment très mal poli...

Je souriais et inclinais la tête sur le côté, disant mon prénom. Peut être ne me connaissait-il pas ? Non sinon il l'aurait remarqué avant. Remarquer que j'étais un acteur. Mais cela ne me dérangeait pas, bien au contraire, nous pourrions faire connaissance comme n'importe qui. Le score était de un à un étant donné que nous connaissions à présent nors prénoms...

Vous voulez boire un verre ?


_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 



Messages : 150
Localisation : Aux côtés d'un certain agent du MI6.
Pouvoir : Détecteur de mensonges.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Bartholomew A. O'Brien
avatar
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Voir le profil de l'utilisateur




Hamish Brackens
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Lun 1 Mai - 21:07


Nathaniel, son nom était Nathaniel. Et Hamish fronça un instant les sourcils alors qu'il enregistrait son nom ; combiné à son visage, cela lui disait vaguement quelque chose, comme s'il connaissait déjà cet homme. Peut-être qu'il l'avait déjà rencontré pendant ses études, ou lorsqu'il travaillait encore ? (Après tout, il avait bien oublié le nom de son ami d'enfance et il ne l'avait même pas reconnu lorsqu'ils s'étaient de nouveau rencontrés – bon, ils ne s'étaient pas vus ni parlé pendant une dizaine d'années, donc c'était excusable, mais quand même) Il essayait de se souvenir s'il avait vraiment rencontré Nathaniel avant ou non (c'était peut-être juste lui qui se faisait des idées), mais ça semblait lui être impossible – sa mémoire ne cessait de lui jouer des tours depuis quelque temps déjà (forcément, la fatigue combinée à une consommation problématique d'alcool n'était jamais bon pour la mémoire).

Tant pis, il finirait bien par se souvenir, un jour ou l'autre – même s'il ne comptait pas trop là dessus et qu'au final, il allait tout simplement oublier de se souvenir de qui est cette personne (quelle ironie). Puis, s'il connaissait personnellement Nathaniel, sans doute que celui-ci se serait rappelé de lui (surtout sachant que « Hamish » n'était pas un nom très commun) ; Hamish l'a sans doute juste rapidement connu et ce n'était qu'une connaissance. Bah, il verra bien.

Alors, il hocha tout simplement la tête après que Nathaniel se soit présenté, souriant (il ne pouvait pas se souvenir de tout non plus ; et depuis qu'il avait emménagé à Niflheim, il avait l'impression d'oublier de plus en plus de détails – sans doute à cause de son « alcoolisme », encore une fois).

« Vous voulez boire un verre ? », demanda alors Nathaniel.

Hamish hésita un instant (comme s'il n'avait pas assez hésité depuis qu'il était entré dans ce foutu bar) ; même s'il lui était « interdit » de boire, est-ce qu'il devait vraiment refuser un verre ? De plus, cet homme venait plus ou moins de sauver son après-midi, alors ce serait vraiment malpoli de refuser – et puis, comment expliquer le fait qu'il soit dans un bar et qu'il ne boive pas ? Certes, il y a des boissons non-alcoolisées (comme de l'eau, par exemple), mais alors quelle utilité d'aller dans un bar ? Autant aller au supermarché, tout simplement. Et puis, un verre, ça ne lui ferait pas de mal.

(Oh, au diable William et ses interdictions, Hamish était un adulte et il avait le droit de faire ce qu'il voulait, sans avoir besoin de l'avis de ses amis.)

« Je veux bien, » finit-il par répondre en sortant ses mains de ses poches pour les poser sur la table (il emmêla ses doigts ensembles pour ne pas qu'il soit de nouveau tenté de les tordre), « mais quelque chose de pas trop fort, je ne tiens pas très bien l'alcool. »

Il appuya son propos par un petit sourire, se souvenant vaguement des cuites qu'il prenait un peu trop souvent. C'était assez étonnant, d'ailleurs, qu'il tienne aussi mal l'alcool ; lui qui buvait presque quotidiennement, il devait s'être habitué depuis le temps, mais il faut croire qu'il ne boit pas encore assez (bah, de toute façon, ce n'était pas son objectif de s'habituer à l'alcool). Et, bon, il n'avait pas vraiment envie de se retrouver saoul face à une personne qu'il vient tout juste de rencontrer.

« Et puis, j'ai promis à un ami de ne plus boire, » ajouta-t-il avec un petit rire, « alors ce n'est pas une très bonne idée de finir saoul. »

(Il ne savait pas vraiment pourquoi, mais il avait l'impression qu'il devait se justifier – il semblait en demander trop à Nathaniel, alors qu'il lui avait simplement demandé un verre d'alcool pas trop fort. Hamish en devenait presque confus, et il ne comprenait pas pourquoi.)

Il n'avait jamais vraiment promis quoi que ce soit – on l'avait plus obligé à ne plus boire –, et une nouvelle migraine le lui fit comprendre. Mais il tenta de l'ignorer, comme il le faisait si bien depuis qu'il avait obtenu son pouvoir, et se contenta de regarder dans le vide, un peu à droite du visage de Nathaniel.

☆彡 ★彡 ☆彡 ★彡


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Mar 2 Mai - 10:26
détails
ALCOHOL ISN'T THE ANSWER ; IT JUST MAKES YOU FORGET THE QUESTION.
sous-titre
ft. Hamish
Ʃkaemp はは ™


Je souris lorsqu'il accepta de boire un verre avec moi. Pour être honnête je n'avais pas envie de boire seul... Peut être par culpabilité ? Je ne savais pas trop, oh et puis merde je n'avais plus de compte à rendre à personne ! Je finissais mon verre de whisky et le posais sur la table. Regardant Hamish qui semblait perdu dans ses pensées je me risquais à lui poser une question indiscrète.

A quoi pensez vous ? Vous êtes sûr que je ne vous dérange pas ? Si cela vous ennui je peux partir vous savez !

Je le regardais avec un grand sourire qui se voulait chaleureux. Je n'aimais pas déranger les gens, encore un symptôme évident de ma timidité mais je n’arrivais pas à faire autrement, c'était plus fort que moi... Ma timidité ne s'envolait seulement pendant les tournages... Là, j'étais dans mon élément. Je savais que je jouais bien, que j'étais un bon comédien, sans prétention aucune, on me l'avait souvent dit voilà tout... Mais comme vous vous en doutez sûrement cela me mettait mal à l'aise ce genre de compliment... Moi qui ne me trouvais bon à rien...

Perdu dans mes pensées j'entendis une voix lointaine qui répondit à ma question. Je souris et le vis remettre ses mains sur la table, doigts entrelacés, comme pour éviter de se les tordre... Encore une chose que je connaissais. Etait-il aussi timide que moi ? Apparemment oui et puis au moins nous n'étions pas seul mais la conversation allait être difficile si nous étions à ce point timide tous les deux... Bon bah... Je ferai comme si j'étais dans un film ? Ca marcherait peut être non ?

Quelques chose de léger hmmm... Un mojito ? On sent surtout le goût de la menthe... Si vous voulez bien sûr.

Je me grattais l’arrière de la tête au moins s'il buvait ça je me contenterai de le suivre et non pas de rester au whisky. Cela me changerait un peu de mes habitudes... Même si changer mes habitudes me faisaient peur... Je ne supportais que très peu les changements, sauf bien sûr les changements de personnalité comme dans mes films où je pouvais jouer n'importe quel rôle mais dans la véritable vie ce n'était pas la même et c'était un handicape... Pourtant je ne le montrais pas et m’imaginais à cet instant présent dans la peau d'un homme extravertie et qui ne doutait de rien.

Il avoua ensuite qu'il avait fait une promesse à un ami, celle de ne pas finir saoul. Si seulement on m'avait fait faire cette promesse... Quoique... Me connaissant je ne l'aurai peut être pas tenue... L'alcool coulait dans mes veines, elle remplaçait mon sang, j'en avais besoin pour être bien. Certes je n'avais pas besoin d'être saoul pour ça mais il me fallait une certaine quantité d’alcool pour me remettre en état et ne pas faire de crise de manque. C'était pathétique...

Je reviens.

Je me levais et pris mon verre pour le rapporter au bar et commander de verres de mojito dont un pas trop chargé. Le patron du bar les fis en vitesse et je vis qu'il mit de la menthe fraîche dedans. Je souris et pris les verre lorsqu'il me les tendis.

Je posais un verre devant Hamish et me rassis en souriant.

Et en plus c'est de la menthe fraîche ! A ta santé !


_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 



Messages : 150
Localisation : Aux côtés d'un certain agent du MI6.
Pouvoir : Détecteur de mensonges.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Bartholomew A. O'Brien
avatar
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Voir le profil de l'utilisateur




Hamish Brackens
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Mer 3 Mai - 12:24


Ça faisait longtemps que Hamish avait bu un mojito ; la dernière fois qu'il en avait bu un, c'était durant une fête qui marquait la fin de sa première année d'études en médecine – il n'avait pas vraiment été invité car il ne cessait de repousser ceux qui tentaient d'être amis avec lui (l'un des plus grands regrets de sa vie, sûrement), il s'était tout simplement incrusté (de toute façon, il y avait tant de monde que personne ne connaissait personne, alors il avait pu passer totalement inaperçu). C'était aussi l'une des premières fois qu'il avait bu de l'alcool – et il était rentré chez lui après avoir pris une cuite assez impressionnante, se promettant de ne plus jamais boire de sa vie (s'il avait su—).

La menthe ne le dérangeait vraiment pas (il adorait tout ce qui était à base de menthe ; surtout le chocolat à la menthe – il en mangerait toute la journée s'il le pouvait), alors il avait accepté l'offre de Nathaniel avec un hochement de tête.

Il continuait à regarder dans le vide, jusqu'à ce que Nathaniel se lève, attirant son regard pendant un instant.

« Je reviens, » dit celui-ci avant de se diriger vers le comptoir, son verre vide à la main.

Hamish hocha tout simplement la tête avec un sourire, le suivant des yeux. Il passa sa main dans ses cheveux – sa migraine était seulement en train de s'atténuer ; et il n'avait pas pensé à prendre des cachets pour les maux de tête (il devrait vraiment se promener avec des boîtes de médicaments dans les poches, ce serait bien plus simple). Il sortit rapidement son portable pour regarder l'heure – c'était une mauvaise idée de rentrer trop tard –, et il en profita pour le mettre en silencieux, pour ne pas qu'on le dérange (il avait bien mieux à faire, pour l'instant) avant de le ranger.

Nathaniel était de retour peu de temps après, deux verres de mojito dans les mains.

« Et en plus c'est de la menthe fraîche ! À ta santé ! » dit-il avec un sourire, posant un verre en face de lui.

Hamish le remercia, répondant à son sourire, avant de prendre une gorgée de sa boisson – et il avait l'impression de se prendre une grande bouffée de nostalgie dans la figure (et, ce n'était pas très agréable, sans surprise). Même s'il eut un petit sourire qu'il cacha derrière son verre en se souvenant de sa première gueule de bois, le reste n'était pas si amusant, à cette époque de sa vie. Mais tant pis, il n'avait pas envie de s'en rappeler alors il chassa rapidement ses pensées, appréciant tout simplement son mojito (la menthe avait vraiment un bon goût, pour son plus grand plaisir).

(Il y avait un temps pour penser à ce genre de chose, et là tout de suite n'était pas le moment – même si Hamish ne semblait jamais s'autoriser un moment pour y penser.)

Il observa un instant Nathaniel, passant distraitement son doigt le long de son verre.

« Parlez-moi un peu de vous, » demanda-t-il avec un sourire, croisant son regard pendant un instant avant de regarder ailleurs. « Que faites-vous dans la vie ? »

Il ne souhaitait pas vraiment qu'un certain silence embarrassant s'installe, et il voulait en savoir plus sur cet homme (avec un peu de chance, il se souviendrait par la même occasion s'il l'a vraiment connu ou non) – même si, en vérité, c'était aussi parce qu'il n'avait pas d'autres idées de conversation (lui demander ce qu'il faisait là pouvait être malpoli et assez illogique ; que faire d'autre que boire dans un bar ?). Bah, de toute façon il ne pourrait sans doute pas rester ici plus d'une heure – pour dire de ne pas éveiller les soupçons –, sinon il serait tenté de continuer à boire et il finirait saoul. Et ce n'était pas ce qu'il voulait, pour une fois.


☆彡 ★彡 ☆彡 ★彡


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Jeu 4 Mai - 9:58
détails
ALCOHOL ISN'T THE ANSWER ; IT JUST MAKES YOU FORGET THE QUESTION.
sous-titre
ft. Hamish
Ʃkaemp はは ™


Je revenais donc à la table avec les deux verres de mojito. J'avais hâte de le gouter, avec de la menthe fraice c'était toujours rafraichissant, malheureusement je buvais ça comme du petit lait... Enfin... Vous me direz, c'était un peu comme tous les alcools que je faisais ça... La fautes à mon alcoolisme, qu'est ce que je pouvais le detester parfois... Pourtant je n'avais jamais réussi à arrêté, même en allant en centre, et puis je nepouvais pas me permettre d'y aller tous les mois...

Enfin bref... Je posais un verre devant Hamish et gardais le mien dans ma main pour m'asseoir à ses côtés. Je le vis boire une gorgée puis sourire, un drôle de sourire. Regrettait-il d'avoir pris ça ? Pensait-il à de mauvais souvenirs à cause de ça ?

Pour être honnête cela me faisait avec beaucoup d'alcool mais pourtant je les buvais toujours, tout simplement pare que j'aimais ça... J'eus un petit sourire amer mais bus tout de même une longue gorgée désaltérante de ce mojito. C'était tellement bon...

Je me souvenais très bien de la première fois où j'en avais bu un... C'était avec mon père, fait maison, donc fort en alcool, à cet époque là j'étais déjà alcoolique, c'était avant mon suicide. Mais nous en avions tellement bu que nous avions fini dans un mauvais état, vraiment mauvais...

Nous étions totalement ivre mais nou rigolions tout de même, c'était une rare soirée où nous avions eu l'alcool joyeux, d'habitude nous avions l'alcool triste. Mais jamais violent... Cela m'était arrivé peu de temps après ma mort. Je ne savais pas trop pourquoi en fait... Quoi qu'il en soit à présent il en était ainsi mais attention ! Je n'avais pas toujours l'alcool violent!

Enfin bref je revenais à la réalité, posant mon verre sur la table et soufflaisun peu en guise de d'apaisement. Enfin c'est ceque je voulais faire croire... J'avais beau avoir pu boire jen'étais pas encore sorti totalement sorti de mon état de manque. Je tremblais légèrement et posant l'une de mes mains sur la table je la recouvrais de mon autre main pour stopper les tremblements mais je ne me sentais pas bien pour autant...

J'aurai peut être du boire à la maison ? Ici quelqu'un aurait pu me reconnaître et à cette heure ci on était pas sensé boire non ? Non , évidemment que non... J'étais un habitué et tout ceux dans ce bar en étaient aussi mais eux était aussi et sûrement habitués à ce bar. Voilà que je m'en voulais de boire... Mais après tout je n'avais pas pu faire autrement... Je ne me sentais vraiment pas bien et si j'étais resté seul j'aurai fait des mélanges qui m'aurait peut être tuer...

Et puis... Je voulais prouver à Lin que j'étais fort, que je pouvais très bien gérer sa relation, s'il en avait une aavec moi. Bien sur, tout comme sa prostitution je n'allais pasa arrêter de boire du jour au lendemain... Ce serait vraiment trop brut comme sevrage...

Il me faudrait du temps pour m'adapter à boir de moins en moins, après tout j'étais fort. C'est juste que toute ces histoires de cœur m'avaient chamboulé, mais plus j'y pensais plus je me rendais compte que j'avais de réel sentiments pour mon « petit frère » de cœur...

Je secouais la tête lentement et reportais mon regard sur Hamish en souriant alors qu'il était en train de boire et je bus en même temps que lui, une petite gorgée que j'appréciais vraiment. C'était tellement bon...

« Parlez-moi un peu de vous, Que faites-vous dans la vie ? »

Parler de moi ? Le truc que je n'aimais pas faire du tout... Je n'avais jamais rien à dire, je ne savais pas quoi dire voilà tout. Ce qui commençait à m'énerver cela dit c'était qu'il me vouvoie … Mais bon je n'avais qu'à lui dire de ne plus le faire non ?

Hola je ne saurai quoi vous dire, ma vie est d'un banal... Enfin si on oublie les fans qui parfois sont très collants, et puis les paparazzis... Je suis acteur... Et vous ? Au fait pouvez vous me tutoyer ? Je ne pas trop le vouvoiement



_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 



Messages : 150
Localisation : Aux côtés d'un certain agent du MI6.
Pouvoir : Détecteur de mensonges.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Bartholomew A. O'Brien
avatar
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Voir le profil de l'utilisateur




Hamish Brackens
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Sam 6 Mai - 0:07


Hamish remuait lentement son verre d'un simple mouvement de poignet, observant le liquide qui tournoyait à l'intérieur (il essayait de ne pas boire son mojito trop vite – même si, qu'il le boit vite ou non, cela ne changeait rien). Il reporta son regard vers Nathaniel, qui semblait hésiter avant de répondre :

« Hola je ne saurai quoi vous dire, ma vie est d'un banal... Enfin si on oublie les fans qui parfois sont très collants, et puis les paparazzis... Je suis acteur... Et vous ? »

(Et, Hamish entendit presque les engrenages dans sa tête se mettre en marche.) Bien évidemment qu'il avait la sensation de l'avoir déjà vu quelque part ; cet homme était acteur, il l'avait sans doute déjà vu lorsqu'il regardait la télévision (enfin, il ne « regardait » pas vraiment la télévision à proprement parler ; la plupart du temps, il ne l'allumait que pour avoir un fond sonore et lorsqu'il la regardait vraiment, c'était en fin d'après-midi ou bien tard le soir, et il réussissait toujours à s'endormir – le remède le plus efficace contre l'insomnie).

C'était un peu bizarre d'avoir un acteur en face de soi – surtout qu'il était en train de lui demander de le tutoyer –, Hamish eut presque un véritable sentiment d'infériorité. Il avait envie de rigoler de lui-même ; un pauvre gars qui boit avec un acteur sans même le reconnaître, alors que sans doute de nombreuses personnes rêveraient d'être à sa place.

(Il s'en passait des choses, lorsqu'on allait dans un bar au milieu de l'après-midi.)

« Je me disais bien que ton visage me disait quelque chose, » dit Hamish avec un petit rire (il hésita un instant ; un peu de plus et il le vouvoyait de nouveau).

Il respectait quiconque travaillait dans le domaine du cinéma ou du théâtre ; jouer un rôle était sans doute quelque chose de très compliqué, et si Hamish aurait choisi une telle vocation, il aurait constamment peur d'oublier son texte, ou de se mélanger dans ses rôles, ou même d'oublier qui il était vraiment – après tout, qui dit que celui qu'il est n'est pas juste un autre rôle ? Non, c'était une très mauvaise idée pour Hamish de travailler dans ce domaine-là (rien qu'à se souvenir de ce que la médecine a fait de lui, ce n'était pas beau à voir).

« Je suis médecin, » ajouta-t-il avec un sourire, en se rappelant que Nathaniel lui avait posé une question. « Enfin, plus pour l'instant ; j'ai démissionné. »

(« plus jamais » sonnait bien mieux que « plus pour l'instant » ; hors de question que Hamish ne remette les pieds dans un cabinet de médecin, même si c'était pour se soigner lui-même – on aurait dit qu'il avait réussi à développer une phobie à l'égard des centres médicaux, mais il essayait de ne pas trop y penser.)

Il prit une gorgée de sa boisson (l'arrière-goût de la menthe commençait à se faire vraiment sentir, et ce serait une mauvaise idée de prendre une grande inspiration) et regarda Nathaniel au niveau de ses yeux (pas exactement ses yeux, comme il le fait toujours).

« Si ça peut te rassurer, » dit-il, toujours aussi souriant, « ma vie est, elle aussi, d'un banal. C'est pour ça que je vais dans des bars, c'est bien plus amusant que de rester à rien faire à la maison. »

Bien sûr, il avait omis de préciser qu'il s'amusait surtout à finir saoul au milieu de la nuit – il ne voulait pas passer pour un ivrogne qui dépensait le peu d'argent qu'il avait dans toute sorte d'alcool (même si c'était presque ce qu'il était – presque).

☆彡 ★彡 ☆彡 ★彡


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Dim 7 Mai - 10:32
détails
ALCOHOL ISN'T THE ANSWER ; IT JUST MAKES YOU FORGET THE QUESTION.
sous-titre
ft. Hamish
Ʃkaemp はは ™


Je le regardais attentivement regarder son mojito, le faisant tourner avec par des mouvements de poignet. Il semblait être dans un autre monde, loin, très loin d'ici. A quoi pouvait-il penser ? Je bus une gorgée de mon mojito qui me rafraîchissant beaucoup, c'était très agréable avec e beau temps dehors.

C'est alors que je lui dis mon métier et il sembla se souvenir de moi tout à coup. Ce 'était donc pas un fan mais un simple homme qui avait du voir un film comme ça... En cet instant cela ne me dérangeait pas du tout... Je n'étais pas dans le bon état pour parler à un fan.

J'étais complètement à l'ouest à cause de mon manque d'alcool et cela se voyait à mes légers tremblements alors si un fan ou un paparazzi me voyait dans cet état c'était les magasines à scandale directement... Je secouais la tête doucement pour me remettre les idées en place et écoutais ce qu'Hamish était en train de me dire.

« Je suis médecin,, Enfin, plus pour l'instant ; j'ai démissionné. »

Médecin.. Cela devait être intéressant, mais pourtant il fallait faire attention à ce métier qui en demandait beaucoup. Des cours barbant quoi qu’intéressant et des formules de médicaments et les maladies par cœur... C'était dur, je n'aurai jamais pu faire ça... Enfin, oui grâce au don que la Mort m'avait donné...

Je bus de nouveau et retournais mon attention sur Hamish qui semblait de nouveau perdu dans ses pensées. A quoi pouvait-il penser ? Peut être au fait qu'il avait démissionner ? Avait-il vraiment démissionné et l'avait on mit à la porte ? Je ne savais pas trop et je ne lui poserai pas plus de question, malgré ma curiosité je restais quelqu'un de très timide...

« Si ça peut te rassurer,  ma vie est, elle aussi, d'un banal. C'est pour ça que je vais dans des bars, c'est bien plus amusant que de rester à rien faire à la maison. »

Je me mis à rire lorsqu'il parlait d'aller dans les bars pour s'amuser plutôt que rester chez lui. C'était une bonne option... Pour ma part je préférai le parc... J'étais sûr de ne pas boire dans ces cas. Enfin.... Boire... De l'eau quoi, mais seulement de la pétillante. L'eau plate me semblait fade et de plus j'adorai l'effet des bulles sur mon palais et sur ma langue. C'était assez fun.

Haha... On est deux... J'adore voir les gens dans des bars, c'est super marrant des fois... . Sauf quand ça part en bagarre.

Ou quand c'était moi qui la commençais... Cela me faisait assez marrer mais bon j'avais arrêter ça. A la place je faisais du sport et tapais sur mon punching-ball dès que je rentrais pour évacuer... Et je devais souvent évacuer. J'étais certes timide mais justement avec cette timidité je ne faisais pas tout ce que je voulais, enfin, sauf quand j'étais saoul mais ça je ne pouvais pas lui dire....

Je repris mon verre et le finis, le reposant ensuite sur la table le prenant avec mes deux main pour les rafraichir sur le verre ; Je souris toujours à Hamish. Que pouvais-je bien lui dire pour continuer la conversation ? Je n'allais tout de même pas reparler de son boulot alors qu'il avait démissionner non ?

Tu vas souvent dans des bars toi ?


_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 



Messages : 150
Localisation : Aux côtés d'un certain agent du MI6.
Pouvoir : Détecteur de mensonges.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Bartholomew A. O'Brien
avatar
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Voir le profil de l'utilisateur




Hamish Brackens
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Dim 7 Mai - 17:54


« Haha… On est deux… » répondit Nathaniel avec un rire. « J'adore voir les gens dans des bars, c'est super marrant des fois… Sauf quand ça part en bagarre. »

Hamish s'esclaffa en reprenant une gorgée de son mojito – il ne restait qu'un fond à présent, mais ce n'était pas très grave, leur conversation pouvait très bien continuer même s'il n'avait plus rien à boire. 

« Les bagarres peuvent être amusantes, » dit-il avec un petit sourire, « mais seulement quand ils sont trop saouls pour se frapper correctement – enfin, ce n'est plus vraiment une bagarre, du coup. »

(C'était mesquin de se moquer de ses pauvres gens – quoi que certains, comme cet homme qui l'avait accosté un peu plus tôt, le méritaient –, sachant que la plupart du temps, Hamish finissait pareil. Est-ce que cela pouvait être considéré comme de l'auto-dérision ? Probablement que non.)

Mais Nathaniel n'avait pas vraiment tort ; certains étaient si saouls qu'on ne pouvait que rigoler d'eux – de toute façon, ils n'étaient pas vraiment eux-mêmes, donc était-ce si malpoli de se moquer d'eux ? (Heureusement que Hamish ne se souvenait pas ou très peu de comment il se comportait lorsqu'il était saoul, sinon il se serait déjà enfermé chez lui à jamais, tellement il aurait honte de lui-même – il n'osait même pas lire les messages qu'il envoyait à son ami lorsqu'il était vraiment bourré.)

Bah, ce n'était qu'une raison de plus pour arrêter de boire, si jamais Hamish avait la bonne idée d'arrêter, un de ses jours – et c'était déjà mal parti, le connaissant. Tant pis pour lui ; à croire qu'il faisait exprès de se ruiner la santé (et ça faisait quoi si c'était le cas ? Hamish s'interdisait d'y penser, alors était-ce vraiment le cas ? Il ne saura sans doute jamais).

Il sortit de ses pensées avec un léger sursaut en remarquant un mouvement du coin de l'œil ; Nathaniel avait tout simplement porté son verre à ses lèvres – rien de quoi s'inquiéter (Hamish ne comprenait pas pourquoi il sursautait toujours autant dès qu'il y avait du mouvement ou qu'une voix s'élevait près de lui).

« Tu vas souvent dans des bars toi ? » demanda Nathaniel après avoir fini son mojito, tenant son verre au creux de ses mains.

Hamish eut un instant de réflexion ; devait-il être franc avec lui et lui dire qu'il était à la limite d'être alcoolique (quoi que, il n'était même plus sûr de savoir s'il avait dépassé la limite ou non) ? Après tout, ils venaient seulement de se rencontrer, donc c'était peut-être une mauvaise idée. Ou bien, il pouvait tout simplement lui mentir ou jouer avec les mots – de toute façon, si on y réfléchit bien, il avait déjà sous-entendu avoir un problème avec l'alcool un peu plus tôt, mais bon.

Mais Hamish n'était-il pas venu pour s'amuser à la base ? (Si on exclut le fait qu'il semblait être dans un état proche du manque.) Et puis, ça changeait quoi si Nathaniel le savait ; ils n'allaient sans doute jamais se recroiser – peut-être que le fait qu'ils venaient juste de se rencontrer n'était pas une si mauvaise idée au final. Bah, qu'est-ce qu'il perdait, de toute façon ?

« Trop souvent, même, » répondit-il enfin après avoir hoché la tête. « Assez pour que je sois obligé de promettre à quelqu'un de ne plus boire. »

(Sa migraine – qu'il avait totalement oubliée – s'intensifia légèrement, lui rappelant de nouveau qu'il n'avait rien promis du tout et qu'on lui avait plutôt ordonné de ne plus boire.)

Il remua une nouvelle fois son mojito avant de le finir en deux gorgées, puis il lâcha un petit soupir, fixant un point invisible en face de lui.

« Mais bon, il faut croire que je ne sais pas tenir de promesses, » ajouta-t-il en rigolant avant de rediriger son regard vers Nathaniel et de lui retourner la question : « Et toi ? Tu vas souvent dans des bars ? » 

☆彡 ★彡 ☆彡 ★彡


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Lun 8 Mai - 11:10
détails
ALCOHOL ISN'T THE ANSWER ; IT JUST MAKES YOU FORGET THE QUESTION.
sous-titre
ft. Hamish
Ʃkaemp はは ™


« Les bagarres peuvent être amusantes, mais seulement quand ils sont trop saouls pour se frapper correctement – enfin, ce n'est plus vraiment une bagarre, du coup. »

Je me mis à rire, il avait tout à fait raison malgré tout une bagarre restait une bagarre... Enfin... C'était une grande mascarade ? Hmmm je ne savais même pas le mot employé. Je lâchais mon verre et posais mon coude sur la table, geste fort impoli certes, puis je posais ma tête sur la paume de ma main. J'étais bien mieux installé ainsi même si cette position était loin d'être la meilleure lorsque on parlait à quelqu'un mais là, j'étais plus perdu dans mes pensées qu'autre , regardant dans le vague.

D'ailleurs je me demandais comment j'étais lorsque je buvais, je savais que je pouvais être violent mais je ne savais pas comment se passait les autres fois... Bizarrement je n'en avais pas le moindre souvenir, j'avais juste en tête les coups que je donnais et le souvenir du sang. En gros je ne me souvenais des fois où je finissais souvent violent. Était-ce une bonne chose ? Peut être que c'était mon cerveau qui s'amusait à  me faire me rappeler de ça spécialement pour que j'arrête de boire ? Pourtant, c'était loin de marcher... au contraire, j'aimais bien cette violence. Pourquoi ? Je n'en savais rien... Peut être parce que grâce à ça je me défoulais comme je le voulais ?

Mais je sortis bien vite de mes pensées pour lui poser une question, peut être indiscrète ? Me remettant droit et m'apprêtant à l'écouter avec sérieux. Il allait peut être me retourner la question mais que devraais-je lui dire s'il le faisait ? Mentir ? Dire la vérité ? Je ne savais pas trop, en fait j'attendais surtout à ce que sa réponse soit positive pour que je puisse lui dire la véérité... Je me sentirai moins seul, même si je ne dirai pas que j'étais un alcoolique notoire...

Je vis ensuite Hamish réfléchir. Ma question était -elle vraiment trop indiscrète ? Ne savait- il vraiment pas quoi répondre ? Je me doutais alors qu'il allait souvent dans des bars, sinon il ne réfléchirait pas autant de temps... Mais j'attendais tout de même sa réponse, bien sûr je ne saurai pas s'il me mentait ou pas mais je voulais tout de même savoir ce qu'il allait me répondre...

Pendant qu'il réfléchissait je regardais mon verre vide avec de l'eau venant de la glace pilée. Je le pris en main et buvais un peu pour attraper dee la glace que je croquais une fois dans ma bouche, celle-ci avait encore un peu le goût de l'alcool et ça me faisait du bien même si je savais que j'allais prendre un autre verre. Ma crise de manque ne c'était pas encore calmée étant donné que je tremblais toujours un peu...

C'est alors que Hamish me répondit. Comme je l'avais espéré il m'avait dit qu'il traînait souvent dans des bars. J'étais, à ce moment là, heureux qu'il ne m'ait pas menti. Je sourire et calais mon dos sur dossier de la chaise qui se trouvait en face de lui, mettant une certaine distance entre nous deux.

Ayant peur du contact avec les autres, sauf lorsque j'étais sur un tournage, cette position m'allait très bien. C'était en quelque sorte ma distance de sécurité... Il me dit  ensuite qu'à force de traîner dans les bars il avait du faire une promesse à une de ses connaissances, sûrement un ami ? Une personne de sa famille ? Je n'allais tout de même pas lui poser la question, ma curiosité devait s'arrêter à un stade raisonnable tout de même...

C'est alors qu'il me retournait la question, je soupirai. Malheureusement moi aussi je traînais souvent dans les bars, lorsque je ne buvais pas chez moi, partout où j'allais il fallait que je sois proche d'un bar en cas de crise ou sinon que j'ai ma fiole d'alcool mais parfois je l'oubliais... Comme aujourd'hui... Et encore cela n'aurait pas apaisé ma crise... En fin de compte j'aurai peut être du rester chez moi ? Mais je sortis de mes pensées pour lui répondre.

Pareil que toi... Sauf que je n'ai fait la promesse à personne, de toute façon je ne saais même pas si j'aurai su la tenir...

Je soupirai, si avec ça il n'avait pas compris que j'étais alcoolique.. Mais je m'en voulais tout de même de lui avoir dit... Il pourrait très bien le dire à des médias ? Non il fallait que je epense à ça ! Je me faisait toujours ce genre de films... J'étais toujours de la défensive, c'était plus fort que moi...

Tu veux un autre verre?

Sur ces mots j'appelais le serveur pour qu'il vienne nous resservir.


_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 



Messages : 150
Localisation : Aux côtés d'un certain agent du MI6.
Pouvoir : Détecteur de mensonges.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Bartholomew A. O'Brien
avatar
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Voir le profil de l'utilisateur




Hamish Brackens
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Mar 9 Mai - 17:34


Nathaniel soupira, puis sembla se perdre un instant dans ses pensées (ah, peut-être que Hamish n'aurait pas dû lui poser la question ? Son intention n'était pas de le mettre mal à l'aise, loin de là). Bah, ça ne le dérangeait pas plus que ça qu'il prenne du temps pour réfléchir à sa réponse – après tout, Hamish avait sûrement fait pareil sans vraiment s'en rendre compte –, mais il ne voulait vraiment pas le faire se sentir mal.

En fait, il était sur le point de s'excuser d'avoir, peut-être, été trop indiscret, mais Nathaniel le devança et lui répondit :

« Pareil que toi... Sauf que je n'ai fait la promesse à personne, de toute façon je ne sais même pas si j'aurai su la tenir... »

Hamish fut d'abord un peu surpris par sa réponse – ce n'est pas à tous les coins de rue qu'on croise des gens dans le même cas que lui – puis il se rendit compte que ce n'était peut-être pas plus mal que ça d'avoir un « problème » en commun ; sans doute qu'ils pourraient s'entraider l'un et l'autre pour réussir à s'en sortir (après tout, les thérapies de groupe étaient couvertes d'éloges, tant elles semblaient être bénéfiques – et puis, certains problèmes se résolvaient bien mieux à plusieurs que tout seul).

« Ce n'est pas grave de ne pas savoir tenir des promesses, » dit Hamish, souriant, se tournant vers Nathaniel. « Ça arrive à tout le monde ; ça arrive de ne pas savoir se contrôler – peu importe le nombre de promesses faites. »

(Hamish se senti presque coupable pour ne pas avoir tenu une promesse qu'il n'avait même pas faite – à croire qu'il allait réussir à se convaincre que c'était le cas. Non, lui, il avait juste désobéi – et était-ce pire de ne pas tenir une promesse ? Hamish n'en avait aucune idée.)

« C'est si facile de tomber dans des problèmes, » ajouta-t-il avec un rire amer, « et pourtant si compliqué d'en sortir. »

Il regarda un instant son verre vide (il n'attendait pas de réponse en particulier, il était plus en train de se parler à lui-même que de vraiment parler à Nathaniel) puis reporta de nouveau son intention vers Nathaniel.

« Tu veux un autre verre ? » demanda celui-ci.

Hamish hésita un instant (quoi, il avait bien le droit à un deuxième verre, non ?) puis vérifia rapidement l'heure sur son portable ; il était encore assez tôt, mais il serait bientôt l'heure de partir – en fait, il avait tout juste le temps de boire un deuxième verre (comme le hasard fait bien les choses).

« Un dernier alors, » répondit-il avec un sourire, rangeant rapidement son portable. « Je ne vais pas tarder à y aller. »

Puis, Nathaniel appela un serveur pour qu'ils puissent se faire resservir. Hamish recommanda tout simplement la même chose, il ne souhaitait pas vraiment changer ; le connaissant, il allait prendre quelque chose de plus fort (beaucoup plus fort) et ça ne pourrait que finir mal.

(Enfin, « mal » était un bien grand mot, car en réalité, Hamish allait juste finir saoul et se ridiculiser devant quelqu'un qu'il connaissait à peine. Ah, tant pis pour lui ; il n'avait qu'à vraiment essayer d'arrêter de traîner dans des bars, ça lui fera du bien.)

Le serveur avait disparu le temps d'aller chercher les nouvelles boissons, et Hamish en profita pour se tourner à nouveau vers Nathaniel.

(N'ayant plus son verre entre les mains, il avait recommencé à se tordre les doigts mais il posa rapidement ses mains à plat sur ses cuisses lorsqu'il s'en rendit compte – il détestait vraiment cette foutue manie.)

« Si tu veux, on peut essayer de régler nos… « problèmes » à deux, » proposa-t-il en s'efforçant de le regarder dans les yeux. « On pourrait s'empêcher l'un l'autre d'aller dans des bars, ou bien juste parler de nos problèmes, pour dire de se vider un peu la tête. Tu vois ce que je veux dire ? »

(Hamish avait l'impression de ne rien dire de cohérent, de ne pas employer les mots qu'il voulait dire, que sa phrase n'avait aucun sens – pourquoi était-ce toujours si compliqué de tout simplement dire ce qu'il pensait vraiment ? Il n'y arrivait jamais, et ça lui causait toutes sortes de problèmes.)

« Enfin, seulement si ça ne te dérange pas, » ajouta-t-il avec un petit sourire, en passant sa main dans sa nuque. « Ce n'est pas grave si tu veux pas. »

☆彡 ★彡 ☆彡 ★彡


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Mer 10 Mai - 8:50
détails
ALCOHOL ISN'T THE ANSWER ; IT JUST MAKES YOU FORGET THE QUESTION.
sous-titre
ft. Hamish
Ʃkaemp はは ™


J'avais hésité avant de lui répondre, comme si je ne trouvais pas mes mots mais je me devais de lui dire la vérité, après tout lui aussi l'avait fait alors que ma question était indiscrète et que nous ne nous connaissions que depuis une grosse demi heure... Je vis qu'il allait parler, sûrement pour s'excuser de m'avoir retourner la question mais je le devançais et répondis le plus sincèrement possible...

Non je n'avais jamais fait de promesses et je savais que ça ne servait à rienn que j'en fasse, de toute façon, comme je l'avais dit, je n'aurai pas été capable de la tenir. J'avais bien vu dans mes centres de désintox que ça n'avais pas marché alors pourquoi une simple promesse marcherait ?

« Ce n'est pas grave de ne pas savoir tenir des promesses. Ça arrive à tout le monde ; ça arrive de ne pas savoir se contrôler – peu importe le nombre de promesses faites. »

J’acquiesçais en lui retournant son sourire un peu plus faiblement cela dit... Il avait raison dans le fond, ça arrivais à tout le monde de ne pas réussir. Enfin... Tant que ça ne le faisait pas à chaque fois... Sinon e ne serait vraiment pas une promesse et cela se transformerait en ordre...

Je secouais de nouveau la tête pour lui dire qu'il avait raison c'était toujours plus facile de s'attirer des eennuis que d'en sortirr...Il rigola d'un ton amer et je le suivis. J'étais tout de même heureux d'avoir trouvé quelqu'un comme moi, c'était la première fois depuis la fin de mon passage en centre de désintox mais ce n'était pas la même chose.

Il répondit alors par la positive à ma question de s'il voulait un autre verre. Je souris en appelant le serveeur et commandais deux mojitos de plus. Le serveur partis les faire et pendant ce temps nous parions Hamish et moi.

« Si tu veux, on peut essayer de régler nos… « problèmes » à deux,On pourrait s'empêcher l'un l'autre d'aller dans des bars, ou bien juste parler de nos problèmes, pour dire de se vider un peu la tête. Tu vois ce que je veux dire ? »

Je souris et penchais la tête sur le côté alors que nos verres arrivèrent, je le pris donc en main en main et lui expliqua que c'était une très bonne idée même si je ne savais pas où cela allait nous amener... Peut être que je n'y arriverai vraiment pas ?

Je secouais doucement la tête pour m'ôter cette idée du crâne et bus une gorgée de ce liquide si rfraichissant. Comme je l'épérais ma crise de manque était passée et à présent je ne tremblais plus ce qui me fit le plus grand bien...

Hamish se passa ensuite la main derrière la nuque, signe qu'il était sûrement gêné en me disant que je n'était pas obligé d'accepter. Je posais mon verre et secouais mes mains devant moi.

Non non ! C'est une très bonne idée !

Malgré tout j'avais peur... Cela faisait des années que j'étais alcoolique et j'avais peur de ne pas réussir à arrêter... D'être tenté après tout c'est ce que j'avais fait après mes trois passages en centre de désintoxication...

Je pris alors mon portable et ouvrais une fenêtre puis lui demandais son numéro de téléphone. Une fois cela fait je rangeais mon portable et repris mon verre pour en boire une longue rasade. L'alcool était tellement bon... C'était peut être pour ça que je n'arrivais pas à arrêter...



_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 



Messages : 150
Localisation : Aux côtés d'un certain agent du MI6.
Pouvoir : Détecteur de mensonges.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Bartholomew A. O'Brien
avatar
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Voir le profil de l'utilisateur




Hamish Brackens
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Ven 12 Mai - 20:18


Hamish n'était pas très convaincu au début ; Nathaniel était un acteur après tout, peut-être qu'il préférait que ses problèmes restent secrets (sans doute qu'il y avait des fans ou des paparazzis qui le collaient sans arrêt et que ça pouvait être très embêtant – surtout s'ils finissaient par être au courant pour ses problèmes). Et, même si Hamish ne serait jamais capable de trahir qui que ce soit, il comprenait parfaitement que Nathaniel ne faisait pas confiance en lui et n'acceptait pas son aide. Bah, comme il l'avait dit, ce n'était pas très grave s'il refusait – chacun avait sa façon de se faire aider.

Mais, Nathaniel le rassura avant même qu'il n'ait le temps de vraiment y penser.

« Non non ! C'est une très bonne idée ! » dit-il en secouant ses mains après avoir posé son verre.

Hamish eut un petit sourire alors qu'il prenait une gorgée de sa boisson, que le serveur avait apporté durant leur discussion (le mojito avait toujours aussi bon goût – au moins, maintenant, il savait dans quel bar se rendre pour avoir de l'alcool de qualité).

Après avoir reposé son verre, Nathaniel lui demanda son numéro de téléphone (Hamish n'avait même pas remarqué qu'il avait sorti son portable). Hamish lui dicta un à un les numéros qui le composaient avec un sourire (il était d'ailleurs si surpris de s'en souvenir ; il l'oubliait sans cesse, d'habitude).

« Tu m'enverras un message ? » demanda-t-il après avoir pris une nouvelle gorgée de son verre. « Comme ça, j'aurais ton numéro. » (Logique.)

Mais, il eut un semblant de doute pendant un instant ; qu'est-ce qui lui disait que ça allait vraiment les aider ? Après tout, généralement, quand deux personnes accros à la même chose se rencontraient, ils finissaient par nuire à leur santé ensemble – et non tenter de remédier à leur problème. Mais ce n'était pas pareil pour tout le monde, si ? Peut-être que ça marchait pour certains, mais pas pour d'autres ? Hamish ne connaissait pas vraiment l'ampleur des problèmes d'alcool de Nathaniel, et il ne savait pas si c'était bon ou non de ne pas être sur un pied d'égalité – et Hamish n'oserait jamais lui demander directement ce genre d'informations.

Et, malgré cette remise en question, Hamish voulait vraiment aider Nathaniel (surtout que, c'était lui qui avait proposé cette idée, et si le cas de Nathaniel s'aggravait, il ne se le pardonnerait pas), même s'il ne savait pas vraiment pourquoi il voulait tant aider quelqu'un qu'il venait tout juste de rencontrer – peut-être parce qu'ils avaient le même souci ? Sans doute ; Hamish était du genre à faire certaines choses (d'un niveau auto-destructeur plus ou moins élevé), mais il détestait voir d'autres personnes faire pareil que lui. Et puis, qui ne tente rien n'a rien, comme on dit, alors pourquoi pas ?

(Même s'il risquait d'aggraver la situation et de mettre en danger un gars qui était encore un inconnu quelques instants plus tôt.)

Hamish décida de ne pas trop y penser (comme si, à chaque fois qu'il pensait à quelque chose qui le dérangeait un peu trop, il finissait par s'obliger à ne plus réfléchir sur le sujet), et bu une gorgée de mojito.

(Il se concentra sur le goût et la fraîcheur de la menthe pour éloigner ses pensées pleines de doute.)

Avant même qu'il ne puisse le remarquer, il avait déjà fini son verre. Il le posa délicatement sur la table avec un petit soupir, avant de vérifier à nouveau l'heure sur son portable (le temps passait bien plus vite lorsqu'on avait quelqu'un pour tenir compagnie). Il soupira de nouveau en se tournant vers Nathaniel.

« Je suis désolé, je dois rentrer, » annonça-t-il en fouillant dans ses poches pour en sortir son porte-monnaie. « Je te dois combien pour les boissons ? »

☆彡 ★彡 ☆彡 ★彡


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Dim 14 Mai - 7:08
détails
ALCOHOL ISN'T THE ANSWER ; IT JUST MAKES YOU FORGET THE QUESTION.
sous-titre
ft. Hamish
Ʃkaemp はは ™


Je bus une grande gorgée de mojito que venait de nous apporter le serveur et je vis Hamish sourire. Visiblement cele lui faisait plaisir que j'ai accepté son « deal » qui sait peut être que cela allait véritablement nous aider l'un l'autre. À force de se serrer les coudes nous allions peut être surmonter notre alcoolisme tous les deux, ce qui serait une grande victoire. Surtout pour moi qui buvais comme un trou depuis l'âge de quinze ans...

Je grimaçais en pensant à ça et de ce fait, bus une nouvelle grande gorgée de mojito alors qu'à cause de ça il ne m'en restait déjà plus que la moitié de mon verre. Je soupirai, mais comment j'allais faire sérieux ? Même avec la bonne volonté de Hamish je ne savais pas si j'allais y parvenir... Et si je devenais violent ?

Hamish je dois te prévenir... Si tu vois que je commence à m'énerver à cause de l'alcool laisse moi... Je peux devenir violent à cause de ça...

Je soupirai, je ne lui avais même pas dit ce détails qui était pourtant énorme... Je buvais de nouveau, quel idiot je faisais... Je savais qu'il allait se rétracter à cause de ça...

Pourtant il me donna tout de même son numéro que je notais avec attention, je lui envoyais donc un sms comme il me l'avait demander en précisant juste que « c'est Nath » et voilà. Après tout il n'avait pas demandé plus.

Je finissais mon mojito sans même m'en rendre compte... Je jouais donc à présent à faire tourner les glaçons dans l'intérieur du verre. Je ne savais paas trop quoi lui dire. J'avais vu l'heure et je savais qu'il allait bientôt devoir partir.

Je soupirai, cela m'ennuyait un peu, il était gentil avec moi, je n'avais donc pas forcément envie qu'il rentre chez lui maintenant mais bon... au moins ça me feerait rentrer chez moi avant la nuit ce qui ne serait pas un mal mais je savais très bien ce qui allait se passer en rentrant.

À mon goût je n'avais pas encore assez bu donc quand je rentrerai... Je me jeterai sur ma bouteille d'alcool et je m'endormirai comme un poivreau sur mon transat avec la bouteille à la main. Comme une loque d'alcoolique de merde... Je secouais la tête et vis Hamish qui finissait son verre et le posa en soupirant.

« Je suis désolé, je dois rentrer.  Je te dois combien pour les boissons ? »

Je secouais la tête en fermant les yeux. Après tout c'est moi qui lui avais proposé un verre non ? Je lui expliquais donc qu'il ne me devait rien et que c'était sans appel, je l'avais invité et puis j'avais assez de liquide sur moi pour payer et l'aisser un pourboire.

Je lui serrai la main en lui disant à la prochaine et qu'il n'hésite pas à m'appeler ou à m'envoyer un message. J'avais déjà hâte de le revoir enfin bref... Je me retournais et me dirigeais vers le comptoir pour payer les boissons et laisser un pourboire de cinq euros au serveur et au barman.

Je sortis ensuite m'arrêtant devant la porte le temps de sortir mon paquet de clope et de prendre une cigarette. Je la calais entre mes lèvres et sortis mon zippo pour l'allumer. Une fois cela faire j'aspirai un grand coup pour remplir mes poumons de cette fumée cancérigène. Je me mis donc en marche pour retourner à la maison alors que la nuit commençais à arriver. Le ciel était clair et il faisait bon, au moins je savais ce que j'allais faire ce soir...



_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 



Messages : 150
Localisation : Aux côtés d'un certain agent du MI6.
Pouvoir : Détecteur de mensonges.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Bartholomew A. O'Brien
avatar
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Voir le profil de l'utilisateur




Hamish Brackens
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Lun 15 Mai - 20:37


« Hamish je dois te prévenir… » dit Nathaniel en soupirant. « Si tu vois que je commence à m'énerver à cause de l'alcool laisse-moi… Je peux devenir violent à cause de ça… »

Hamish hésita un instant – juste un court instant –, avant de hausser les épaules, comme s'il voulait dire « et alors ? » Après tout, tout le monde n'avait pas l'alcool heureux (et puis, la violence était étroitement liée à l'alcoolisme, alors ce n'était pas si surprenant que ça). Le risque de se prendre un coup de poing dans la figure ne faisait pas peur à Hamish ; de toute façon, il n'allait jamais réussir à l'aider s'il avait peur de quoi que ce soit (il avait un peu l'impression de vouloir aider Nathaniel bien plus que lui). Et puis, peut-être que, par moment, Hamish méritait un bon coup de poing dans la figure – oh, cet idiot en méritait sûrement énormément.

(Au fond de lui, toute cette histoire commençait à vaguement lui rappeler son père, lorsqu'il était encore alcoolique et assez violent – mais il s'en souvenait très peu ; il était encore très jeune lorsque c'était le cas. Il se demanda un instant s'il ne finirait pas comme lui ou comme Nathaniel un jour, mais il préférait ne pas y penser. À la place, il se demanda depuis combien de temps il n'avait pas contacté son père – depuis qu'il avait déménagé, en fait ; il avait totalement ignoré ses appels et ses messages.)

Et malgré l'information que Nathaniel venait de lui donner, Hamish souhaitait quand même l'aider, même s'il prenait quelques risques ; tant pis pour lui s'il finissait blessé.

(Hamish était bien trop gentil, il savait que ça allait se retourner contre lui un jour. Mais il voulait être gentil ; il ne voulait plus être cet homme agressif qu'il était au lycée et à l'université, qui repoussait même la personne la plus gentille.)

Il fut un peu gêné lorsque Nathaniel paya pour leurs boissons (oh, Hamish détestait tant avoir des dettes envers quelqu'un ; c'est pour ça qu'il lui arrivait d'insister tant pour payer à la place de quelqu'un d'autre), et il le remercia avec un grand sourire. (Tant pis, si un jour ils se retrouvaient de nouveau dans un bar, ce serait au tour de Hamish de payer, comme ça, ils seront quittes.)

Puis, il se leva et serra la main de Nathaniel avant de se diriger vers la sortie du bar (la lumière du soleil lui piqua les yeux, prouvant qu'il était quand même resté un bon moment dans ce bar). En jetant un coup d'œil à son portable pour y remettre le son, il remarqua qu'il avait reçu un message – qui venait de Nathaniel. Alors, il l'ajouta à ses contacts avant de se diriger rapidement vers son appartement.

(En regardant le ciel presque sans nuage, il s'était dit qu'il y aurait de très belles étoiles ce soir ; et qu'il n'aurait pas pu les regarder s'il était allé dans un bar bien plus tard dans la soirée, comme à son habitude.)

Il se demandait toujours vaguement qu'est-ce qu'il lui avait pris de se rendre dans un bar au milieu de l'après-midi, mais au final, ce n'était pas si mal que ça ; même si ça prouvait bien qu'il commençait peu à peu à perdre le contrôle sur son « alcoolisme », il avait fait une bonne rencontre et peut-être un futur ami.

(Et puis, pour une fois qu'il n'était pas sorti d'un bar totalement saoul.)


☆彡 ★彡 ☆彡 ★彡
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre Ville :: Bars et Boîtes de nuit-