RSS
RSS


 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Humains Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Je n'ai jamais apprécié l'ail, auparavant, mais, cette nuit, il me semble délicieux !"

avatar


Messages : 28
Localisation : Dans un cercueil
Métier : Comédien
Humeur : Joviale

Double(s) compte(s) : Haine Bloodwell
Human
Dim 16 Avr - 21:52

Raziel Rosenbach
"Nul homme ne soit, tant qu'il n'a pas souffert de la nuit, à quel point l'aube peut être chère et douce au coeur."
• Nom : Rosenbach
• Prénom : Raziel
• Surnom : Dracoulaah
• Âge : 29 ans
• Plutôt : Seme

• Origine(s) : Roumanie
• Métier : Comédien dans des pièces de théâtre
• Groupe : Humain

►►

Mon pseudo sur le net : Uech c'est moi la haine 8D
Âge : 23 ans

Présence sur le forum : 7 / 7 jours
Que pensez-vous du forum : Est-ce que j'ai vraiment besoin de répondre èwé

Le personnage sur mon avatar est : Alucard de Hellsing
Le code est :
Elisabeth... j'ai parcouru des océans d'éternité pour vous trouver... — Comte Dracula

Raziel, grand homme, grand comédien. Sa vie entière semble comme une tragédie qui n’en finit pas.
On penserait à une mascarade mais la personne qui se trouve sur cette scène n’est autre que la vraie personnalité de cet être loufoque. Comme si la vie pour lui n’était que le plancher de la scène. Tragédie, comédie, tout cela est tellement aisé à jouer pour lui. Surjoué, faire comme si tout le monde était un spectateur de sa prestation. Raziel est du genre à toujours en faire trop, de grands rires qui captent l’attention de tout le monde dans la rue. Des larmes factices, qu’il peut faire couler quand il le souhaite. Un comédien dans l’âme, toute situation peut lui donner le prétexte de sortir une des phrases de son scripte.
Mais ce qu’il faut savoir avant tout avec une personne comme Raziel, c’est que sa vie entière se consacre à l’incarnation du personnage de Dracula. Un rôle qu’il incarne à la perfection, tout simplement parce qu’il est dracula dans la vraie vie. De longue tirade de dragues qui remonte à l’ancien temps, des envies soudaines de sang (bien sûr cela n’est que du jus de tomate entre nous). Il vit tellement le personnage que rien ne peut le dissuader que ce qu’il fait est totalement faux. Est-ce qu’il y aurait un peu de folie dans cet esprit créatif. C’est à vous d’en décider. Mais Raziel n’hésitera pas à venir mordre votre cou pour marquer son affection. Il est la caricature vivante d’une légende oubliée.

Nous sommes des fous au service de Dieu, tous. — Comte Dracula

Dracula séducteur de la nuit, celui qui transforme les femmes en de redoutables monstres de la nuit. Raziel, nom angélique inspirant à la bonté et à la pureté. Douce ironie, quand on sait qu’il voue sa vie à son incarnation de Dracula. Douces nuits, doux parfum que sont les corps quand ils se touchent. Raziel est du genre romantique, un séducteur sans nom qui aime la sensation d’une peau nuit contre une autre. Sensuel, parfois brutal. Il n’a aucun mal à charmer pour posséder pour ensuite passer à une autre proie. C’est un personnage nocturne qui ne peut se passer du désir de la chair. Un Don Juan sans pareil qui aime la chair fraîche de femme, c’est une autre chose quand on parle des hommes. Effectivement dans son rôle de comédien, Dracula aime tellement les femmes, les draguer les envouter, mais jamais n’est mentionné une relation avec un homme. Mais il faut dire que le corps masculin ne le laisse pas indifférent. Un dilemme qui vient tirailler son esprit entre envie et fidélité à la légende. Que de tourmentes, que de tyrannie, dans la vie de ce comédien. Laissant parfois son esprit vagabonder de ci et là.

Nous sommes tous emportés par le courant et la foi est notre seule ancre. — Comte Dracula

Sanguinaire, sans pitié. C’est ainsi que Dracula peut-être décrit dans quelques œuvres. En ce qui le concerne, Raziel n’est pas du genre à perdre son calme facilement. Après il n’a pas peur du sang ou encore de blesser autrui. Mais en tant que comédien, il préfère faire usage de la parole pour détruire une personne que de ses poings. Vicieux, quand il n’aime pas, il ne s’en cache pas. Il crache son venin dans ses paroles. Mais si un jour il doit faire usage de ses poings, pourquoi pas. Après tout il n’est autre que le grand Dracula n’est-ce pas ?
↑ Mental
↓ Physique
Physiquement Raziel en impose par sa taille. Du haut de son mètre quatre-vingt-dix, il n’a aucun mal à surplomber son auditoire. C’est d’ailleurs l’une des choses qu’il préfère chez lui. Pour le reste comme on peut l’attendre d’un homme qui incarne le grand Dracula dans sa vie de tous les jours. Il se doit aussi de s’en rapprocher au niveau de son physique. Le teint très clair de sa peau et la couleur foncé de ses cheveux ne lui posent donc aucun problème. Laissant d’ailleurs ses cheveux lui tomber au niveau de ses épaules. Laissant un brin de mystère en cachant ainsi légèrement son regard.
Pour la suite, on ne peut que décrire son corps, bien qu’on n’est pas souvent le privilège de pouvoir l’admirer nu, à part pout ceux qui passent une nuit avec lui. Le comédien n’a rien à envier aux autres, un corps bien bâti qu’il se donne du mal à conserver avec du pur concentré de tomate. Eh oui !
Si vous le croisez dans la rue, même en pleine été il est fort probable de le voir vêtu de son long manteau rouge foncé. Tout simplement parce que monsieur n’aime pas le contact des rayons UV sur sa peau. Et oui, monsieur est compliqué, toujours muni de lunettes de soleil ou encore de gants, il est assez impressionnant de voir toutes les couches qui couvrent son corps en jour ensoleillé.
C’est quand la nuit tombe, que l’orage gronde, que le tonnerre tombe que peut commencer l’histoire. Oui, cette histoire effrayante qui met en scène le plus grand monstre de tous les temps. Vous le connaissez sûrement, cette bête séductrice venant se glisser dans vos chaumières la nuit, n’est-ce pas ? Non ? Alors il est grand temps de vous raconter son histoire, alors. L’histoire de cet être qui se nomme Dracula sur scène et qui prend le nom de Raziel en dehors de ses prestations.
Originaire de Roumanie, Raziel dès son plus jeune âge s’intéresse au role play, plus particulièrement aux légendes et aux personnes possédant des dons hors normes. Né dans une famille de comédien, il ne met pas longtemps à vouloir suivre les pas de ses parents. Une jeunesse se basant sur la fantaisie et l’horreur. C’est quand sa mère lui raconte pour la première fois l’histoire de Dracula qu’il en tombe amoureux. Le reste de son enfance servira à se documenter sur cette légende. L’ail, le soleil, les femmes. Raziel qui avait pourtant un nom si angélique se penchait déjà dès son jeune âge vers le côté des ténèbres. Et cela sans même écouter les remontrances de ses parents. Un artiste doit s’exprimer, c’est ainsi que long conflit avec ses parents va se déclencher. Entre la réalité et la fiction. Dès le début de son adolescence, on ne pouvait plus distinguer le vrai du faux, si Raziel ou Dracula avait pris le dessus sur l’autre. Comme une sorte de dédoublement de personnalité. Une maladie suivant les psys, un art qui était en train de naître d’après lui-même.
Il ne tarda pas à se faire remarquer par des troupes pour des représentations, de la comédie. Un univers qui lui laissait déployer son art, son œuvre, sa vie. Rien n’y personne ne pouvait l’empêcher de jouer sur les planches. Que ce soit ses élèves immatures qui se moquent de lui ou encore ses parents qui même en tant que comédien ne le comprenaient pas. Une famille aisée, ne signifie pas forcément le bonheur. C’est ainsi que Raziel s’enferma dans son rôle à l’âge de ses 15 ans. Ne vivant que la nuit, essayant de trouver sa Mina. Son amour éternel. Mais c’est aussi à cette période que sa mère tomba malade. L’image de la femme par excellence, sa mère. Une maladie grave sans traitement. Un père effondrait et un enfant observant le spectacle, ne pouvant plus faire la différence avec la comédie et le réel. Un rire résonna dans la pièce, il n’avait pas de raison de s’inquiéter, il allait faire d’elle une femme éternelle. Mais oui, pour lui c’était possible, c’était réel. Mais quand il mordit le cou de la première femme qu’il avait attrapé, rien ne se passa, juste le goût du sang. Et rien ne se passa, la personne cria avant de le frapper et sa mère ne fut pas sauvée. Mensonge. Tragédie. Le dit Dracula venait de perdre la femme la plus importante dans sa vie. Se fondant dans son chagrin et sa bêtise, il ne quitta pas pour autant son rôle, il le comprenait d’ailleurs de mieux en mieux. C’était tellement mieux de jouer la comédie que d’affronter la réalité.
Quand arriva le temps où il dû quitter la maison parentale, il le fit sans se retourner, laissant derrière lui un père devenu fou. Il ne regretta pas son choix, maintenant il était devenu un des plus grands comédiens du pays. Il était d’ailleurs temps pour lui de voyager, montrer sa vision du monde au reste du monde. Il voyagea de pays en pays pour donner des représentations, devenant de plus en plus loufoques d’année en année. Dracula avait fini par prendre le dessus sur l’esprit humain. Il n’était alors plus question de dédoublement de personnalité.
Il rejoint le pays Londonien à l’âge de 23 ans. Gagnant en notoriété à chaque représentation. Il avait laissé la Roumanie derrière lui, fier de la fortune qu’il avait lui-même accumulé. Tant de choses se passèrent, entre son amour pour la femme et celui qui ne cessait de grandir pour la gente masculine. Un nom vient encore hanter ses nuits, homme manège du mal venant tourmenter le maître de la nuit.
C’est ainsi qu’à 28 ans il décidé de s’installer à Niflheim. Une star de théâtre venant s’installer dans la ville qui regorge de beaux mâles, comment cela va-t-il pouvoir tourner. En tout cas Raziel compte bien chambouler la tranquillité et faire tomber des cœurs.

Comme dirait Dracula j’irai bien boire un cou.  
↑ Histoire



Revenir en haut Aller en bas
avatar





△ Invité
Invité
Lun 17 Avr - 13:46
Bienvenue Razielou !

Je suppose que tu es un DC ! Courage pour la rédaction de ta fichounette !
Son surnom m'a fait sourire ! = D
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 28
Localisation : Dans un cercueil
Métier : Comédien
Humeur : Joviale

Double(s) compte(s) : Haine Bloodwell
Human
Mar 18 Avr - 12:12
Oui je suis bien un Dc ! Huhu
Merci mon petit 8D

_________________


Parce que je suis un prince fantastique ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Présentation ••
Messages : 37
Métier : Infirmier
Pouvoir : Matérialisation des peurs, phobies & cauchemars
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Midas M. Thessalis
R:Divers
Mar 18 Avr - 16:38
Rebienvenue ♥ J'adore énormément les images pastelles de ton vava et ta signature je suis en amour *ç*

_________________

Swagginess ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 28
Localisation : Dans un cercueil
Métier : Comédien
Humeur : Joviale

Double(s) compte(s) : Haine Bloodwell
Human
Mar 18 Avr - 17:20
Oh merci beaucoup *^*
Je peux en dire autant ton avatar est vraiment magnifique *bave*

_________________


Parce que je suis un prince fantastique ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Humains-
Sauter vers: