RSS
RSS

Bestiae autem gemens

Tout autour de Niflheim, du centre ville aux alentours boiseux, des créatures étranges ont été aperçues semant la terreur et le désordre. Des couleurs vives, des comportements douteux et par-dessus tout un rapport presque logique avec La Mort pour les Reloads, elles semblent pour certaines perdues, prêtes à attaquer pour d’autres. Qui sont-elles ? Que veulent-elles ? En tout cas, il serait bon de ne pas trop les chercher… Prenez garde, faites attention ; et si vous avez un tant soit peu d’intelligence, courez.


 

 :: Centre Ville :: Bars et Boîtes de nuit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'hiver est une p**e [PV Nathaniel]



Recap'rp & chronologie
Messages : 77
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Icilio M. Pierce
R:Divers
Dim 19 Mar - 17:17


L'hiver est une p**e
Ft. Nataniel Okigaara
Il n'avait pas envie de venir travailler aujourd'hui. Tout le trajet entre la fac et le quartier du plaisir avait été une torture mentale. Il s'était demandé mille fois, perché sur son vélo, s'il ne ferait pas mieux de rentrer à l'appart' et faire croire au boss qu'il était malade. Chaque fois qu'il réussissait à établir une liste d'arguments en faveur de l'idée, il se ressaisissait avec une liste de contre arguments. Non, il savait que s'il cédait une fois à l'appel de la flemme ce serait un aller sans retour pour lui, il recommencerait. Rappelons qu'il n'est pas obligé de travailler à côté de ses études contrairement à beaucoup d'étudiants, il le fait uniquement par fierté. Il accepte que son père paye son appartement, en échange de quoi il travaille pour payer ses autres factures et manger. Il n'était pas le mieux placer pour se plaindre donc.

Ce n'était pas la première fois qu'il manquait de motivation depuis que l'hiver avait pointé le bout de son nez. Arriver sur son lieu de travail s’avérait être une grande aventure maintenant: il lui fallait transpercer le vent glaciale sans perdre aucun membre, rouler les yeux inondés par la pluie et s'il n'avait pas de chance : faire les deux à la fois. Il aurait pu abandonner et rentrer mais comme à chaque fois qu'il en avait marre de jouer le serveur dans ce quartier pourri, il se réconforta en repensant à sa mère. Elle serait fière de lui. C'est ainsi qu'il a été élevé : comme un travailleur, un type qui réussit sa vie par ses propres moyens et non comme un fils à papa qui ne saurait pas quoi foutre de ses week ends s'il les avait de libres de toute façon.

Devant le bar ce fût trop tard pour rebrousser chemin. Il descendit de son vélo pour le lier d'un cadenas anti-vol à la barrière du petit escaliers qui lui donnait accès à l'entrée de derrière et s’engouffra dans la chaleur du lieu. Le vendredi soir amène rarement du peuple, la majeur partie des clients préfèrent aller s'amuser au bar à hôtes ou dans un autre de ces établissements dans lesquels on entre seul et repartons avec au minimum une deuxième personne. Le patron aimait répéter à qui voulait bien l'entendre que son bar n'avait rien à voir avec ceux des « autres ». Du vieux rock s'échappait des enceintes murales, le son ni trop fort pour qu'on ne puisse plus s'entendre penser, ni trop peu pour que l'on doivent faire silence pour l'entendre et Icilio appréciait ce juste milieux. Il fit un signe de la main à son collègue en guise de bonsoir et alla poser ses affaires dans son casier, se changea. La politique de l'établissement était très stricte sur le sujet : pantalon noir et chemise blanche, rien d'autre. Une fois préparé, il repassa dans la salle principale et prit la relève de son collègue. Deux trois clients entrèrent pour commander un café ou un thé mais il passa la moitié de son service à laver le comptoir et dépoussiérer les verres, faire l'inventaire des boissons à disposition. Ce n'est que vers 21h que d'autres clients se ramenèrent pour boire : bières, vodka, scotch, cocktails, la routine. Quelques dizaines de minutes plus tard, le ciel sombre eu un renvoi et la pluie tomba, cognant contre les vitres de l'entrée, les goûtes projetées par le vent. Voilà qui annonçait encore moins que clients. Après avoir servit tous ceux assis à l'intérieur, il sortit sa boite à repas et s'installa au bar pour dîner. Il aurait pu manger tranquillement si le vent ne faisait pas s'ouvrir inlassablement la vieille porte d'entrée, faisant grogner les clients frileux. Il finit alors par se lever pour la décoincer et la fermer. Sur le pas de la porte, il annonça aux malheureux encore dehors, soit à essayer de fumer désespérément soit à chercher un abris de fortune : « Si vous voulez entrer, c'est maintenant. Sinon, toquez, je ferme la porte ! »


Code by Joy


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Lun 20 Mar - 7:17
détails
 L'hiver est une p**e
sous-titre
ft. Icilio
Ʃkaemp はは ™


Pas de boulot aujourd'hui... J'étais affalé sur le canapé regardant le plafond en soupirant. Je me relevais doucement et regardais par la fenêtre. Le temps était à l'orage mais pourtant j'avais envie de sortir me dégourdir les jambes.

J'allais donc dans la chambre et pris ce qui me venait, au pif... Un jean's large et un débardeur plus un sweat. Au moins personne ne me reconnaîtrais, non ? Je m'en foutais, aujourd'hui il y ait peu de personnes qui sortiraient donc je pourrai signer quelques autographes c'était pas la mer à boire.

Je m'habillais donc lentement et me dirigeais vers le vestibule, je mis mes chaussures et pris un paire de lunettes à verre sans correction, juste pour qu'on me reconnaisse moins. J'aurai dû mettre une perruque mais elle aurait été trempée...

Le temps se couvrait de plus en plus alors oui je ne pouvais pas en prendre, trop peur de l'abîmer... Même si au boulot j'avais le droit d'en prendre gratuitement. Il ne fallait pas abuser non plus... Je mis ensuite mes chaussures et partis en direction de la ville.

Elle était à environ une demi d'heure de la maison de Caleb et moi, donc pas si loin que ça j'aurai pû prendre ma voiture mais je n'en avais vraiment pas envie. Marché était tonifiant et faisait du bien aux jambes, je n'allais pas passer à côté de ça ?

Et c'est alors que, perdu dans mes pensées, je sentis une goutte, puis deux... Et ensuite un rideau d'eau s’abattit sur moi. Je me mis lors à rire. J'adorai la pluie. Et en plus j'étais arrivé devant un bar. Je tournoyais sur moi- même laissant penser aux passants que j'étais fous, c'était très marrant à voir.

Mais bref... Avant de pénétré dans le bar je me mis un peu à l’abri pour fumer une cigarette. Je me retenais depuis un bon moment déjà et j'en avais marre... Je fumais donc tranquillement, appréciant ma clope, tirant des lattes lentement. Faisant des ronds avec la fumée. J'adorai m'amuser à faire ça...

Mais toute bonne chose à un fin, j'écrasais ma clope par terre avant de la reprendre et de la mettre dans mon cendrier portable. Je traversais ensuite le passage piéton, m'essorais un peu et demandais une table où m'asseoir pour commander



Recap'rp & chronologie
Messages : 77
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Icilio M. Pierce
R:Divers
Lun 20 Mar - 18:53


L'hiver est une p**e
Ft. Nataniel Okigaara
Il laisse entrer ceux qui souhaitent devenir clients et referme la porte à clé derrière eux. Il espère que la pluie dissuadera les gens de venir, ça le saoulera vite s'il doit faire des allers-retours pour ouvrir et refermer cette foutue porte à chaque fois. Il installe le couple de tourtereaux qui dégouline d'amour proche du bar après leur avoir poliment demandé de laisser leurs parapluies à l'entrée, il n'a pas envie de laver cent cinquante fois le sol non plus. Ses yeux se posent alors sur le dernier client à demander une table, un mec à lunettes dont les cheveux sont teint en rouge. Ses fringues sont... il est trempé, visiblement tout le monde n'est pas aussi prévoyant que les deux choses là bas qui se roulent des pelles à tout va. Il se fait la remarque intérieur que le rouge est une bonne couleur pour une couleur de cheveux, il aime les gens qui sortent des sentiers battus et osent l'originalité, ça égaie un peu la journée quand on leur tombe dessus par hasard et ça change de ces gens qui se collent tous les uns sur les autres. Il lui fait signe de le suivre et l'emmène à une table à deux places, à gauche du bar, près du chauffage.

« Vous pouvez vous asseoir là, n'hésitez pas à augmenter le chauffage si besoin, il n'est jamais bien fort »

Du coin de l'oeil, il remarque qu'un client s'est rapproché du bar et comprend qu'il veut payer. Un futur client toque à la porte pour qu'on le laisse entrer également. Il soupire.

« Je reviens prendre votre commande dans deux minutes »

Il s'en va ouvrir la porte à l'homme qui se lance dans une plaisanterie de mauvais goût sur le temps qui serait apparemment comparable à certains hosts du quartier et l'installe sans participer à sa remarque. Il n'a pas d'avis sur les hosts, il ne les connaît pas.

Il retourne au bar pour encaisser celui qui attend, c'est un habitué, il a même laissé un parapluie de secours derrière le comptoir pour les jours comme celui ci où il n'aurait pas prévu la météo. Ils échangent quelques mots sur la musique qui passe, lui la trouve trop vieille, Icilio quant à lui la trouve parfaitement dans l'ambiance du lieu. Sur un échange rapide d'arguments visant à convaincre l'autre de son opinion, ils se quittent d'un signe de la main et le reload en profite pour préparer les cocktails du couple dernièrement entré. Il sort du bar, plateau dans une main, pour leur déposer leur commande en se disant qu'être jeune et fraîchement amoureux devrait être interdit pour le bien de tous et revient vers son dernier client pour prendre sa commande. Il enchaîne directement avec le type qu'il a laissé de côté, bloc note à la main.

« Désolé pour l'attente. Qu'est-ce que vous prendrez ? »

Code by Joy


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Mar 21 Mar - 8:02
détails
 L'hiver est une p**e
sous-titre
ft. Icilio
Ʃkaemp はは ™


« Vous pouvez vous asseoir là, n'hésitez pas à augmenter le chauffage si besoin, il n'est jamais bien fort »

C'était gentil de sa part de me dire cela, il fallait avouer qu'ainsi trempé je commençais à avoir un peu froid. J'avais presque omis ce détails... Mais j'avais envie de boire, et pas seul, entouré de gens. Même si ça voulait dire qu'on pourrait le reconnaître, enfin, le serveur ne semblait pas l'avoir reconnu c'était dééjà une bonne chose...

Quant au couple il ne faisait pas attention à moi, bien trop occupé à se rouler des patins... Ca me rappelais un peu Caleb et moi, enfin... Nous on se roulait pas des galoches en pleine rue, ça aurait fait trop plaisir à ces crétins de paparazzis.

Nous nous contentions juste de nous tenir la main et de nous embrasser normalement, rien de trop osé. On ne voulait pas ameuter la foule car deux célébrités étaient ensemble... Bien que notre relation était vu comme une des plus belles relations qu'il y ait eu à voir...

J'arrêtais de penser et me frottais les mains avant de souffler dessus, je commençais vraiment à avoir froid et je ne voulais pas tomber malade avant la fin du tournage... Je n'en voyais déjà pas le bout à cause de mes soirées à répétitions alors bon... J'augmentais donc un peu le chauffage comme me l'avait conseillé le serveur.

« Désolé pour l'attente. Qu'est-ce que vous prendrez ? »

Je me retournais vers lui en souriant. Comme à ma grande habitude j'allais prendre un whisky mais ça il ne pouvait pas le savoir étant donné que je n'étais pas dans mon bar habituel.

Je vais vous prendre un whisky s'il vous plaît. Et ne vous en faites pas pour l'attente.

J'eus un petit rire et attendais alors ma commande. Il pouvait prendre son temps e toute façon je n'avais rien d'autre à faire de la journée alors bon je pouvais bien attendre cinq minutes non ? En attendant je regardais un peu le bar.

J'aimais bien comment il était agencé et puis il faut dire que je n'étais pas du genre à changer mes habitudes donc je connaissais peu les autres bar. J'avais choisi celui où j'étais habitué surtout pour son large choix de whisky.

Peut être qu'ici il y aurait plusieurs choix aussi ? Je ne savais pas très bien mais aujourd'hui je m'en foutais un peu... J'étais vraiment venu là pour boire encore et encore, c'était bête, Caleb n'aurait pas approuvé j'en étais sûr...

Mais en rentrant je n'aurai jamais été violent avec lui, non, je ne le voulais plus. Nous recommencions à peine à nous redécouvrir... Il devait s'en doute se douter que mon addiction n'était pas partie. Après tout après l'avoir revue au festival de Cannes mon addiction c'était intensifiée...

J'aurai dû me remettre à ce moment là avec lui... Ca lui aurait valu un suicide en moins et ce don qui pouvait être un véritable cauchemar parfois... Mais je dois avouer que le jour où il m'avait revu grâce à ce don j'avais été tellement heureux... Surpris mais heureux...

Pris dans mes pensées j'entendis le tintement du verre sur la table, j'en sortis de suite et regardais le serveur en souriant.

Merci beaucoup !



Recap'rp & chronologie
Messages : 77
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Icilio M. Pierce
R:Divers
Sam 25 Mar - 22:24


L'hiver est une p**e
Ft. Nataniel Okigaara
« Je vous apporte ça, merci pour votre patience »

Il tourna les talons pour rejoindre le bar et préparer la boisson. Tout en sortant la bouteille d'alcool, il se demanda pourquoi le patron avait accepté de l'embaucher, il n'était pas la personne idéale pour travailler avec de la clientèle. De tous les serveurs du coin, il devait être le moins souriant, le moins amicale. Il était seulement poli. Si on lui parlait il répondait par politesse, si on lui souriait il faisait un signe de tête en guise de politesse, si on lui gueulait aux oreilles il se contentait de rester impassible et ce encore une fois par politesse. Être en contact avec les gens n'était pas fait pour lui, il n'était pas suffisamment sociable, du moins c'est ce qu'il en pensait. Depuis qu'il avait commencé ce petit boulot il y a un an, il s'était fait à l'idée qu'il finirait par se faire virer un jour ou l'autre pour ce manque de sociabilité envers les clients. Il s'était dit que personne ne reviendrait plus dans le bar s'il n'arrivait pas à leur redonner l'envie de revenir. Étrangement, les clients étaient toujours plus nombreux durant son service. Il avait l'incompréhensible capacité d'attirer les gens vers lui. Pourtant, il ne faisait rien pour, ça l'agaçait même si on venait perturber sa tranquillité pour lui faire la conversation. Sidney, son collègue, lui avait dit une fois que ce devait être parce qu'il était serviable mais il n'était pas vraiment d'accord avec l'argument bien qu'il était concevable. Parfois, quand un client savait piquer sa curiosité ou son intérêt, il se surprenait à discuter avec plaisir, heureusement, mais ça restait plus rare que les clients qui ne l'intéressaient pas malheureusement. En réalité, s'ils revenaient, c'était sans doute parce qu'il savait écouter, ne pas juger, et ne pas commérer.

Il revînt vers le client assit près du chauffage et déposa son verre face à lui sur la table. Automatiquement, il répondit un « je vous en prie » à son remerciement et fila nettoyer la table d'à côté à l'aide d'un chiffon. Le couple semblait en avoir terminé avec l'échange de bactéries buccales et s'était lancé dans un grand débat, magazine people à l’appuie dans les mains. Il devait y avoir une star particulièrement intéressante puisque le débat entre eux s’enflamma. Il se demanda si les cocktails faisaient déjà effet ou si le couple était naturellement bruyant. En repassant devant eux, il eu la mauvaise surprise de se retrouver embarqué dans la conversation.

« Qu'est-ce que vous pensez de cet acteur ? » lui demanda l'un des deux, l'air de poser la question sans envisager de réponse positif. Il tomba des nus lorsqu'après avoir jeté un œil à la photo peu flatteuse de l'acteur sur la page du magazine Icil' répondit qu'il ne le connaissait pas.

« Nathaniel Okigaara ! Tout le monde le connaît ! Il habite quelque part en ville » insista l'autre, les yeux ronds.

« Je ne regarde pas la télé et je vais rarement au cinéma, désolé. »

Hm… s'il faisait mine de nettoyer on le laisserait sans doute tranquille, non ? Il se dirigea vers l'entrée pour passer un coup de balais mais manque de pot pour lui, ils n'en avaient pas fini.

« Bon, de toute façon, vous ne ratez pas grand-chose ! A par se retrouver dans la presse à scandale il ne fait pas grand-chose. Ce n'est pas un grand acteur non plus » ricana l'un d'eux en secouant son magasine, ce qui sembla grandement indigner l'autre.

« N'abuse pas, c'est bon acteur quand même ! Il fait son chemin. Vous devriez regarder ce qu'il fait, c'est pas mal » lui suggéra ce dernier. Hah… Il lui fallut abandonner l'idée de nettoyer de ce côté du bar, ces gens étaient trop chiants.

« Ça ne m'intéresse pas particulièrement. Ni les films, ni la presse. Si vous voulez mon avis, vous ne devriez pas croire tout ce qui est dit là dedans. Ces journaux existent pour cracher sur les artistes ou étaler leur vie privée en modifiant ce qui les arrange pour que ça semble intéressant et se vende. »

Il fit abstraction des réponses de ses deux interlocuteurs et retourna près du client collé au chauffage, faisant une mine de caler une table pour leur échapper. Un soupire s'échappa d'entre ses lèvres. Sérieusement.

Code by Joy


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Dim 26 Mar - 10:46
détails
 L'hiver est une p*te
sous-titre
ft. Icilio
Ʃkaemp はは ™


Je buvais quelques gorgées de ce liquide ambré, j'adorai ça... Je ne devrai plus boire mais je n'y arrivai pas, c'était plus fort que moi... Pourtant j'avais déjà essayé de m'en défaire, j'étais même allé dans un centre de désintox... Pourtant j'avais pas tenu...

Je secouais a tête et bus une nouvelle gorgée, ça ne servait à rien que j'y repense, après tout, c'était passé et je n'avais pas été assez fort, m'enfin... Il fallait vraiment que j'arrête de penser à ça, ça allait me pourrir le moral...

Je mis mes mains sur le chauffage, j'avais réellement froid mais cela passerait lorsque le chauffage sera à la bonne température. Pour l'instant je laissais mes mains se brûler sur le chauffage, ça faisait du bien...

C'est alors que j'entendis le couple parler de moi. Je me mis à rire doucement en les écoutant, c'était assez marrant d'entendre leur petit débat.  Je bus de nouveau mon verre, qui était d'ailleurs fini.

A entendre ce que disait le  serveur j'eus de nouveau un petit sourire. J'aimais beaucoup les gens qui ne se laissaient pas emporter par la presse à scandale, ceux qui y croyaient, pour moi, ce n'était rien d'autre que des esprits faibles et malléables...

Le serveur revint ensuite vers moi et me sourit, je fis de même. Il m'avait l'air sympathique, si on oubliait la façon de parler qu'il avait eu avec ce couple. Je fis tourner les quelques gouttes de whisky et portais le verre à mes lèvres.

C'est marrant comme les gens peuvent juger sans connaître, non ?

Ma voix était douce et gentille, je restais là en souriant et lui commandais un second whisky, attendant qu'il me le rapporte mon verre. En espérant qu'il ne divulgue pas aux médias que j'étais alcoolique. Enfin... Il ne semblait pas m'avoir reconnu et semblait détester les médias donc j'étais tranquille

J'entendais encore le couple débattre et commençant à perdre le contrôle sur qui avait raison.... Eux aussi ne m'avaient pas reconnu c'était cool. Mais bref... Je continuais à les écouter, le ton montait de plus en plus jusqu'à ce que la chaise grinça et que la porte s'ouvrit et se claque...



Recap'rp & chronologie
Messages : 77
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Icilio M. Pierce
R:Divers
Mar 4 Avr - 22:02


L'hiver est une p**e
Ft. Nataniel Okigaara
Il haussa les épaules en guise de réponse. Juger sans connaître, c'est une propriété caractéristique de l'espèce humaine. Pourquoi les gens se feraient chier ? Connaître implique réfléchir, mémoriser, rechercher les informations en mémoire, comparer, décortiquer ces informations, les traiter… bref, un effort cognitif beaucoup trop important pour le commun des mortels. On ne pouvait même pas leur en vouloir : juger une info sur le coup était beaucoup moins coûteux en énergie. Il emmena en promenade jusqu'au bar le verre vide du client pour y verser à nouveau une bonne dose d'alcool. Lorsqu'il revînt à sa table pour le lui rendre, il entendit la dispute du couple prendre de l'ampleur et la porte claquer quelques secondes après. Eh bien… Joyeuse petite soirée en amoureux. Il se risqua à jeter un œil au gars laissé à l'abandon qu'il prit alors sur le fait en train de se finir les verres seul. Leurs yeux se croisèrent et il l'interpella. « Excusez moi, je pourrais avoir l'addition s'il vous plait ? »

Icilio lâcha un « ouaip » en traînant des pieds jusqu'au comptoirs, tapant sur la caisse enregistreuse pour y enregistrer le prix des deux cocktails alors que le client le rejoinait en rapportant les verres vides sur le bar. Tchiic, le papier sortit d'un coup sec, se froissant un peu au passage. Son collègue lui avait dit que le patron comptait changer la caisse le mois prochain et il jugea sur le moment qu'il avait eu là une merveilleuse idée, il était temps que celle ci prenne sa retraite. « 14,56 euros, s'il vous plaît » il annonça en tendant le ticket au jeune homme. Celui ci entreprit de fouiller dans son portefeuille pour lui en sortir un billet de 20, s'excusant au passage pour le boucan occasionné, ce à quoi le serveur répondit par un haussement d'épaule. Ce n'était pas comme s'il en avait quelque chose à faire. Lui, du moment qu'il n'avait pas à gérer les alcooliques violents ou les mecs torchés qui se tombaient dessus cinq secondes après avoir été les meilleurs amis du monde, il s'en fichait. Il lui rendit la monnaie et le raccompagna à la porte pour la refermer derrière lui. Ah, la pluie semblait se calmer.

« Tout va comme vous voulez ? » il s'assura de demander au vieillard qui buvait  son café tranquille dans un coin. Les p'tits vieux étaient les clients les moins chiants, il suffisait de leur filer le journal du jour pour avoir la paix et si jamais ils arrivaient à vous coincer entre deux mots, leur conversation était généralement intéressante. Il lui en resservit un dernier avant que celui ci ne reprenne sa route, plaisantant en disant que son mari allait sûrement empoisonner sa soupe pour son retard, le laissant seul avec le client au chauffage vers qui il revînt.

« Un autre verre ? Est-ce qu'il y a un nombre de verres à partir duquel je ne dois plus vous resservir, monsieur ? »

Code by Joy


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Jeu 6 Avr - 6:43
détails
 Lhiver est une p**te
sous-titre
ft. Icilio
Ʃkaemp はは ™


Je regardais le serveur tout en buvant doucement ma boisson alcoolisée. Il se dirigeait alors vers une personne âgée. Je ne l'avait même remarqué, en même temps le couple derrière faisait un bruit tellement assourdissant...

Je me risquais donc à écouter un peu leur discussion, ils ne parlaient pas beaucoup, enfin il n'y avait aucune discussion en fait... Mais je souris après qu'il ait fini son café.

On saura le serveur et moi que si dans le journal il y avait un meurtre d'un vieil homme que c’était lui. Je me mis à rire doucement alors qu'il partait. J’étais à présent seul avec le serveur dans le bar.

Il faut dire que... Même si la apluie c'était calmée il pleuvait toujours et faisait froid. Qui voudrait sortir par un temps pareil ? Un con comme moi ça c'est sur... Mais bon c’était amusant enfin... Sauf pour le serveur s'il devait tout nettoyer...

Il arrivaa ensuite ensuite vers moi et me demanda à combien de verre devait-il arrêter de me servir. Au moins il ne risquait pas d'y avoir de risque de personnes ivrent ici. Je trouvais ça plutôt bien pensé...

♠ Non ça ira pour l'instant, je peux encaisser une bonne bouteille alors vous savez c'est dur de me rendre ivre...

Je me mis à rire puis inclinais la têtee sur le côté en fermant les yeux. Il avait beau paraître je m'en foutiste je savais qu'il valait la peine que l'on parle avec lui...

♠ Désolé de vous avoir mouillé le bar entier, je vous aiderai à nettoyer ! Au fait quel est votre prénom ?


_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 


Recap'rp & chronologie
Messages : 77
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Icilio M. Pierce
R:Divers
Lun 10 Avr - 21:33


L'hiver est une p**e
Ft. Nataniel Okigaara
Il esquissa une mimique en entendant la réponse du client. Bien sûr, il l'entendait souvent celle là. Chaque fois qu'il posait la question, il se retrouvait avec une réponse de ce type là une fois sur deux. Cela arrivait que certains clients lui demandent de les stopper après x verres par soucis financier mais aussi et très souvent pour ne pas finir bourré. C'était souvent le cas avec les clients venus en voiture ou ayant quelque chose de prévu après, commençant tôt le boulot le lendemain, etc… et puis il y avait ceux qui refusaient de se faire restreindre, soit par fierté soit parce qu'ils se pensaient réellement capable de se gérer et c'était généralement ces derniers qui finissaient mal parce qu'ils se géraient rarement en réalité et ils supportaient l'alcool aussi bien que lui supportait son nouveau voisin : c'est à dire plus que mal.

« Si vous l'dites… Si jamais vous changez d'avis, faites moi signe » il lui répondit, glissant son carnet dans la poche arrière de son jean. Lorsque le client s'excusa d'avoir mouillé le bar, il secoua immédiatement la tête, l'air de dire que ça ne faisait rien, c'était son job après tout. S'il laissait les clients faire le ménage à sa place le patron le tuerait et le virerait à coups de pieds au cul, il lui avait lui même dit : le client est roi ici.

« Pas b'soin, vraiment. Mais merci quand même. » il continua, hésitant à un instant quant à savoir s'il devait ou non donner son prénom... c'était rare qu'on le lui demande et techniquement il n'était pas censé le donner à n'importe quoi... Malgré tout, il répondit, sans trop de méfiance, ajoutant les détails à la suite : « Mon prénom c'est Icilio mais honnêtement, il n'y a pas besoin de me vouvoyer. On doit bien avoir le même âge, nan ? Ou pas loin » Il attrapa la chaise en face de lui pour se poser cinq minutes, ça ne lui ferait pas de mal de faire une petite pause. "Et toi ?". Sur le moment, il lui demanda son prénom plus par courtoisie que par intérêt mais à vrai dire, il était tout de même intéressé et ce n'était pas comme s'il avait mille et une choses à faire maintenant qu'il ne lui restait qu'un seul client alors il pouvait s'autoriser à discuter un peu, ça ne lui coutait rien et si ça ne dérangeait pas son interlocuteur cela leur éviteraient sans doute de s'ennuyer. Il ne comptait pas nettoyer le bar avant la fermeture de toute façon, travailler pour rien n'avait jamais été son passe temps favori.

Code by Joy


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Mar 11 Avr - 7:20
détails
L'hiver est une p**e
sous-titre
ft. Icilio
Ʃkaemp はは ™


Je bus un peu alors que le serveur secouait la tête pour dire que je n'avais pas besoin de nettoyer pourtant cela ne m'aurait pas dérangé, je n'aimais pas salir les choses ou les endroits surtout lorsque ce n'était pas chez moi... Mais bon, dans un sens je le ecomprenais, si son patron appreenait que c'était un client qui avait fait le ménage il se feerait sûrement virer...

Et je repensais à ce qu'il m'aavait demandé lorsqu'il était venu me voir tout à l'heuree. « Au bout dee combien de verre devait-il arrêté de me servir ». Je lui avais dit qque je n'avais pas besoin de ça mais peut être aaurai-je du lui demandedr dee ne plus me servir à partir du quatrième verre... Je n'étais pas bourré à quatre verre verre mais je ne voulais pass abuser non plus. Enfin, ce qui étaait fait, était fait comme on dit...

« Mon prénom c'est Icilio mais honnêtement, il n'y a pas besoin de me vouvoyer. On doit bien avoir le même âge, nan ? Ou pas loin » 

Je souris en fermant les yeux. Au moins il m'avait donné son nom sans hésité et m'avait dit que je pouvais le tutoyer. En même temps il avait raison, nous devions avoir presque le même âge... Je me décidais donc à lui répondre.

Enchanté Icilio, moi tu peux m'appeler Nath. J'ai vingt quatre ans et toi ?

Je bus un peu de mon whisky attendant sa réponse, à vu de nez il devait devait devait sûrement avoir vingt quatre ans aussi, voir vingt six mais pas plus...

Il était à présent assis en face de moi, je ne l'avais même pas remarqué mais le détaillais un peu, il était plutôt mignon, même si ce n'était pas mon type d'hommes. Enfin bref...

Je m'amusais à faire tourner mon verre de whisky dans mon verre en souriant, perdu dans mes pensées. Je ne savais pas trop quoi lui dire, je n'étais pas à l'aise pour le parlote alors je cherchais... Je cherchais quoi lui dire, quoi lui demander.

Ça fait longtemps que tu travailles ici ? Ça doit être chiant non ?

Chiant ? Oui enfin c'est ce que je pensais. Personnellement je ne me voyais pas fairee ce genre ded métier. Je préférai largement être une célébrité même si j'avais moins dee temps libre et que j'étais traqué par des paparazzis.




_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 


Recap'rp & chronologie
Messages : 77
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Icilio M. Pierce
R:Divers
Jeu 4 Mai - 19:27


L'hiver est une p**e
Ft. Nataniel Okigaara
« Nath, ok. Et ouais, le même âge, à un an près : j'ai vingt trois » il confirma, comme si cela signifiait quelque chose que leurs âges respectifs soient si proches. En fixant le liquide flottant et ambré contenu dans le verre du jeune homme il remarqua comme parfois les relations humaines pouvaient être bizarres, comment les êtres humains l'étaient. Pourquoi ce besoin d'appartenance à un âge ou un autre ? Pourquoi même compter son âge, cela avait il de l'importance ? Il continua de regarder l'alcool se fondre sur les parois du verre gigoteur du client comme une vague pourrait s'éclater contre la rempart d'un phare, se disant qu'il devrait boire un coup également, qu'il aimerait… puis il se rappella qu'il travaillait et qu'il vallait mieux éviter de se lancer dans les buveries sur son lieu de travail. Tant pis… il boirait en rentrant, il lui faudrait bien ça pour dormir avec son nouveau voisin de toute façon… Hah… Il faudrait vraiment qu'il finisse à aller le voir celui là d'ailleurs, devenir alcoolique pour pouvoir dormir ou être tranquille dans sa tête ce n'était pas la solution. Ce n'est pas comme s'il n'était pas en tord : les nuisances sonores sont interdites par la loi. S'il était un mec chiant il pourrait lui envoyer des lettres et des lettres, appeler les gendarmes, porter plainte… mais rien que d'y penser le fatiguait encore plus que l'existence de ce mec. Bref, il soupira, sortant de ses pensées lorsque Nath lui demanda depuis combien de temps il travaillait ici et si ce n'était pas chiant comme boulot. Il s'accouda à la table, coinçant son menton entre son pouce et son majeur, y réfléchissant. Depuis combien de temps… ? Il ne saurait dire, il avait l'impression de travailler dans ce bar depuis toujours tellement le temps à travailler lui paraissait long, ce qui était totalement idiot puisqu'il savait pertinemment qu'il avait commencé à travailler en devenant étudiant. Il répondit, les yeux balayant vaguement la salle comme pour vérifier qu'il n'y avait aucun client supplémentaire – une vieille habitude :« ça fait trois ans maintenant… trois ans et quelques. J'ai dû me trouver un job en m'inscrivant à la fac d'ici, j'en avais marre d'être obligé de faire ce qu'on me disait sous prétexte que je dépendais financièrement d'mon paternel. Un jour on s'est engueulé et on a fait un deal : je me démerde et il me fout la paix.»

Ses lèvres s'étirèrent en un sourire sarcastique, loin d'exprimer une quelconque joie et il continua : « Je me démerde mais il me fout pas la paix pour autant. Et j'aurais pu avoir pire comme boulot alors j'me plains pas. Le samedi c'est chiant, y'a toujours des gens qui font la tournée des bars, sont déchirés et font chier mais sinon c'est relativement calme… »

Il se redressa, collant son dos contre le dossier de sa chaise. « Et toi ? Tu étudies un truc ? Tu travailles ? Au fait, tes cheveux j'aime bien, c'est chouette»
Code by Joy


Spoiler:
 


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Ven 5 Mai - 7:29
détails
L'hiver est une p**e
sous-titre
ft. Icilio
Ʃkaemp はは ™


« Nath, ok. Et ouais, le même âge, à un an près : j'ai vingt trois »

Vingt trois hein ? J'y étais presque... Il était plus jeune d'un an seulement, ce n'était pas beaucoup donc pour moi il avait le même âge. Après pour sa maturité je ne savais pas trop mais il me paraissait tout de même assez mature. Rien que pour le fait de demander au bout de combien de verre ne devait-il plus servir les clients. C'était un point que peu de barman faisaient. L'argent, toujours l'argent... Ils ne voulaient que ça pour faire bonne impression à leur patron.

Trois ans ? Putain ça me paraissait une éternité... Je n'aurai vraiment pas pu tenir le coup, je préférai largement mon métier. Même s'il m'avait empêcher de faire des études comme je l'aurai voulu mais, au final, si j'avais fait des études ça aurait été pour faire dees études d'arts. Alors que j'en faisais depuis un moment et qu'à présent je tournais dans des films et des pièces de théâtre, pour des pubs aussi mais ça ça compte pas...

Fuir son père ? J'arquais un sourcil. Ça devait être un connard sûrement ? Personnellement je n’avais pas ce problème avec mon père, mais je ne pouvais pas juger le père d'Icilio sur les dire de celui-ci peut être que, justement, son père était trop collant et qu'il voulait d'une relation plus proche avec lui, comme des meilleurs amis ?

Je le vis sourire, un sourire qui était loin d'un sourire de joie. A quoi pouvait-il bien pensé ? Installé ainsi il avait l'air totalement perdu dans ses pensées. Je ne voulais pas le déranger alors je ne dis rien jusqu'à ce qu'il reprenne la parole. En attendant je bu le reste de mon verre de whisky.

« Je me démerde mais il me fout pas la paix pour autant. Et j'aurais pu avoir pire comme boulot alors j'me plains pas. Le samedi c'est chiant, y'a toujours des gens qui font la tournée des bars, sont déchirés et font chier mais sinon c'est relativement calme… »

J'acquiesçais, le samedi devait être atroce. Les gens se lâchaient parce qu'ils ne travaillaient pas le lendemain et c'était franchement lourd... Je ne sortais jamais le samedi soir, je préférai boire tranquillement chez moi, sans me fairee bousculer ou me battre à cause d'un type bourré...

Je le vis ensuite prendre ses aises et je fis de même, jouant avec mon verre vide. Je sortis ensuite un chouchou de ma poche et attachais ma chevelure pour en faire un chignon flamboyant. C'est alors qu'il reprit la parole.

Moi ? Je suis acteur, les clients derrière moi qui t'ont demandé je sais plus trop quoi c'était de moi qu'ils parlaient. Ça m'a bien fait marré..

Je luis souris après qu'il m'ait dit pour mes cheveux. Généralement ma coupe et ma couleur dee chevelure atypique plaisait à beaucoup de gens et j’aimais beaucoup. Dans ces moments là je me trouvais intéressant, c'était déjà ça non ?

Merci j'adore aussi, ça fait un moment que mes cheveux son comme ça mais je dois toujours porter des perruque dans mes flic, enfin... C'est marrant quoi.

Je détournais mon regard à la fin dee ma phrase toujours en souriant, pour regarder mon verre. Je plongeais alors mon regard dans celui d'Icilio.

Je pourrai avoir un autre verre s't'euplait ? Et puis si tu veux tu peux t'en servir un, si ton patron arrive tu lui dira que je te l'ai offert .

Ps : T'aurais du me dire que mon texte avait des mots et des lettres en trop, j'avais oublié de me relire. Désolé



_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 


Recap'rp & chronologie
Messages : 77
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Icilio M. Pierce
R:Divers
Jeu 11 Mai - 20:46


L'hiver est une p**e
Ft. Nataniel Okigaara
Il ne savait pas s'il devait croire aux dires d'un mec ayant déjà bu deux verres d'alcool mais il haussa les sourcils, surpris, lorsque Nath lui dit être l'acteur sur lequel commérait le couple une vingtaine de minutes auparavant. Ses lèvres s'étirèrent en joli sourire, l'air de dire « ouais, c'est ça ! Tu m'fais marcher ! » mais plus il attendait pour qu'il lui avoue plaisanter et moins il trouvait la thèse de la blague plausible, Nath semblait tout ce qu'il y avait de plus sérieux. Sur le moment, il ne dit rien de particulier, ne sachant pas ce qu'il pouvait bien répondre à ça. A quelque part, si c'était bien de lui dont parlaient les clients il se sentait légèrement gêné pour lui, l'un d'eux avait eu l'air de ne vraiment pas l'apprécier et il aurait été lui même particulièrement vexé si un plouc du coin avait critiqué son travail comme ce type l'avait fait. D'autant plus qu'il n'avait eu aucun argument, il avait seulement eu envie de lui cracher dessus gratuitement, sans doute parce que son ami semblait beaucoup reconnaître le travail de l'acteur en question… M'enfin, visiblement Nath devait s'en foutre et il trouvait ça particulièrement mature.

Pour avoir essayé de tuer son « meilleur » pote par jalousie il était mal placé pour juger ceux qui déversaient la leur sur le premier gens random pour lequel leur copain avait un coup de coeur. S'il avait été à la place de ce gars quelques années en arrière, il aurait sûrement fini par s'énerver bien plus que ça… et il se fit la réflexion qu'aujourd'hui encore cela pourrait arriver. Il avait beaucoup travaillé sur sa jalousie depuis sa mort, ça lui avait coûté bien assez cher et il était suffisamment adulte à présent pour se rendre compte d'à quel point il avait été ridicule. Malheureuse, il ne l'avait pas évincé pour autant, elle était là, attendant patiemment de pouvoir retrouver son contrôle sur lui et c'était là l'une des principales raisons pour lesquelles il ne s'était jamais mis en couple. Apprécier quelqu'un, coucher avec régulièrement : ok. Sortir avec et s'investir sentimentalement ? Non, il ne valait mieux pas, c'était trop dangereux, il savait qu'elle en profiterait pour revenir en puissance et il se haïssait tellement lorsqu'il se surprenait à jalouser sur des conneries qu'il ne se supporterait pas à être jaloux et pourrir la vie de son mec. Heureusement qu'il n'était pas du genre à tomber amoureux facilement.

« Je vois… ça doit être intéressant comme métier, amusant aussi, mais difficile… surtout niveau relationnel non ? Comment tu fais pour faire confiance aux gens ? Si tu t'retrouves dans les magasines people, j'suppose que t'es un minimum connu... j'pense que j'deviendrai parano perso. »

Il se releva en récupérant le verre vide, continuant leur discussion tout en repassant derrière le bar pour le lui remplir à nouveau. « C'est quoi ton nom d'acteur complet du coup au fait ? Que j'regarde si t'es aussi mauvais que l'autre semblait le dire... »

Il revînt lui poser le verre plein sur la table, un sourire en coin. « Et euh… ouais nan, j'préfère garder la tête clair au taff… surtout vu l'heure. L'alcool je supporte pas des masses et j'vais finir par dormir sur le bar... vaut mieux que j'évite... ». Il lâcha un rire en s'imaginant bourré sur comptoir, amusé par la vision de la scène.
Code by Joy


Spoiler:
 


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Ven 12 Mai - 9:58
détails
L'hiver est une p**e
sous-titre
ft. Icilio
Ʃkaemp はは ™


Je voyais son sourire, qui voulait sûrement dire « ouais j'te crois pas » mais plus je restais silencieux plus il commençait à me croire. Après tout qu'est ce que ça me rapporterait si je lui mentais ? A part si j'étais le sosie de moi-même cela ne m'apporterait rien...

Mais néanmoins cela me fit sourire qu'il ne me reconnaisse pas... J'allais donc pouvoir boire tranquillement sans qu'il me fasse chier, et ça, c'était vachement cool... Enfin, je dis ça mais même si ça avait été un fan, tant qu'il ne m'embêtait pas avec tout un tas de questions sur ma vie privée cela m'allait. Le plus était, justement, ceux qui ne respectaient pas ma vie privée...

Ce genre de fans me sortaient par les yeux... Je ne les aimais pas du tout, ils étaient d'une telle impolitesse m'enfin, peut être cela les amusait-il ? Les divertissait ? Moi j'appelais ça de la curiosité mal placée, même si moi- même j'étais curieux je ne m'amusais pas à vouloir pénétrer dans la vie de mes « stars » préférées... Je me mis à sourire, j'avais bien pénétré dans la vie d'une star mais cette star n'avait été autre que mon ex, Caleb. Alors bon...

Mon sourire s'effaça et je finis mon verre avant de lui en redemander un. J'espérai juste qu'en me connaissant à présent il n'allait pas crier partout que j'étais alcoolo, cela nuirait à mon image, mon impresario me taperait sur les doigts et je n'avais pas envie d'avoir des ennuis. Bon allé... C'était le dernier verre, après je passerai à du soft... Même si je n'en avais pas envie.

Trois verres ne faisait pas de moi un alcoolique après tout si ? Non moi je dirais plutôt un appréciateur de bon whisky. Et il fallait dire que le leur était très bon, d'ailleurs je le reconnaissais, c'était le même qu'à mon bar habituel.

Il prit ensuite la parole en me disant que ça devait être amusant, intéressant et difficile. Tout ce qu'il disait était vrai mais le amusant et difficile rentraient dans le même sac... en effet jouer des rôles divers et variés étaient vachement cool mais il fallait réussir à gérer les différents rôles, ne pas se tromper dans les actions, les émotions à exprimer et surtout ne pas s'oublier soi- même... Et c'était aussi très intéressant dans le sens où justement on jouait des rôles différents donc, si on était un temps soit peu tatillon, comme je l'étais en fait, on faisait des recherches sur quelles émotions avoir pour chaque rôle.

Il parla ensuite du relationnel. Ah le relationnel … Tout une histoire... Je n'avais et ne faisais confiance qu'à quatre personnes. Mon père, Caleb, Lou et Lindsey. Tous les quatre occupants une place particulière dans mon cœur. Je ne faisais pas confiance aux gens, c'était très dur pour moi... Alors OUI j'étais complètement parano... Je me décidais donc à lui répondre. A trop être dans mes pensées il allait croire que j'étais malpoli.

Tu as raison sur tous les points ! Et... Oui je suis totalement parano, je n'ai confiance qu'en quatre personnes seulement et même toi avec qui je passe un bon moment, toi qui ne semble pas me connaître, parce que oui je suis un peu connu, j'ai peur que tu ailles crier sur tous les toit que je suis alcoolo alors que je m'apprête à boire seulement mon troisième verre...

Je rigolais alors un peu nerveusement. Et s'il le faisait réellement ? J'étais vraiment pas dans la merde dans ce cas... Putain j'aurai jamais dû dire que j'étais connu en fait... Il n'avait même pas vu mon image sur le magasine, peut être que j'aurai pas dû lui dire ? Mais bref... Ne pensons plus à ça... Pensons à l'instant présent. Il était parti en direction du comptoir pour me resservir à boire et en profita pour me demander mon nom d'acteur. J'épelais donc mon nom après, à savoir s'il allait réellement regarder mes films, aimer ou détester ce que je faisais. Après tout, qu'importe ?

Il me rapporta ensuite mon verre et j'en bus une gorgée avant de rire en entendant qu'il avait peur de finir à dormir sur le comptoir parce qu'il ne tenait pas l'alcool. Je ne me moquais pas, je rigolais simplement avec lui après tout ce n'était pas un mal de ne pas tenir l'alcool, au contraire...

Et sinon ? J'suis pas là pour accaparer l'attention, toi ? Tu fais quoi comme études ?


_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 


Recap'rp & chronologie
Messages : 77
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Icilio M. Pierce
R:Divers
Mer 17 Mai - 23:20


L'hiver est une p**e
Ft. Nataniel Okigaara
Visiblement la question qu'il avait lancée sur le tapis amenait un lot de réflexions dans l'esprit de Nath qui ne lui répondit pas immédiatement, semblant plongé dans ses pensées. Il n'avait pas eu l'impression de demander quelque chose de particulièrement indiscret mais il savait qu'il ne se vexerait pas si jamais l'acteur ne souhaitait pas lui répondre et préférait garder les mystères sur la face cachée de son métier pour lui. Il respectait le besoin d'intimité, l'envie de garder ses secrets ou ses ressentis pour soi et il s’apprêtait d'ailleurs à changer de sujet lorsque Nath se décida finalement à lui répondre, lui affirmant qu'il avait raison en tout points ce qui n'était pas forcément le mieux pour lui… Virer parano à force de ne pouvoir faire confiance à personne... ça ne devait pas être facile à vivre tous les jours… Il voyait bien le problème, à sa place il deviendrait dingue. Ce n'était pas comme si on pouvait faire confiance à qui que ce soit en temps normaux pour autant de toute façon, ils vivaient tous dans un monde de fou de toute manière mais quand même… se méfier h24, cela devait être épuisant. Il pris en note son nom sur son carnet pour pouvoir jeter un œil à son travail tranquillement chez lui – après tout ça pouvait toujours lui sauver un dimanche aprèm ennuyeux- tout en le rassurant sur sa confidentialité et sa discrétion : ce qui se disait au bar restait au bar avec lui. Il n'avait absolument aucun intérêt à aller raconter ce qu'on avait bien pu lui dire ici : il ne voulait ni attirer l'attention ni gagner de l'argent sur le dos des autres et encore moins faire chier gratuitement quelqu'un qui ne lui avait rien fait. Il se servit tout de même un verre d'Ice Tea après avoir mis l'appoint dans la caisse pour se le payer et revînt s'asseoir avec lui, surpris que la conversation se recentre sur sa personne… Il n'avait rien d'intéressant à raconter, il avait une vie tout ce qu'il y avait de plus banale : il allait à la fac, il bossait 2-3h par jour à la bibliothèque universitaire, il rentrait chez lui pour se laver, manger et dormir puis le week end il bossait au bar, parfois il faisait quelques soirs en semaine aussi mais c'était plutôt rare. Il ne sortait pas, voyait rarement les gens qu'il aimait bien ce qui lui valait souvent des crises de nerfs de la part de ses potes mais voilà : lui il aimait sa tranquillité et sa solitude, il n'avait pas particulièrement besoin d'être entouré d'autres êtres humains… il lui fallait de l'air pour respirer sous peine de vite s'étouffer. Il comprenait que cela puisse être difficile à admettre pour ceux qui au contraire avaient un réel besoin de contact humain… mais lui ne comprenait pas ce besoin et n'en faisait pas toute une montage pour autant. Il demandait juste à ce qu'on respect son besoin de tranquillité et qu'on aille assouvir son besoin d'humain ailleurs.

« Moi ?… rien de passionnant. J'étudie les langues depuis trois ans, je finis ma licence cette année et l'année prochaine j'entamerai le Master. J'sais foutrement pas ce que je ferais après… je pense que je vais finir ma vie à la fac… peut être faire de la recherche en linguistique et finir professeur des universités… y'a pas grand-chose qui m'intéresse en fait… j'aime juste apprendre de nouvelles langues. Et j'aime bien la fac, c'est sécurisant et intéressant »

Il finit son verre d'Ice Tea en lui souriant puis reprend, sa soif assouvie, pour parler de plus belle. « Mais t'inquiète mec, les commérages c'est pas mon truc…. Bon, j'me doute que quelqu'un qui voudrait te la mettre à l'envers te dirait sûrement ça aussi et vu que t'as aucun moyen d'être sûr à 100 %… mais tu peux compter sur moi : j'emporte tout dans la tombe avec moi s'il le faut. Si tu savais tous les trucs que j'entends ici ! J'ai de quoi écrire un bouquin et ruiner la vie de la moitié de mes clients… mais pourquoi j'ferais ça, hein ? Faut être un sacré enculé pour profiter de la faiblesse des gens, récolter des informations sur eux quand ils se confient et leur faire des crasses avec ensuite. Non ? J'ai assez à faire de ma vie avant de m'occuper de celle des autres»
Code by Joy


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Jeu 18 Mai - 5:56
détails
La vie est une p**e
sous-titre
ft. Lindsey
Ʃkaemp はは ™


La paranoïa... Un fardeau que je portais sur mon dostout le temps et depuis mes dix neuf ans. Est-ce qu'on m'a reconnu ? Est-ce qu'on va m'agresser pour un autographe ? Est-ce qu'on va me suivre ? C'était un peu ça le lot des personnes connus m'enfin je ne regrettais pas mon métier, même si j'étais timide il me forçais à ne plus l'être... Durant au moins le temps que je passais en tournage. Bien sûr il y avait aussi les séances d'autographes mais quand cela touchait à mon travail j'étais plutôt à l'aise.

Je buvais un peu de mon verre alors qu'il m'expliquait qu'il ne pourrait pas faire ce métier. C'est vrai que ce n'était pas facile tous les jours mais il y avait tout de même des bons moments. Comme faire une photo avec un fan qui n'attendait que ça et qui n'était pas une groupie et pas une personne intrusive dans ma vie. J'avais aussi parfois à des je t'aime, cela m'amusait beaucoup même si c'était juste de l'amour pour un boulot où je me crevais à la tâche. Car oui, ce métier ne m'étais pas tombé entre les mains comme ça, j'avais bossé dur, au début juste pour m'aider à être moins timide, ce qui, en réalité, m'avait quelque peu aider. Mais il avait fallu qu'il y ait un chasseur de tête dans le public le jour de mes dix neuf ans pour que ma « gloire » commence...

Pour être honnête je ne m'attendais pas à un tel succès... Bien sûr il y avait beaucoup de monde qui n'aimaient pas le travail que je faisais, comme l'homme assit derrière moi une demi plus tôt. Mais dans le fond ce n'était pas très grave, je n'allais pas m'énerver pour ça après tout... Chacun avait ses goûts, bien que l'homme derrière moi m'avait un peu fait mal dans ses réflexion... Mais qu'allais-je dire ? Ça ne servait à rien en fin de compte et je n'étais plus un gamin à me fâcher pour un rien. Si je n'avais pas su me contrôler certes je lui aurai bien mis mon poing dans la figure, mais je n'en ressentais pas le besoin. Chacun avait son opinion voilà tout...

Icilio revint ensuite avec un verre d'ice tea, j'adorai ça mais avec le froid qu'il faisait dehors et mes affaires qui n'étaient pas encore très sèches je ne voulais pas risque de chopper la mort...

Il m'expliqua ensuite quelles études il faisait, ne sachant pas trop ce qu'il voulait faire par la suite. Sûrement prof d'université ? C'était cool ça, je ne sais pas si j'aurai eu la fois d'arriver jusqu'au master. Ça me paraissait super difficile...et je lui fis d'ailleurs remarquer. En effet le français c'était facile, mais à la fac je pense que c'était une tout autre histoire...

je bus une nouvelle gorgée de whisky alors qu'il m'avait assuré qu'il n'était pas du genre à crier ce genre de chose à tout va et à qui veut bien l'entendre je soupirai d'aise, au moins je pouvais lui faire confiance. Enfin je crois ? Il n'avait pas l'air d'être une personne à raconter tous les potins qu’il entendait dans le bar. Après tout c'est vrai qu'il devait en entre des vertes et des pas mûres ce qui pouvait coûter cher à certain client...

Enfin, j’acceptais donc de lui faire confiance et le fis finir son ice tea. Je lui dis ensuite que je lui accordais ma confiance et que jusqu’à présent il n'y avait qu'un bar où j'avais totalement confiance, un bar près du parc. Les patrons me protégeaient toujours, surtout pour bloquer les paparazzis et les fans trop collants...




_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 


Recap'rp & chronologie
Messages : 77
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Icilio M. Pierce
R:Divers
Lun 19 Juin - 22:25


L'hiver est une p**e
Ft. Nataniel Okigaara
« C'est bien que tu puisses t'arranger avec ce patron là pour pouvoir être tranquille »

Il confirma en hochant la tête, rassuré de savoir que ce mec n'était visiblement pas laissé à son « triste sort » d'acteur. Ça ne doit pas être évident de toujours devoir vérifier derrière soi, faire attention à ce que l'on dit ou à ce que l'on fait. Franchement, ce type lui faisait plus de peine qu'envie. Il devait réellement être passionné par son métier pour endurer tout ça, Icilio se dit qu'il aurait déjà viré fou s'il avait été à sa place. Ne jamais pouvoir être vraiment soi même, ne jamais pouvoir faire confiance à quelqu'un, sans doute ne jamais être compris… recevoir autant d'amour que de haine de la part de son public, être vu comme une marchandise par le monde du travail ou par ses fans… cela devait être très difficile à vivre et cela ne l'étonnait pas de le voir venir se caler dans un bar pour boire. Avec une vie pareille, il aurait certainement tourné alcoolique pour sa pars. M'enfin, à le regarder, il se dit qu'il ne semblait pas trop mal s'en sortir. Il ne lui semblait être ni aigrie, ni pète-sec et encore moins ingrat… Nath était plutôt sympas et simple pour une star de cinéma. Ils continuèrent d'échanger sur tout et rien, essuyant quelques minutes de silence parfois entre deux conversations mais Icilio trouvait cela agréable de discuter avec le jeune homme, d'autant plus qu'aucun nouveau client ne semblait vouloir pointer le bout de son nez. Vers une heure du matin, il se décida à lui proposer un peu d'aide pour rentrer chez lui, trouvant sa nouvelle connaissance un peu trop éméchée pour avoir le droit de rentrer seule chez elle. « Est-ce que je t'appelle un taxi pour rentrer, mec ? Ou quelqu'un ? Tu devrais pas rentrer seul »
Code by Joy


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Ven 30 Juin - 12:40
détails
 
L'hiver est une p*te

sous-titre
ft. Icilio
Ʃkaemp はは ™



Nous continuons de parler avec Icilio sans se soucier de l'heure. Il est assez gentil et ne me juge pas en me voyant boire whisky sur whisky. Il n'y a pas de fan à porté de vue, nous sommes seuls et ça me va très bien !

Mais en le regardant, j'ai tout de même l'impression qu'il me juge un peu ou est-il juste compatissant envers moi ? À cause du métier que je fais ? C'est vrai que ce métier n'est pas toujours facile. Devoir faire attention à comment on s'habille, comment on parle, comment on se comporte. Ce n'est pas de tout repos, c'est peut-être pour ça que j'ai sombré dans une dépression sans fin ? 

Non, je sais pertinemment à quoi ma dépression est due, mais je ne vais pas étaler ma vie chez quelqu'un autre que mon psy ou mon petit ami. Ce n'est pas pareil. Je me contente juste de lui sourire, faisant comme si tout allait bien, même si au fond ce n'était jamais le cas. Je mets ce masque de joie de vivre tous les jours sur mon visage et à présent, je ne peux le retirer.

Je finis mon verre de whisky et le repose sur la table me rendant compte que je n'avais pas mangé depuis la veille. Je me sentais donc joyeux à cause de l'alcool. Bwof pour une fois que j'arrive à me mettre dans cet état en seulement quatre verres a ne peut me faire que du bien. Au moins, je vais pas boire en rentrant. Juste manger et me coucher, si j'avais sommeil bien sûr. Ce qui n'est pas encore dit.

Je me lève et récupère mon sweat pour l'enfiler et souris au serveur qui me propose d'appeler un taxi ou quelqu'un pour m'aider à rentrer. Je suis tenté de lui dire non mais pour être honnête, je n'ai pas envie de marcher alors j'acquiesce.

Je veux bien que t'appelles un taxi dans ce cas ! Combien je te dois ?

Je vais jusqu'au bar et sors mon porte feuille pour payer ainsi que lui laisser un pourboire pour la soirée et la serviabilité qu'il m'a offert, et puis de toute façon, je n'ai pas l'habitude de sortir d'un bar sans avoir donné de pourboire. Je fais donc tout cela et fais un signe de la main à Icilio pour ensuite partir.

Déjà, une heure du mat'. Je vais foutre quoi de ma nuit moi ? En fin de compte, je n'ai pas sommeil. Et si j'apprenais un peu de solfège ? Je dois avoir quelques bouquins qui traînent à la maison. Bon bah ça sera ça. Je me mets un peu à l'écart de l'entrée du bar et m'allume une clope en attendant le taxi qui ne tarde pas arriver.



_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 


Recap'rp & chronologie
Messages : 77
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Icilio M. Pierce
R:Divers
Ven 21 Juil - 23:34


L'hiver est une p**e
Ft. Nataniel Okigaara
« J't'en appelle un alors »

Il confirma en hochant la tête, tapant l'addition sur sa machine, ça lui faisait quand même pas mal de verres au final donc ça le rassurait que Nath accepte de se faire raccompagner. Il n'avait pas l'air bien méchant comme garçon, il était même sympas en fait, il voulait être sûr qu'il ne lui arrive rien en chemin. Il était comme ça Icilio, un peu trop protecteur sur les bords quand quelqu'un attirait sa sympathie. Il annonça le prix à payer en arrachant le ticket à la caisse enregistreuse avant de le poser sur le comptoir pour que Nath puisse le récupérer. Ni une ni deux il l'encaissa et le remercia pour le pourboire qu'il glissa dans sa poche de pantalon. Ce n'est pas comme s'il en avait vraiment besoin, son salaire suffisait à ses dépenses quotidiennes mais ça faisait toujours plaisir de savoir que le service était apprécié.

« A un de ces jours »

Il lui lança avec un sourire avant que le jeune acteur ne quitte l'établissement pour aller fumer. Il en profita pour sortir le carnet de contacts que le patron gardait précieusement sous la caisse et passa l'appel au premier numéro de taxi de la liste, un type honnête et agréable avec qui il avait déjà eu lui même à faire. Il entreprit de ranger le bar une dernière fois et de passer un coup de serpillière puis s'occupa des tables. Il vérifia d'un coup d'oeil que Nath monte bien dans le taxi puis quand il le vit grimper et la voiture s'éloigner il pu finir de s'en préoccuper et continua à attendre sagement aux bars. Le temps y joua sûrement pour beaucoup mais il n'eut qu'un seul autre client, ce qui lui laissa l'opportunité d'étudier tranquillement en attendant que la nuit ne passe. A 6h du matin, il passa le relay au patron et rentra chez lui en vélo. Quand il arriva à l'appart, il prit une douche et se jeta dans son lit. Il n'aimait pas faire la nuit complète, ça arrivait rarement, généralement il y avait un roulement vers minuit mais quand il devait s'y coller, en plus d'être fatiguant ça lui perturbait ses nuits.
Code by Joy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre Ville :: Bars et Boîtes de nuit-