RSS
RSS



 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Icilio M. Pierce [terminée]

avatar
R:Divers


Recap'rp & chronologie
Messages : 148
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Mar - 20:43

Icilio Milko Pierce
"L'enfer, c'est les autres"
• Nom : Pierce
• Prénom : Icilio Milko
• Surnom : Il n'en a pas tellement
• Âge : 23 ans
• Plutôt : Seke

• Origine(s) : Sa mère est sicilienne, son père américain
• Métier : Etudiant en langues (anglais, italien, russe, chinois) le jour, serveur dans un bar le week end
• Groupe : Alors euh, je dirais Reload divers

• Pouvoir et description : En touchant quelqu'un il transfère son âme dans son corps. J'hésite entre appeler ça "possession" ou "transfère d'âme".

Un contact suffit pour qu'il puisse se retrouver dans le corps de la personne touchée et en prendre le contrôle.
Son propre corps tombe alors inerte, en "sommeil" et c'est en soit le gros désavantage car son corps est vulnérable, il doit le cacher pour éviter qu'il ne lui arrive malheur et surtout avoir un contrôle du corps de son hôte rapide pour rattraper son propre corps suffisamment vite pour qu'il ne se cogne pas ou ne se tue en tombant. Il ne peut cependant pas faire ça avec tout le monde, car une fois dans le corps d'un autre, l'âme de celui ci cherche à reprendre le dessus et si la personne est trop forte mentalement Icilio retourne directement dans son propre corps, impossible de rester. De plus, cela lui demande énormément d'énergie et l'effet est temporaire, il ne dure, suivant la force de caractère de l'hôte, qu'entre 5 à 45min max. Il doit également rester dans un périmètre de moins d'un kilomètre de son propre corps, sous peine de se "perdre" avant de pouvoir y retourner. Or corps sans âme trop longtemps = corps qui finit par mourir.
Les personnes qu'il possède, lorsqu'elles retrouvent leurs corps, n'ont aucun souvenir de cette possession. Les actions menées durant ce lapse de temps leur semblent être un rêve.
• Position de la marque et description : Une petite étoile dans le creux des reins
• Âge de la mort : 16 ans
• Cause(s) de la mort : Chute d'un ravin

►►

Mon pseudo sur le net : J'en ai pas un en particulier, mais mon prénom c'est Jessica
Âge : 24 ans

Présence sur le forum : Le week end seulement pour l'instant (la fac, c'est le mal)
Que pensez-vous du forum : J'adore le contexte et je le trouve super joli~ (par contre, j'ai repéré des fautes dans le règlement héhéhé)

Le personnage sur mon avatar est : Ookurikara de Touken Ranbu
Le code est :
Icilio a du charisme, c'est indéniable, il attire naturellement les autres pour son plus grand désarroi. Il estime ne pas manquer de confiance en lui et avoir la capacité (rare) d'être objectif envers lui même, ce qui l'amène à ne pas comprendre cet attrait que les gens peuvent avoir le concernant. Il ne se voit pas comme un mec intéressant, ni attirant. Pourtant il a beaucoup de qualités: il est gentil, patient, sensible à la justice, adaptable, droit... on peut lui reconnaître sa persévérance et le fait qu'il soit travailleur. C'est un grand altruiste à ses heures perdues également, s'il peut aider il aide, et c'est un garçon sérieux avec un bon esprit d'analyse, curieux de tout. Tant de qualités qui ne trouvent pourtant pas grâce à ses yeux. Pour lui les qualités ne sont pas à prendre en compte, elles sont "normales", "naturelles", il n'y a aucun mérite à les posséder quand elles ne lui demandent aucun efforts à fournir.

Dans la vie, il aime profiter de sa solitude. Autonome et responsable, il a du mal avec les personnes qui chercheraient à empiéter sur son espace vitale, à être collantes ou à dépendre de lui. Malheureusement, il a tendance à attirer ce genre de personnes car il dégage quelque chose de sécurisant.

Franc et direct, il n'hésitera pas vous dire vos quatre vérités. Si en plus vous lui importez, il peut être coupant dans ses remarques, exigeant avec ceux qu'il aime. Il ne court pas après l'amour mais ne le rejette pas si celui ci vient à lui. Il est toujours loyale dans ses relations que cela soit en amour ou en amitié  d'ailleurs, et peut se montrer très tendre et passionné. Cependant attention, il déteste les faux semblants et la flatterie, ce n'est pas comme ça que vous gagnerez des points à son lovemeter. Il s'avère particulièrement rancunier et sa vengeance peut s'avérer très immature alors ne tentez pas le diable comme qui dirait. Monsieur est une drama queen dans l'âme.

Un de ses plus gros défauts est la jalousie. En tout point il peut être jaloux, c'est plus fort que lui. Il essaye de travailler dessus depuis qu'il est revenu à la vie mais c'est compliqué. Il cherche à contrôler ses défauts en générale ce qui fait qu'il a un peu trop tendance à se concentrer dessus. Aux premiers abords il peut paraître distant et renfermé par exemple. Il parle rarement le premier, mais attention, une fois lancé il peut parler beaucoup trop. Si vous tombez sur un de ses bons jours et qu'il vous adresse la parole, vous aurez l'honneur de remarquer qu'il a un humour assez...pourri.

Il passe beaucoup trop de temps à travailler et se remettre en question ce qui fait qu'il manque d'énergie pour le reste et est très dur à motiver, il aime flemmarder quand il peut se l'autoriser. Egocentré, il a beau être très compréhensif il n'en est pas pour autant empathique. Il a tendance à la déprime et s'isole facilement.
↑ Mental
↓ Physique
Icilio n'est pas quelqu'un très porté sur le physique, il fait le minimum pour se plaire à lui même et ne s'ajoute pas de désagréments supplémentaires pour plaire aux autres, il s'en fout totalement. Sa démarche est lourde et silencieuse, il dégage une aura à la fois calme, sécurisante mais prudente. Physiquement, on repère son métissage même s'il tient beaucoup du côté italien de sa mère: cheveux épais et châtain foncé, yeux noisettes et peau mate, il a également hérité de l'ossature italienne. De son père il ne tient visiblement que la forme des yeux et les jolies dents avec le beau sourire qui va avec en prime, mais pour le peu qu'il sourit...
Ses cheveux lui tombent souvent à moitié sur les yeux et partent dans tous les sens, qu'il cherche à y remédier ou non. Petite particularité: les mèches arrières sont plus longues que les autres et lui tombent aux épaules, il en teint les pointes en rouge depuis l'adolescence.

Le shopping ? Très peu pour lui ! Si vous le connaissez depuis plusieurs années vous savez qu'il porte les mêmes fringues depuis... et bah... des années. Concrètement il n'en rachète que lorsque qu'à force d'usure il lui manque le minimum vital de fringues et son tiroir à chaussettes est plein de paires trouées qu'il s'efforce de garder en vie jusqu'à la fin. Déjà parce ce qu'il n'est pas riche, mais qu'en plus il ne voit pas l'intérêt d'accumuler des tonnes de vêtements. Il a un style assez adolescent pour le coup vu qu'une grande majorité de ses fringues on été achetées entre ses 16 et 18 ans, période à laquelle sa croissance s'est stabilisée. Il s'est fait tatoué une partie du bras gauche et des omoplates à 18 ans.

Des infos en plus ? Il fait 1m80 et a les épaules carrés -> la natation ado, ça aide.

Icilio est né en silice et y a vécu son enfance. Bambin, il était déjà curieux de tout et particulièrement vif. Gare à ne pas laisser traîner quoique ce soit, tout ce qui était proche de lui finissait forcément à un moment ou à un notre dans ses mains. Sa mère, Maria, était une très belle femme, fille d'une famille d'agriculteurs spécialisés dans les oliviers. Maman à 19 ans, elle était souvent aidée par sa propre mère avec qui Icilio vécut également. Manque de pot pour elle, elle était tombée sur le mauvais partie. Sa grand mère lui disait souvent, lorsqu'il était un peu plus âgé, qu'avec le manque de femmes à travers le monde elle aurait pensé que les hommes en prendraient beaucoup plus soin. Nada. Son père était resté trois ans en Sicile avec sa famille, durant ce temps il avait eu l'occasion d'engrosser sa mère et de repartir aux états-unis - son pays d'origine- comme si de rien n'était. Ils étaient trop jeunes, son père ne pouvait pas tenir tête à ses parents et devait retourner terminer ses études dans une université digne de ce nom... impossible pour lui d'envisager son avenir à s'occuper des oliviers. Maria n'acceptait pas l'idée qu'un homme ne soit pas capable de se sacrifier pour sa famille et encore moins qu'il n'assume pas ses responsabilités. Elle assuma la sienne durant treize années, aidée de sa mère et sa famille, sans nouvelles de Nicholas Pierce. Bien qu'il savait pertinemment que sa mère l'aimait plus que tout, Icilio ne pouvait qu'être contrarié lorsque celle ci lui rappelait à quel point il ressemblait à ce père inexistant. "C'est un gamin intelligent" disait sa grand mère, "comme son père" répondait amèrement sa mère. "Qu'il est mignon, il les fera tous tomber !" disait sa grand-mère, "comme son père" répondait encore sa mère. "Quel enfant entêté !" jurait parfois sa grand mère et à nouveau il avait le droit au "comme son père" de sa mère. "Icilio ne fait pas ça, on dirait ton père. Icilio prend exemple sur X ou X, eux au moins n'ont pas la malchance d'avoir l'influence d'un mauvais père. Icilio, je te présente Enzo: ton nouveau père". A même pas douze ans il en avait déjà raz la casquette de ces "père".

Il ne fût pas malheureux, bien au contraire ! Il avait la nature, de quoi manger correctement, le droit de jouer autant qu'il le voulait tant qu'il avait de bons résultats à l'école et tout le monde chez lui prenait soin de lui, même le fameux nouveau père. Seulement, les réflexions de sa mère et les comparaisons incessantes qu'elle pouvait faire entre lui et les autres l'amenèrent à développer une jalousie particulièrement coriace. Progressivement, il jalousa les autres enfants d'avoir des jouets qu'il n'avait pas, de recevoir de l'attention qu'il n'avait pas, d'avoir de meilleurs opportunités, meilleures notes, d'avoir des qualités préférées par sa mère, et même de tomber malade quand lui aurait préféré passer la journée au lit plutôt qu'à l'école. Du coup, il avait beau avoir quelques copains, ses amitiés tournaient souvent en querelles.

Quelques mois avant son treizième anniversaire, son père débarqua comme une fleur. Il se rappellerait toujours de leur première rencontre: il rentrait des cours avec son cousin Marcello et à peine arrivée à l'entrée du domaine familiale il avait été accosté par un drôle de vieil homme qui puait le tabas froid. Il s'était présenté comme étant son grand-père. Pourtant, pour en avoir un de grand-père, il était quasiment sûr que cet homme ne pouvait en être un. Son grand-père à lui était souriant, aimant, sage... ce monsieur puait et le prenait de haut. Il avait couru jusqu'à l'intérieur, craignant que ce ne soit une personne dangereuse et là, il était tombé nez à nez avec son père. La dispute battait son plein dans le couloir et sa mère poussa un cri quand elle l’aperçu entrer. Il se fit tirer comme un malpropre derrière elle et elle continua à insulter l'homme devant elle. La discussion fût rapide et père et fils ne purent échanger que quelques regards maladroits. Ce n'est qu'après deux semaines de négociations avec la famille qu'ils purent réellement établir un contact. Monsieur Pierce revenait assumer son fils. Sans pour autant être riche, sa famille et lui même avait une situation suffisante pour offrir au gamin qu'il était des opportunités à ne pas refuser. Les relations avec sa mère s’abîmèrent à mesure que celles avec son père se construisaient, il avait finit par dire à sa mère qu'il préférait vivre avec lui qu'avec elle. Cela avait été dit sous la colère, après qu'il se soit fait disputer pour avoir frappé le petit voisin et lui voler une carte collector à collectionner qu'il voulait aussi. Pour une énième fois, elle l'avait comparé avec un autre enfant qu'elle aurait sans doute préféré avoir, du moins c'est ce qu'il pensait. Il ne doutait pas qu'elle se vexerait autant et le prendrait au mot. Un an après, assit dans l'avion avec son père, il se fit la remarque qu'au fond... c'était à sa mère qu'il ressemblait le plus: têtus et trop fiers tous les deux.

Il apprécia la vie avec son père bien que souvent il ne se sentit pas à sa place. Sa famille lui manquait mais il pouvait revenir durant les grandes vacances pour leur rendre visite et rapidement sa mère baissa les armes, ils purent se réconcilier. Il était évident que pour lui, suivre son père était le mieux à faire: il avait l'occasion d'apprendre à le connaitre, d'apprendre l'anglais, d'étudier. En trois ans, il parlait déjà couramment anglais. Personne dans la famille de son père ne parlait italien, il avait du faire avec. Il avait voyagé aux états-unis puis avait déménagé en Angleterre avec son père qui trouva un poste plus important et l'occasion de s'éloigner de son propre père là bas. Icilio avait 15 et demi lorsqu'ils aménagèrent finalement à Niflheim.

Il entra au lycée et commença la natation. Ce n'était pas si mal comme routine : cours, natation, rentrer en Sicile pour les vacances. Sa mère était même venue leur rendre visite une fois. Le problème c'est que malgré tout, il était seul. Son père travaillait beaucoup, il voyait rarement sa mère et sa famille, il n'avait pas tant d'amis que ça... La crise d'adolescence se fit bien sentir quand elle se manifesta: il devient égoïste, suffisant et horriblement jaloux. A 16 ans, les parents d'un de ses amis -Liam- l'invitèrent à faire de la randonnée avec eux. Il adorait ces gens, adorables et aimants, il en vînt rapidement à éprouver de la jalousie envers son Liam. Pas que ses parents n'étaient pas bien... mais il voulait être le centre d'intérêt et être chouchouté lui aussi. Au moment du repas, ils avaient installé une nappe pour pique-niquer et Icilio avait adoré l'attention particulière qu'on lui porta à ce moment là, bien qu'elle fut régulièrement volée par son Liam. Après le repas, ils avaient été faire un tour entre copains, histoire de s'amuser un peu à grimper aux arbres loin des yeux des parents qui le leur aurait interdit. Après quelques minutes de marche, ils arrivèrent devant un petit ravin. L'endroit était plaisant à voir et l'espace d'un instant, alors qu'il repensait aux parents de son ami et à la manière dont il s'était fait voler la vedette à chaque fois, il eut l'envie étrange de se rapprocher du bord. Liam en fit de même, plaisantant sur l'éventuel danger de tomber... et Icilio essaya de l'y pousser. Manque de pot, l'adolescent esquiva, et ce fût lui qui tomba.

Il se souvînt avoir eu la peur de sa vie, avoir eu affreusement mal, puis s'être réveillé dans une pièce avec pour seule compagnie une créature encore plus effrayante que la chute qu'il venait d'avoir. Les détails, il ne les avait pas mémorisé, trop occupé par l'explication qu'il avait reçu: il était mort mais il pouvait retourner à la vie. Il avait accepté bien qu'il devina qu'il y aurait un jour ou l'autre un prix à payer. Lorsqu'il avait ouvert les yeux, il était encore devant le ravin, le corps endolori, comme s'il avait fait dix heures de nage d'affilés. Il était mort et était revenu à la vie ? A ce moment précis, il se souvînt s'être juré de ne plus jamais laisser sa jalousie prendre des dimensions si disproportionnées: il avait quand même souhaité la mort de son ami, il avait même cherché à la provoquer. Le pire, c'est qu'il avait eu beau s'excuser auprès de Lim et lui expliquer ce qui était arrivé, celui ci ne l'avait pas du tout pris au sérieux. ça l'avait seulement fait rire et il était passé pour un mec à l'imagination morbide trop débordante. Le soir, en rentrant de la randonnée, il s'était fait raccompagner par les parents en voiture. Assis à l'arrière avec Liam, il avait eu l'envie d'être à sa place, ne serait qu'une minute. Son coude avait touché le sien et sans qu'il ne pu comprendre quoique ce soit, sa vision se troubla et il eu l'impression étrange de ne pas être au bon endroit. Le père devait avoir posé une question à son fils parce que celui ci s'impatienta de ne pas avoir de réponse. "Icilio s'est endormi ?" avait répété son père. "Non, je ne dors pas" avait il alors répondu. Son père lui avait jeté un oeil à travers le rétro et lui avait fait la remarque, amusé, qu'il ne lui demandait pas s'il dormait mais si Icilio dormait. Il avait alors tourné la tête et avait constaté avec stupeur qu'effectivement, Icilio semblait dormir. Aussitôt, il était retourné dans son corps, un mal de crâne abdominale en plus, le cœur battant à rompre. Il avait cherché à voir un signe chez son ami qui le laisserait affirmer qu'il ne devenait pas fou mais bien qu'il sembla perturbé quelques secondes, Liam repris sa conversation comme si de rien était. C'est la première fois qu'il prenait possession du corps de quelqu'un. D'autres fois suivirent, par accident au début puis volontairement à de plus rares occasions. Entre autre il eu la chance d'avoir le nez cassé et un trauma cranien en échange: quand il quittait son corps, celui ci n'avait pas le respect de tenir debout. Une fois adulte, il réalisa l'ironie du sort. Toute sa vie il avait jalousé les autres, il en était mort, et maintenant qu'il pouvait être les autres, ça le tétanisait. A partir de là, sa jalousie ne fût plus un problème majeur. Il commença la fac, se fit de nouveaux amis, sortis avec des garçons, se trouva un petit boulot pour gagner son indépendance hors de la coupe de son paternelle et fit un pacte avec lui même: ne plus utiliser ce pouvoir si ce n'est pas justifié et nécessaire. Ne plus jalouser les autres et faire avec lui même.
↑ Histoire



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 18 Mar - 20:57
OHOHO bonsoir et bienvenue WAZAA

Je suis Shiro ; une fondatrice qui a la flemme de switch son compte pour te parler eheh.

Alors tout d'abord :
Ookurikara aaaAAAAAHHHH *bave*

Ensuite :
Le code est bon ! Et le pouvoir me convient, par-contre on le mettra dans divers car ça ne modifie aucunement ton comportement / corps, mais Kalen te donneras également son avis sous peu ~
En attendant je te souhaite bon courage pour ta fiche. ♥️

Si tu as des questions, n'hésite pas un instant !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 18 Mar - 22:04
Bienvenue sur le forum Icilio Chapeau !

Il est jolie ton avatar Love you ♥ et sympa ton pouvoir ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Divers


Recap'rp & chronologie
Messages : 148
Localisation : Somewhere
Métier : Étudiant en langues / Serveur
Pouvoir : Possession
Humeur : Sleepy

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Mar - 23:13
Merci à tous les deux, c'est gentil Tourne ~

J'ai fini ma fiche et j'ai changé pour Reload divers donc~. J'hésitais, j'avais du mal à voir la nuance pour ce pouvoir entre psychic et divers xD. Mais l'un ou l'autre ça me va alors voilà voilà have fun

Et ouiii, Ookurikara ! Il allait tellement bien avec ce que je voulais Câlin de la mort qui

_________________







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 18 Mar - 23:21


Tu es validé ! Bravo !

« Re-bonsoir ! *bave encore* Merci pour cette jolie histoire forte d'émotions. Un beau personnage que voilà ! Hâte de te voir RP ! *stalke tous les RPs*»

• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
• Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
• Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads-
Sauter vers: