RSS
RSS



 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yoan Shaï Myers - Don't be ashamed of what you are

avatar
R:Element
No superhero, no fairytail bliss, I want just something just like this

Messages : 56
Métier : Youtubeur
Pouvoir : Croissance des plantes
Humeur : ʕ•͡દ•ʔ

Double(s) compte(s) : Noah Edwing
R:Element
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Fév - 23:21

Yoan Shaï Myers
I'm OK ♦️ I'm fine
• Nom : Myers
• Prénom : Shaï mais il utilise un autre prénom
• Surnom : ICI
• Âge : 26 ans
• Plutôt : Seme

• Origine(s) : Egyptien/Anglais
• Métier : Youtubeur gaming
• Groupe : Elémentaire

• Pouvoir et description :Ton pouvoir est aussi simple que toi, aussi doux que toi et aussi atypique. Tu as la capacité d'accélérer la croissance des plantes de petite envergure et ainsi les maintenir en vie le plus longtemps possible. Tu n'en fais pas vraiment d'autre usage que celui d'entretenir chez toi une véritable jungle de végétation luxuriante et tu en prends particulièrement soin.
Tu n'as pas remarqué de véritable malus à ce pouvoir que t'as offert la mort si ce n'est un besoin constant de t'approvisionner en eau, comme si tu transmettais à tes plantes l'eau de ton corps.
• Position de la marque et description : Il s'agit d'une rosace fleurie qui orne sa joue gauche, mais elle est à moitié masquée par sa barbe
• Âge de la mort : 24 ans
• Cause(s) de la mort : Accident de la route

►►

Mon pseudo sur le net : Naokyy ou plutôt Noah Edwing ♥️
Âge : toujours 24 balais

Présence sur le forum : 7 / 7 jours
Que pensez-vous du forum : Noahchou ♥ toujours aussi cool quoi

Le personnage sur mon avatar est : Callum Joanne d'Apriorii
Le code est :
Tu es ce petit filet d’eau qui glisse de cette rivière. Discret, tu te faufiles en dehors du courant et tu traces ton chemin. Tu ne cherches pas à couper la route de la rivière, ni même à la rejoindre pour ne faire qu’un, tu vis ta vie sans réellement interagir avec celle des autres. Tu es calme, discret, timide, tu parles peu, tu bafouilles et pourtant tout cela contraste avec ton métier. Tu es youtubeur et si la caméra te met à l’aise, parler seul t’aides et tu te sens bien, dès qu’il s’agit d’un réel humain tu perds tes moyens et tu peux en paraitre froid. Pourtant ton regard fuyant et tes désolés à tout va disent bien vite le contraire.

Tu es gentil, disponible et tu aides toujours ton prochain, tu es doux, agréable, et si tant est qu’on te décoince un peu tu as de la conversation, tu aimes parler lorsque l’on ne te juge pas, tu aimes partager et tu aimes écouter les autres. Tu aimes cuisiner, jardiner, t'occuper de tes animaux, de toi et de ta maison. Tu aimes lire, écouter de la musique et toute activité calme et sereine. Tu aimes les jeux de société mais tu n'y joues pas beaucoup. Il y a peu de choses en revanche que tu n’aimes pas, tu râles rarement et tu gardes tes soucis pour toi, tu es introverti mais tu n’en es pas associable. Tu as du mal à aller vers les autres mais tu n’hésites pas quand tu dois le faire, tu es même parfois celui qui fait le premier pas même si cela te fait peur.

La peur, c’est un de tes sentiments récurent, l’inquiétude, la crainte. Tu as peur d’être jugé. Ces regards que l’on te jette, ses coups d’œil, plus curieux que réellement agressifs. Tu es comme une bête de foire et tu le vois bien, cela fait courber tes épaules, tu as peur, peur que l’on te rejette, que l’on te juge, que l’on ne s’intéresse qu’à ta peau si particulière et que ton toi passe à la trappe. Tu as horreur du jugement des autres et pourtant tu t’y soumets tous les jours lorsque tu poses tes vidéos. Mais tu l’assumes comme tu le peux devant la caméra, c’est un moyen pour toi de t’échapper, de montrer à tous ce que tu es. Tu es sensible, les commentaires haineux te font déprimer et tu as du mal à remonter la piste, mais les commentaires gentils te font plaisir et te permettent de tenir le coup.

Mais si ton apparence semble te déranger, tu l’assumes étrangement. Tu ne te masque plus derrières des tatouages ou des teintures et tu montres à la face du monde ta maladie. Tu te forges une faible carapace et tu te dis que certaines personnes finiront bien par la percer et t’apprécier tel que tu es. Parce que tel que tu es, tu es souriant, parfois drôle, tu rigoles aisément et tu te dévoues entièrement à une relation. Pour toi un ami c’est sacré et tu as du mal à imaginer qu’il est possible de se perdre de vue. Alors tu fais tout pour entretenir une relation, même si parfois c’est à sens unique. Côté cœur, ta vie n’est pas très remplie, tu as eu quelques aventures avec ceux acceptant de voir ta peau bicolore, mais cela n’a jamais vraiment duré, tu avais pourtant tout fait pour les garder à tes côtés.

Alors oui, tu es cet homme un peu grand, qui courbe les épaules et qui semble extrêmement timide, mais tu es aussi cet homme qui sourit face à la caméra, qui rigole avec lui-même, qui s’occupe avec tendresse et attention de sa serre et apprécie lire un bon bouquin, tes trois furets sur les épaules ou les genoux.  
↑ Mental
↓ Physique
Tu es atypique. Marbré de tatouage et marqué de dépigmentation de la peau. Tu es si atypique qu’on ne sait pas où poser le regard. Tu es tatoué de la tête aux pieds, chaque parcelle de ta peau comporte une marque plus ou moins grande, aux motifs divers et aux arabesques colorées. Vestige d’un temps où tu ne t’acceptais pas, tu cherchais par cet acte à couvrir ta peau, sans réellement y faire attention. Depuis pourtant tu as fini pas t’accepter et tu y fais très attention, tu ne t’exposes pas trop au soleil, tu y appliques nombre de crèmes de soin et tu es suivit régulièrement par un dermatologue, lui promettant de ne plus jamais refaire de tatouage. Tu avais été un peu gêné lorsque ta marque était apparue et tu avais dû prétexter un épisode alcoolisé pour l’expliquer. Détailler tout tes tatouages seraient une tâche longue et pénible alors nous nous concentreront uniquement sur ceux du visage, au petit nombre de quatre. 88 inscrit en chiffre romain sur ton arcade droite, un cœur sur ton arcade gauche et une clef sous le même œil. Enfin, ta marque, cette rosace noire qui orne ta joue gauche, à moitié caché par les poils de ta barbe.

Outre tes tatouages, c’est ta peau elle-même qui surprend. Tu es atteint de la maladie du vitiligo, ta peau est dépigmentée par endroit et amène ainsi une dichromie sur ta peau mate. Ces tâches blanches s’étendent indépendamment des autres, sans réel sens, elles s’étalent irrégulièrement sur ton corps jusqu’à décolorer les pigments de tes poils. Si sur tes jambes et tes bras cela ne se voit pas vraiment, c’est particulièrement flagrant sur tes cheveux châtains, bariolés de taches blanches qui pourraient te rendre plus vieux que ton âge. Ton côté droit est le plus touché, la marque s’est étendu jusqu’à ton sourcil, puis tes cils et enfin ton œil à moitié blanc. Tes yeux sont normalement d’un marron chaud mais ce côté vairon est particulièrement perturbant pour quiconque te regarde dans les yeux. Et puis c’est ta barbe que tu laisses pousser assez longue qui est touchée par cette dépigmentation, à moitié blanche elle rend le côté droit de ton visage assez irréaliste mais c’est pourtant ton apparence et tu n’y as rien fait d’artificiel.

Pour ton corps, tu es grand, tu mesures un bon mètre 84, tu es assez fin et si tu as quelques muscles tu ne fais pas grand-chose pour les entretenir. Tu es pourtant assez sportif et tu aimes faire du sport quand tu en as l’occasion, même si cela n’arrive pas souvent. Tu as une présence naturelle, que cela soit dû à ta taille, tes tatouages ou ta peau marbrée, on te remarque et il plane autour de toi une sorte d’aura de mystère qui peut en effrayer plus d’un. Pourtant ton regard est toujours doux, jamais il ne toise ou ne regarde de haut, malgré ta taille tu essayes toujours de ne pas paraître supérieur. Ton rire est simple, discret il n’est jamais vraiment bruyant mais tes yeux pétillent facilement et tes lèvres se tordent en un petit sourire amusé. Ta voix est grave, mais toujours aussi douce et jamais tu ne la hausses.

Niveau vestimentaire tu es très basique, voir classique, tu essayes de t’habiller toujours bien, mais tu ne portes jamais de couleurs voyantes, tu te fais déjà assez remarquer comme cela, tu portes le plus souvent des manches longues mais fort heureusement tu as abandonné le col roulé depuis longtemps, tu laisses donc apercevoir à la face du monde la tâche qui orne ton cou de même que les tatouages qui le décorent.
Tu es né sous le nom de Shaï Myers un matin d’automne. Tu es né normalement, d’une mère anglaise et d’un père égyptien. Leur rencontre avait été des plus banales, elle avait craqué sur la peau caramel de ton père, il avait craqué pour sa tête ravissante, ses lèvres pulpeuses et ses longs cheveux châtains. Il était venu au pays sans se douter qu’il ne reviendrait plus dans le sien. Il l’avait épousé puis avait fini par avoir des enfants.

Tu es le dernier de cette fratrie de trois enfants. Tu as vécu les premières années de ta vie comme tout enfant normal, tu te chamaillais avec tes frères, tu pleurais comme tous les autres, tu étais le martyrisé mais tu savais aussi que tu étais le favori de la famille, le petit dernier, celui qu’on apprécie. Tu étais un beau métisse, ta peau était moins foncée que celle de ton père mais elle avait cette teinte caractéristique des métisses que tu partageais avec tes frères. Ton plus grand, Iah, était un égyptien typique, cheveux noirs de jais, la peau mate et le sourire toujours présent. C’était un grand voyageur, dès ses 16 ans il avait quitté l’Angleterre pour aller en Egypte, puis il avait parcouru le monde de part en part. C’était un jeune homme agréable, toujours souriant et là pour toi ou ta famille, il était l’ainé et prenait ce rôle très à cœur lorsqu’il rentrait à la maison. Tes 6 ans d’écarts avec lui ont été difficile au début mais avec le temps vous vous étiez rapprochés.

Mehen était un jeune homme plus discret, de 4 ans ton ainé il était d’un doux châtain et il ressemblait bien plus à ta mère que toi. Il était plutôt studieux, et s’il avait accompagné Iah lors de certains de ses voyages, il préférait rester ici et devenir un avocat respectable et respecté.

Tes deux frères ont eu des vies plutôt normales, voir un peu aventureuses et tu aurais voulu suivre leur exemple, tu aurais voulu faire comme ton frère et parcourir le monde, découvrir le pays de tes origines. Mais tu n’y as finalement jamais mis les pieds. Tout a commencé à l’aube de tes 17 ans. Tu étais prêt à suivre tes frères, prêt à vivre ta vie, mais voilà que cette dernière avait basculé.

Vitiligo. C’était son nom, le nom de cette maladie qui te saisit, aussi moche que toi elle avait commencé par des petites pointes plus claires sur tes bras. Au début tu t’étais dit que ce n’était pas grand-chose et puis elles s’étaient agrandies et la sentence était tombée. Tu n’en mourrais pas, mais elle te suivrait toute ta vie, marquant au fer blanc ta différence.  Tu ne l’avais pas accepté, tu avais fui, mais tu avais vu ces tâches grandir et atteindre ton visage, tes mains, tes jambes. Le regard des autres se faisaient plus pressants, plus curieux, puis distants, plus moqueurs. Tes parents te regardaient étrangement, comment avaient-ils pu ainsi engendrer un monstre ?

Alors tu as sombré, tu t’es mis à te faire tatouer tout ton corps pour masquer ta peau marbrée, tu ne supportais plus de te voir et de voir les autres, tu te sentais différent, rejeté, comme une bête de foire. Tu as changé de nom, refusant d’avoir un nom atypique en plus de ta peau. Et puis cela a commencé à atteindre tes cheveux, tes sourcils, tes cils et ton œil. Ta barbe même commença à se teindre en blanc par endroit et plus le temps passait plus tu te renfermais. Tu t’es mis à te teindre les cheveux et la barbe, à masquer le plus possible. Tu ne portais plus que des manches longues, des cols roulés et des pantalons même en plein été. Tu ne te supportais plus et tu as mis de la distance avec tes parents. Tout était de leur faute, ils t’avaient fait comme ça, et tes frères qui semblaient compatir n’avaient pour toi que des regards de pitiés, contents que ça ne leur soit pas arrivé.

Tu été jugé, le regard des autres t’a renfermé et tu t’es entouré d’une bulle protectrice. C’est à ce moment-là que tu as commencé à faire des vidéos sur internet étrangement cela te réconfortait de pouvoir faire quelque chose sans avoir de regard direct sur toi. Et les années passèrent sans que tu ne t’acceptes. Ton corps se paraient de plus en plus de tatouages, et tu n’étais plus que l’ombre de toi-même.

Et puis un jour, cette voiture à déboulée. Tu traversais la route normalement, tu n’étais pas en tort, mais pourtant c’est toi qu’elle a percuté. Tu l’as vu arriver au ralenti, tu aurais peut-être pu l’éviter mais tu n’as pas bougé. Peut-être que c’était cela que tu attendais, peut-être qu’enfin ton fardeau allait s’envoler et que ton épiderme arrêterait d’être ton poids. Tu avais senti la douleur de tes os qui se craquent, de ton corps qui vole, percute le pare-brise puis retrouve le béton froid et dur. Tu avais senti ce liquide chaud s’échapper de ton corps en même temps que ta vie. Tu étais enfin libre et dans un dernier soupire tu avais souris.

Et puis, une fois que tu t’étais retrouvé dans cette étreinte froide qu’était la mort, tu avais hésité. Non, tu ne voulais pas mourir, tu n’avais pas vécu ta vie, tu n’avais pas eu le temps, tu étais resté là, caché, tu t’étais concentré sur ton apparence gênante et tu en avais oublié l’essentiel. Tu avais froid et chaud, tu avais peur et étais serein, tu restais là au milieu de la noirceur lorsque tu La vis. Elle était là, devant toi, immuable et immobile. Elle semble entendre ta supplique mais tu aurais parié la voir hausser un sourcil, c’était Elle qui décidait, pas toi.

Puis tu entends son rire.

Tu étais resté longtemps à regarder le passage piéton sur lequel tu étais mort. Puis tu avais passé encore plus de temps à te regarder dans un miroir, tes cheveux étaient suffisamment rasés pour qu’on ne voit pas trop leur blancheur, ta barbe était teinte et tu avais un nouveau tatouage. Il ornait ta joue gauche d’une rosace fleurie. Tu l’avais effleuré puis tu t’étais mis à nu et encore une fois tu t’étais regardé longtemps, plus longtemps que tu ne l’avais jamais fait depuis que ta peau avait cette dichromie.  Tu ne pouvais dire ce qui t’étais passé par la tête, mais ça avait été un déclic, tu avais fini par t’accepter. Tu avais arrêté de te cacher, tu avais laissé tes cheveux pousser, ta barbe se teinter de blanc et pour ton œil décoloré tu avais quitté tes lentilles.

Cela avait été un changement radical pour ta vie, alors tu avais fini par quitter ta ville pour Nilfheim, tu avais continué tes vidéos sur youtube et tu t’étais fait une petite communauté suffisamment importante pour vivre seul. Tu avais même adopté trois furets, Harry, Ron et Hermione, dont le pelage marbré te rappelait ta peau, et tu avais investi dans une serre en plein cœur de ton loft.

Ce dernier est un peu éloigné du centre ville, situé dans une ancienne usine tu aimes son style industriel avec ses poutres Eiffel que tu as décoré avec gout. Le sol est un parquet sombre, les meubles de couleurs chaudes et agréables. C'est un loft composé de quatre pièces, la grande pièce à vivre, la chambre qui la surplombe dans une sorte de cube moderne, ton studio et puis une salle de bain basique mais agréable comportant une baignoire. Mais ce que tu aimes le plus c'est ton salon, agréable, spacieux, il est envahi de plantes et de fleurs, certaines même glissent le long des poutres, dont tu t'occupes avec beaucoup d'attentions, dans un coin, une installation que tu as faite toi même pour tes furets, puis leurs paniers, leurs litières et tout un espace qui leur est réservé. Les grandes verrières aux plafonds en font un lieu très lumineux et tu fais en sorte de toujours prendre grand soin de ton logement, il est ordonné, rangé, et respire la douceur et la chaleur comme toi. en été, tu aimes t'y prélassé à côté de tes plantes et en hiver tu aimes lire un livre à côté de ton poêle suspendu.
↑ Histoire



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 26 Fév - 23:53
Je ne dirai que deux choses :

Noahchou ♥ quel BG

huehuehue Youhouazùrfiezhdsibipauzkjmqsb;,bxwn
Revenir en haut Aller en bas
avatar
First I drink the coffee, then I do the stuff.


Bill Cipher is my Lord.

Messages : 222
Localisation : L'atelier.
Métier : Peintre.
Pouvoir : Salive hallucinogène.
Double(s) compte(s) : Ivan Miller, Lupo A. Moretti, Randy Goldstein.
First I drink the coffee, then I do the stuff.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Fév - 10:34
Oh mais yell BG que Noah nous fait là ! Et puis... Métier : YouTube it. Jerry goler. Eheh
Bon courage mon Nono pour tabfihe ! J'ai pas le temps de lire pour le moment, dès que je peux je m'y attele ! ❤️

_________________



Les 7 nains de Midas :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Divers


↑ Merci Celis ♥️ (sur une idée originale de Tyty)

Messages : 232
Métier : Gérant du Raven
Pouvoir : Communique avec les corbeaux
Humeur : (⌐▨_▨)

Double(s) compte(s) : Yoan S. Myers & Phineas Lockwood
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Fév - 12:08
Huhu Merci Shishi ♥ J'espère que le ptit te plaira, je devrai avoir finie la fiche dans la journée, il me manque quelques détails à paufiner et quelques fautes à faire sauter

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 27 Fév - 15:07
Sympa ton DC Noah ^-^ j'aime beaucoup l'avatar que tu a choisie, il est à la fois beau et original :3 Son pouvoir aussi à l'air sympa, surtout avec le métier qu'il exerce X)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
First I drink the coffee, then I do the stuff.


Bill Cipher is my Lord.

Messages : 222
Localisation : L'atelier.
Métier : Peintre.
Pouvoir : Salive hallucinogène.
Double(s) compte(s) : Ivan Miller, Lupo A. Moretti, Randy Goldstein.
First I drink the coffee, then I do the stuff.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Fév - 21:47


Tu es validé ! Bravo !

« Oh mon Nono, quel BG hanlala je saigne du nez. C'est avez plaisir que j'ai dévorer ton histoire, et avec un plus grand plaisir encore que je valide tout ça. ♥ »

• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
• Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
• Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥


_________________



Les 7 nains de Midas :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads-
Sauter vers: