RSS
RSS


 

 :: Extérieurs de la Ville :: La Forêt Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Perdus dans la forêt [PV Seishiro] (Finis)

avatar


Je serais la lumière qui illumine tes soirées

Messages : 89
Localisation : Cabaret Sunshine
Métier : Danseur et propriétaire du Sunshine
Pouvoir : Création de lumière
Humeur : Créatif

R:Element
Voir le profil de l'utilisateur




Lucien Desmoulins
R:Element
Dim 8 Jan - 12:21

Perdus dans la forêt


Avec Seishiro Fujiwara





J'étais tellement content quand j'étais arrivé à la gare de Niflheim, car j'allais enfin commencer une nouvelle vie, créer mon nouveau cabaret et j'espère trouver l'amour de ma vie. Sauf qu'une fois arrivé et déposé mes affaires à l'hôtel, en attendant que je trouve une maison, j'ai voulu faire de repérage pour mon futur cabaret. Sauf qu'après avoir visité le centre-ville, j'ai entendu quelqu'un parler d'un quartier des plaisirs où on y trouvait des motels, boîte de nuit et autres magasins étranges uniquement réservés au plaisir. Ce quartier serait parfait pour mon cabaret et j'ai donc tenté d'aller le visiter pour voir s'il y a un bâtiment à vendre là-bas. L'ennuie c'est que je pensais que ça se trouvait aux alentours de la ville, puis je crois que je me suis perdus, à moins que le quartier des plaisirs se trouve dans la forêt, ce qui serait fort étonnant. La forêt était jolie avec sa verdure, ses fleurs sauvages, ses grands arbres et sa rivière aussi claire que de l'eau de roche. On voyait qu'elle n'a pas était pollué par la civilisation humaine, les oiseaux gazouillaient gaiement, mais il y régnait une étrange atmosphère qui m'angoissait un peu.

J'ai voulu tenter de retourner en ville, mais quand j'ai vu que le soleil commençait à ce coucher, je sentis le stress monter. Je respire un grand coup pour me calmer et je continue à marcher en espèrent vite retrouver la ville. Puis je vois que mes belles chaussures en cuir sont salies par la terre, si j'avais su ou je finirais, je ne me serais habillé autrement qu'avec mes élégants vêtements beiges, heureusement que j'ai gardé mon foulard pour me protéger du léger vent frais.

Quand j'entendis des corbeaux crier, je me suis mise à crier de peur comme une fillette et j'ai retenté de me calmer en respirant un grand coup. Pourquoi tout cela était en train de m'arriver ? Je voulais juste faire un petit repérage des lieux et me voici perdu en pleine forêt. Surtout que ce sera encore plus dur de se repérer quand il fera nuit, puis je me frappe le front en me rappelant que j'avais le pouvoir de créer de la lumière, donc ce n'est pas la nuit qui va m'inquiéter, mais j'espère qu'il n'y a pas des bêtes sauvages, comme des loups, ici.

Je continuais de marcher d'un pas un peu plus rassurer, mais toujours inquiétais. J'avais la sensation de ne pas être tout seul dans cette forêt, cependant je me dis que c’était juste les animaux qui devaient me regarder d'un œil curieux, mais même en pensant cela je restais pas très rassuré. Puis j'entendis une branche craquer qui m'a fait sursauter et crier de panique. Je n'ai pas voulu savoir qui c’était, je me suis enfui à toute vitesse à travers la forêt pour fuir quelque chose, mais je sentis mon pied gauche ce coincer sur la racine d'un arbre qui sortait de terre et je tombe par terre aussi vite que je me suis enfuis. J'ai tenté de me relever, mais ma cheville gauche me fessait mal, j'ai du me la fouler, ce qui arrange pas ma situation. Complètement paniqué, je décide de recourir à ma dernière solution et crier à l'aide.

- Quelqu'un au secours ! Je suis perdu !

Code by Joy

_________________

The world twinkle

Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 239
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Dim 8 Jan - 15:25
Il s'était perdu dans la forêt. Il avait voulu s'éloigner de la ville, des gens et de toute cette pression continuelle que tous pouvaient ressentir plus ou moins. Alors quoi de mieux que de faire un petit tour dans la forêt, d'écouter le bruit du vent caressant les feuilles des arbres, le chant des oiseaux, l'eau qui ruisselait tout le long de la petite rivière qui se trouvait non loin de là. Toute cette harmonie définissait la forêt de Niflheim.

Seishiro s'y était aventuré et il ne pouvait pas nier que les premières minutes avaient été particulièrement calmes. Tout ce brouhaha incessant des crissements de pneus ou des aboiements persistants des personnes qui ne savaient définitivement pas parler sans crier. Rien de tout ça n'existait dans le monde des arbres. L'étudiant était apaisé malgré le froid qui commençait à mordre son cou, le faisant frissonner, il aurait dû penser à prendre une écharpe avant de sortir, tant pis. Il avait enfoui ses mains dans les poches de son manteau et avait marché pendant seulement quelques minutes sur les sentiers qu'on pouvait à peine distinguer. Plus il avançait, plus le cheminement s'effaçait sous la multitude des feuilles mortes, couvrant la terre fraîche. Pourtant, il n'y fit pas attention et continuait sa petite balade tranquillement, vidé de toutes pensées moroses.
Cependant, même s'il pouvait penser que le monde avait cessé de tourner, le soleil lui n'était pas du même avis. Il commençait à se coucher et laisserait bientôt sa place à la lune. Il s'étonna de voir que cela faisait un petit moment qu'il était dans la forêt. Il devrait songer à rentrer. Il fit alors demi-tour pour revenir sur ses pas, mais il n'arrivait pas à reconnaître où il allait. Il n'entendait plus le bruit de la rivière, signifiant qu'il s'était largement éloigné. Il savait pertinemment qu'il avait un très mauvais sens de l'orientation, mais il ne s'en était pas inquiété au début. Il marcha de longues minutes, essayant de retrouver son chemin. Il avait plutôt l'impression de tourner en rond, mais il continuait, jusqu'à se fatiguer les jambes.

Tout à coup, il entendit un cri suivit de bruissements d'ailes. Il leva instinctivement la tête et aperçut deux ou trois oiseaux sombres s'envoler dans le ciel. Il se statufia sur place, se demandant dans la panique qui est-ce qui avait bien pu crier comme ça. C'est à cet instant que l'atmosphère changea du tout au tout. De tranquille et agréable, elle devint presque angoissante. Seishiro ravala sa salive et se remit à marcher, plus doucement cette fois en direction du cri. C'était sûrement une très mauvaise idée, mais il était curieux. Tout était silencieux, seuls les bruits de ses pas sur les feuilles et les branches se faisaient entendre. Il décida d'utiliser la lampe torche de son téléphone portable lorsque ses yeux ne purent plus rien distinguer dans la pénombre, heureusement qu'il lui restait quelques pourcents. Il aurait très bien pu rentrer chez lui en ignorant tout simplement le bruit, se convainquant que ce n'était que son imagination qui lui jouait des tours sous le coup de la fatigue. C'était sûrement ça. Pourtant, il continuait quand même de marcher jusqu'à se jeter dans la gueule du loup.

Au final, il distingua une silhouette à quelques mètres de lui, qui semblait être au sol. Il se cambra légèrement, comme pour se cacher et s'approcha doucement, tout doucement. Il l'entendit appeler à l'aide et le brun lâcha un soupir de soulagement, ce n'était pas une méchante bête sauvage qui était prête à lui sauter dessus pour le dévorer. Il s'avança en éclairant la silhouette qui était en fait un homme aux cheveux blonds totalement paniqué. Il lui tendit la main de sa main libre pour l'aider à se relever en souriant gentiment :

« Vous semblez vouloir de l'aide, n'est-ce pas ? » , demanda-t-il, légèrement amusé.

_________________

Dancing in the moonlightlook at the stars, look how they shine for you and everything you do.

•••
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je serais la lumière qui illumine tes soirées

Messages : 89
Localisation : Cabaret Sunshine
Métier : Danseur et propriétaire du Sunshine
Pouvoir : Création de lumière
Humeur : Créatif

R:Element
Voir le profil de l'utilisateur




Lucien Desmoulins
R:Element
Mer 11 Jan - 22:27

Perdus dans la forêt


Avec Seishiro Fujiwara





J'étais vraiment désespéré, en plus d'être perdus en pleine forêt, dès mon premier jour à Niflheim, je crois que je me suis foulé la cheville et la nuit était tombée. Pas que ça me gêne d'être dans le noir, même si je préfère quand c'est lumineux, mais je déteste être tout seul dans un lieu que je ne connais pas. J'ai donc décidé d’appeler à l'aide, en espérant que quelqu'un allait m'entendre, puis j'entendis des bruits de pas. Je priais pour que soit un bel homme qui vienne me sauver et non une bête sauvage qui compte me dévorer. Quand je vis de la lumière d'une lampe torche, qui m'éblouir un peu, tenus par une fine silhouette, je commence à être soulagé et j'entendis une jeune voix masculine me parler d'un air amusé.

« Vous semblez vouloir de l'aide, n'est-ce pas ? »

Enfin j'arrive à voir le visage de mon interlocuteur, c'était un jeune asiatique aux jolis yeux bleus et magnifiques courts cheveux noirs. J'ai failli pleurer de joie en voyant que ma prière était exaucée ! Même si j'ai vite vu, sur son visage, qu'il était plus jeune que moi. Je souris à mon sauveur, qui m'a tendu sa main pour m'aider à me relever, avant de lui répondre d'un air légèrement charmeur.

-En effet, mais j'ai de la chance ! Alors que j'étais complètement perdu et désespéré dans cette forêt, voilas qu'un magnifique elfe arrive à mon secours !

Je prends délicatement ça mains avant de réussir à me relever grâce à l'aide de mon sauveur asiatique. Puis je pose doucement mon pied, pour voir comment aller ma cheville, mais quoi qu'elle me fessait légèrement mal, ce n'était pas aussi grave que je le pensais. Je soupire de soulagement, content de voir que je peux encore marcher, mais pas courir. Je regarde de nouveau mon sauveur avec un sourire charmeur.

-Je vous remercie d'être venus m'aider. Je me nomme Lucien Desmoulins, nouvel habitant de Niflheim et comment je dois appeler mon valeureux sauveur ?

Le jeune asiatique avait un joli sourire, je me demande s'il vit lui aussi à Niflheim ou bien si c'est juste un touriste de passage ? En regardant sa lampe torche, j'espère qu'elle suffira à nous éclairer, car je ne maîtrise pas trop encore ce pouvoir que la mort m'a offert, pour une raison qui m'intrigue encore et je sais pas si je peux montrer mon pouvoir à tout le monde. J'ai certes entendu des gens parler de personne avec des pouvoirs particuliers ici, mais je sais pas s'il existe vraiment des personnes ayant obtenu des pouvoirs grâce à la mort, comme moi ou si c'est juste des rumeurs. Parce que je ne veux pas qu'on me capture et fassent des expériences sur moi, comme dans les films américains, car j'ai des pouvoirs ! Rien que de penser à ça, ça me stresse, mais je retourne vite fait mon attention sur mon sauveur, pour l'écouter répondre aux questions que je lui ai posé avec le sourire.

Code by Joy

_________________

The world twinkle

Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 239
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Jeu 12 Jan - 19:13
Seishiro n'aurait jamais pu imaginer pouvoir croiser quelqu'un ici dans cette immense forêt et qui semblait autant perdu que lui en plus de ça. Sa nouvelle rencontre devait même être un peu plus perdu que lui et mal en point vu sa difficulté pour se relever et la panique qu'on pouvait apercevoir dans ses yeux. Le japonais, lui, continuait de sourire gentiment, serein. Il se permit ensuite d'observer le jeune homme en face de lui. Il paraissait un peu plus vieux que lui, il avait des cheveux mi-longs ondulés et d'un joli blond. Les deux perdus faisaient pratiquement la même taille et avaient quasiment la même couleur de yeux, même si Seishiro étaient plus sombres. En tout cas, c'était la première fois qu'il voyait l'homme et se demandait s'il ne venait pas d'arriver à Niflheim. C'était peut-être un touriste, qui sait. Cependant, il était maintenant soulagé d'être accompagné d'une personne, c'était bien plus rassurant que d'être tout seul dans cet endroit à l'atmosphère étrange.

-En effet, mais j'ai de la chance ! Alors que j'étais complètement perdu et désespéré dans cette forêt, voilas qu'un magnifique elfe arrive à mon secours !

Il lui jeta un regard étonné, venait-il de le comparer à un elfe ? Il cligna ensuite plusieurs fois des yeux la bouche légèrement ouverte. Il n'en croyait pas ses oreilles. Puis, il se mit à pouffer de rire avant de s'excuser brièvement avec un petit mouvement de main. Il se racla la gorge afin de pouvoir reprendre son sérieux malgré qu'un petit sourire amusé dessiné sur ses lèvre le trahissait dans son semblant de sériosité.

-Je vous remercie d'être venus m'aider. Je me nomme Lucien Desmoulins, nouvel habitant de Niflheim et comment je dois appeler mon valeureux sauveur ?

Lucien avait un joli sourire charmeur, il fallait l'avouer. Seishiro sourit à son tour à l'entente du surnom et reprit la parole :

« Je m'appelle Seishiro Fujiwara, mais vous pouvez utiliser un surnom ou un diminutif, peu importe. Je me disais bien que vous étiez nouveau ici ! Devrais-je vous souhaiter la bienvenue ? Vous savez, la forêt n'est pas un endroit pour faire du tourisme » il rit, « Enfin, je veux dire qu'on s'y perd facilement, comme nous actuellement ! »

Il se frotta la nuque, un peu gêné. Il n'était pas très doué pour aller vers les gens. Seulement, ce n'était pas le moment de faire connaissance, ils pourront le faire quand ils auront réussi à sortir d'ici. Pour Seishiro, ce n'était pas gagné. Il avait déjà réussi à tourner en rond pendant une dizaine de minutes ou peut-être bien plus. Il se devait de trouver la sortie, Lucien n'allait pas pouvoir l'aider, bien que l'étudiant ne connaissait pas les lieux autant que lui. Il soupira et éclaira les arbres qui se trouvaient devant eux :

« J'espère que vous n'avez pas peur du noir parce qu'il fait assez sombre ici... Ce qui ne me rassure pas trop, enfin motivons nous ! Plus vite on sera sorti d'ici et mieux se sera ! »

Il incita alors au blond de le suivre en commença à marcher dans l'obscurité. Ses pas étaient hésitants même s'il éclairait là où ils allaient. Le brun décida d'aller tout droit, ils finiront bien par sortir de cette forêt ou du moins, il l'espérait.

_________________

Dancing in the moonlightlook at the stars, look how they shine for you and everything you do.

•••
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je serais la lumière qui illumine tes soirées

Messages : 89
Localisation : Cabaret Sunshine
Métier : Danseur et propriétaire du Sunshine
Pouvoir : Création de lumière
Humeur : Créatif

R:Element
Voir le profil de l'utilisateur




Lucien Desmoulins
R:Element
Lun 16 Jan - 22:37

Perdus dans la forêt


Avec Seishiro Fujiwara





Malgré ma cheville qui me fais encore un peu mal, je suis vraiment soulagé d'être tombé sur quelqu'un pour m'aider à sortir de cette forêt. Quand j'ai complimenté mon sauveur, en disant que c'était un elfe, celui-ci me regarde un peu surpris avant de rire, ce qui me fit plaisir. J'aime faire sourire les gens, en plus il a un joli sourire. Après l'avoir remercié, je me suis présenté avant de lui demander son nom.

« Je m'appelle Seishiro Fujiwara, mais vous pouvez utiliser un surnom ou un diminutif, peu importe. Je me disais bien que vous étiez nouveau ici ! Devrais-je vous souhaiter la bienvenue ? Vous savez, la forêt n'est pas un endroit pour faire du tourisme » il rit, « Enfin, je veux dire qu'on s'y perd facilement, comme nous actuellement ! »

Mon sauveur avait un joli prénom asiatique, quand il me taquine un peu, en parlent de la forêt, je rigole et me frotte la nuque, un peu gêné. Puis je vois que Seishiro se frottait lui aussi la nuque l'air un peu gêné, ce qui me fit pouffer de rire, même si je sais pas trop pourquoi il est gêné. Il est vrai que j'aurais dû faire un peu plus attention pendant ma visite de la ville et demander où se trouvait le quartier des plaisirs, au lieu de le chercher par moi-même. Je sortis de mes pensées en entendant Seishiro soupirer et je vois qu'il éclaire devant nous avant de parler.

« J'espère que vous n'avez pas peur du noir parce qu'il fait assez sombre ici... Ce qui ne me rassure pas trop, enfin motivons nous ! Plus vite on sera sorti d'ici et mieux se sera ! »

Je suivis mon sauveur, quand celui-ci me fais signe de rester près de lui, un peu lentement, à cause de ma cheville, mais avec un meilleur moral. C'est assez marrant de voir à quel point j'apprécie la compagnie des autres, même si certains diront que ce n'est pas surprenant vue que j'ai grandi dans un cabaret.

- Bien parlé Seishiro ! Cette forêt est jolie quand il fait jour, mais une fois la nuit tombée, on croirait être dans un tout autre lieux. C'est un peu bizarre, mais c'est mon impression.

Pendant qu'ont marché j'entendis, avec un peu d'angoisse, des petits bruits dans la forêt, mais je tente de me rassurer en me disant que ça doit être des petits animaux nocturnes qui font leurs vies. Entre deux, je remarque que la lampe torche de Seishiro n'éclaire pas beaucoup, après je dois avoir cette impression à cause de mon nouveau pouvoir qui me permet d'éclairer comme en plein jour, j'espère que sa lampe torche tombera pas en panne. Après un petit moment de marche silencieuse, je décide d'entamer une petite conversation avec le sourire, car j'aime par quand c'est calme et puis ce n'est pas parce qu'on est perdus en forêt qu'on ne peut pas faire un peu connaissance.

- Sinon Seishiro, pour répondre à ta question, un peu tardivement désole ! En fait, je voulais me rendre au quartier des plaisirs, à la base, pour y trouver un bâtiment pour installer mon cabaret et j'ai pensé que ce quartier se trouverait vers l'extérieur de la ville. Je crois que je me suis bien planté sur ce coup-là ! Et toi qu'est-ce que tu fessais dans la forêt ? C'est un de tes lieux favoris ?

J'écoutais tranquillement la réponse de Seishiro, quand tout d'un coup j'entends un bruit de craquement de bois qui me fit sursauter et crier comme une fille. Je ne suis pas un homme très courageux dans une ambiance, un peu, film d'horreur, puis je vois, avec inquiétude, ma main droite légèrement briller et je la cache, vite fais, dans la poche de ma veste en espérant que Seishiro ne l'ait pas vue.

Code by Joy

_________________

The world twinkle

Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 239
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Mar 17 Jan - 19:10
Seishiro écoutait attentivement ce que Lucien avait à raconter tout en continuant de marcher. Il regardait de temps à autre l'état de la batterie de son téléphone qui tenait bien le coup, heureusement pour eux. Il fallait au moins qu'ils puissent réussir à sortir de cette satanée forêt. Malgré le fait d'être accompagné, le Japonais entendait tout de même les bruits de la forêt dont une chouette qui se mit à hululer, perchée dans un arbre. Ce n'était pas très rassurant, quelle idée de se balader en pleine forêt en fin de journée ? Il aurait pu aller à la plage malgré ce temps d'hiver, au moins il ne risquerait pas de se perdre. Mais non, il fallait toujours que Seishiro arrive à avoir des problèmes. Et encore, heureusement qu'il y avait le blond avec lui, cela pouvait le motiver à trouver la sortie, rien qu'un peu.

- Bien parlé Seishiro ! Cette forêt est jolie quand il fait jour, mais une fois la nuit tombée, on croirait être dans un tout autre lieux. C'est un peu bizarre, mais c'est mon impression.

Il hocha doucement la tête aux propos de Lucien, même s'il n'était pas sûr que celui-ci a vu son mouvement, il l'avait fait un peu bêtement et automatiquement. Il était tout à fait d'accord avec lui, surtout qu'il s'était fait la même remarque un peu plus tôt. Ils continuèrent de marcher dans la pénombre, lentement pour aller au rythme du plus âgé. Seishiro ne devait pas être le plus à plaindre, son compagnon lui s'était fait mal. Il devait même être beaucoup plus paniqué que lui ne l'était déjà. Ce dernier brisa le petit moment de silence qui s'était imposé depuis plusieurs minutes. Il avait l'air de vouloir faire connaissance, ce qui fit sourire le plus jeune.

- Sinon Seishiro, pour répondre à ta question, un peu tardivement désolé ! En fait, je voulais me rendre au quartier des plaisirs, à la base, pour y trouver un bâtiment pour installer mon cabaret et j'ai pensé que ce quartier se trouverait vers l'extérieur de la ville. Je crois que je me suis bien planté sur ce coup-là ! Et toi qu'est-ce que tu fessais dans la forêt ? C'est un de tes lieux favoris ?

Seishiro lui jeta un petit regard étonné, un cabaret ? Vu comme ça, Lucien n'avait pas l'air d'être quelqu'un qui peut gérer un cabaret, comme quoi, les apparences sont très trompeuses. Puis, il passa d'étonné à amusé. Il lâcha un petit rire lorsque que son interlocuteur lui fit part qu'il voulait se rendre au quartier des plaisirs. Il s'était retrouvé au mauvais endroit, on pouvait le dire. Il se calma, mais conserva quand même un petit sourire ravi avant de répondre à ses questions et en profita pour le tutoyer à son tour, ils allaient rester ensemble un petit moment alors autant passer outre les petites politesses des premiers abords :

« Loin de là ! J'avais, comment dire... Besoin de me changer les idées ? Alors, je me suis dit que la forêt pourrait m'aider et je peux avouer que c'est le cas et je suis tombé sur toi. »

Il soupira doucement, il se sentait un peu bête sur le coup. Il évita une racine au dernier moment qui sortait de la terre avant de reprendre :

« En tout cas, si on arrive à sortir de là, je pourrais vous montrer où se trouve le quartier des plaisirs ! Malgré mon jeune âge, il m'est arrivé d'y aller... Quelques fois... »

C'était vrai qu'on pouvait fréquemment trouver Seishiro dans les bars ou les boîtes de nuit qui se trouvaient dans ce fameux quartier, bien qu'il ait tout juste la majorité. Il continuait de marcher tranquillement, se perdant peu à peu dans ses pensées, mais Lucien ne lui laissa pas le droit, poussant un cri, très peu viril. Le brun sursauta et s'arrêta, en le regardant complètement surpris. Il se rapprocha un peu plus de lui et lui toucha l'épaule et lui demanda si tout allait bien :

« Ça va ? Il ne faut pas me faire peur en criant comme ça...! Allez, courage et continuons... »

Sans avoir l'avis de son partenaire, il le ramena un peu plus vers lui en passant un bras sous le sien pour le soutenir de sa blessure, mais aussi pour se rassurer mutuellement. Un peu de chaleur humaine ne faisait pas de mal surtout avec ce vent frai qui agressait toujours autant la pauvre peau de Seishiro. Il reprit alors sa marche, proche de Lucien et son téléphone toujours à la main.

_________________

Dancing in the moonlightlook at the stars, look how they shine for you and everything you do.

•••
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je serais la lumière qui illumine tes soirées

Messages : 89
Localisation : Cabaret Sunshine
Métier : Danseur et propriétaire du Sunshine
Pouvoir : Création de lumière
Humeur : Créatif

R:Element
Voir le profil de l'utilisateur




Lucien Desmoulins
R:Element
Dim 22 Jan - 20:13

Perdus dans la forêt


Avec Seishiro Fujiwara




Peu de temps avant ma petite crise de panique, quand j'ai expliqué à Seishiro pourquoi j'étais venus dans cette forêt, il s'est mise un peu à rire, ce qui m'étonne pas trop. Qui ne rirait pas quand quelqu'un lui annonce qu'il s'est perdus car il voulait se rendre dans un quartier ? Quand j'ai demandé à Seishiro qu'est-ce qu'il fessait ici, il m'a répondit avec un petit sourire.

« Loin de là ! J'avais, comment dire... Besoin de me changer les idées ? Alors, je me suis dit que la forêt pourrait m'aider et je peux avouer que c'est le cas et je suis tombé sur toi. »


Je n'ai pas pus m'empêcher de rire quand il a dit, qu'en tombant sur moi, je lui ai changé les idées et ça m'a aussi fais plaisir de l'avoir un peu aidé, même sans le savoir. Il doit avoir une vie mouvementée pour rechercher de la tranquillité, puis il reprit la parole.

« En tout cas, si on arrive à sortir de là, je pourrais vous montrer où se trouve le quartier des plaisirs ! Malgré mon jeune âge, il m'est arrivé d'y aller... Quelques fois... »


J'étais content par la proposition qu'il m'a faite, même si ça m'a un peu surpris de savoir qu'il connaissait ce quartier. Puis il y a eu ce bruit qui m'a fait crier de peur et activé mon pouvoir sans le vouloir que j'ai tenté de cacher à Seishiro. Celui-ci me regarda surpris, sans doute à cause de mon cri et quand il s'approche de moi pour toucher mon épaule, je stresse encore plus de peur qu'il découvre mon pouvoir.

« Ça va ? Il ne faut pas me faire peur en criant comme ça...! Allez, courage et continuons... »


J'ai soupiré intérieurement de soulagement et j'allais lui faire signe que tout allait bien, mais mon sauveur me rapprocha de lui toute en passant son bras sous le mien. Ce geste me fit un peu rougir, mais me rassure aussi, même si c'est juste pour m'aider à mieux marcher avec ma blessure et on a repris tranquillement la marche. De plus près j'ai vu que, ce que je pensais être une lampe torche, était en réalité le téléphone portable de Seishiro, j'eus un peu honte d'avoir confondu un téléphone et une lampe torche. J'espère que ça batterie est bien pleine... Je veux dire bien rechargé ! Puis je décide de parler un peu, histoire de détendre l'atmosphère, même si je suis encore un petit peu peur.

- Merci de m'aider. Désolé de t'avoir fait peur, c'est juste que je n'ai jamais trop aimé l'obscurité, je préfère quand je suis dans un lieu bien éclairé. Sinon je te rassure tout va bien.

Pendant qu'on continuait à marcher, je gardais toujours ma main dans poche et en la sortant légèrement, pour voir si je brillais encore, je soupire de soulagement en voyant qu'elle est redevenus normale. Au loin, on commençait à voir les lumières de la ville, ce qui me rassura énormément et je ne pus m'empêcher de m'arrêter pour contempler la beauté de ce paysage de nuit avec une légère nostalgie.

- La ville est belle vue d'ici ! Tu trouves pas ? Ça me rappelle un peu Paris. J'espère réussir à créer un cabaret aussi populaire que le Moulin Rouge, et toi Seishiro ? C'est quoi ton rêve d'avenir ?

Je souris amicalement à Seishiro, tout en attendant sa réponse. Entre deux, ce paysage nocturne me rappelle d'agréable souvenir avec ma mère adoptive et les anciens employées du Moulin Rouge. J'espère qu'ils vont tous bien, ils me manquent un peu, mais je ne dois pas rester figer dans le passer et continuer à aller de l'avant, comme ma mère me disait.  

Code by Joy

_________________

The world twinkle

Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 239
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Dim 22 Jan - 22:47
Les deux jeunes hommes continuèrent de marcher côte à côte, Seishiro aurait aimé pouvoir dire qu'ils étaient en train de marcher dans le paisible silence de la nuit mais ce serait mentir. Le japonais avait l'impression que tous les animaux de la forêt et même les branches de arbres se mettaient d'accord pour faire des bruits loin d'être rassurants. Cependant, Lucien prit la parole et eut don d'apaiser Seishiro qui commençait à paniquer en se resserrant un peu plus au bras du blond.

- Merci de m'aider. Désolé de t'avoir fait peur, c'est juste que je n'ai jamais trop aimé l'obscurité, je préfère quand je suis dans un lieu bien éclairé. Sinon je te rassure tout va bien.

Du côté de l'étudiant, ça n'allait pas. Il ne lui répondit même pas. Il commençait à s'imaginer toutes sortes de choses horribles, comme quoi ils n'allaient jamais pouvoir sortir d'ici. Il était normalement celui qui devait soutenir son partenaire perdu mais il n'y arrivait plus. Il se servait de lui pour tenter de se rassurer et c'était une chose assez compliquée. Bien qu'il soit accroché fermement à son bras, il en oublia presque sa présence, se laissant paniquer silencieusement tout seul dans son coin.
Quelques minutes plus tard, il ne savait même plus combien de temps ils marchaient. Ils savaient qu'ils avaient continué tout droit et espérait qu'ils se s'enfoncent pas un peu plus encore dans cette satanée forêt. Il regardait dans le vide tout en marchant, c'était littéralement Lucien qui le traînait après lui. Il pensait à son pauvre lit qui l'attendait tout seul. Il ne savait même pas quelle heure il était, il aurait pu déverrouiller son téléphone qu'il tenait toujours pour vérifier mais il n'en eut pas le courage.
Il sentit Lucien s'arrêter alors il fit de même à son tour, il n'avait plus envie de le lâcher. Rien que sa chaleur corporelle pouvait rien qu'un peu le rassurer. Il tournait la tête vers son voisin et remarqua son visage rassuré, pourquoi était-il rassuré tout à coup ? C'était insensé...

- La ville est belle vue d'ici ! Tu trouves pas ? Ça me rappelle un peu Paris. J'espère réussir à créer un cabaret aussi populaire que le Moulin Rouge, et toi Seishiro ? C'est quoi ton rêve d'avenir ?

La ville ? Le dit Seishiro ne comprenait pas pourquoi il parlait de la ville alors qu'ils étaient en plein milieu de la forêt. Le brun tournait alors la tête et remarqua les lumières au loin, signifiant que la ville n'était plus très loin. Rien qu'à cette vue, il sentait son cœur se libérer. Il n'arriva cependant pas à exprimer son soulagement par un sourire, ses lèvres s'étaient figé dans un magnifique "o" de surprise. Il avait l'impression que cela faisait des jours qu'il était parti de la ville alors qu'il était dans la forêt pendant deux heures au grand maximum. Il reporta son attention sur Lucien pour lui répondre :

« Paris ? Je ne suis jamais allé en France... Mais j'aimerais bien ! Je n'ai pas vraiment de projets d'avenir... Je verrais bien une fois que j'aurais fini mes études. Bref, nous pourrons continuer notre conversation une fois sorti de là, je ne peux pas rester planté là alors que la ville est toute proche ! »

Et sur ces mots, Seishiro reprit confiance en lui et tira sur le bras de son compagnon. Plus vite ils seraient sorti, mieux ce sera.

_________________

Dancing in the moonlightlook at the stars, look how they shine for you and everything you do.

•••
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je serais la lumière qui illumine tes soirées

Messages : 89
Localisation : Cabaret Sunshine
Métier : Danseur et propriétaire du Sunshine
Pouvoir : Création de lumière
Humeur : Créatif

R:Element
Voir le profil de l'utilisateur




Lucien Desmoulins
R:Element
Sam 28 Jan - 14:07

Perdus dans la forêt


Avec Seishiro Fujiwara




Depuis que j'ai aperçu les lumières de la ville au loin, j'étais vraiment soulagé et la peur commençait à se dissiper légèrement. En regardant Seishiro, j'étais un peu amusé par son expression étonnée, entre deux, je n'ai pas pu n’empêcher de demander à mon sauveur qu'est-ce qu'il avait prévu pour l'avenir et j'écoutais sa réponse.

« Paris ? Je ne suis jamais allé en France... Mais j'aimerais bien ! Je n'ai pas vraiment de projets d'avenir... Je verrais bien une fois que j'aurais fini mes études. Bref, nous pourrons continuer notre conversation une fois sorti de là, je ne peux pas rester planté là alors que la ville est toute proche ! »


Je n'ai pas eu le temps de lui répondre, car Seishiro me tira légèrement par le bras pour le suivre jusqu'à la sortie de la forêt et je le suis sans me plaindre, car moi aussi j'ai hâte de quitter ce lieu pour retrouver un bon lit chaud et mes affaires. Jusqu'au bout du chemin, la forêt nous aura fait des sueurs froides avec son atmosphère inquiétante, les bruits des animaux nocturnes et le léger vent frais. Après quelques minutes de marche rapide, nous arrivons enfin à l'entrer de la ville avec un grand soulagement et je m'arrête de nouveau pour reprendre mon souffle. Cette balade dans la forêt ma pas mal épuisé et surtout avec ma cheville qui me fait toujours un peu mal, j'espère qu'une bonne nuit de sommeil lui fera le plus grand bien. J'en profite pour rediscuter avec mon sauveur, Seishiro, de toute façon on ne risque plus rien maintenant !

- Pfiou ! Je suis content qu'on ait enfin réussi à sortir de cette forêt. J'ai vraiment eu peur que mon aventure se finisse plus tôt que prévue. Je dois avoir un petit ange gardien qui veille bien sur moi, en plus de mon beau sauveur elfique.


Mon visage était souriant et mon corps beaucoup plus détendus. Je regarde Seishiro avec mon magnifique sourire, content de l'avoir rencontré, qu'on soit en sécurité et qu'il n'est pas découvert mon nouveau pouvoir. Entre deux, je regarde vite fait le tatouage que j'ai reçu, en même temps que mon pouvoir, par la mort et qui se trouve sur le dessus de ma main gauche. Ça m'intrigue encore toute cette histoire, mais je préfère tenter de pas trop y penser et me concentrer sur mon projet de cabaret. Je reporte mon intention sur Seishiro pour continuer de lui parler.

- Je te remercie de m'avoir aidé Seishiro. Quand mon cabaret sera ouvert, n'hésite pas à venir, tu y seras le bienvenu avec un verre gratuit. Puis si mon cabaret marche bien, je t'inviterais à passer quelques jours à Paris et si tu recherches un petit boulot, je pourrais te trouver une place en tant que serveur. Sauf si tu préfères danser en tenue très légère !

Je fais un clin d’œil à Seishiro avec un petit sourire coquin, pour le taquiner un peu toute en rigolant afin de lui montrer que c'était pour rire. Puis mon regard se tourne une dernière fois sur cette mystérieuse forêt qui, même vue de l'extérieur, fait peur. Après je vois un banc pas très loin de nous et je décide d'aller m'y asseoir tranquillement, tout en invitant Seishiro à me rejoindre.

- En tout cas, une chose est sur c'est que je retournerais pas dans cette forêt avant un bon moment. Ce n'est vraiment pas mon truc d'être perdus en forêt. Par contre, c'est un peu raté pour le repérage que j'avais prévu en ville, mais je préfère privilégier la santé de ma pauvre petite cheville. Et toi, tu as prévu de faire quoi pour le reste de la soirée Seishiro ?

Code by Joy

_________________

The world twinkle

Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 239
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Dim 29 Jan - 16:11
Seishiro continuait de marcher en traînant Lucien avec lui. Leur proximité ne le gênait pas, il se comportait avec lui comme s'il le connaissait depuis des mois. C'était sûrement dû au fait qu'il avait un peu de compagnies avec lui dans cette immense forêt où il se jura de ne plus jamais y remettre un seul pied. Plus ils avançaient, plus le chemin sinueux qu'ils avaient emprunté un peu plus tôt était éclairé par les lampadaires à la sortie de la forêt. Encore quelques mètres et ça y est, ils étaient enfin sortis de cet endroit et leur terrible aventure était terminée. Il lâcha finalement le plus âgé et s'écarta de lui de quelques pas.

- Pfiou ! Je suis content qu'on ait enfin réussi à sortir de cette forêt. J'ai vraiment eu peur que mon aventure se finisse plus tôt que prévue. Je dois avoir un petit ange gardien qui veille bien sur moi, en plus de mon beau sauveur elfique.

Ledit beau sauveur elfique confirma les propos de son compagnon en lui faisant un joli sourire, puis il pouffa une nouvelle fois de dire à l'entente du fameux surnom. Plus ça allait, plus il était élogieux ! Il le regarda observer son tatouage sur sa main, mais il ne fit aucun commentaire par rapport à la marque, il n'allait pas lui poser de questions assez stupides du genre "est-ce que c'est un tatouage ?" simplement pour essayer de faire la discussion. Finalement, c'est Lucien qui reprit la parole en premier pour le remercier.

- Je te remercie de m'avoir aidé Seishiro. Quand mon cabaret sera ouvert, n'hésite pas à venir, tu y seras le bienvenu avec un verre gratuit. Puis si mon cabaret marche bien, je t'inviterais à passer quelques jours à Paris et si tu recherches un petit boulot, je pourrais te trouver une place en tant que serveur. Sauf si tu préfères danser en tenue très légère !

Il hocha doucement la tête. Il n'a pas besoin d'autant le remercier, c'était normal. Seishiro n'allait pas le laisser là dans son coin alors qu'il était aussi perdu que lui. Il fallait l'aider et grâce à cette entraide, ils ont pu sortir de la forêt.
Attendez, le blond vient bien de dire "danser en tenue très légère" avec un sourire plein de sous-entendus ? Ne venait-il pas de rêver ou d'halluciner ? L'étudiant écarquilla d'abord des yeux puis se mit à rougir. Ce n'était vraiment pas son genre de faire ça, même si on lui donnait de l'argent en échange. Il soupira de soulagement en l'entendant rire pour plaisanter. Non, vraiment, il n'aurait jamais accepté une telle proposition même sous l'emprise de l'alcool. Il se racla la gorge et lui répondit :

« Tu m'as surpris ! Je ne suis pas vraiment la personne faite pour un travail comme ça, cependant, je réfléchirais pour la première offre... Ton cabaret sera ouvert tous les jours ? J'essaierai de passer, surtout si je peux avoir un verre gratuit ! Je ne peux pas refuser cela. C'est vraiment gentil de me proposer de passer quelques jours à Paris, on se connaît à peine ! »

Il était vraiment honoré de voir que Lucien lui propose carrément de passer quelques jours à Paris avec lui, il ne savait pas s'il pouvait accepter cela comme ça. Comme il l'avait dit un peu plus tôt, ils se connaissaient à peine. Seishiro ne pouvait pas donner sa confiance aussi facilement. Seulement si c'était par exemple un criminel, il l'aurait sûrement déjà tué dans la forêt à l'abri de tous les regards. Il soupira, il devenait vraiment paranoïaque parfois.
Il vint s'asseoir à côté de lui lorsqu'il lui proposa de s'asseoir sur le banc et il bâilla. Tout cela l'avait fatigué.

- En tout cas, une chose est sur c'est que je retournerais pas dans cette forêt avant un bon moment. Ce n'est vraiment pas mon truc d'être perdus en forêt. Par contre, c'est un peu raté pour le repérage que j'avais prévu en ville, mais je préfère privilégier la santé de ma pauvre petite cheville. Et toi, tu as prévu de faire quoi pour le reste de la soirée Seishiro ?


Le petit japonais acquiesça doucement au propos du français et prit la parole à son tour pour lui répondre :

« Je ne sais pas trop... Sûrement rentrer chez moi pour avoir une bonne nuit de repos ! Ça m'a fatigué.. Ah, au fait, tu habites où ? »

Il avait bien envie de continuer la discussion alors il resta encore assis. Il n'allait pas s'en aller comme ça, tel un voleur. Surtout qu'il allait avoir un peu de chemin à faire avant de rentrer chez lui. Il n'était pas sûr qu'un transport commun passe encore à cette heure-ci, enfin, qui sait ?

_________________

Dancing in the moonlightlook at the stars, look how they shine for you and everything you do.

•••
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je serais la lumière qui illumine tes soirées

Messages : 89
Localisation : Cabaret Sunshine
Métier : Danseur et propriétaire du Sunshine
Pouvoir : Création de lumière
Humeur : Créatif

R:Element
Voir le profil de l'utilisateur




Lucien Desmoulins
R:Element
Sam 4 Fév - 14:35

Perdus dans la forêt


Avec Seishiro Fujiwara





Une fois sortis de la forêt je n'ai pas pu m'empêcher de complimenter et remercier mon sauveur, Seishiro. J'étais très content de voir que le surnom que je lui ai donné le fit sourire et un peu rire, car j'en ai vue certain ne pas apprécier les surnoms que je leur donnait. Pour le remercier je lui ai promis un verre gratuit, ainsi qu'un voyage à Paris, si mon cabaret marchait bien et un petit boulot dans mon cabaret si Seishiro n'en trouvait pas après ses études. En lui proposant le boulot, je n'ai pas pu m'empêcher de le taquiner un peu, celui-ci fut surprit et rougit, ce qui me fit un peu plus rire, puis il soupira de soulagement en voyant que je plaisantais avant de me répondre.

« Tu m'as surpris ! Je ne suis pas vraiment la personne faite pour un travail comme ça, cependant, je réfléchirais pour la première offre... Ton cabaret sera ouvert tous les jours ? J'essaierai de passer, surtout si je peux avoir un verre gratuit ! Je ne peux pas refuser cela. C'est vraiment gentil de me proposer de passer quelques jours à Paris, on se connaît à peine ! »


Il est vrai que je suis très généreux sur ce coup-là ! Mais je le suis avec toutes les personnes que j'apprécie. Entre deux je me suis assis sur un banc tout en invitant Seishiro à me rejoindre, celui-ci vint se placer à côté de moi tout en baillant, au passage il est mignon quand il baille. Pour ce qui est de sa question au sujet du cabaret, je n'ai pas répondu tout de suite, car je n'ai pas encore fixé les jours et les horaires d'ouverture. En regardant la forêt, j'ai dit que j'allais pas y retourner de sitôt dans ce lieu, bien étrange et que j'allais me reposer ce soir. Puis je demande à Seishiro, ce qu'il a prévu ce soir avant d'écouter tranquillement ça réponse.

« Je ne sais pas trop... Sûrement rentrer chez moi pour avoir une bonne nuit de repos ! Ça m'a fatigué.. Ah, au fait, tu habites où ? »


- Pour le moment je loge dans un hôtel, mais je compte m'acheter une petite maison, si possible, pas très loin du lieu ou se trouverai mon cabaret. En revanche, pour mon futur cabaret, je pense l'ouvrir principalement le soir quand le week-end commence, à partir de vendredi soir jusqu'au lundi matin. Car c'est là qu'il y a le plus de monde, après je pourrais faire des exceptions pour certaines soirées, comme la Saint Valentin par exemple, ce sera à voir. Et toi Seishiro, tu loges dans ton université ou en collocation avec des amies . Et qu'est-ce que tu penses de l'idée d'une soirée spécial Saint Valentin pour mon cabaret ?

Tout en écoutant la réponse de Seishiro, je regarde un peu ma cheville, ça va pas être facile pour rentrer à l'hôtel, mais ça devrait le faire. Je crois ! Si elle ne pas guérir demain, je ne vais pas avancer vite pour l'ouverture de mon futur cabaret et je viens tout juste d'arriver en ville, donc ça va être galère pour trouver un médecin. Sauf quand regardant Seishiro je me frappe le front en me disant que j'étais vraiment un imbécile des fois.

- Dit Seishiro, est-ce que tu connais un médecin ? Car j'ai un peu peur que ma cheville va pas guérir aussi vite que je l'espérerais et comme je viens d'arriver en ville, je connais pas grand monde.

J'attendis tranquillement la réponse de Seishiro, en espérant qu'il connaisse bien un médecin ici et que ma cheville n'a rien de grave. Cependant je pense que c'est juste une foulure, mais on sait jamais, je n'ai pas envie de finir plâtré et être obligé de ne pas danser pendant un long moment, rien que penser à ça me fit un peu peur.

Code by Joy

_________________

The world twinkle

Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 239
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Ven 10 Fév - 18:27
- Pour le moment je loge dans un hôtel, mais je compte m'acheter une petite maison, si possible, pas très loin du lieu ou se trouverai mon cabaret. En revanche, pour mon futur cabaret, je pense l'ouvrir principalement le soir quand le week-end commence, à partir de vendredi soir jusqu'au lundi matin. Car c'est là qu'il y a le plus de monde, après je pourrais faire des exceptions pour certaines soirées, comme la Saint Valentin par exemple, ce sera à voir. Et toi Seishiro, tu loges dans ton université ou en collocation avec des amies . Et qu'est-ce que tu penses de l'idée d'une soirée spécial Saint Valentin pour mon cabaret ?

Ledit Seishiro acquiesçait au fur et à mesure des paroles de Lucien sans jamais le couper. Son nouvel ami avait l'air d'être assez bavard. Heureusement pour lui, le petit Japonais avait l'air d'être un peu timide aux premiers abords, mais il adorait discuter de tout et de rien avec n'importe qui après quelque temps passés ensemble. Il ne savait pas depuis combien de temps ils avaient essayé de sortir de cette forêt, une heure au grand maximum peut-être. Seulement, cela lui avait semblé une éternité. Alors il répondit à ses questions, tout souriant :

« C'est une bonne idée d'ouvrir le weekend et comme ça, ça changera les idées des personnes qui viendront au cabaret, il faut savoir décompresser après une dure semaine de travail ! Pour ma part, j'aime bien passer du temps au café le "Raven", il faudra que tu y passes un jour aussi, ils font de très bons cafés. J'habite tout seul dans un petit loft en centre-ville, c'est plus pratique comme ça. Ça pourrait être pas mal une soirée de ce genre, tu me tiendras au courant du coup. Je passerai sûrement la Saint-Valentin tout seul alors pourquoi pas venir ? »

Il ricana légèrement à la fin de sa question. Il n'y avait plus que quelques semaines à attendre avant la Saint-Valentin. Cela l'étonnerait qu'il trouve quelqu'un pour passer la journée des amoureux entre-temps et il s'en fichait. Il n'était pas forcément en quête de l'Amour avec un grand A. Il laissait faire et peut-être qu'il trouvera quelqu'un qui pourrait le supporter tous les jours. Il sortit son téléphone pour proposer à Lucien d'échanger leurs numéros de téléphone. Comme cela, le Français pourra lui faire parvenir toutes les informations sur son cabaret parce qu'il comptait bien venir ! Seishiro ne savait pas vraiment comment se passaient les soirées dans un cabaret, il n'en avait vu que dans quelques films et c'était tout. Une fois les numéros échangés, il rangea son mobile dans sa poche et croisa les bras contre son torse pour se réchauffer. Le vent se levait et griffait sa pauvre petite peau claire. Il avait encore mis une veste qui servait juste à faire joli et qui ne réchauffait rien du tout. Cependant, il ne voulait pas bouger de ce banc. Il était content d'être en compagnie de Lucien, alors il resta là. Il n'allait quand même pas fuir, tel un voleur. Il fixait les branches d'arbres au loin être secouées pour la brise.

- Dit Seishiro, est-ce que tu connais un médecin ? Car j'ai un peu peur que ma cheville va pas guérir aussi vite que je l'espérerais et comme je viens d'arriver en ville, je connais pas grand monde.

Il quitta des yeux ce paysage pour l'ancrer dans le regard de Lucien et fit mine de réfléchir. Il n'allait pas souvent chez le médecin, alors il ne savait pas trop quoi lui répondre. Seulement, il se souvint qu'un cabinet de kinésithérapie avait ouvert il y a quelque temps dans la rue piétonne, mais il n'en savait pas plus. Il le fit tout de même parvenir à son voisin :

« Tu peux toujours aller voir à l'hôpital ou dans une pharmacie, ils sauront mieux te conseiller que moi ! Par contre, je sais qu'il y a un cabinet de kinésithérapie dans la rue piétonne, ça pourrait sûrement t'aider pour ta cheville. »

Il baissa son regard vers sa cheville blessée. Il ne pouvait pas savoir si c'était juste une foulure ou bien plus grave, son pantalon camouflait tout. Alors il ne sut si elle était gonflée ou non. Il n'allait quand même pas demander à Lucien de relever son pantalon, il faisait assez froid comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je serais la lumière qui illumine tes soirées

Messages : 89
Localisation : Cabaret Sunshine
Métier : Danseur et propriétaire du Sunshine
Pouvoir : Création de lumière
Humeur : Créatif

R:Element
Voir le profil de l'utilisateur




Lucien Desmoulins
R:Element
Dim 19 Fév - 18:08

Perdus dans la forêt


Avec Seishiro Fujiwara





J'aime discuter avec les gens que j'aime bien et je suis content de voir que Seishiro m'écoutait sans m'interrompre, car j'apprécie pas trop quand on fais ça. J'ai répondu aux questions que mon sauveur elfique m'avait posé à propos d'où je logeais et de mon futur cabaret. Pendant la discussion une idée met venus en tête pour une soirée spéciale Saint Valentin pour l'ouverture de mon cabaret, en plus c'est dans pas longtemps, je décide d'en parler à Seishiro pour savoir ce qu'il en pense. C'est toujours bien d'avoir quelques avis extérieurs.

« C'est une bonne idée d'ouvrir le weekend et comme ça, ça changera les idées des personnes qui viendront au cabaret, il faut savoir décompresser après une dure semaine de travail ! Pour ma part, j'aime bien passer du temps au café le "Raven", il faudra que tu y passes un jour aussi, ils font de très bons cafés. J'habite tout seul dans un petit loft en centre-ville, c'est plus pratique comme ça. Ça pourrait être pas mal une soirée de ce genre, tu me tiendras au courant du coup. Je passerai sûrement la Saint-Valentin tout seul alors pourquoi pas venir ? »

Je souris tout content de voir que mon idée de soirée spécial Saint Valentin lui plaise et que mon sauveur elfique y viendra. En plus il m'a parlé d'un café qui semble pas mal, il faudra que j'y fasse un tour quand j'aurais le temps. Puis je vois Seishiro sortir son téléphone portable pour me proposer qu'on échange nos numéros de téléphone, je sors donc le mien pour lui passer mon numéro avec plaisir. Ce sera plus facile pour moi afin de l'informer sur mon cabaret et de prendre des nouvelles. Une fois nos numéros échangé et rangé nos portables, je sens que le vent frais s'était levé puis mon pauvre Seishiro semble avoir froid. J'avais vraiment envie de le prendre dans mes bras pour le réchauffer, mais je ne veux pas le mettre mal à l'aise et je décide de lui demander s'il connaissait un médecin, car ma cheville me fessait à nouveau un peu mal. Mon sauveur elfique resta un moment silencieux, l'air pensif, avant de me répondre.

« Tu peux toujours aller voir à l'hôpital ou dans une pharmacie, ils sauront mieux te conseiller que moi ! Par contre, je sais qu'il y a un cabinet de kinésithérapie dans la rue piétonne, ça pourrait sûrement t'aider pour ta cheville. »


Un kinésithérapeute ! Il faudra que je pense à y aller si ça va pas mieux demain. Entre deux j'ai eu un frisson à cause du vent frais, comme je sens que ma cheville va un tout petit mieux autant retourner en ville au lieu de rester devant cette forêt qui me fait toujours un peu peur. Puis marcher ça va nous réchauffer.

- D'accord, merci pour l'information. J'irai le voir si ça va pas mieux, mais là je commence à avoir un peu froid et cette vue sur l'entrée de la forêt me rassure pas trop. Je te rassure ça va aller pour marcher, c'est juste que j'ai envie de retourner en ville et on peut commencer à rentrer ensemble, l'hôtel dans lequel je loge et lui aussi dans le centre-ville. Comme ça tu pourras aussi me faire visiter un peu la ville sur le chemin.

Je commence à me lever lentement tout en me retenant un petit gémissement de douleur, je risque de boiter légèrement, mais ça devrait aller pour marcher et je n'ai pas envie que Seishiro attrape un rhume. Une fois debout je tend ma main à Seishiro pour l'aider à se relever tout en lui faisant un sourire amical.

Code by Joy

_________________

The world twinkle

Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 239
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Dim 19 Fév - 22:56
- D'accord, merci pour l'information. J'irai le voir si ça va pas mieux, mais là je commence à avoir un peu froid et cette vue sur l'entrée de la forêt me rassure pas trop. Je te rassure ça va aller pour marcher, c'est juste que j'ai envie de retourner en ville et on peut commencer à rentrer ensemble, l'hôtel dans lequel je loge et lui aussi dans le centre-ville. Comme ça tu pourras aussi me faire visiter un peu la ville sur le chemin.

Seishiro rentra maintenant la tête dans les épaules. Le vent soufflait de plus en plus fort, balayant sa tignasse brune. Il acquiesça directement lorsque Lucien lui proposa de tranquillement rentrer à la maison. Comme ça, ils pourront continuer de converser entre eux, tout en marchant. La marche pourrait sans doute les réchauffer un peu. Le japonais se leva du banc avec l'aide du français et l'observa marcher. Il était quand même légèrement inquiet pour sa cheville. Il lui proposa alors son aide :

« Si tu veux, je peux t'aider à marcher... Tu peux te tenir à moi, ça te fera sans doute moins mal, non ? »

Il resta relativement proche de son nouvel ami, juste au cas où. Ce dernier pourrait perdre l'équilibre avec sa cheville et Seishiro n'allait tout de même pas le laisser faire un câlin au sol. Ce n'était pas le plus doux des câlins qu'on pouvait avoir dans une vie. Il enfouit ses mains dans les poches de sa veste et se mit en route vers le centre-ville. Il guettait chaque mouvement de Lucien du coin de l’œil. Ils discutaient de tout et de rien pendant le chemin. Ils faisaient simplement connaissance, comme tout le monde en début de relation.

Il fallait dire que leur rencontre était plutôt étonnante. Ils se sont trouvés, là, par hasard, en plein milieu d'une forêt. Puis, dans un élan de solidarité, ils se sont aidés mutuellement afin de trouver la sortie de cet endroit lugubre. Les voilà maintenant là, tout les deux côte à côte.
Ils étaient maintenant à l'entrée du centre-ville. Comme le temps passait vite, il n'avait pourtant pas l'impression d'avoir beaucoup marché. Il regarda Lucien, cela devait plutôt bien aller de son côté aussi. Au moins, Seishiro n'aura pas besoin de le porter sur son dos, c'était déjà ça. Il lui montrait quelques boutiques et restaurants qu'il connaissait plutôt bien. Tout était fermé. Seuls les lampadaires éclairaient les rues. Ils passèrent aussi devant le Raven et Seishiro fit tout plein d'éloges sur ce petit café chaleureux. Il avait eu un certain malentendu avec un serveur, mais ce n'était qu'un détail. Il s'entendait plutôt bien avec le gérant et le considérait presque comme son grand-frère. Seulement, il ne le fit pas savoir au danseur et se contenta de le penser. Plus ils marchaient, plus une question trottait dans sa petite tête. Il se mit donc à la poser, après avoir tourné la tête vers lui -en espérant ne pas se prendre un poteau, ce serait assez bête- :

« Au fait... Tu es venu à Niflheim tout seul ? Tu n'as pas de la famille dans le coin ? »

Il espérait aussi que ce ne soit pas un sujet très compliqué pour Lucien. Il ne se souvenait pas qu'il lui en avait parlé. Seishiro, lui, avait son père qui habitait dans une petite ville tranquille à une petite heure de Niflheim, mais c'était tout. Il n'avait plus aucune nouvelle de sa famille au Japon. Sa grand-mère lui manquait un peu. Cependant, il n'avait pas vraiment le temps pour retourner dans son pays natal comme cela, sous un coup de tête. Son père aurait sûrement refusé aussi, il était majeur, mais était toujours autant réprimandé par son père, comme s'il avait encore 16 ans.
Il s'était complètement perdu dans ses pensées, il soupira et regarda où ils en étaient. Son immeuble n'était plus très loin et Lucien ne semblait pas se manifester. Hésitant, il lui demanda alors :

« Euh, au fait... Il est où ton hôtel ? »

_________________

Dancing in the moonlightlook at the stars, look how they shine for you and everything you do.

•••
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je serais la lumière qui illumine tes soirées

Messages : 89
Localisation : Cabaret Sunshine
Métier : Danseur et propriétaire du Sunshine
Pouvoir : Création de lumière
Humeur : Créatif

R:Element
Voir le profil de l'utilisateur




Lucien Desmoulins
R:Element
Dim 26 Fév - 19:09

Perdus dans la forêt


Avec Seishiro Fujiwara




Comme le vent frais se fessait de plus en plus fort, j'ai proposé à Seishiro qu'on rentre à pied chez nous, histoire de se réchauffer un peu et de visiter la ville. Mon sauveur elfique accepta et après l'avoir aidé à se lever du banc on commence à marcher, même si ma cheville me fait mal, puis j'entends Seishiro me parler.

« Si tu veux, je peux t'aider à marcher... Tu peux te tenir à moi, ça te fera sans doute moins mal, non ? »

Je suis très tenté de dire oui, juste pour le câliner, mais je me retiens car ça met déjà arriver de faire ça et j'ai perdu quelques amis à cause de mon caractère. Comme j'aime bien Seishiro, je vais me conduire en gentleman ! Je refuse donc poliment sont aide et continue de marcher, mais pas trop vite histoire de ne pas me faire trop mal et je reste quand même prêt de mon sauveur elfique pour discuter avec lui.

Une fois arrivé au centre-ville, Seishiro me présenta quelques boutiques et restaurants, qui étaient fermées bien sur, j'écoute attentivement tout ce qu'il me dit, comme ça je saurais ou allais manger et faire mes courses. Ça se sent qu'il commençait à se faire tard, car, en plus des magasins fermés, il y avait peu de monde qui se baladait dehors. Puis on passe devant petit café qui s’appelle « le Raven » et vu comment Seishiro en fait des éloges, il faudra que j'aille y faire un tour. Je suis vraiment content d'avoir rencontré mon sauveur elfique, même si c'était un peu par hasard, j'espère que j'aurais le droit à d'autre bonnes rencontre ici. Puis Seishiro me posa une question, ce qui me fit sortir de mes pensées.

« Au fait... Tu es venu à Niflheim tout seul ? Tu n'as pas de la famille dans le coin ? »

Cette question me surpris un peu, mais je peux pas lui en vouloir d'être curieux, vue comment je le suis des fois. Je lui répondis donc avec un petit sourire, car ça me rappelle des petits mauvais souvenir.

- Hé ben... Je suis venue ici tout seul. J'ai quitté la France, car je n'avais plus rien qui me retenait là-bas. Avant je vivais et travaillais au Moulin Rouge, mais ma mère est morte et j'aimais pas trop les nouveaux employés. Bref, de toute façon je voulais partir pour ouvrir mon propre cabaret et vivre ma vie. Ça fait du bien de changer, surtout quand la vie te réserve des mauvaises surprises.

Je préfère ne pas lui parler de mes vrais parents qui m'ont confié à l'ancienne propriétaire du Moulin Rouge, car ils avaient des soucis avec la mafia. Déjà parce que cette histoire met encore trop récente et je ne veux pas attirer des ennuis à Seishiro, même si je pense pas que cette famille de mafieux est conscience de mon existence, mais il faut toujours se méfier avec la mafia. Après avoir résumé un peu mon histoire Seishiro me pose une autre question avec hésitation.

« Euh, au fait... Il est où ton hôtel ? »


Il est vrai cas force de parler en marchant, j'ai un peu oublié mon hôtel. Je regarde autour de moi et vois l'hôtel où je loge qui n'est pas très loin de là où on est, puis je le montre à Seishiro en étant plus souriant.

- Il est là-bas ! Je loge à l'hôtel Richtmonton en attendant d'avoir une maison. Avant qu'on se quitte, je peux savoir si tu as de la famille dans le coin ?

J'espère ne pas gêner Seishiro, car je sais que les histoires de famille ça peut être très compliqué des fois. En y pensant je remarque que je n'ai plus vraiment de famille ! Cette pensée m'attriste un peu, mais j'essaye de ne pas trop le montrer, car je suis quelqu'un de très expressif.

Code by Joy

_________________

The world twinkle

Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 239
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Lun 27 Fév - 0:42
Seishiro avait l'impression d'avoir posé une question qui fâchait. Il l'avait vu au sourire que lui avait lancé Lucien. Il aurait pu parier sur le fait qu'il semblait un peu forcé, mais il ne dit rien. En plus de cela, son nouvel ami avait quand même accepté de lui répondre, ce qui était un acte de courage. Vu comment il avait été surpris de sa question, c'est que forcément, il n'avait pas envie d'en parler. Cependant, il se fit quand même, peut-être qu'il mentait qui sait, mais là n'était pas la question :

- Hé ben... Je suis venue ici tout seul. J'ai quitté la France, car je n'avais plus rien qui me retenait là-bas. Avant je vivais et travaillais au Moulin Rouge, mais ma mère est morte et j'aimais pas trop les nouveaux employés. Bref, de toute façon je voulais partir pour ouvrir mon propre cabaret et vivre ma vie. Ça fait du bien de changer, surtout quand la vie te réserve des mauvaises surprises.

L'étudiant acquiesçait vivement, dans un sens, il le comprenait un peu, mais il ne fit aucun commentaire de plus. Ils continuèrent de marcher au rythme de Lucien et lui commençait à se perdre dans ses pensées, repensant à sa famille décomposée sans jamais être recomposée. Quelques pas plus tard, il se rendit compte qu'il ne savait pas du tout où était l'hôtel où logeait pour le moment l'homme aux cheveux blonds. Alors il s'était arrêté en plein milieu du trottoir pour lui poser la question. Il vit son ami regarder tout autour de lui et de pointer son doigt vers une direction avec un grand sourire :

- Il est là-bas ! Je loge à l'hôtel Richtmonton en attendant d'avoir une maison. Avant qu'on se quitte, je peux savoir si tu as de la famille dans le coin ?

Seishiro soupira de soulagement, ils n'avaient pas à faire demi-tour. Il se sentirait un peu bête si cela avait été le cas. Ils continuèrent alors de marcher jusqu'à l'hôtel et le plus jeune répondit à la question qu'on lui avait posée, tranquillement sans aucun sous-entendu :

« Eh bien... Comme toi, ma mère est morte, mais je ne m'en plains pas. Je n'avais que trois ans lorsqu'elle est décédée, je n'ai que très peu de souvenirs d'elle. Par contre, j'ai mon père qui habite dans une petite ville près de Londres. Il vient parfois à Niflheim pour me rendre visite et inversement. »

Seulement, il n'énonça pas le fait que leurs dernières rencontres n'avaient lieu que pour des disputes. Il ne voulait pas raconter ses problèmes familiaux, ce n'était pas nécessaire. Et puis, il ne voulait pas de pitié. Il n'avait pas tous les malheurs du monde sur le dos alors il n'était en aucun cas à plaindre. Il ne restait plus que quelques mètres avant d'arriver devant l'hôtel Richtmonton mais Seishiro en profita pour raconter qu'il était très proche de sa grand-mère maternelle quand il habitait encore au Japon. Elle lui manquait beaucoup.
Ils s'arrêtèrent devant l'hôtel. Le japonais enfouit ses mains dans ses poches et lança un petit sourire à Lucien avant de lui dire au revoir :

« Bon, salut ? J'espère que ta blessure sera rapidement guérie. N'hésite pas à m'envoyer des messages, j'essaierai d'y répondre au plus vite. Et tiens moi au courant pour la soirée de la Saint-Valentin hein ! Allez, à bientôt Lucien ! »

Et sur ces mots, Seishiro s'en alla, il n'avait plus que quelques minutes de marche avant d'arriver chez lui et de directement se faufiler sous ses draps. En tout cas, cette après-midi ainsi que cette soirée auront été périlleuses. Ça valait au moins le coup de se faire un nouvel ami. Il ne retournera pas dans cette forêt avant un moment.

_________________

Dancing in the moonlightlook at the stars, look how they shine for you and everything you do.

•••
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je serais la lumière qui illumine tes soirées

Messages : 89
Localisation : Cabaret Sunshine
Métier : Danseur et propriétaire du Sunshine
Pouvoir : Création de lumière
Humeur : Créatif

R:Element
Voir le profil de l'utilisateur




Lucien Desmoulins
R:Element
Lun 27 Fév - 22:43

Perdus dans la forêt


Avec Seishiro Fujiwara




En voyant l'hôtel dans lequel je loge, je suis content de me dire que je vais bientôt revoir le lit et dormir. Pendant qu'on marchait en direction de l'hôtel Richtmonton, j'ai demandé à Seishiro s'il avait de la famille pas très loin d'ici.

« Eh bien... Comme toi, ma mère est morte, mais je ne m'en plains pas. Je n'avais que trois ans lorsqu'elle est décédée, je n'ai que très peu de souvenirs d'elle. Par contre, j'ai mon père qui habite dans une petite ville près de Londres. Il vient parfois à Niflheim pour me rendre visite et inversement. »

Même s'il sans plains pas, j'ai de la peine pour lui, car il n'a pas avoir pu connaître sa mère. Après moi aussi je n'ai pas vraiment connu mes parents, donc leurs morts ma moins choquée que celui de ma mère adoptive, mais ça reste quand même triste. Au moins, il a toujours son père avec qui il reste en contact et ça c'est bien. Puis il me raconta sa relation avec sa grand-mère qui vit toujours au Japon, ça doit pas être facile de vivre aussi loin d'une personne qui lui est très cher et contrairement à son père, il ne peut pas aller la voir quand il veut. Une fois arriver devant l'hôtel je me tourne vers mon sauveur elfique, qui me fait un petit sourire avant de me dire au revoir.

« Bon, salut ? J'espère que ta blessure sera rapidement guérie. N'hésite pas à m'envoyer des messages, j'essaierai d'y répondre au plus vite. Et tiens moi au courant pour la soirée de la Saint-Valentin hein ! Allez, à bientôt Lucien ! »

Avant qu'il s'en allie je sourie à Seishiro et lui serre la main. J'aurais voulu lui faire une petite bise sur la joue, mais je sais que ça ce fait pas en Angleterre et encore moins au Japon, puis j'ai envie qu'on se quitte en bon terme.

- T'inquiète, je te tiendrai au courant pour mon cabaret et la soirée Saint-Valentin. En attendant, je te souhaite de passer une bonne soirée, rentre bien chez toi et à bientôt mon sauveur elfique !

Je regarde un peu Seishiro qui commence à partir avant de rentrer dans l'hôtel et allait dans la chambre que j'ai réservée. Une fois dans la chambre, je me laisse tomber sur le lit en soupirant de soulagement, surtout pour ma cheville. Il s'en est passé des choses aujourd'hui, surtout le soir entre la perte dans la forêt et ma rencontre avec Seishiro. Je suis content que tout se soit bien fini, même si j'ai ma cheville qui me fait mal, au moins Seishiro n'a pas vu mon nouveau pouvoir et on est rentré sain et sauf de cette forêt. En pensant à mon pouvoir, je me demande encore pourquoi la mort ma donnée ce pouvoir et pourquoi il m'a ramené à la vie ? Je n'ai pourtant pas participé à une soirée satanique d'une secte ! Cette histoire est vraiment étrange, mais je préfère ne pas trop y penser, de peur d'invoquer la mort et de finir avec un mal de crâne à force de réfléchir à tout cela. Finalement je me lève pour allait me mettre, tranquillement, en pyjamas et faire ma toilette avant de me coucher. Cependant je continue un peu à penser à mon sauveur elfique, j'ai hâte de le revoir quand j'aurais ouvert mon cabaret. Je ne sais pas ce qui m'attend dans cette ville, mais je sens que je ne vais pas m'ennuyer ici. J'ai hâte de voir ce que va me réserver l'avenir, tant que la mort vient pas m'apporter des mauvaises nouvelles.

Code by Joy

_________________

The world twinkle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieurs de la Ville :: La Forêt-
Sauter vers: