RSS
RSS


 

 :: Centre Ville :: Bars et Boîtes de nuit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

If you can't be happy at least you can be drunk

avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 283
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Jeu 5 Jan - 21:51

❝ alcohol is not the answer, it just makes you forget the question ❞If you can't be happy at least you can be drunk.Dehors, il faisait sombre, les rues du quartier des plaisirs étaient toutes éclairées des vives couleurs qui émanaient des différentes boîtes de nuit ou des quelques bars. Il s'était aventuré dans ce quartier où il passait quelques soirées et nuits en solitaire ou avec ses amis. Il aimait bien l'ambiance festive que dégageait cet endroit. Seulement, de tous les bars qu'on pouvait trouver ici, il allait toujours dans le même. Il en avait essayé quelques-uns pour tout avouer, mais c'était indéniablement lui son préféré. Il était plus posé, où personne n'embêtait personne. Ici, les amis se retrouvaient le temps d'une bonne soirée, mais il y avait aussi les personnes qui voulaient être tranquillement là sans être dérangées, comme lui ce soir.
La musique aux sons pop rock résonnait dans tout le bar et faisait simplement écho dans les oreilles de Seishiro, perdu dans ses pensées et ses réflexions. Son téléphone, posé sur le bord du comptoir à côté de son verre d'alcool, affichait 23h passées et aucune notification, évidemment. L'étudiant s'était assis là sur ce tabouret qui ne demandait que cela, il y a maintenant une bonne trentaine de minutes. Il s'était retrouvé là par hasard. Il avait soit disant eu besoin de prendre l'air pour évacuer tout le stress de ce début d'année. C'était ce qu'il s'était dit au départ. Désormais, son affirmation sonnait ironique. Il était de nouveau enfermé dans une pièce où on étouffait facilement, avec une dizaine de personnes, parlant trop fort et avec un barman silencieux qui essuyait un verre. Seishiro, lui, était en train de boire un cocktail bien trop fort à son goût.

C'était son deuxième verre, mais pourtant, il s'en fichait.

Ces derniers temps, il vivait la vie dure. Il se souciait de tout et de rien. Il avait passé les fêtes de fin d'année tout seul dans son appartement. Il avait l'habitude de les passer avec son père, mais ils s'étaient disputé une énième fois quelques semaines plus tôt. Cependant, cette fois-ci fut la pire de toutes leurs altercations. Le garçon en fut beaucoup affecté et n'avait plus contacté son paternel depuis. Il y avait également l'histoire avec Tears. Depuis, ils n'avaient plus vraiment reparlé. Après cette nuit-là, Seishiro passait de moins en moins souvent au café, préférant rentrer directement chez lui, évitant toute confrontation avec le serveur. La solitude commençait alors à prendre de plus en plus de place et à s'imposer dans sa pauvre petite vie. Toutes ces complications entraînaient de l'anxiété et de l'angoisse chez le jeune homme. Les paquets de cigarette vides en à peine deux jours multipliaient. Il n'était pas au plus bas, même s'il en approchait de plus en plus, le brun s'était alors retrouvé à se lâcher dans l'alcool, pour tout oublier. Il en avait besoin.
Voilà pourquoi il était ici cette nuit en ce mois de janvier.

Il avait la manie de déverrouiller son téléphone portable toutes les deux minutes afin de voir si quiconque avait essayé de l'appeler ou de lui envoyer un message. Il ne savait pas de qui il attendait un SMS, mais il le fit quand même. Le barman en face de lui était même sorti de son mutisme pour demander si ça allait. Seishiro avait hoché automatiquement la tête. Il avait besoin de parler, d'évacuer tout ce qui le tracassait une bonne fois pour toute, ce serait déjà une bonne chose de faite pensa-t-il.
Il n'en fit rien, mais demanda tout de même un troisième verre. L'homme s'était contenté de hausser les épaules et de lui servir un nouveau verre, puis il prit celui qui venait d'être fini pour aller le nettoyer. Le plus petit le regardait faire, n'ayant que ça à faire. Il passa ensuite une main dans ses cheveux, qui retombaient devant ses yeux, en arrière et en soupirant doucement. Il but ensuite son breuvage d'une traite. Les deux premiers verres avaient eu le don de provoquer comme un incendie dans sa gorge. En buvant son troisième verre, il n'avait plus ressenti cette brûlure pourtant si vive. Bientôt il ne saurait même plus contrôler ses propres gestes. Il ne pensait même pas à son retour à la maison, tout ça ne lui importait que peu.

Il s'en fichait.

Un peu plus tard, il sentit une personne s'asseoir non loin de lui, mais il n'eut pas la force de tourner la tête vers celle-ci pour la saluer ou même la regarder d'un coup d’œil pour lui donner une identité. Il était bien trop concentré à observer les quelques centilitres restant dans le fond de son verre.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar


↑ Merci Celis ♥ (sur une idée originale de Tyty)

Messages : 224
Métier : Gérant du Raven
Pouvoir : Communique avec les corbeaux
Humeur : (⌐▨_▨)

Double(s) compte(s) : Yoan S. Myers & Phineas Lockwood
Crows before Hoes. ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Edwing
Crows before Hoes. ♥
Ven 6 Jan - 16:21
If you can't be happy at least you can be drunkSeishiro & Noah C’était particulièrement étrange pour lui d’être ici. Ce n’était pas parce qu’il était prude, ou bien inquiet du quartier, mais il fallait simplement dire qu’il n’avait pas l’habitude de venir. Les plaisirs charnels ne l’intéressaient pas et il n’avait pas spécialement d’amis avec qui venir profiter des bars du quartier, alors il semblait un peu perdu en ce soir de janvier particulièrement froid. De la buée sortait de ses lèvres à mesure qu’il respirait, et ses mains tentaient tant bien que mal de se réchauffer dans ses poches. Les fêtes venaient de se terminer et il en était déjà un peu nostalgique. Tant de préparation pour si peu de temps au final…. Il soupira, s’amusant de la nouvelle vague de fumée qui s’éleva et en profita pour glisser entre ses lèvres une cigarette qu’il alluma rapidement pour enfouir à nouveau une de ses mains dans sa poche. C’était les meilleures fêtes qu’il ait fait depuis longtemps, même s’il n’avait pas fait grand-chose, et y repenser lui gonflait le cœur.

Il avait passé noël avec sa famille et sa joie en voyant sa sœur avait été énorme. Il l’avait serré dans ses bras et ne l’avait presque pas lâché du week end sous le regard amusé de leurs pères. Sa sœur était pétillante, joyeuse et grandissait tellement vite que Noah voulait la garder encore un peu pour lui. Elle allait bientôt sur ses dix-huit ans et cela lui brisait le cœur. Ils avaient passés la soirée tous les quatre avec un bon repas préparé par un de leur père -cuisinier- puis étaient allés dormir. Au petit matin, après un réveil énergétique par sa sœur lui sautant dessus et un bon petit déjeuné, ils avaient ouvert leurs cadeaux puis avait déjeuné avec toute la famille réunie. Noah avait passé un moment excellent mais bien trop court, il avait été obligé de retourner à Niflheim pour rouvrir son café. Le moment de noël et l’entre fête était le meilleur moment pour faire tourner son commerce, les clients affluant pendant leurs courses ou la préparation de leur soirée. Pour l’occasion, il avait décoré son café d’illuminations, de sapins et de décorations de noël à foison -mais sans surcharger pour autant- et la vente de son café pain d’épice inspiré par Milo avait explosé.

Puis était arrivé le nouvel an que Noah était prêt à passer seul chez lui, il s’était souvenu de Kurt, qui devait très certainement passer la soirée seul également et il avait pris son courage à deux mains pour l’inviter dans un bar. Leur relation était encore un peu fébrile, il fallait dire que ce qui les liait n’était pas tout rose, mais Noah c’était attaché au loup et il avait réellement envie de l’aider et de le faire sortir de sa dépression. Quoi de mieux qu’un bar et un peu d’alcool pour les rapprocher ? Le jeune homme se remémora la soirée avec un sourire, il avait probablement un peu trop bu ce soir-là mais ça avait été une bonne soirée. Si on en oubliait la raison pour laquelle il était obligé de retourner dans ledit bar : il avait oublié sa carte d’identité et son écharpe.

Une fois devant, il éteignit sa cigarette qu’il jeta dans la poubelle prévue à cet effet et pénétra dans le bar, immédiatement assailli par les différentes odeurs d’alcool, de sueur, de parfum et la chaleur agréable qu’il y faisait. Il n’était pas très bar mais il en appréciait l’ambiance de temps en temps, et puis, même si c’était triste d’y boire seul, pourquoi ne pas y rester un peu ? Il se présenta au barman qui hocha la tête après lui avoir lancé un regard amusé et lui tendit son écharpe et sa carte d’identité. Il le remercia et s’assit finalement au bar pour commander un cocktail histoire de se réchauffer avant d’affronter à nouveau le froid. Il porta son regard sur la salle avec intérêt puis sur les personnes du bar avant de se fixer et se figer sur celle installée à sa droite. Il haussa un sourcil en reconnaissant le jeune étudiant dont il ne connaissait pas le nom mais un habitué de son café. Qu’il n’avait pas vu depuis un moment cela dit, il avait dû être occupé avec les fêtes ?

Considérant le fait qu’avoir un peu de compagnie était plus agréable, et que le jeune homme semblait particulièrement intéressé par le fond de son verre, il se tourna complétement vers lui avec son sourire le plus agréable.

« Bonsoir ! Sacrée coïncidence de vous voir ici ! »

Noah se demanda si le jeune homme allait l’entendre ou du moins faire attention à lui, mais son sourire avenant resta plaqué sur ses lèvres en attendant une réaction.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 283
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Ven 6 Jan - 20:07

❝ alcohol is not the answer, it just makes you forget the question ❞If you can't be happy at least you can be drunk.Il eut à peine le temps de finir les dernières gouttes de son cocktail et n'eut pas le temps de se replonger dans ses pensées qu'il entendit une voix s'élever vers sa gauche. Elle lui était lointaine, tel un écho. Le brouhaha des gens tout autour et la musique bourdonnaient dans sa tête. Pourtant, il devina qu'elle semblait lui être adressée, il ne savait pas trop. L'alcool embuait tellement son esprit que sa raison se perdait peu à peu, au fil des minutes. Il tourna alors lentement, très lentement, la tête vers la provenance de la voix qu'il venait tout juste d'entendre, afin de donner une tête à cette dernière.
Il tressaillit et haussa à son tour des sourcils en le reconnaissant, lui, le gérant du Raven. Il cligna d'abord plusieurs fois des yeux, surpris et en se demandant si l'homme qui se tenait devant lui n'était qu'une illusion. Il était prêt à se pincer s'il le fallait. Cependant, le brun était toujours là, assis à ses côtés, en train de le dévisager.

Les deux hommes ne s'étaient jamais vraiment parlé, ils ne se connaissaient pas. Ils étaient le genre de personne qui ne se connaissaient que de vue et c'était tout. À part quelques fois, ils s'étaient adressé la parole pour pouvoir prendre commande quand ce n'était pas Tears qui venait le faire. Le plus âgé lui offrait aussi parfois un pain au chocolat quand Seishiro venait le matin avant de partir en cours, et l'étudiant laissait toujours un pourboire en remerciement. Actuellement, un grand sourire agréable était accroché à ses lèvres. L'étudiant se mit à sourire aussi, pour la première fois de la soirée, très légèrement, mais tout aussi poliment :

« Ah... C'est vous, bonsoir. Je ne pensais pas non plus vous voir ici, enfin... Pour tout vous avouer, je ne pensais voir personne que je pourrais connaître. »

Il baissa une nouvelle fois le regard vers son verre qui était maintenant vide. Il n'avait pas le courage d'en commander un autre. Le barman semblait avoir lu dans ses pensées et lui en servit un autre. Il l'avait cerné, ça, on pouvait le dire. Cependant, Seishiro n'y toucha pas, du moins pour l'instant. Il se concentra plutôt sur son nouvel interlocuteur, qui lui aussi avait un verre de cocktail à ses côtés. Il allait rester là un petit moment, alors autant discuter. Cela n'allait pas lui faire de mal. Il se frotta la nuque en regardant ailleurs, l'air gêné :

« J'aurais préféré que vous ne me voyiez pas dans cet état-là, qui est assez déplorable, n'est-ce pas... Maintenant que nous sommes là tous les deux, faisons connaissance, on a jamais vraiment pu le faire avant ce soir. Moi c'est Seishiro, il hésita quelques secondes, enchanté, j'imagine ? »

C'était un peu bancal, certes. Il n'avait pas su quoi dire d'autre de toute façon. Les présentations n'étaient pas son fort. Au début, il semblait toujours un timide puis quand on apprenait à le connaître, il pouvait être très agréable et amical. Qu'il soit alcoolisé ou non, il restait le même.
Il lâcha un léger soupir avant de boire quelques gorgées de sa boisson, qui semblait être différente des précédentes. Il venait de remarquer qu'elle était un peu moins forte qu'auparavant. Il jeta un coup d’œil suspicieux en direction du barman. Celui-ci se comportait normalement, l'air de rien. Seishiro comprenait que ce dernier n'avait pas très envie de devoir jeter un pauvre étudiant dehors à la fermeture de son bar. Pourtant, s'il continuait de boire ainsi, c'est ce qui allait sûrement se produire. Il ne savait déjà pas comment il allait rentrer sain et sauf chez lui. Son appartement n'était pas tout proche, c'était une évidence. Il se trouvait pathétique, bien plus que d'autres fois. Le brun à ses côtés devait surement penser la même chose et il avait bien raison. Le voilà à peine majeur qu'il se saoulait déjà jusqu'à ne plus pouvoir rien faire ou même réfléchir à quelque chose de censé.

Il reposa le verre sur la table et le repoussa un peu plus loin comme s'il ne voulait plus y toucher. Il savait au fond de lui que cela n'allait pas durer longtemps, il allait céder à la tentation et boire le reste.
Néanmoins, il venait de dire qu'il fallait faire connaissance à l'instant. Il ne devait alors pas se replonger dans ses pensées les plus sombres et se calmer sur l'alcool. Il se racla bruyamment la gorge et prit une nouvelle fois la parole, cette fois d'une manière plus posée :

« Et vous, que faites-vous ici en ce début d'année ? »

Il était curieux. Il n'avait jamais vu Noah autre part que dans son propre café, il ne pouvait donc pas savoir ce qu'il faisait en dehors, quels étaient ses centres d’intérêt et toutes ces petites choses qui définissaient une personne.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar


↑ Merci Celis ♥ (sur une idée originale de Tyty)

Messages : 224
Métier : Gérant du Raven
Pouvoir : Communique avec les corbeaux
Humeur : (⌐▨_▨)

Double(s) compte(s) : Yoan S. Myers & Phineas Lockwood
Crows before Hoes. ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Edwing
Crows before Hoes. ♥
Dim 8 Jan - 12:58
If you can't be happy at least you can be drunkSeishiro & NoahS’il y avait bien quelque chose que Noah n’imaginait pas, c’était de croiser ses clients en dehors du café. C’était très stupide et naïf de croire que cela n’arriverait jamais, mais il aimait entretenir cet espèce de mystère qui planait sur lui, ce gérant un peu étrange dont personne ne savait rien de sa vie, ni de ses passions, toujours souriant et causant, mais au final pas très ouvert sur sa propre vie. Il fallait dire aussi que sa vie n’était pas très palpitante ni à raconter ni à écouter, et a vrai dire, il n’aimait pas vraiment en parler, le côté le plus « intéressant » de son existence bien normale avait été sa mort et son lien avec les corbeaux et ce n’était pas vraiment quelque chose qu’il criait sur les toits. Il espérait garder cette petite aura de mystère mais voilà qu’il se retrouvait aujourd’hui dans un bar, donc une facette que peu connaissait, avec un étudiant beaucoup plus jeune que lui. Et qui avait l’air d’avoir quand même abusé de l’alcool….

Il le fixa un instant, avec un regard peut-être un peu trop adulte, trop de jugement, quel âge avait-il, était-il au moins majeur ? Ses parents savaient-ils qu’il était ici à son âge ? Il se mordit la lèvre, devenait-il vraiment un vieux sénile ? Il secoua la tête. Non, le jeune homme faisait ce qu’il voulait, il n’avait pas à s’en sentir responsable, et si par le plus grand des malheurs il était mineur, et bien c’était la faute du bar et non la sienne. Il soupira, c’était bien pour ça qu’il avait toujours préféré l’ambiance familiale d’un café à celle solitaire des bars, où la face sombre des hommes se dévoile si facilement avec un peu d’alcool.

Le jeune homme réagit enfin à son interpellation, il tourna la tête avec une telle lenteur qu’il fit hausser un sourcil à Noah, était-il déjà si alcoolisé ou bien l’avait-il dérangé dans ses pensées ? Encore plus surpris il observa le manège du brun, un tressaillant, un haussement de sourcil, puis des yeux qui clignotent…un petit moment de blanc et enfin un sourire. Passé cet instant d’étonnement, Noah répondit à son sourire avec un peu d’amusement, le brun semblait le prendre pour une illusion, alors devait-il croire que le jeune homme pensait à lui souvent ? Il se gifla mentalement, aussi amusant que pouvait apparaitre cette idée, elle était peu probable et si quand bien même elle existait, il ne valait mieux pas l’attiser. Mais le jeune homme sembla comprendre que c’était bien lui et il se mit à parler. Il ne répondit pas immédiatement, observant le manège du barman avec un regard agacé, non mais pourquoi continuait-il à le saouler ainsi ? Et puis quel âge avait ce barman aussi ? Nouvelle gifle mentale, il se reconcentra sur le jeune homme qui venait à nouveau de parler, lui arrachant un petit rire.

« C’est vrai que je ne vous aurai jamais imaginé comme cela, mais chacun fait ce qu’il veut de sa vie n’est-ce pas ? »

Le principal c’est de ne pas pourrir celle des autres finit-il dans sa tête, un petit pincement au cœur alors que son esprit se remémorait rapidement des facettes de sa vie qu’il ne voulait pas remuer.

« Enchanté Seishiro, je m’appelle Noah, oui je n’ose pas vraiment déranger les clients qui travaillent, ils ne sont pas là pour taper la causette non ? »

Il rigola un peu avant de se saisir de son verre et de boire, appréciant l’alcool tout en se disant que même s’il le tenait bien, à en voir les regards que lui lançait le barman, il était plus tout à fait sûr de ce qu’il avait fait le soir du nouvel an. Il haussa les épaules pour se reconcentrer vers Seishiro qui semblait bien vouloir entamer la discussion après avoir reculé son verre.

« Oh..hm… j’ai passé le nouvel an ici avec…un ami, et j’y avais oublié ma carte d’identité. »

Il se frotta la nuque avec un petit rire, remontant ses lunettes tombantes sur son nez avant de poursuivre.

« Stupide n’est-ce pas ? Je n’ai pas fait attention pendant la soirée et je n’ai pas eu le temps de venir la chercher avant aujourd’hui. Et toi ? -on peut se tutoyer ?- c’est rare de voir un jeune tout seul dans ce genre d’endroit…a moins que tu n’attendes quelqu’un ? »

Il le regarda un instant à nouveau, marquant une petite pause, il espérait qu’il ne touchait pas un point sensible… ou bien peut-être que c’était ce qu’il espérait, préférant parler et tenir compagnie au jeune homme plutôt que le laisser faire ami-ami avec son verre.
© 2981 12289 0

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 283
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Dim 8 Jan - 16:34

❝ alcohol is not the answer, it just makes you forget the question ❞If you can't be happy at least you can be drunk.Il avait honte, ça, il était en mesure de le dire. Il était toujours quelque peu perturbé par le fait de croiser le gérant du café ici, surtout au mauvais moment. Ce dernier avait aussi le droit de le juger, Seishiro avait à peine la majorité et il était déjà saoul, tout seul, dans son coin. Bien que son passé ne fût guère mieux, c'était tout de même irraisonnable. Noah, lui, avait l'air d'avoir une vision beaucoup plus mature que celle de l'étudiant. C'était évident, déjà dû au fait qu'il était plus âgé que lui. Il ne savait pas de combien d'années, mais cela se voyait à la prestance qu'il dégageait. Le plus petit était encore un peu immature au fond.
Il se demandait encore si ce n'était pas à cause de son père et de l'éducation qu'il lui donnait. Seishiro avait toujours vécu dépendamment depuis la mort de sa maman, et il n'en voulait à personne. C'était comme ça. Le nom qu'il avait hérité de sa mère était très rejeté vis-à-vis de la famille de son père. Au fond, il savait que son père l'aimait et que ce n'était pas facile de s'occuper de lui tout seul. Il n'avait jamais voulu retourner avec quelqu'un d'autre et son fils n'avait jamais su et pu lui demander pourquoi. Son père était toujours occupé avec son travail. La seule personne qui s'occupait de lui comme si c'était son fils était sa grand-mère maternelle. Il la voyait tous les jours lorsqu'il était encore au Japon. Depuis le déménagement en Angleterre, il n'a plus de nouvelles d'elle depuis et son père n'en parlait jamais. Il le comprenait, il avait envie d'oublier sa femme.
Il soupira, ce n'était pas le moment d'évoquer cela. Son état était déjà bien trop morose comme cela.

Au moins, Seishiro pouvait affirmer que le rire de Noah était communicatif. Il avait maintenant un léger sourire accroché aux lèvres malgré toutes ces sombres pensées qui s'accumulaient un peu plus chaque fois. Il avait toujours le cœur lourd et la gorge serrée, seulement le fait de parler à quelqu'un comme l'homme à ses côtés faisait du bien, il ne pouvait pas le nier. Il ravala sa salive en jetant un dernier coup d’œil à son verre et se tourna ensuite complètement vers son partenaire, pour lui répondre.

« Vous savez, je préfère largement taper la causette que de travailler. Comme on le faisait parfois avec... Tears. Même s'il venait plus pour me sermonner par rapport aux fautes que je faisais que de me demander si ça allait. La prochaine fois que je passerais, je vous ferais un petit coucou, enfin si je me rappelle de cette soirée. Je suis bien capable de l'oublier... »

Il rigola aussi, nerveusement. C'était la première fois qu'il parlait de Tears à quelqu'un étonnamment. C'était aussi pour ça qu'il avait hésité sur son prénom, sans parler du fait que le simple fait de le prononcer ressassait certains souvenirs. Il n'arrêtait pas d'essayer de se convaincre de ne plus y penser, le passé est le passé comme on dit. On ne pouvait rien y changer et il restait comme tel. Seulement, c'était plus facile à dire qu'à faire malheureusement.
Il écouta attentivement la petite histoire de Noah en acquiesçant pour confirmer son accord avec le tutoiement, c'était bien plus simple comme ça. Puis il s'accouda au comptoir en posant sa main sur sa joue pour la soutenir.

« Je pense que je suis le plus stupide de nous deux... Au moins, tu as retrouvé ta carte d'identité, c'est bien. Moi, je suis là, en train de boire parce que je n'ai rien trouvé de mieux à faire... »

Son sourire se fana doucement et il baissa les yeux vers sa main libre qui jouait fébrilement avec le bas de son sweat noir, avant de reprendre dans un souffle :

« Non, je n'attends personne... C'est assez triste, n'est-ce pas ? Par contre, je dois avouer que ça me fait plaisir de vous parler, je dois dire que ça me remonte un peu le moral. »

Il se rendit compte juste après qu'il venait de confier à Noah qu'il avait besoin de parler et que ça n'allait pas fort ces temps-ci. Tant pis, c'était fait. Il faut bien qu'un jour qu'il se décide à extérioriser tout ça pour enfin qu'il se sente mieux. Il s'excusa secrètement auprès de Noah, qui allait être son confident sans qu'il ait quelque chose à dire. Enfin, il pouvait toujours s'en aller. Seishiro comprendrait et n'allait pas lui en vouloir. Il se demandait bien qui aurait envie d'écouter tous les problèmes d'un petit étudiant de 18 ans.
© 2981 12289 0

_________________



 

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


↑ Merci Celis ♥ (sur une idée originale de Tyty)

Messages : 224
Métier : Gérant du Raven
Pouvoir : Communique avec les corbeaux
Humeur : (⌐▨_▨)

Double(s) compte(s) : Yoan S. Myers & Phineas Lockwood
Crows before Hoes. ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Edwing
Crows before Hoes. ♥
Mar 10 Jan - 12:02
If you can't be happy at least you can be drunkSeishiro & NoahNoah jouait distraitement avec son verre, faisant tourner son contenu avec une certaine attention, oubliant presque où il était, la musique qui tapait à ses oreilles et la personne à ses côtés. Ce n’était pas parce qu’il avait déjà trop bu -a vrai dire il avait à peine pris une gorgée et il tenait plutôt bien l’alcool- mais il était toujours très pensif dans ce genre d’endroit, comme si l’atmosphère était destinée aux fêtards ou au dépressif, sans juste milieu. Il haussa les épaules et fini par boire à son verre et se tourner vers Seishiro lorsque celui-ci se mit à lui répondre, lui arrachant un petit rire. Il était vrai qu’il avait souvent vu Tears prendre la commande du jeune homme, sans dire qu’il le faisait tout le temps et que Noah ne prenait sa place que lorsque son serveur était occupé ailleurs ou bien absent. Il ne savait pas vraiment pourquoi mais ils les laissaient faire, il avait entraperçu cette amitié naissante et en bon gérant il l’avait laissée se développer.

Pourtant il y avait eu un changement et Seishiro n’était plus venu. Le brun n’avait pas vraiment cherché à comprendre ce qu’il s’était passé, parce qu’après tout c’était leurs problèmes, mais il avait été un peu déçu de ne plus voir le jeune homme, c’était comme une image qui s’était faite habituelle, le japonais assis à côté de la baie vitrée, un café dans les mains, son ordi sur la table et le regard sérieux. Noah avait été plus qu’heureux de voir quelqu’un devenir un habitué, c’était le signe évident que son café plaisait et il avait été un peu touché de son absence. Bien qu’il n’en ait évidemment rien montré et qu’il n’en montrerait jamais rien.

« Oh, je ne savais pas qu’il…t’aidait pour tes cours. Si ça peut te rassurer, je ne suis pas très bon dans les études, donc je ne risque pas de te sermonner là-dessus. Et ne t’inquiètes pas, moi je m’en souviendrai et je ne manquerai pas de venir te voir. »

Il lui fit un petit sourire amusé, espérant que son regard n’était pas trop réprobateur. Qui était-il pour dire comment devait se comporter le jeune homme ? Il était -apparemment- majeur, il faisait ce qu’il voulait ! Lui devait probablement être pareil dans sa jeunesse, et même s’il ne s’était jamais mis mal comme certains le faisait par amusement, il lui arrivait de boire suffisamment pour faire l’abruti et pour s’en souvenir le lendemain.

« Il n’y a pas de mal à boire pour le plaisir, même si personnellement quand je suis seul je préfères une bière, une pizza et un film, n’est-ce pas ? »

Il lui fit un petit clin d’œil avant de boire une nouvelle gorgée de son verre, le savourant tranquillement et avec une lenteur que certain pourrait trouver exaspérante. Il fallait surtout dire que son estomac lui faisait encore des tours après le nouvel an, alors il préférait y aller avec douceur.

« Je vois… je suis content de t’aider à retrouver un peu le moral. Ne t’inquiète pas, tu peux parler autant que tu veux, je suis du genre à être muet comme une tombe »

Lui dit-il avec un petit sourire, c’était un peu ça son métier, mais probablement tous les métiers comme le sien, ils entendaient, écoutaient et on se confiait à eux sans forcément leurs avis mais c’était ça l’idée, un complet inconnu à qui on pouvait tout dire, qui ne jugeait pas et n’allait pas le crier sous tous les toits, parce qu’ils ne connaissaient pas les personnes en question de toute façon. Dans son cas pourtant il connaissait Tears mais il n’était pas vraiment sûr que tout cela ait quelque chose à voir avec le serveur, et dans tous les cas il n’irait pas lui raconter. Ce n’était pas une commère et Tears était un peu jeune pour que Noah en vienne à se confier à lui. Il offrit un nouveau sourire à Seishiro.

« J’aurai aimé avoir quelqu’un à qui me confier à ton âge… » murmura-t-il faiblement, peu sûr que le jeune homme l’ai entendu avec la musique de fond particulièrement imposante. Il se racla la gorge pour parler plus fort.

« Tu sais quoi, je veux bien être ton Sam. Boit autant que tu veux, dis ce que tu veux, fais ce qui te plait -sauf me sauter dessus merci » Il rigola « je me porte garant de toi, je ferai en sorte que tu ne te blesses pas et que tu ne blesses personne, et que tu rentres sain et sauf chez toi »

Il le fixa en se disant que parfois il était bien trop gentil avec tout le monde. D’abord Tears qui n’avait rien d’un serveur traditionnel avec ses blessures constantes et son air renfrogné, puis Milo qui semblait avoir vu la Mort en face -ironie, Kurt, la plus grande de ses gentillesses, qu’il voulait aider et protéger, bien qu’il se mettait lui-même et sa vue en danger, et enfin Seishiro, le petit jeune qu’il prenait en charge pour la soirée… avait-il un complexe du héros ? Avait-il quelque chose à prouver à quelqu’un ou bien cherchait-il à se racheter ? Il resta songeur quelques secondes sans trouver réponse.
© 2981 12289 0

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 283
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Mer 11 Jan - 15:53

❝ alcohol is not the answer, it just makes you forget the question ❞If you can't be happy at least you can be drunk.Silencieux, Seishiro observait chacun des gestes de Noah, alternant entre ses yeux d'un très joli vert et ses grandes mains qui étaient en train de jouer avec le contenu du verre. Le plus jeune repensa alors au siens, qui était toujours à moitié rempli. Il n'y avait pas touché depuis et l'envie de se morfondre dans l'alcool revenait peu à peu. Il ravala sa salive et se convainquit de ne pas y toucher et de boire une gorgée de plus. Il se devait d'être raisonnable, il ne savait même plus s'il avait bu trois ou quatre verres. Il le verrait bien un peu plus tard sur la note de toute façon. Dans une mauvaise habitude, il se pinça alors la lèvre inférieure, soucieux. Il avait déporté son regard de Noah pour aller se perdre dans le liquide que contenait son verre qui n'avait pas changé depuis qu'il l'avait poussé un peu plus loin sur le comptoir. Il était de nouveau pensif, écoutant distraitement les paroles de son nouveau compagnon. Ce dernier devait d'ailleurs avoir remarqué que l'étudiant ne venait plus depuis quelques temps au café, c'était évident. Seishiro venait pratiquement tous les jours et on le l'avait plus vu du jour au lendemain. Il se demandait ce que pouvait bien penser Tears de lui aujourd'hui. Il lui avait pourtant avoué qu'il ne regrettait pas, il n'en était plus si sûr désormais.
Il mima un soupir silencieux et reporta son attention sur le plus grand. Il secoua la tête négativement avec un petit sourire :

« Je ne suis pas très bon dans les études non plus... Enfin, je suis plutôt doué dans les langues, c'est ce domaine que j'étudie aujourd'hui d'ailleurs. Enfin, ce n'est pas très important. J'essaierai donc de venir le plus rapidement possible, je dois dire que vos cafés me manquent un peu... »

Sous l'emprise de l'alcool, le brun devenait très vite honnête, plus qu'il ne l'était déjà, et ne cachait pas ce qu'il pensait, même au plus profond de lui. C'était la seule particularité que Seishiro avait quand il buvait. Il n'avait pas l'alcool triste, ni l'alcool joyeux. Il restait à peu près le même et il ne buvait pas pour le plaisir, seulement pour oublier. Contrairement à ce que Noah pouvait penser, vu les derniers mots qu'il venait de prononcer. Il ne lui répondit pas dans l'immédiat, réfléchissant à ce qu'il pouvait bien lui dire. Il fit d'abord un léger sourire triste puis il lui répondit, sans le regarder :

« J'opterais aussi plus pour une pizza devant un bon film pour le plaisir. Ce que je veux dire, c'est que je ne bois pas autant pour me faire plaisir... C'est... Compliqué... »

Il tourna enfin les yeux vers Noah après s'être confié, les lèvres pincées. Il ne voulait pas avoir de la pitié, ni de la compassion. Il avait toujours pensé que chacun avait ses propres problèmes et que personne n'était là pour vous aider. Il avait d'ailleurs toujours vécu comme cela. Il était alors mitigé entre l'idée de se fier à lui ou de ne rien dire comme il l'avait toujours fait jusqu'à aujourd'hui. Il est aussi quelqu'un qui passe toujours le bien-être des autres avant le sien. Il se demandait alors s'il avait réellement envie d'écouter tous ses problèmes ou s'il avait dit ça seulement par politesse et qu'il fera semblant d'écouter. Non, il ne paraissait pas être ce genre de personne. Il soupira et aperçut Noah murmurer. Il n'avait pas entendu avec le chahut tout autour d'eux. Il n'eut pas le temps de lui demander pardon que son interlocuteur reprit la parole, cette fois-ci un peu plus fort. Il n'en revenait pas. Il le regardait fixement, ne sachant vraiment pas quoi faire. Cela devait être la première fois qu'on était aussi gentil avec lui. Habituellement, c'était lui qui était trop gentil avec les autres et au final, tout retombait sur lui. Il se frotta légèrement la nuque. Il regarda à droite, puis à gauche et enfin, il reporta son regard sur Noah pour lui répondre, un peu gêné.

« C'est bien trop gentil... Je ne sais pas si je peux accepter. » Il hésita quelques secondes avant de reprendre, « C'est d'accord... Et je ne te sauterai pas dessus, ne t'en fais pas. »

Il pouffa légèrement de rire. Il l'avait pourtant bien fait avec Tears, cependant la situation le permettait. Il se verrait mal sauter sur Noah après s'être morfondu sur son propre sort pendant une bonne trentaine de minutes, il était déjà assez ridicule comme ça. Il observa son verre et hésita encore une fois. Il était maintenant rassuré de savoir que le barman n'allait pas être obligé de le jeter dehors par la force des choses. Il dévia son regard vers Noah et se fit la remarque que celui-ci ressemblait un peu comme un grand-frère. Il ne pouvait pas le confirmer, étant fils unique. Il lui sourit doucement et prit délicatement son verre entre ses mains pour boire quelques gorgées lentement. Il ferait quand même mieux de faire attention. Il devra dans plusieurs minutes ou même quelques heures -si la situation l'obligeait- lui faire parvenir son adresse. Au fond, il se sentait quand même un peu mal de devoir dépendre de Noah même s'il ne pouvait pas faire autrement. Il finit son verre calmement et en silence avant de le reposer sur le comptoir.
© 2981 12289 0

_________________



 

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


↑ Merci Celis ♥ (sur une idée originale de Tyty)

Messages : 224
Métier : Gérant du Raven
Pouvoir : Communique avec les corbeaux
Humeur : (⌐▨_▨)

Double(s) compte(s) : Yoan S. Myers & Phineas Lockwood
Crows before Hoes. ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Edwing
Crows before Hoes. ♥
Jeu 12 Jan - 12:57
If you can't be happy at least you can be drunkSeishiro & NoahLe sourire de Noah s’agrandit, il n’avait pas énormément de retour sur son café et il était un peu obligé de deviner à travers les sourires et les habitués, mais le fait d’entendre dire Seishiro que ses cafés lui manquaient lui fit chaud au cœur. Il fixa le verre d’alcool suspicieusement, ne devenait-il pas un peu trop fleur bleue ? Ou alors c’était la vieillesse ? il fallait dire que son anniversaire arrivait à grand pas peut-être que c’était cela. Ou alors la pleine lune approchait et il en sentait déjà les effets ? Il fronça les sourcils et bu une nouvelle gorgée de sa boisson, prenant tout de même soin à ne pas la finir précipitamment. Maintenant qu’il s’était porté garant, il ne pouvait pas vraiment se permettre de boire. Même s’il avait l’alcool plutôt joyeux, du genre à se déhancher, rigoler et faire ami-ami avec tout le monde, il savait qu’il en devenait un peu intenable alors il valait mieux pour lui qu’il reste sobre ce soir.

Il ne savait pas trop pourquoi il avait proposé son aide, et encore moins pourquoi il incitait un jeune à boire, mais il s’était dit que c’était probablement la meilleure solution pour que le jeune homme ne finisse pas dans le caniveau, puisqu’il supposait qu’il buerait avec ou sans son consentement. Il rigola doucement, le détaillant de haut en bas avec un faux regard désobligeant.

« Hm... de toute façon tu n’es pas mon genre alors ne t’en fais pas, je ne te ferai rien»

Noah émit un petit rire amusé, espérant ne pas avoir blessé Seishiro avec sa blague de mauvais gout. Mais il fallait dire que le jeune homme n’était clairement pas son type, et il doutait en réalité d’avoir un type d’homme, il n’était pas intéressé par tout ça. Il soupira en attrapant son verre et le vidant presque. Il fallait vraiment qu’il arrête d’avoir ce genre de pensée de vieux ! Il se pencha un peu en avant, posant sa tête dans sa main pour tourner son corps à moitié vers Seishiro.

«Bon alors, et pourquoi tu bois tout seul ici ? »

La question était peut-être un peu directe, mais Noah avait bien senti qu’il avait envie de se confier alors autant lui en donner l’occasion. De toute façon, comme il l’avait dit, il était capable d’oublier très facilement les conversations et ainsi ne plus jamais les sortir. Il termina cette fois son verre, commandant une bouteille de coca au barman, celui-ci lui lançant un regard un peu surpris puis un haussement d’épaules.

« Je paye pour nous deux» dit-il subitement à l’homme qui hocha la tête. Noah resta pourtant pensif quelques secondes, son comportement pouvait vraiment sembler suspect au premier abord, on pouvait croire qu’il faisait tout pour alcooliser Seishiro pour l’enlever… sa nature gentille était vraiment bizarre. Il se tourna alors subitement vers le brun, le regard gêné et une main dans ses cheveux.

« Au fait, si tu ne veux pas boire tu peux hein ! Je ne suis pas en train de te forcer ou quoi que ce soit, et je n’ai pas l’intention de te kidnapper ou je ne sais quoi ! Tu sembles juste vouloir boire alors…»

Il lui fit un petit sourire gêné, sa réaction devait probablement sembler particulièrement étrange, le fil de ses pensées même…L’étudiant n’avait probablement pas penser à sa et il devait trouver le gérant vraiment spécial. Noah toussota et fit disparaitre son regard gêné dans son verre alors qu’il en buvait une grande gorgée.
© 2981 12289 0

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 283
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Jeu 12 Jan - 20:36

❝ alcohol is not the answer, it just makes you forget the question ❞If you can't be happy at least you can be drunk.Seishiro était tellement préoccupé à déguster son énième cocktail qu'il en oublia complètement Noah. Il était reparti dans son petit monde, seulement cette fois, aucune pensée négative ne traversa son esprit. Cependant, il lui jeta un petit coup d’œil en l'entendant rire, gardant néanmoins son verre à quelques centimètres de ses lèvres, prêt à boire une autre gorgée. Il fronça des sourcils en se demandant quelle était la raison de son éclat de rire, avait-il quelque chose sur le visage ? Il écarquilla des yeux en voyant son regard désobligeant et manqua de renverser son verre sur ses vêtements à l'entente de ses propos. Il reposa alors son verre brusquement sur le comptoir et d'un mouvement théâtral, il posa la main sur son cœur, faussement choqué :

« Comment peux-tu te permettre de me dire ça comme ça ? Ça me vexe... »

Puis le japonais tourna la tête en tentant de garder son sérieux qui ne tint pas très longtemps. Il se mit à rire. Il était bref, certes, mais ce n'était pas un rire forcé ni un rire nerveux, celui-ci était sincère. Seishiro était du genre à exagérer ses réactions pour déconner. Il n'avait pas été du tout vexé. C'était comme ça, on ne pouvait pas plaire à tout le monde. Lui-même ne savait pas trop quel était son genre. Il ne s'était jamais réellement posé la question non plus. Il soupira légèrement et reprit son verre pour le terminer.
Il retourna ensuite la tête vers Noah et sourit doucement. Il repoussa une nouvelle fois le verre un peu plus loin sur la table et se racla la gorge, réfléchissant à ce qu'il pouvait bien lui dire. Il décida de lui expliquer brièvement ses problèmes sans trop aller dans les détails. Il avait dit qu'il avait quelques problèmes familiaux qui ne se réglaient pas. Il avoua aussi qu'il avait passé une soirée avec Tears et que depuis ils ne s'étaient pratiquement plus parlé. Il raconta que les débuts d'année étaient toujours compliqués pour lui avec les études et les fêtes même si cette fois-ci, ils les avaient passées seul. Il lui avait également confié ceci. Il avait pouffé de rire, en marmonnant que finalement, c'était bête de boire pour quelques problèmes, que certaines personnes vivaient bien pire. Il ajouta qu'il était juste quelqu'un d’égoïste et c'était tout. Il n'avait rien ajouté de plus et s'était contenté de terminer en silence ce qu'il considéra comme son dernier verre. Noah avait décidé de payer pour eux deux. Malgré les réticences du plus jeune, il n'avait pas cédé. Puis il avait juste secoué négativement la tête aux derniers propos de son interlocuteur. Il avait fini de boire, il avait atteint la limite avant de faire n'importe quoi. Il n'arrivait déjà plus à penser correctement.

Une quinzaine ou peut-être une trentaine -il ne savait plus- de minutes après ses confessions, Seishiro n'avait pas redemandé un verre de plus, que ce soit de l'alcool ou non et s'était juste littéralement avachi sur le comptoir, peu importe s'il y avait quelques gouttes d'alcool qui tacheraient son haut, il s'en fichait. Depuis, il attendait de retrouver ses esprits, ce qui était une tache compliquée et s'endormait presque. Les deux hommes n'avaient plus vraiment reparlé. Leur silence aurait pu être agréable s'il n'avait pas eu cette musique qui tapait dans les oreilles de l'étudiant. Il ne savait plus pourquoi il avait voulu venir ici. Il aurait été préférable de rester dans son lit devant un film d'action ou même romantique, pourquoi pas.
Cela faisait maintenant quelques minutes qu'il ne bougeait absolument plus et pourtant, il avait toujours les yeux ouverts. On pouvait presque croire qu'il dormait les yeux ouverts.
© 2981 12289 0

_________________



 

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


↑ Merci Celis ♥ (sur une idée originale de Tyty)

Messages : 224
Métier : Gérant du Raven
Pouvoir : Communique avec les corbeaux
Humeur : (⌐▨_▨)

Double(s) compte(s) : Yoan S. Myers & Phineas Lockwood
Crows before Hoes. ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Edwing
Crows before Hoes. ♥
Ven 13 Jan - 13:24
If you can't be happy at least you can be drunkSeishiro & NoahLorsque Seishiro avait fini par se confier sur la raison pour laquelle il buvait ce soir-là, Noah n’avait quasiment pas répondu, le laissant parler avec un petit sourire compatissant sur les lèvres. La famille était souvent l’une des raisons de dépression, on ne la choisissait pas toujours…heureusement pour lui il était plutôt heureux avec ses pères et sa sœur, même si cette dernière ne vivait pas forcément bien le fait d’être une espèce rare, ses pères s’occupaient bien d’elle…il n’avait jamais vraiment eu de différent avec eux mais qui dans son adolescence n’avait pas eu son petit côté rebelle ? Trop souvent sur l’ordinateur, ne faisait pas attention à ses études, trouve-toi un copain plutôt, un soupire puis une porte qui se claque. Noah avait fini par partir pour quitter cette atmosphère un peu pesante, mais cela n’avait durer que les années lycée, depuis longtemps cette querelle était terminée et ses parents avaient bien compris que ce n’était plus la peine de se battre pour cela, Noah avait réussi et c’était tout.

Perdu dans ses pensées, le silence s’installa entre eux. Ses parents, il ne leur confiait pas beaucoup de chose, il fallait dire qu’avant sa mort il ne pouvait pas dire que sa vie était idéale, même si lui avait chercher à s’en convaincre, sa mort lui avait montré à quel point la vie était courte et son existence futile. Alors il avait encore une fois tout plaqué et refais sa vie, dans un nouvel appartement, dans son café, avec ses corbeaux qu’il avait fini par apprivoiser, il avait surmonté ces voix et ces émotions qui l’assaillaient pour simplement…ressusciter. Il serra les dents et but une gorgée de son coca pour chasser la pointe de regret qui naquit alors qu’il repensait à ces moments avant sa mort, et à lui tout simplement. Ses longs cheveux, son regard éperdu et cette relation qui ne menait à rien. Il secoua la tête pour mieux se reconcentrer sur Seishiro qui continuait de parler. Une soirée avec Tears ? Il hocha un sourcil, puis les épaules, cela ne le concernait pas et il valait mieux qu’il ne s’intéresse pas trop à cela s’il ne voulait pas se retrouver littéralement le cul entre deux chaises. Conscient qu’il n’en avait entendu que la moitié, mais aussi que le brun semblait déjà avoir trop bu, il hocha la tête comme pour confirmer il ne savait quoi, écoutant pourtant sa dernière remarque avec un petit rire.

« Je pense que c’est bien d’être égoïste. Même si beaucoup sont plus malheureux que toi, qu’ils n’ont pas de familles ou de logement, ou que sais-je, tu n’en es pas responsable. Tu peux aider autant que tu veux, tu ne peux pas les sauver tous, ni entièrement, alors en quoi est-ce mal d’être égoïste ? Pourquoi devrais-tu être heureux de ta vie alors qu’elle te fait souffrir d’une façon ou d’une autre ? »

Il le fixa un instant, il aurait pu continuer très loin dans son questionnement, il se savait un peu égoïste sur les bords, et même s’il était généreux on ne pouvait pas porter le poids du monde sur ses épaules alors pourquoi d’autres auraient le droit de se morfondre et lui non ? Pourquoi parce qu’il avait eu plus de chances que d’autres ne devait-il pas déprimer pour des brindilles qui pourtant misent bout à bout constituait leurs vies ? encore une fois pensif, il plongea dans ses pensées et dans son verre, laissant la musique battre à ses oreilles tranquillement. Il n’aimait pas vraiment avoir de la musique à fond, mais cela lui permettait d’une certaine façon de penser.

Après un temps indéterminé et quelques paroles échangés, Noah n’avait plus vraiment fait attention à Seishiro, avant de finalement se tourner vers lui pour le voir affalé sur le bar. Il haussa les sourcils de surprise et lui secoua l’épaule en lui demandant si ça allait. Il pencha la tête vers lui pour voir ses yeux ouverts… perplexe, Noah resta quelques instants ainsi avant de tendre un billet au barman pour leurs consommations et de se lever de sa chaise. Il se positionna à côté de Seishiro et passa son bras sous le sien pour le soutenir et l’aider à se lever.

« Et beh… on peut pas dire que tu tiens l’alcool toi …je pense qu’il est temps de partir  »

Dit-il avec un petit rire, les dirigeants vers la sortie. L’air froid le fit frissonner et il resserra l’écharpe autour de son cou, dardant un regard vers Seishiro qu’il serra un peu plus contre lui, déjà pour profiter de sa chaleur corporelle -c’était un grand frileux- et pour mieux le maintenir. Il fit trois pas dans la rue avant de se stopper brutalement.

« Au faite… tu habites où ? »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 283
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Sam 14 Jan - 15:59

❝ alcohol is not the answer, it just makes you forget the question ❞If you can't be happy at least you can be drunk.Seishiro ne bougeait plus, même lorsque Noah s'était mis à secouer son épaule en lui demandant si ça allait. Il s'était contenté de ronchonner, sans rien dire de plus. Il n'avait absolument pas envie de bouger, même dans cette position inconfortable. Il clignait plusieurs des yeux pour tenter de garder ses yeux ouverts. Il était en train de s'imaginer dans son lit, emmitouflé dans ses draps et il ne bougerait plus jusqu'au lendemain. Il n'y avait plus de musique bien trop forte, plus de brouhaha incessant. Seulement, il était toujours là, assis et affalé dans ce bar, et maintenant, il fallait rentrer chez soi. Le japonais n'avait pas le courage de le faire. Pour lui, se lever et se laisser porter par ses jambes jusqu'à son appartement était impossible. Il se sentait seulement capable de se laisser glisser au sol, telle une larve. Il soupira, c'était désolant.

Il sursauta presque en sentant Noah se lever et tendre un billet au barman. Il se redressa à son tour et enfila son manteau ainsi que son écharpe avec quelques difficultés. Il sentait son corps tout engourdi. On pouvait dire qu'il était fatigué. Il mit quelques secondes avant de se décider de se lever, les deux mains sur le comptoir pour se soutenir. Il se laissa ensuite aller contre Noah en soufflant un léger remerciement. Heureusement que ce dernier était là sinon il n'aurait pas su comment il aurait pu rentrer chez lui. Il n'était même pas sûr d'avoir pu être capable d'appeler un taxi pour le ramener chez lui. Il n'était même pas sûr qu'un taxi serait passé à cette heure si tardive. Qui sait. Il se laissa donc guider par le plus vieux jusqu'à la sortie. Un peu plus et il serait capable de somnoler. Il ne répondit même pas à la remarque de son Sam et avait simplement hoché la tête silencieusement. Il avait raison de toute façon, il ne tenait pas l'alcool et il était temps de partir et rentrer à la maison, au chaud et au calme.
Cependant, le chaud n'allait pas arriver tout de suite malheureusement. Une fois à l'extérieur, le froid et le vent agressèrent la peau de Seishiro. Il sentit Noah le serrer un peu plus contre lui, il avait sans doute froid lui aussi. Il y avait de quoi. La chaleur corporelle le réchauffait que très peu, mais c'était déjà ça. Il se demanda comment les pingouins faisaient pour réussir à se réchauffer en se collant tous entre eux. En plus de ne plus pouvoir penser correctement, il se posait des questions débiles. Il soupira légèrement, laissant s'échapper un petit nuage de fumée de sa bouche à cause du froid.
Ils firent seulement trois petits pas dans une direction incertaine pour le plus jeune, cependant Noah s'arrêta brusquement pour demander où il habitait. C'était une question sans réponse. Seishiro l'observa, incertain. Il fit mine de réfléchir au plus profond de lui-même, sans savoir quoi répondre. Comment pouvait-il oublier où il habitait, c'était complètement insensé. S'il avait eu la force, il se serait frappé le crâne. Il osa quand même dire la vérité à son partenaire :

« Tu vas me trouver con, mais... J'en ai aucune idée. Je sais que j'habite au centre-ville, mais je n'arrive plus à me souvenir de l'adresse exacte, ni comment s'y rendre... »

Ça, il l'avait dit, le brun se trouvait terriblement con. Déjà qu'il avait du mal à marcher, alors s'il aurait fallu accompagner Noah jusqu'à chez lui, ils se seraient perdus. Il commençait à paniquer, essayant toujours de retrouver son adresse quelque part dans sa mémoire. En vain. Il ne voulait en aucun cas être un fardeau pour Noah, même si au fond, il se persuadait qu'il l'était dès qu'il l'avait aperçu dans le bar. D'après lui, le gérant du café aurait mieux fait de l'ignorer et de le laisser là où il était avec l'alcool comme seule amie.
© 2981 12289 0

_________________



 

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


↑ Merci Celis ♥ (sur une idée originale de Tyty)

Messages : 224
Métier : Gérant du Raven
Pouvoir : Communique avec les corbeaux
Humeur : (⌐▨_▨)

Double(s) compte(s) : Yoan S. Myers & Phineas Lockwood
Crows before Hoes. ♥
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Edwing
Crows before Hoes. ♥
Lun 23 Jan - 20:24
If you can't be happy at least you can be drunkSeishiro & NoahBizarrement la réponse ne le surpris pas. C’était très certainement dû au cocktail qu’il avait bu, car en temps normal il aurait sursauter, aurait regardé l’homme à ses côtés avec les yeux ronds puis aurait soupiré allégrement. Présentement pourtant, il l’avait simplement regardé en travers, un petit sourire résigné sur ses traits. Noah resserra alors sa prise sur le brun, frissonnant à cause du froid et de la fatigue -il commençait quand même à se faire tard- et commença à marcher.

« Ok. On va aller chez moi alors, c’est pas trop loin. »

Il n’avait pas vraiment comme coutume d’inviter les personnes à venir chez lui, il n’aimait pas vraiment ça à vrai dire, parce qu’il aimait son indépendance, sa capacité à se balader dans des tenues décontractées et celle de regarder ce qui lui plaisait à la télévision. Hors avec un invité, son rôle de gérant reprenait sa place et il se mettait en quatre pour la personne…. Il n’avait pourtant ici pas le choix, il s’était porté garant du jeune homme et si il ne se souvenait pas de son adresse, il n’allait pas le laisser dans la rue tout de même. En réalité, son appartement dans lequel il vivait depuis un an, n’avait jamais reçu de visiteur… jusqu’à il y a une semaine, après la sortie dans ce même bar au nouvel an avec Kurt. Il lança un regard assassin à l’enseigne de l’échoppe. C’était très certainement sa faute si son appartement commençait à ressembler à un hôtel !

Au bout de quelques minutes de marches pourtant l’enseigne s’effaça dans son dos et son regard se fit plus curieux, regardant avec amusement et curiosité les personnes qui vagabondaient. Quand il était arrivé il y avait au moins une heure, il y avait encore des familles et des couples qui traversaient l’allée, mais désormais il n’y avait plus que des hommes de petites vertus, des couples qui semblaient ne pas vouloir se trouver un hôtel, des attroupements suspects, des jeunes et d’autres ivres qui se tenaient les uns aux autres comme eux. C’était assez intéressant de voir tout ce beau monde ensemble, évoluer dans un espace commun sans se juger les uns des autres. Cette rue semblait être un arrêt dans le temps ou plus rien ne comptait que l’activité prévue pour la nuit. Pour eux en revanche c’était fini, et Noah les entraina bien vite hors de cette rue.

« Heureusement que tu es pas bien lourd »

Jura-t-il pourtant à un moment où il failli trébuché sur un pavé du trottoir. Il n’avait pas vraiment engagé la conversation avec le brun, mais il n’était pas vraiment sûr que ce dernier avait la capacité de tenir une conversation et il était de toute façon plus concentré sur le fait de retrouver son appartement sans se ramasser. Au bout d’une quinzaine de minutes de marche, il arriva enfin face à sa porte. Poussant un gros soupire, il pénétra à l’intérieur tant bien que mal avec Seishiro pour le lâcher sur le canapé. Nouveau soupire et il retira son manteau, son écharpe et son bonnet avant de venir se servir un verre d’eau. Il fixa de sa cuisine le brun sur le canapé.

« Tu peux dormir là, je vais t’amener une couverture et un oreiller. Les toilettes sont là-bas, si jamais tu te sens pas bien, tu as intérêt à repérer l’endroit. »

Il lui fit un petit sourire en lui montrant ladite porte des toilettes, lui lançant pourtant un regard qui le dissuadait de vomir sur son parquet. Il but son verre d’eau d’une traite et alla chercher ledit oreiller et ladite couverture, les donnant à Seishiro avec un nouveau sourire. Il râlait beaucoup intérieurement mais la présence du brun ne le gênait pas tant que ça, elle était surtout imprévue et Noah n’aimait pas beaucoup les imprévus.

« Bon aller, bonne nuit ! »

D’un geste de la main il le salua et fila dans sa chambre pour se mettre en pyjama et s’engouffrer sous sa couette avec plaisir.
© 2981 12289 0

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


tell me pretty lies
look me in the face
tell me that you love me
even if it's a fake

LiensFiche

Messages : 283
Localisation : Sur le canapé
Métier : Etudiant en langues
Humeur : (~ ̄▽ ̄)~

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae
SEIrial Killeuse à votre service !
Voir le profil de l'utilisateur




Seishiro Fujiwara
SEIrial Killeuse à votre service !
Lun 23 Jan - 22:21

❝ alcohol is not the answer, it just makes you forget the question ❞If you can't be happy at least you can be drunk.Seishiro se sentait vraiment stupide sur le coup. S'il en avait eu les moyens, il se serait enfui très très loin. Seulement, il resta accroché à Noah qui lui était son seul soutien ce soir. Il se frappa tout de même le front dans un claquement bruyant dans le silence de la nuit. Comment pouvait-il oublier sa propre adresse ? C'était complètement insensé ! Un verre de plus et il ne saurait même plus comment il s'appelait. Ainsi, il se répéta son prénom et son nom plusieurs fois dans sa tête de peur de l'oublier comme ça en un claquement de doigts. Ridicule, il était ridicule. Par contre, Noah, lui, était tout sauf ridicule. Il avait une prestance que l'étudiant ne pouvait égaler. S'il devait se faire un schéma, le gérant du café était tout en haut et le plus jeune était tout en bas, on pouvait même dire qu'il se trouvait à l'extérieur du schéma.
Il tournait la tête vers son voisin et lui jeta un regard rempli d'étoiles et qui respirait les remerciements les plus sincères qu'il pouvait faire. Il l'observait, admiratif, complètement décoiffé avec quelques mèches rebelles qui cachaient la marque rouge sur son front, là où il venait de se frapper. Il lui sauvait la vie, surtout qu'il n'était vraiment pas obligé. Il aurait très bien pu l'emmener à un hôtel au hasard et le laisser se débrouiller tout seul comme un grand. Non, il l'emmena chez lui. Il emmena un presque inconnu chez lui. Seishiro ne se sentait pas capable de faire la même chose. Dans tous les cas, il ne donnait sa confiance qu'à très peu de personnes, il ne serait donc pas rassuré de se savoir avec quelqu'un dans son appartement. Il se mit alors à lui bredouiller des multitudes d'excuses sur son état et son comportement et le tout était mélangé avec des remerciements. Tout ça devenait des paroles complètement incompréhensibles, mais Seishiro continuait de s'excuser, encore et encore sans s'arrêter.
Trop concentré sur ses excuses, il trébucha plusieurs fois, mais son Sam le retenait toujours de justesse, évitant une embrassade avec le béton. Il ne tilta même pas à la remarque de Noah par rapport au fait qu'il n'était pas trop lourd. Le Japonais était fatigué et le vent froid s'infiltrait sous ses vêtements, le faisant trembler. Il n'en pouvait vraiment plus. Il avait l'impression que les kilomètres se succédaient à une vitesse phénoménale alors que Noah lui avait dit qu'il n'habitait pas très loin d'ici. Avait-il menti ? Ou était-ce l'alcool qui faisait perdre toute notion ? Il opta plus pour la deuxième proposition. Ce serait bête de penser que Noah avait menti juste comme ça, sans raison valable.
Le reste du trajet se fit en silence, ce qui ne gêna absolument pas le jeune homme saoul. Il avait besoin de calme et avait hâte de s'endormir. Noah pourrait bien le laisser dormir par terre, il s'en ficherait. Il avait juste besoin de repos. Après de longues minutes de marche. Ils arrivèrent devant une porte, le fameux appartement devait se trouver derrière cette porte. Seishiro n'avait pas réellement regardé le paysage qui l'entourait et s'était laissé guider par le plus âgé.

Une fois à l'intérieur, le brun se déchaussa et se laissa tomber sur le canapé quand Noah le lâcha. Il faisait chaud dans l'appartement, il se sentait bien et n'avait plus froid. Ce bien-être l'endormait encore plus. Il acquiesçait brièvement suite aux paroles du propriétaire de l'appartement. Il n'avait pas vraiment écouté ce qu'il venait de dire. Cependant, il l'avait vu pointer du doigt une porte derrière le canapé. Cela devait sûrement être les toilettes. Seishiro retira son manteau et son écharpe pour les laisser reposer sur le dossier du canapé. Il s'allongea de tout son long sur le canapé. Celui-ci était vraiment confortable, il avait l'impression d'être dans un lit, bien que la place fût restreinte. Dans un murmure, il remercia une dernière fois Noah lorsque ce dernier revint avec un oreiller et une couverture. Il dut alors se redresser, contre son gré, afin de pouvoir préparer son petit lit improvisé. Ensuite, il se faufila sous la couverture, toujours habillé. Ses vêtements ne le gênaient pas, il n'allait donc pas se déshabiller comme il avait pu le faire chez Tears. La situation était totalement différente.
Il souhaita une bonne nuit à Noah et ferma les yeux, se laissant bercer dans les bras de Morphée.
© 2981 12289 0

_________________



 

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre Ville :: Bars et Boîtes de nuit-
Sauter vers: