RSS
RSS



 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gabriel Bishop (Terminée)

avatar
Propriété de Khalel Holloway. ♥
Messages : 278
Métier : Photographe animalier
Pouvoir : matérialisation des rêves
Double(s) compte(s) : Rain Lowell & Newén Flores
Propriété de Khalel Holloway. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Jan - 22:25

Gabriel Bishop
Une petite phrase personnelle maggle, paroles de chanson ou citation o/
• Nom : Bishop
• Prénom : Gabriel
• Surnom : / (Gaby)
• Âge : 23 ans

• Plutôt : Uke (mais plutôt pas intéressé xD)

• Origine(s) : Franco-anglaise
• Métier : Photographe indépendant, spécialisé en photographie animalière
• Groupe : Reload Psychic

• Pouvoir et description : Gabriel est capable de matérialiser les rêves, enfin les siens du moins, et pas tous, ni tout. Il lui arrive de se réveiller avec une migraine atroce et lorsque cela arrive, des objets qui n’étaient pas présents à l’endroit où il s’est endormi le sont désormais. Un livre, une montre, il s’agit le plus souvent d’objets inanimés et de petite taille.
A noter aussi que les objets qu'il fait apparaître disparaissent généralement après un laps de temps plus ou moins long.
• Position de la marque et description :Sa marque est un papillon qui se trouve au creux de ses reins, ça explique qu’il ne l’ait pas remarqué tout de suite.
• Âge de la mort : 22 ans
• Cause(s) de la mort : Mordu par un serpent pendant une séance photo.

►►

Mon pseudo sur le net : Cici
Âge : 32 ans.

Présence sur le forum : Jesaispas / 7 jours
Que pensez-vous du forum : J’aime bien, sinon je serais pas là.

Le personnage sur mon avatar est : Spain, Axis Power Hetalia
Le code est :
Si physiquement Gabriel n’a rien de spécialement impressionnant, ni même de remarquable (à part peut-être ses yeux), niveau caractère c’est autre chose. Le terme « remuant » serait le plus à même de le décrire. Presque sans cesse en mouvement, il masque sa timidité derrière un côté bavard qui peut très rapidement devenir agaçant lorsque l’on ne le connait pas. Une fois à l’aise, il devient plus… civilisé, et parle nettement moins.

D’une curiosité maladive, il lui arrivera de se montrer indiscret, sans réellement penser à mal. Mais son côté insistant peut devenir pénible. Il suffit toutefois d’élever un peu la voix pour le faire s’assagir et rentrer dans le rang. En effet, aussi remuant et pénible puisse t’il être, il a les conflits en horreur, et même s’il lui arrive de se trouver au centre de certains, il n’en sera jamais l’instigateur. Pas folle la guêpe.

Un bon point pour lui ? Peut-être ? Il est quasiment toujours de bonne humeur, et cherche, parfois maladroitement, à transmettre cette bonne humeur aux gens qu’il rencontre et auxquels il s’attache, les autres ? Bah en fait il s’en moque.

Sous ses airs insouciants, il est en réalité sensible, et plutôt facile à blesser par des paroles ou des actes. Oh bien sûr il n’en laissera rien transparaître, faisant comme si tout allait bien, et ce même si ça n’est pas le cas. Et même s’il enquiquinant, remuant, curieux, eh bien il est relativement secret vis-à-vis de lui-même.

Dans les choses plus ou moins intéressantes à raconter à son sujet, il est gourmand et facile à appâter avec des sucreries… qu’il s’empressera de manger sous votre nez avant de filer comme si de rien n’était et comme s’il n’entendait pas ce que vous aviez à lui demander. Il est malgré tout quelqu’un de gentil, sur qui il est tout à fait possible de compter, une fois bien sûr qu’on a passé la barrière qu’il a lui-même montée autour de lui.

Ah si, une dernière chose à ajouter malgré tout, Gabriel a une peur panique des serpents.

Pour le reste ? Eh bien ça sera à vous de le découvrir en faisant sa rencontre.
↑ Mental
↓ Physique
Gabriel est le genre passe partout. Non pas qu’il ne soit pas mignon, mais il n’est pas du genre à se mettre physiquement en avant. Il faut dire aussi qu’il n’est pas super grand, il toise autour d’1m70, peut-être un peu plus, pour une soixantaine de kilos. Il n’a donc rien de spécialement impressionnant.

Il possède un visage ovale, encadré par une masse de cheveux châtains reflétant facilement le soleil. Sa peau est pâle, ce qui rend encore plus visible deux grands yeux vert foncé, bordés par de longs cils bruns. Ses lèvres sont généralement étirées en un sourire, à moins qu’une moue boudeuse ne vienne à s’afficher. Mais ne vous en faites pas sa mauvaise humeur passera aussi vite qu’elle est arrivée. En parlant de ses lèvres, il a tendance à les mordiller lorsqu’il stresse, de sorte qu’elles paraissent assez régulièrement plus rouges qu’elles ne le sont en réalité. Pour terminer ce visage ? Eh bien il possède un petit nez, comme tout le monde, ainsi que deux fossettes qui s’installent au creux de ses joues lorsqu’il vous accorde un sourire.

Lorsque l’on descend un peu, il est possible de découvrir un cou fin, ainsi que des épaules toutes aussi fines. Une pratique régulière du sport a rendu son corps souple et ferme, mais sans exagération. Ne vous attendez pas à une masse de muscles, vous seriez déçu, même s’il possède quelques petits abdo qu’il ne faut pas négliger.

Vestimentairement parlant, eh bien on peut dire qu’il se satisfait d’un peu tout. Il est tout autant capable de sortir en jean, tee-shirt, baskets, qu’en costume, chemise. Du moment qu’il se sent bien dans ce qu’il porte, ça ne lui pose pas de problèmes. Il évite cependant les couleurs trop flashys.

Quelques particularités ? Eh bien il possède un piercing à l’oreille droite, ainsi qu’un autre ailleurs qu’il vous faudra découvrir par vous-même. Il porte aussi en permanence une croix en argent, généralement dissimulée sous ses vêtements, et il ne s’agit pas là d’une simple décoration.  


Je me dois de vous prévenir dès le départ, si vous vous attendez à une histoire exceptionnelle, vous allez être déçus. Je ne suis pas le fils de personnes célèbres, je n'ai jamais eu de gros traumatisme dans ma vie... Bref, j'ai eu une vie normale. Une fois cela établi, à vous de voir si vous souhaitez continuer à m'écouter.

Cool, il reste au moins une personne, ça fait plaisir. Bref, je m’appelle Gabriel, ça je pense que vous le savez, j’ai déjà dû le dire à un moment ou un autre. Je suis né il y a 23 ans dans une petite clinique privée, dans le nord de la France. Ne m’en demandez pas le nom, je suis totalement incapable de m’en souvenir, tout ce que je peux vous dire c’est que ma mère était née là aussi, et qu’elle avait toujours voulu que ses enfants voient le jour à cet endroit. Je sais, c’est cliché, mais c’est comme ça. Mes parents s’étaient rencontrés moins d’un an auparavant, et ma mère était tombée enceinte directement. Il parait que ce genre de choses arrive de temps en temps… au fond, ça ne m’intéresse pas. Je n’ai pas des masses de souvenirs de ma mère en réalité, de ce que j’en sais elle est toujours vivante, mais mon père l’a quittée peu de temps après ma naissance, en m’emmenant avec lui. La raison reste toujours un peu floue pour moi, mais je me dis toujours qu’il devait en avoir une bonne.

Nous avons donc quitté la France peu de temps après ma naissance, pour rejoindre Londres tout d’abord, c’est là que j’ai grandi, enfant unique, choyé par son père. J’aurai pu devenir du genre pourri gâté, mais allez savoir pourquoi, ce ne fut pas le cas, et je pense qu’il valait mieux. Après tout, si je l’avais été jamais je n’aurais pu me foutre allégrement de la tronche des personnes entrant dans cette catégorie, chose que maintenant je peux faire sans le moindre scrupule. Enfin bref, là n’est pas réellement la question il me semble. J’ai grandi entouré d’amour, et c’est tout ce qu’il y a à retenir. Comme tous les enfants, j’ai été à l’école, tout d’abord en primaire, puis au collège. Il faut avouer que je n’ai jamais été une tête. J’aimais bien ce que j’apprenais à l’école, mais sans plus, je n’arrivais pas à trouver ce qui m’intéresserait plus tard. Malgré tout je faisais des efforts, croyant dur comme fer à ce que mon père n’arrêtait pas de me répéter :

« - Si tu travailles, même si tu n’aimes pas l’école tu pourras faire ce que tu veux après. »

Je suis sûr que tous les gosses du monde ont entendu cette phrase, au moins une fois, venant de la bouche de leurs parents. Je ne sais pas par contre s’ils y ont autant cru que moi. Non parce que, je sais que ça va paraitre naïf, mais j’ai toujours cru dur comme fer ce que me disait mon père… Bon, même maintenant j’ai tendance à le croire quand il me dit quelque chose, mais ça, c’est une autre histoire. Pour en revenir à la mienne, et à ce qu’elle peut comporter d’intéressant, j’ai fait ma primaire et mon collège sans avoir de résultats très très impressionnants. Par contre, arrivé au collège j’ai découvert quelque chose de sympathique, qui m’a aiguillé sur ce que je voulais faire plus tard, quand je serais grand : la photo. Il y avait un petit club dans mon collège, le genre de truc qui ne se prend pas au sérieux vous savez. On fait quelques photos, on fait des petites expos pour montrer à tout le monde ce qu’on a pris et hop. Sauf moi, j’y ai réellement pris goût, au point de finalement trouver un sens aux études que je faisais. Bien sûr, je ne me suis pas transformé en petit génie pour autant, mais au moins maintenant je savais pourquoi je me levais le matin pour aller en cours. A mon entrée au lycée, j’ai réussi à convaincre mon père d’en choisir un avec une filière photo/image, enfin un truc du genre. J’ai obtenu mon bac, merci l’option photo, et je suis ensuite allé préparer le diplôme suivant, avec un patron.

C’est ce charmant monsieur, Thomas, qui m’a initié à la photographie animalière. Au début je faisais ça avec lui, dans un zoo du coin, et puis un jour il m’a proposé d’y aller tout seul, c’était tout à la fin de ma formation. Je peux vous dire que j’étais super fier de me présenter en tant que « photographe » et non pas en tant que « assistant stagiaire ». Oh bien sûr, vous me direz que la différence doit être minime au final, mais pas pour moi. Après avoir validé mon examen, je suis resté à travailler avec l’homme qui m’avait formé, durant deux ans. Enfin bref, je pense avoir assez parlé de ça, surtout que, avouez que ça n’était pas super intéressant.
D’autant plus qu’il y a un an de ça, il s’est passé quelque chose qui mérite d’être raconté, bien plus que le reste de ma vie, cela va sans dire. Mon père, que je n’avais pas vu depuis plusieurs mois entre le travail et les études, m’a proposé de partir avec lui en vacances, en Afrique. Vous imaginez bien que je n’ai pas dit non, au contraire même, j’étais positivement ravi de la chance que j’avais ! Nan mais franchement, vous imaginez vous, pouvoir aller prendre des photos directement dans la nature ?

Cela dit, ce n’est pas réellement le voyage en lui-même qui doit pouvoir vous intéresser, même si c’était très intéressant, c’est plutôt quelque chose qui m’est arrivé pendant que j’y étais. Mon père avait décidé d’aller faire des emplettes, histoire de pouvoir rapporter des souvenirs, moi je voulais profiter du temps que nous avions encore sur place pour prendre le maximum de photos, du coup j’étais parti tout seul aux alentours du village, oh pas très loin, j’avais bien noté qu’il ne fallait pas trop m’éloigner. Que ça risquait d’être dangereux, que je risquais de me perdre et tout. Je ne me suis pas perdu, et j’ai pris de magnifique photo, des paysages, des chèvres et tout, m’éloignant progressivement du village et de toutes personnes vivantes en réalité. Sur le moment je ne m’en rendis pas compte, non. Ce qui me fit réagir, c’est l’heure qui semblait tourner, et un coup d’œil sur ma montre m’apprit que ça faisait déjà plus de deux heures que j’étais parti. Je me décidais donc à faire demi-tour, en espérant être capable de rentrer au village sans me perdre, lorsque je ressentis comme une douleur à la cheville. Comme si… quelque chose venait de me mordre. Instinctivement je cherchais autour de moi, apercevant en une fraction de seconde la queue d’un serpent qui s’enfuyait. L’idée qu’il fallait impérativement que je rentre me traversa l’esprit, mais en même temps la panique me prit, et je me rendis compte que je ne savais plus de quelle direction j’étais arrivé.

J’avais l’impression que le temps s’écoulait à une vitesse folle alors que je commençais à ne plus me sentir bien, marchant tant bien que mal dans une direction que j’espérais être la bonne. Mais peu à peu, mes jambes commencèrent à refuser de me porter, j’avais l’impression d’avoir du mal à respirer, un peu comme si j’avais un poids énorme sur la poitrine. Je finis par m’écrouler, incapable de faire un pas de plus alors que tous mes muscles se contractaient, la douleur irradiant dans chacun de mes membres. Et puis… tout sembla devenir noir. Quelques instants. J’avais réellement l’impression d’être mort, alors pourquoi est-ce que je pouvais à nouveau ouvrir les yeux ? Et où est-ce que j’étais arrivé ? La nature qui m’entourait avant que je ne tombe avait disparu, laissant place à… une sorte de pièce ? Mon cerveau tentait d’analyser à toute vitesse ce qui venait de se passer. Est-ce que j’étais mort ? C’était juste ça après ? Une pièce sans la moindre sortie, sans la moindre ouverture ? Tout s… ah nan, je n’étais pas tout seul. Il y avait un… quelqu’un avec moi. Je gardais les yeux rivés sur la créature alors qu’elle m’observait en retour. Ouais, je devais rêver, ça ne pouvait être que ça. En l’entendant me demander si je souhaitais revivre, je restais con un instant. Ah ouais, j’étais donc bien mort… j’étais censé répondre quoi là ? Nan nan, je vais me passer de votre proposition ?

Je pense que vous imaginez assez bien ce qui a pu se passer par la suite, sinon je ne serais pas là pour vous raconter ma vie, j’ai accepté, et je suis revenu, juste avant l’instant où tout était devenu noir. La morsure du serpent, dont je me souvenais parfaitement, avec la douleur, la peur et tout ce qui allait avec avait disparu. Je suis retourné au village, et quand j’ai voulu en parler à mon père, il m’a dit que j’avais dû attraper une insolation.

Cette histoire date d’il y a un an, entre temps nous sommes retournés en Angleterre, et j’ai emménagé à Niflheim après avoir répondu à une annonce. Un photographe cherchait un assistant pour tenir sa boutique, à mi-temps. Ça me permettait d’avoir un salaire fixe, tout en continuant de pratiquer mon propre métier.


↑ Histoire



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 3 Jan - 3:11
Bienvenue Gabriel! ♥

Des litres de love sur toi ♥

Et ce qu'il est chou, oh la la. *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 3 Jan - 10:01
Bienvenue Gabriel

*appâte avec des sucreries*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Propriété de Khalel Holloway. ♥
Messages : 278
Métier : Photographe animalier
Pouvoir : matérialisation des rêves
Double(s) compte(s) : Rain Lowell & Newén Flores
Propriété de Khalel Holloway. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Jan - 20:35
Je vous remercie tous les deux. :3

*Vient gnaper les bonbons*

J'en profite pour dire que je pense avoir terminé, s'il y a besoin de modifier des choses, plus qu'à faire signe !

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 4:09
Hey, bienvenue à toi,

Il me reste un détail à vérifier avant de te valider. On est bien d'accord que ton personnage revient 10 minutes après sa mort ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Propriété de Khalel Holloway. ♥
Messages : 278
Métier : Photographe animalier
Pouvoir : matérialisation des rêves
Double(s) compte(s) : Rain Lowell & Newén Flores
Propriété de Khalel Holloway. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Jan - 9:34
Coucou et merci !
Oui oui ^^ il faut que je le précise ?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Jan - 18:25


Tu es validé ! Bravo !

« Nope, c'est bon, je peux officiellement te valider ! File t'amuser ! »

• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
• Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
• Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads-
Sauter vers: