RSS
RSS



 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Victor Novikov, entre De Vinci et Hanyu

avatar
R:Divers
Messages : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Nov - 15:38

 

   
Victor Novikov


   
"J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre."




Nom : Novikov
Prénom : Victor
Surnom : Vic / Sean Taylor (Signature pour ses peintures)
Âge : 22 ans
Plutôt : Ambivalent

Origines : Anglaises et Russes
Métier : Ancien patineur professionnel - Peintre
Groupe : R : Divers

Pouvoir et description : [DOIGTS DE PEINTRE]
Tes doigts sont de véritables pinceaux imaginaires. Tu es capable de peindre sur n’importe quelle surface, que ce soit une toile, du bois, un mur, mais tu es aussi capable de peindre absolument tout ce que tu veux. Tu imites à merveille les plus grands peintres sans qu’on ne puisse faire la différence entre l’œuvre originale et la copie. Tu reproduis les paysages que tu vois dans les moindres détails et tu peux faire le portrait de n’importe qui.
Malus : Il t’arrive parfois de rentrer dans un état de transe lorsque tu peins. Dans ces moments-là, personne ne peut t’arrêter. Tu es parfaitement conscient que tu peins, c’est pour ça que tu vis généralement reclus chez toi. Ainsi, tu peux peindre comme tu l’entends, autant que tu le désires sans que personne ne vienne t’interrompre. Le problème, c’est que lorsque tu entres dans ce genre d’état, quand tu es seul, tu es généralement épuisé après. Tu te rends à peine compte de l’énergie que tu dépenses quand tu peins. Il t’est même arrivé de t’évanouir alors que tu étais en train de peindre. Quand tu tombes sur une personne qui te plaît physiquement, tu n’as pas d’autre choix que de le peindre. C’est plus fort que toi. Parfois tu fais donc le croquis d’une personne dans la rue, à la bibliothèque, pour pouvoir le peindre de mémoire une fois chez toi. De plus, à croire que la mort veut vraiment jouer avec toi, plus tu restes loin d’une patinoire et plus tu ressens le besoin de peindre.
Position de la marque et description : Une tache d’encre dans la nuque.
Âge de la mort : 20 ans
Cause(s) de la mort : Hémorragie cérébrale après une chute lors d’un entraînement.

►►


Mon pseudo sur le net : Lysielle
Âge : Bah 27 ans, maintenant…

Présence sur le forum : 5/7 jours – À voir en fonction de mon boulot et de la motivation ~
Que pensez-vous du forum : Comme je crée un second personnage, ça veut sans doute dire que je l’adore ♥️

Le personnage sur mon avatar est : Victor Nikiforov de Yuri on Ice
Le code est :


Caractère

La combativité était certainement ton trait de caractère le plus important. Il faut dire que pour être patineur artistique professionnel, il faut s’entraîner dur. Très dur. Et c’est ce que tu as fait tout au long de ta vie. Le patinage, c’était la chose la plus importante pour toi. Alors tu restais des heures à la patinoire près de chez toi pour t’entraîner, t’améliorer. Tu pouvais toujours faire mieux. Certes tu avais des facilités comme la grâce, mais il fallait quand même que tu répètes encore et toujours tes pas et tes sauts afin qu’ils soient parfaits en compétition.

Tu es quelqu’un de plutôt joyeux dans la vie. Tu adores discuter avec les gens. D’ailleurs, tu aimais beaucoup être en contact avec tes fans. Bon, tu en avais beaucoup en Russie. Ici, c’est plutôt le calme plat. Disons que depuis que tu as arrêté le patinage, personne ne te reconnaît. Et ce n’est pas plus mal. Et puis il faut dire que maintenant, tu passes le plus clair de ton temps chez toi, à peindre tranquillement pour passer le temps. Mais quand tu croises quelqu’un que tu connais, tu n’hésites pas à lui parler. Ça ne te dérange pas de parler avec des inconnus non plus. Mais tu dois bien avouer que depuis ton accident, tu es un peu moins joyeux qu’avant. Tu n’es pas dépressif non plus. C’est juste que le patinage te manque cruellement. Tu n’as connu que ça durant toute ta vie. Alors arrêter du jour au lendemain, ça fait un choc.

Et c’est aussi ta plus grande peur. Quand tu es tombé ce jour-là, tu ne savais pas que ce serait la dernière fois que tu mettrais les pieds sur une patinoire. Tu pensais que tu réussirais à remonter tout de suite sur la glace, mais… tu dois bien avouer qu’à chaque fois que tu t’approches de la glace, tu paniques. Tu es comme paralysé sans même avoir mis un pied sur ce sol glacé que tu aimais tant il y a encore peu de temps. Il t’arrive même de rester plusieurs heures dans la patinoire à fixer la glace, ou à pleurer silencieusement. Le problème, c’est que plus personne n’est là pour te donner le courage de retourner sur la glace. Et du courage, tu en aurais vraiment besoin. Ou alors… un grand coup de pied au cul, à voir. En attendant, le patinage, c’est fini pour toi.

Tu es d’un naturel très gentil. Tu fais tout pour aider les gens, pour essayer de faire ressortir le meilleur d’eux-mêmes, pour les remettre en confiance… Peut-être que ça te permet d’oublier que toi-même tu n’as plus confiance en toi ? Tu n’en sais rien. Mais tu aimes avoir l’impression d’être utile. Comme tes tableaux se vendent très bien, tu en offres certains à des œuvres de charité de la région pour qu’ils puissent les vendre. Ou tu reverses toi-même l’argent que tu peux gagner d’une vente.

Au-delà de ta gentillesse, tu as aussi des moments où la colère te submerge sans que tu ne puisses l’arrêter. Tu peux alors te retrancher chez toi et peindre pendant des heures, des jours entiers sans t’arrêter, te menant alors à l’évanouissement, ou alors tu peux détruire des tableaux qui t’ont demandé des journées entières de travail. Mais la plupart du temps, tu te rends à la patinoire du coin pour essayer de te pousser à retourner sur la glace pour finalement te rendre compte que tu manques de courage et faire demi-tour pour aller te saouler dans le café le plus proche.

Physique

Les années d’entraînement, de sport et de danse ont forgé ton corps pour qu’il soit celui que tu as aujourd’hui. Celui d’un patineur svelte, gracieux et fort. Tu mesures un mètre quatre-vingt pour un poids de 69 kilos. Tu n’es certainement pas le plus grand des patineurs, mais tu n’es pas dans les plus petits non plus. Ta taille t’a permis de développer une grâce que certains doivent travailler durant des années pour l’améliorer. Toi, depuis ton enfance, tu as réussi à utiliser cette grandeur pour gagner des points.

Ton visage est tout aussi fin que le reste de ton corps, tout aussi bien dessiné. Tes traits sont délicats, et l’expression de ton visage est généralement douce. Tes lèvres sont fines, ton nez est droit et petit. Quant à tes yeux… C’est ce que l’on remarque directement chez toi. De magnifiques yeux bleus qui attisent la curiosité. Lors des championnats, tu n’hésitais pas à t’en servir pour attirer l’attention sur toi, pour déstabiliser les juges. En général, ton regard lui aussi exprime une grande douceur. En vérité, ton visage et ton regard sont le reflet de ton âme. Quand tu es triste, on le voit directement à ton regard. Lorsque tu es joyeux, c’est pareil. Parfois, tu aimerais que ce soit un peu moins facile de lire en toi.

Tes cheveux aussi ont une couleur particulière. Ils sont d’un blond tellement clair que tes cheveux ont l’air d’être blancs, voire gris. Tu n’as jamais été gêné par cette couleur. Disons que ça fait aussi partie de ton charme. Et cela plaisait beaucoup à tes fans alors tu n’allais pas te teindre les cheveux. Quand tu étais plus jeune, tu avais les cheveux longs. Tu les attachais naturellement pour patiner. Maintenant, ils sont plus courts, pour des raisons pratiques. Avoir les cheveux longs, c’est beau, mais ça demande aussi beaucoup plus d’entretien.

Ton corps est sculpté pour la compétition. Tu es grand, svelte, agile et fort à la fois. Ton corps est musclé, mais pas trop. Quand tu patinais, on pouvait deviner tes muscles sous tes costumes, mais il fallait te voir nu pour distinguer vraiment l’étendue du résultat des heures de sport et de danse. Tu n’as aucune marque sur ton corps. Pas de piercing, pas de tatouage, pas de tache de naissance. Ah ! Si, maintenant tu as bien une marque. Tu l’as remarquée un jour après avoir relevé tes cheveux en chignon pour peindre. C’est là que tu as vu, dans le reflet d’un miroir, que tu avais une marque dans la nuque. Tu as bien essayé de l’effacer, comme si c’était de la couleur. Mais tu as bien dû te rendre à l’évidence que ça ne partirait pas.
Histoire

Tes deux parents se sont rencontrés en Angleterre pendant leurs études. Ton père, russe d’origine, était venu faire ses études à Londres pour mieux apprendre l’anglais. Il n’avait pas pour objectif de rester vivre ici, mais il y a rencontré un jeune homme, un Anglais, dont il est tombé follement amoureux. Ils n’ont mis que quelques mois à se décider de vivre ensemble pendant leurs études. Et quand tes pères furent diplômés en marketing, ils firent le choix de rester vivre en Angleterre pour rester ensemble.

Ils furent tous les deux engagés dans une entreprise de marketing et, au bout de plusieurs années de vie commune, décidèrent d’avoir des enfants. C’est ainsi que naquit d’abord ta sœur, Sarah, trois ans avant toi.

Tu es venu au monde dans une famille aimante avec des parents qui souhaitaient faire de leur mieux pour rendre leurs enfants heureux. Ta sœur montra, dès son plus jeune âge, un attrait certain pour la musique. Elle fut donc inscrite au solfège avant d’entrer au conservatoire. À l’heure actuelle, elle parcourt le monde dans un grand orchestre en tant que violoniste. De ton côté, à l’âge de quatre ans, tu as vu un championnat de patinage artistique diffusé à la télévision. Il ne t’en a pas fallu davantage pour savoir que c’était ça que tu voulais faire.

Tes parents t’ont immédiatement inscrit dans un cours pour apprendre à patiner. Et tu as tout de suite montré une grande aisance sur la glace. Tu t’y sentais merveilleusement bien. Mieux que sur le sol en fait. Dès que tu enfilais tes patins, tu avais l’impression d’avoir plus d’assurance, plus de force. Certes tu es tombé à de nombreuses reprises, mais jamais en te faisant véritablement mal. Et puis de toute façon, c’est comme ça qu’on apprend, non ?

À l’âge de 13 ans, ton entraîneur t’a inscrit au championnat junior. Tu n’as pas gagné cette année-là à cause du stress et du manque d’expérience, mais l’année suivante, à l’âge de quatorze ans, tu as remporté la médaille d’or chez les juniors. À ce moment-là, tu passais ton temps entre l’Angleterre et la Russie pour t’entraîner. Tu as gagné d’autres titres, dont deux titres chez les séniors à l’âge de 18 et 19 ans. Comme tu représentais la Russie, tu étais largement moins connu en Angleterre, ce qui te permettait de t’entraîner plus tranquillement et avec moins de stress. Quand tu retournais en Russie, c’était pour te donner à fond.

Il y a deux ans, alors que tu venais de fêter tes vingt ans, tu préparais le prochain championnat. Comme toujours, tu te donnais à fond pour être le meilleur et pour ne pas perdre ton titre. Il faut dire que les fans de patinage en Russie te soutenaient énormément et tu n’avais pas envie de les décevoir. Mais à force d’entraînement et manquant de repos, ce qui devait se produire arriva.

Lors d’un entraînement et alors que tu exécutais un quadruple salchow, tu te réceptionnas extrêmement mal. Tu sentis d’abord tes pieds glisser sur la glace avant de voir le muret se rapprocher. Ta tête vint le heurter avec une force telle que ce fut le trou noir. Enfin… pendant quelques instants au moins. C’est à ce moment-là que l’a rencontrée. La mort. Enfin, c’est ce qu’il te semblait. Cet être étrange avec un crâne de loup sur la tête. Tu fus d’abord effrayé, mais comme tu ne pouvais pas t’échapper, tu fus bien obligé de l’écouter. Y retourner ? Bien sûr que tu voulais y retourner ! Tu avais une famille, un avenir ! Tu n’as donc pas hésité une seule seconde avant de donner ta réponse. La mort te prévint alors qu’elle t’avait laissé un petit cadeau. Tu ne compris pas tout de suite ce dont elle parlait.

À ton réveil, ton entraîneur et des médecins étaient près de toi. Une simple chute qui aurait pu être plus grave. Si seulement ils savaient… Ils t’évacuèrent rapidement de la patinoire pour t’emmener à l’hôpital. Une petite commotion cérébrale. Quelques jours de repos et tu pourrais rechausser tes patins. Seulement… Ce jour n’arriva jamais. Après quelques semaines, tu envoyas un communiqué pour expliquer que tu arrêtais ta carrière. Sans plus de précision.
Tes deux pères ne comprenaient pas non plus, mais ils se doutaient que tu avais eu peur. Ils te ramenèrent en Angleterre pour que tu te reposes. Mais après plusieurs mois, tu ne voulais toujours pas remonter sur une patinoire. Tu avais bien trop peur. Peur de tomber à nouveau, de… mourir à nouveau ? Tu ne pouvais pas leur expliquer une telle chose !

Au début, tu as trouvé que la peinture était une chose assez divertissante. Ça t’aidait à passer le temps. Tu peignais ce que tu voyais de chez toi à différentes heures de la journée. Tu n’avais jamais été très bon en dessin ni en peinture. Tes parents se demandèrent comment il était possible que tu sois devenu si soudainement bon pour la peinture. Un médecin leur expliqua alors que le choc avait pu provoquer un tel déclic. Mais c’était plus que ça. Plus le temps passait et plus tu avais besoin de peindre. Peindre des paysages, des gens… En fait, plus tu passais du temps loin de la patinoire et plus tu avais besoin de te défouler en peignant. Comme un substitut. Sauf que parfois, tu t’évanouissais tellement tu peignais durant des journées entières.

Au bout d’un an à vivre chez tes parents, tu pris la décision de partir. Pas très loin de chez eux, à une heure et demie à peine. En fait, c’est par un pur hasard que tu trouvas une maison assez spécieuse et belle pour attirer ton attention. Dans une ville que tu ne connaissais pas du tout. Niflheim. Encore un coup du destin ? Tu n’en sais rien. Ce que tu sais, c’est que quelques jours après, tes parents t’aidèrent à déménager toutes tes affaires jusque dans ta nouvelle maison entièrement meublée. Tu avais gagné assez d’argent pour te l’offrir.

Depuis ce jour, tu passes tes journées à peindre ou à aller fixer la glace de la patinoire de la ville. Tu vends tes services pour gagner de l’argent et ne pas dépenser tout ce que tu as gagné lors de tes victoires. Ce que tu es aujourd’hui ? Un patineur qui a peur de remettre les patins sur la glace… ou un peintre qui s’épuise à la peinture ? Tu aimerais tellement que la peinture ne soit plus d’un passe-temps. Tu aimerais tellement pouvoir rechausser tes patins. Mais tu as tellement peur… Tu sais que tu n’y arriveras pas seul.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Moi c'est Gaufrette, trempez-moi dans du lait
Modérateur

Présentation
Messages : 382
Localisation : Bijouterie - The Glow
Métier : Bijoutier
Pouvoir : Manipulation des peurs
Double(s) compte(s) : Nolan Redfield
Moi c'est Gaufrette, trempez-moi dans du lait
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Nov - 16:30


Pré-validation de modérateur

« Bonjour à toi petit surfeur des glaces ! Yawn

Je serais ton parrain et lirais les rps de notre cher Victor J'tassure ! Alors alors, que de douceur dans ce personnage, il est juste à croqueeeer ! C’est tellement triste de voir que la peur l’empêche de remettre ses patins pour continuer sa carrière, alors qu’il adore ça plus que tout i cri everitim On a envie de lui dire mais si vas-y, n’ai pas peur ça va alleeer ! J’espère vraiment qu’un personnage réussira à lui donner la force de refaire du patinage et qu’il retrouvera sa joie de vivre :3  »

Pouvoir ► J’aime ce pouvoir, il lui va parfaitement puisqu’on reste dans le domaine artistique, il y a un côté apaisant même si un peu frénétique quand il perd le contrôle, à l’image de sa passion quand il s’entraînait au patinage j’ai envie de dire Yaaas

Cohérence contexte ► Victor a deux pères, par conséquent une grande sœur, tout est donc ok !

Orthographe ► Juste quelques fautes d’inattention du coup rien de grave !

Autre ? ► Bienvenue dans la Team Gaufrette Elso ! Elso, Elsa, t’as compris Yawn

Le staff est à ta disposition pour toutes questions ou informations complémentaires. Modérateurs ou administrateurs, n'hésites surtout pas. ♥️


_________________

Mes jolis cadeaux !:
 

Merci Fanfan <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Divers
Messages : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Nov - 17:04
Merci pour les compliments ! *-*

J'espère qu'il plaira et que quelqu'un réussira à le faire retourner sur la glace ♥️

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Divers


Fiche
Liens
Messages : 298
Métier : Etudiant en M1 de STAPS
Pouvoir : Absorption: copie les pouvoirs des Reload et récupères les souvenirs des humains
Double(s) compte(s) : Jaden Elliot et Orfeo Dostavea
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Nov - 17:13
Bienvenue Elmo

_________________






Les badges:
 

Le bazar:
 

Ce qu'ils ont dit:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexy pamplemousse



Messages : 141
Métier : Notaire et streamer/cam boy
Pouvoir : Récepteur
Humeur : IDGAF

Double(s) compte(s) : Elliot Hayaki
Sexy pamplemousse
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Nov - 19:00


 
Tu es validé ! Bravo !

 
« Welcome back toi !  Yawn

J'ai beaucoup aimé ce côté vie sans histoire et heureuse. Peut-être que c'est justement le fait qu'il n'ait jamais eu à traverser quelque chose de similaire qui accentue sa phobie des patins ? (Il aurait dû remonter tout de suite, il n'a jamais entendu ça à propos de l'équitation ?  i cri everitim ) En tout cas, je trouve que cela a de fortes chances de donner lieu à des rp émouvants vu combien le perso a un côté poétique. Ou bien c'est moi qui ait toujours un faible pour les artistes, je ne sais pas mais je me suis laissée avoir WAZAA (En plus il a de quoi se faire plein de potes ici, les amateurs de dessin se multiplient à toute vitesse)

C'est un cutie plein de mélancolie, et j'espère qu'il trouvera un moyen de retrouver un équilibre sain dans sa vie, avec ou sans patins, seul ou accompagné. Il a déjà fait des trucs badass, il est capable d'y arriver je le sais. C'est là au fond de lui Elmo

(et ça ferait un joli film disney avec une jolie morale qui fait chialer à la fin *meurs*) »

 
• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
  • Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
  • Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

  Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
  Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥️
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads-
Sauter vers: