Partagez | 
 

 « When I met you. » [ft. Tears Shinoga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

R:Element









Messages : 45
Date d'inscription : 05/12/2016

MessageSujet: « When I met you. » [ft. Tears Shinoga]   Mer 14 Déc - 2:00






Dog.


Stupid dog.
He stumbled into faith and thought, God this is all there is.
The pictures in his mind arose, and began to breathe.

« Hoy Keshua, attends-moi avant de traverser la route. »

Le jeune homme eu pour seule réponse -bien qu'il n'en attendait pas plus- un aboiement haletant du chien qui courrait devant lui. Keshua était le fidèle compagnon de Lupo depuis maintenant quelques mois, nommé ainsi par sa mère. Pourquoi pas, après tout ? Ça sonnait bien à son oreille en tout cas, et il n'avait pas envie de se creuser la tête des années pour trouver un nom à son chien. C'était court, jolie, donc suffisant. Quoi qu'il en soit, un chien à besoin et bien... De faire ses besoins. Le grisonnant profitait du fait qu'il habiter proche de quelques espaces verts pour y aller à pieds. Une première fois le matin vers dix heures, une seconde fois à treize heures, encore une fois aux alentours de dix-neuf heures et couche-tard comme il est ; une dernière fois à minuit avant de se faufiler dans ses draps.

Le chien appréciait la fraicheur de la nuit, tout au contraire de Lupo qui devait bien se couvrir pour garder une température normale. Disons normale pour lui, en tout cas. C'est ainsi que, affublé d'un bonnet gris, un sweat bien épais tout aussi gris, une bonne grosse écharpe en laine autour du coup, les mains dans les poches et les lunettes noirs sur le nez qu'il promenait son bon compagnon. A l'heure actuelle, c'est bien son seul vrai ami, alors autant le choyer comme il se doit.

« Keshua, moins vite. »

Les rues étaient désertes, la route vide de toutes voitures, mais le garçon préférait resté proche de son animal. Jeune chiot, il faisait encore un peu comme il voulait même si Lupo lui avait déjà appris à marcher sans laisse. Un collier suffisait, bien qu'il avait tout de même la corde dans sa poche, au cas où.

Voyant le chien s'égarer dans une ruelle adjacente, il se mit à courir pour le rattraper ; entrant lui aussi dans la rue bien moins éclairé. Il pu l'apercevoir au fond de celle-ci, reniflant la poubelle de l'arrière-boutique d'un supposé restaurant.

« Keshua enfin, viens ici ! C'est dégoutant, ne manges pas ça ! »

Lupo se rapprocha alors du chien, sortant sa laisse de sa poche en appuyant sur le crocher pour l'attacher. Chose faite, il lui fit les gros yeux, incapable de le gronder -ou de paraître intimidant- et entreprit de faire demi-tour pour rentrer chez lui. Ce qui lui sembla très vite compliqué.

« Hey, il est à toi ce chien ? Il est mignon. »

« Ah, euh... Merci.. »

Il voulut sortir de la ruelle, tirant son chien, mais un homme s'était placé là à l'entrée empêchant toutes sorties.

« Ce-C'est un Corgi, il as à peine qulqu- »

« Remarque le maître n'est pas mal non plus. »

« .. Je vous... Demande pardon ? »

Et c'est qu'il se dit que ça avait vraiment était une mauvaise idée. L'homme, habillé de noir et bien plus grand que Lupo, se rapprochait dangereusement de lui. Il eu pour réflexe de reculer se retrouvant très vite contre un cul-de-sac. Apeuré, il prit son chien dans ses bras comme pour les protéger. Chien qui, malgré la situation, remuer encore la queue ne comprenant pas du tout ce qu'il se passait.

« Ecoutez j-je dis rentrer chez moi, restons-en là... »

« Sois un gentil garçon, lâche ce chien tu pourras rentrer chez toi après. »

Et ce fut la seule réponse qu'il eu avant que l'homme ne soit qu'à un mètre de lui, bien trop proche aux goût de l'italien. C'est quand la main de son agresseur se posa sur sa hanche qu'il hurla.

« A-AU SECOURS ! »

_________________



Round and round like a horse on a carousel, we go. Will I catch up to love? I could never tell, I know, chasing after you is like a fairytale, but I, feel like I'm glued on tight to this carousel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

R:Physic









Messages : 127
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 18
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: « When I met you. » [ft. Tears Shinoga]   Mer 14 Déc - 12:31



Lupo
Tears
 
I can be your hero.
Tears était un homme qui aimait vivre la nuit.
L'air était frais, l'ambiance était plus calme, et puis il adorait l'obscurité, surtout depuis ce petit plus avec sa vue.
Le jeune homme aimait vraiment les temps froids comme ça. L'automne et l'hiver étaient ses saisons préférées. Ce qu'il aimait le plus c'était la neige.
Il supporte très mal les grosses chaleurs, et puis il n'aime pas sortir en short ou en t-shirt.
Il était fidèle à ses pantalons et ses gros sweats à capuche, mais surtout à sa parka.

Le noiraud marchait tranquillement en ville, sans vraiment avoir de but précis. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il allait sûrement s'arrêter dans une épicerie pour prendre quelques trucs à manger et surtout un paquet de cigarettes.

Alors qu'il continuait de marcher, il entendit un petit "au secours" qui semblait de venir d'une des ruelles à deux mètres de là où il était.
Sur le coup, il se demandait s'il ne l'avait pas imaginé -chose qui lui était déjà arrivée plusieurs fois.-
Il hésita un petit moment avant de s'engouffrer dans la ruelle.

Tears ne voyait absolument rien, il n'y avait aucune lumière.
Il utilisa donc son "pouvoir" et regarda plus en détails la ruelle.
Il pouvait distinguer les objets, et voir comme s'il avait mis une caméra en mode nuit.
Au fond, il voyait deux formes, qui semblaient être des humains. L'un deux était plus petit, et portait quelque chose dans ses bras.
Il était sûrement en train de se faire racketter ou un truc comme ça.

Il soupira longuement et sortit les mains de ses poches avant de s'avancer vers eux.
Ce n'est qu'à quelques mètres des deux individus qu'il reprit sa vue normalement.

Au final, c'était pire que ce qu'il pensait, à moins que se soit son côté parano, le plus grand des deux -qui était donc le méchant dans l'histoire- voulait autre chose que de l'argent ou même le chien du petit garçon.

Il se racla la gorge pour faire part de sa présence et n'attendit pas une réponse de qui que ce soit avant de donner un coup de pied dans l'arrière du genou du grand type.
Assez fort pour que celui-ci tombe par terre.

Le noiraud n'avait pas froid aux yeux, ou alors il était suicidaire, mais il n'avait pas peur de s'en prendre à plus grand, plus costaud ou plus nombreux que lui.
Vraiment. Il n'avait peur de rien.

-Tu ferais mieux de partir petit. Et de rentrer chez toi

Pendant qu'il lui demandait de partir, il n'avait pas vu l'autre se relever et sortir un couteau de sa poche.
Mais heureusement que Tears avait un esprit très vif, pour pouvoir se décaler au bon moment.
Malheureusement, il se prit quand même le couteau au niveau de sa hanche gauche.
Il le regarda surpris, surpris qu'il ait osé faire ça.
Il n'allait pas en rester là. Oh que non. Il allait le dé-fon-cer.

Le jeune homme craqua son cou ainsi que ses doigts, avant de donner un coup de pied dans la main du plus grand pour qu'il fasse tomber le couteau.
Un vrai homme se bat avec ses poings.
Une fois le couteau à terre, il lui fit un high kick et enchaina avec un coup de coude dans la nuque.

Il n'était peut-être pas très grand, pas très baraqué et n'avait pas une très grande force.
Mais il était rapide, et savait où frapper pour faire mal et pour neutraliser ses ennemis.

Maintenant que l'agresseur était à terre, il lui fouilla les poches et se servit dans son porte money.
Et pour son plus grand plaisir, il lui piqua son paquet de clopes.

Quoi de mieux que de sauver un innocent, de pouvoir se battre sans peur de tuer ou faire mal et en plus d'avoir de l'argent et des cigarettes gratuitement ?

Cependant, sa blessure était quand même assez grave. Il fallait au moins qu'il mette un gros bandage.
Malheureusement, il était vraiment très très nul pour ça.
.




_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pain-aepeul.tumblr.com/
avatar

R:Element









Messages : 45
Date d'inscription : 05/12/2016

MessageSujet: Re: « When I met you. » [ft. Tears Shinoga]   Jeu 15 Déc - 0:03






Dog.


Stupid dog.
He stumbled into faith and thought, God this is all there is.
The pictures in his mind arose, and began to breathe.

À ce moment là, plusieurs choix pouvaient s'offrir à une personne normale. En premier, s'échapper par tous les moyens, une feinte sur la côté droit pour finalement courir du côté gauche, et courir vite surtout. Ou, la fameux coup dans les parties génitales, et on sait tous ici que ça fait très mal. Attendre qu'une personne veuille bien l'aider, en plein milieu de la nuit ; ais ça c'était loin d'arriver et il n'y croyait pas vraiment. Alors, Lupo, qui n'est pas une personne normale, pris la dernière option : se laisser faire, en espérant ne pas garder une séquelle trop grosse, ou que l'homme ne le blesse gravement. Quand on a pas la carrure d'un athlète, on fait avec.

Il resserra plus fort son chien contre lui, qui semblait petit à petit comprendre que son maitre n'était pas dans une très bonne posture. Crocs sortis, il grogna un peu, loin d'effrayer quiconque avec ses petits jappements.

Ce à quoi ils ne s'attendaient pas était le raclement de gorge derrière eux, et la chute soudaine de l'agresseur aux pieds de Lupo dans un râle de douleur. L'ayant suivis des yeux le jeune homme releva son regard vers celui qui s'avérer être son sauveur... Un peu difficile à cerner dans le noir de la ruelle. Il voulut tenter de calmer sa respiration pour parler, pour exprimer sa gratitude, même s'il se sentait un peu vexé qu'on vienne de le traiter comme un gamin ; mais aucun son ne sortit d'entre ses lèvres. La peur prenait toujours le dessus.

Peu importe il n'aurait pas eu le temps, son agresseur se releva et sortit un couteau de ses poches, plantant le second violemment. L'arme vola, Lupo l'évita, la laissant taper contre le mur dans un bruit de ferraille immonde. Il n'arrivait presque plus à penser normalement tant il était épris de terreur et d’inquiétude... Au final, l'homme se retrouva un nouvelle fois très vite à terre. Il fut presque choqué de voir son sauveur lui fouiller les poches et récupérer ce qu'il pouvait bien récupérer. Par principe, Lupo trouva ça un peu répugnant.

Sorti de ses mœurs par une langue de chien visqueuse, il lâcha l'animal qui se rua aux chevilles du "gentil Monsieur qui avait sauver son Monsieur". Enfin, c'est surement ce qu'il devait se dire dans sa tête, non ?

« Je... Hm. M-Merci, pour votre aide... »

Il tira sur la laisse pour ramener le chien à lui, laissant l'homme respirer, murmurant un « Keshua, arrête ».

« Je ne sais comment j'aurais finis... Sans vous... »

Mais la question prioritaire n'était ni comment le remercier, ou comment faire pour cet homme étaler au sol gémissant de douleur, mais bien de penser à la blessure de son héro du jour qui devait être plus grave qu'elle ne paraissait.

« Désolé, c'est ma faute... Laissez-moi faire quelque chose ! Je peux vous accompagnez à l'hôpital, où si ce n'est pas trop grave je peux vous soignez... J'ai un peu l'habitude des plaies au couteau... »

Ça devait sonnez un peu bizarre de dire ça comme ça à un inconnu, mais il parlait bien sur de son métier. Il n'arrivait même pas à voir à quoi ressemblait cet homme, mais ce qui était sur, c'est qu'il était plein de courage.

Il se rapprocha de lui, au cas où il aurait besoin d'un quelconque soutient physique.

« Vous êtes mon héro. Laissez moi être le vôtre... »

_________________



Round and round like a horse on a carousel, we go. Will I catch up to love? I could never tell, I know, chasing after you is like a fairytale, but I, feel like I'm glued on tight to this carousel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

R:Physic









Messages : 127
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 18
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: « When I met you. » [ft. Tears Shinoga]   Jeu 15 Déc - 8:34



Lupo
Tears
 
I can be your hero.
Le noiraud y était quand même allé doucement. Mis à part sa blessure, il n'avait pas fait couler de sang, pour une fois.
Seulement, il était plutôt crevé de sa journée et puis il y avait quelqu'un qui le regardait faire.
Et ça le dérangeait, surtout que le plus petit ne semblait pas être habitué à voir ce genre de choses, mais surtout parce qu'il était jeune. Il ne voulait pas le traumatiser. Le pauvre.

Maintenant que la bagarre était finie, du moins pour le moment, il se rapprocha du grisonnant. Il ne pensait pas engager la conversation avec lui, mais il n'allait pas laisser un blanc alors que celui-ci venait de le remercier.
Il en profita par la même occasion pour caresser son chien. Il était tout petit et tout mignon.
Il lui gratta d'abord la tête pour venir sur les côtés, pour finir sous son menton.
Non vraiment, il adorait les chiens, il était tout gaga avec eux. Un peu comme certaines personnes avec les bébés.

Tears leva son regard sur le plus petit et se releva avec un peu de difficultés, laissant le chien retourner vers son maître.

-J'sais pas non plus. Mais sûrement très mal.
En attendant, on devrait partir d'ici.


Il ne voulait pas que quelqu'un d'autre arrive ou que l'autre type se relève.
On ne savait jamais ce qu'il pourrait arriver.

Alors qu'il pensait pouvoir rentrer chez lui, et essayer de soigner sa blessure, le jeune garçon lui proposa d'aller à l'hôpital. Ce qui était hors de question.
Seulement, il n'allait pas dire non pour qu'il le soigne.

Le noiraud leva un sourcil et le regarda un peu surpris.
Comment ça, il avait l'habitude ? C'était très bizarre dit comme ça.
Mais la vraie question dans tout ça était de savoir ce qu'il faisait dehors à une heure aussi tardive.
Bon peut-être que son chien, ou plutôt Keshua -qui au passage était un nom assez.... Intéressant pour un chien- voulait sortir faire ses besoins.
Non, même si c'était pour ça, ses parents l'auraient fait à sa place. C'était vraiment bizarre.

Le jeune homme était perdu dans ses pensées, à savoir pourquoi le plus petit n'était pas chez lui dans son lit.
Ça se trouve, il était majeur. Non pas possible. Il avait la tête d'un enfant de 12 ans..
Quoique maintenant ça ne veut plus rien dire..
Oh et puis après tout ce n'était pas ses affaires.

Tears le regarda avec de grands yeux, surpris mais surtout choqué.
Il explosa par la suite de rire et se tenait ses côtes, déjà qu'il était blessé, il avait un fou rire.
Il était vraiment sérieux ?
Lui un héro ? Mais alors pas du tout.
Déjà s'il avait sauvé, c'était surtout pour en profiter.
Ça lui donne une occasion de se battre.
D'accord, il l'avait sauvé, mais de là à dire que c'est un héro... Mon dieu.

-Ah... C'est douloureux..

Le noiraud s'était calmé en sentant sa blessure et avait réussi à reprendre son sérieux assez rapidement.
Et le pire, c'est qui voulait être le sien.

Il explosa à nouveau de rire et s'allongea par terre. Il souffrait. Il avait du mal à respirer parce qu'il riait et sa blessure semblait s'ouvrir plus qu'elle ne l'était déjà.
Il ne se moquait pas. Seulement, on ne la lui avait jamais faite celle-là.
C'était hilarant.
.




_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pain-aepeul.tumblr.com/
avatar

R:Element









Messages : 45
Date d'inscription : 05/12/2016

MessageSujet: Re: « When I met you. » [ft. Tears Shinoga]   Ven 16 Déc - 1:48






Dog.


Stupid dog.
He stumbled into faith and thought, God this is all there is.
The pictures in his mind arose, and began to breathe.

L’adrénaline était désormais redescendu, le froid recommençait à prendre possession de Lupo qui n'arrivait pas à reprendre son souple. Son corps avait vécu un peu trop de changements de températures, ce qui commençait à devenir dangereux pour lui. De plus, cet homme répugnant n'était plus conscient, mais certainement pas mort et allait se relever d'un moment à l'autre ; la priorité était donc de se mettre en sécurité tous les deux.

Dans l'absence de réponse, et par humanité, Lupo détacha son chien de sa laisse pour la ranger dans sa poche, laissant le toutou libre de ses mouvements. Il entreprit alors de soutenir son sauveur par la taille en faisant attention à sa blessure, posant son bras derrière sa nuque pour qu'il puisse prendre appui. Ça devait quand même être vachement douloureux. D'une certaine façon, la non-réponse signifiait pour Lupo que l'hôpital n'était pas une bonne idée. Ça paraissait étrange. Mais peu importait, le Reload lui valait une fière chandelle -et probablement bien plus que ça-.

Il se sentit une fois de plus vexé au rire de l'homme, moqueur à sa phrase. À bien y réfléchir c'est vrai que ça sonnait très enfantin et féerique de dire une chose pareille... Mettons-ça sur le coup du choc et de la peur. Mais bon, quand même... Ses joues se teintèrent de rouge, honteux.

« J-Je... n'voit pas ce qu'il y a de drôle... »

Il murmurat la fin de sa phrase en se disant qu'il valait mieux se taire plutôt que de dire une autre bêtise dans le genre. Son innocence le tuera certainement un jour.

« Bon, je vous emmènes chez moi. Ce n'est pas loin. »

S'il aurait pu se cacher dans un trou de souri, il l'aurait bien évidemment fait. Même dans le noir il pouvait savoir que l'homme riait encore, ou au moins avait un sourire encré au visage. Au moins il l'avait fait rire...

Commençant à avancer, essayer de maintenir au mieux les respirations qu'il pouvait encore prendre, son chien parti en courant vers le chemin de sa maison. Ce n'est vraiment pas loin, juste quelques immeubles à passer, deux passages piétons et le tour est joué ; mais Lupo ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour le blessé à côté de lui.

« Keshua... Moins vite je t'ai déjà dis... »

Le chien revint en sautillant, jappant aigüe, avant de faire le tour de son maître et de repartir droit devant.

« Vous devez surement penser que c'est un nom ridicule pour un chien, n'est-ce pas ? »


_________________



Round and round like a horse on a carousel, we go. Will I catch up to love? I could never tell, I know, chasing after you is like a fairytale, but I, feel like I'm glued on tight to this carousel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

R:Physic









Messages : 127
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 18
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: « When I met you. » [ft. Tears Shinoga]   Ven 23 Déc - 13:17



Lupo
Tears
 
I can be your hero
Le noiraud se releva avec difficulté et laissa le plus petit l'aider.
C'était plutôt gentil de sa part, même s'il trouvait ça normal. Après tout, il venait de lui sauver la vie.
Il soupira longuement et le regarda du coin de l'œil.

-C'est juste que... C'est la première fois qu'on me sort ça. Ce n'est pas pour être méchant, mais c'est un peu enfantin...

Même le fait qu'il se sente tout gêné était assez enfantin, et mignon. Mignon ?
Vraiment ? Depuis quand Tears trouve le comportement de quelqu'un mignon ?
Ce n'était pas dans ses habitudes, mais bon, il fallait avouer que... le grisonnant était mignon.

-J'espère bien parce que ça fait un mal de chien.

La douleur ne se voyait pas sur son visage. Et pourtant, elle était là.
Il n'avait jamais pleuré quand il se faisait mal.
Jamais une larme n'était tombée.
Pour lui, un homme ne pleurait pas, enfin pas pour ça.
Et puis il avait l'habitude d'avoir mal. Tous les jours, il avait mal.
Il n'avait pas peur de souffrir, ni de mourir, même si maintenant, il voulait profiter de sa vie, en faisant ce qu'il aime.

Il soupira encore une fois et regarda le chien revenir vers eux.
Le noiraud était fan des chiens tout comme il était fan des chats.
Bon, il préférait les gros chiens, comme les bergers allemands ou les huskys, mais... Le Keshua était tout mignon.

- Pas vraiment... C'est original, ça change.

Tears s'arrêta et souffla un grand coup. Sa blessure était plutôt vilaine. Peut-être que l'hôpital serait le meilleur choix. Mais comme à chaque fois, il préférait éviter d'y aller.
Il releva son pull et son t-shirt pour mettre sa plaie à l'air. Le froid lui faisait du bien, de plus il ne voulait pas que ses vêtements s'incrustent dans la plaie.
Pas comme avec sa main. Heureusement que Seishiro avait été là pour l'aider.
Et maintenant ça allait être au tour de...

-Dit, c'quoi ton nom ?

Ce n'était pas la meilleure façon au monde de demander, mais c'était mieux que "petit" ou "maître de Keshua".
Dans tous les cas, il aimait bien savoir le nom des gens qui l'aident.
.



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pain-aepeul.tumblr.com/
avatar

R:Element









Messages : 45
Date d'inscription : 05/12/2016

MessageSujet: Re: « When I met you. » [ft. Tears Shinoga]   Lun 9 Jan - 16:21


_________________



Round and round like a horse on a carousel, we go. Will I catch up to love? I could never tell, I know, chasing after you is like a fairytale, but I, feel like I'm glued on tight to this carousel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« When I met you. » [ft. Tears Shinoga]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» surfey → « no more smiles, no more tears No more prayers, no more fears »
» Tears of my Hearth... [0/3] Celesty is there!!!!!! :P
» 07. My tears dry on their own
» kathleen ; tears don't fall
» Tears of Hope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Quartiers Extérieurs :: Rue Piétonne-
Sauter vers: