Partagez | 
 

 I like the darkness in you [Ft. Alexander J. Blackwood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

R:Physic









Messages : 108
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 17
Localisation : Everywhere

MessageSujet: I like the darkness in you [Ft. Alexander J. Blackwood]   Mar 13 Déc - 18:21

Tears Shinoga & Alexander J. Blackwood
I like the darkness in you.



Cela faisait un moment que Tears était assis au bar, mais il n'avait pas encore touché à son verre. Il était bien trop pensif. Il fixait son reflet, la tête vide. Il était là sans être là.
Le noiraud ne se souciait de personne, il n'embêtait personne et personne ne l'embêtait, même pas le serveur, en même temps, celui-ci savait très bien qu'il ne fallait pas le déranger quand il était comme ça.
Il aurait très bien pu se mettre seul dans son petit coin, mais si jamais il voulait un autre verre, il n'aurait pas besoin de se déplacer ou d'appeler le barman.
Il s'était enfin décidé à boire son verre, mais un inconnu l'avait bousculé.
Le pire dans tout ça c'est que l'autre se n'était même pas excusé.

Le jeune homme se leva et craqua ses doigts ainsi que son cou, avant d'attraper l'autre par l'épaule. Il n'allait pas s'en tirer comme ça, surtout que maintenant, il avait de l'alcool partout sur lui.
Monsieur X le regarda de haut et semblait s'en foutre royalement. Seulement, il n'avait pas vu le poing de Tears arriver dans son visage.
Il esquiva facilement celui de son adversaire et lui fit un croche-patte pour qu'il tombe au sol.

Les personnes qui se trouvaient dans le bar avaient l'habitude de ce genre de choses, et donc personne ne se souciait d'eux. Heureusement pour le noiraud, qui avait envie de se défouler un peu.
C'était un comme peu comme une drogue pour lui, une fois qu'il y goûtait, il ne pouvait plus s'arrêter. Bien sûr, il s'arrêterait avant de le tuer. Ce n'était pas un meurtrier même s'il devait avouer qu'il aurait bien voulu voir certains mecs mourir par ses poings.

L'inconnu était assez coriace pour avoir le temps de se lever, mais en titubant, il bouscula une autre personne assise au bar, et cette personne avait subi le même sort que Tears.
Cependant, il continua de le frapper, bien décidé à ce qu'il reste allongé par terre pour un bon moment.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pain-aepeul.tumblr.com/

R:Element









Messages : 12
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: I like the darkness in you [Ft. Alexander J. Blackwood]   Mar 13 Déc - 22:29


I like the darkness in you
Tears & Alexander – 13 décembre 2016
L'alcool est une chose assez étrange en vérité. Elle adoucit les perceptions de tous les sens. Elle amoindrit les maux de l'âme, elle peut pousser à la violence ou au contraire rendre idiot de joie. Elle endort toujours un peu, lorsqu'on en abuse. Alexander avait une descente très correcte. L'entraînement ne lui manquait pas, il avait toujours aimé les bars, les alcools forts. Whisky sec, le plus souvent. Il aimait faire tournoyer le liquide ambré et piquant au fond de son verre, admirer sa brillance à la lumière tamisée des comptoirs. De temps de temps, il lui arrivait de faire la conversation au barman mais, le plus souvent, il préférait rester seul dans sa contemplation, fasciné par le liquide doré-caramel. Ce qu'il aimait encore plus que l'apparence du whisky, c'était son odeur. Il était persuadé que ça avait un rapport avec sa petite enfance. Une étrange nostalgie le saisissait toujours lorsqu'il prenait le temps de détailler ses arômes. Alors seulement il le goûtait, le savourait lentement, laissant l'alcool le brûler de sa façon si délicieuse et si agréable. Pour lui le whisky n'était pas une simple boisson. C'était tout un rituel. Les barmans et serveurs du coin avaient appris ce petit rituel, savaient le reconnaître et ne l'interrompait jamais. Une fois, l'un d'entre eux s'était approché, lors d'un de ces moments. Alexander avait dit simplement, sans hausser le ton, sans relever les yeux : « Un geste de plus et je te casse la gueule. » L'autre était partit sans demander son reste.

Peut-être aurait-on dû avertir cet imprudent, avant qu'il ne le bouscule, pris dans le mouvement d'une bagarre. Avant que le précieux liquide se renverse sur le jean du pompier, tandis que l'imprudent se faisait superbement tabasser par un grand type aux cheveux noirs. Il était au sol et subissait les coups sans réussir à se défendre. Alexander posa calmement son verre désormais vide sur le comptoir, et demanda d'un signe au grand type d'arrêter de frapper. L'imprudent dut croire un bref instant que le pompier venait à son secours. Il n'en était rien. Il le saisit par le col pour le relever d'un geste ferme, le remettre sur ses pieds avant de lui asséner un puissant coup de poing dans le ventre, lui coupant le souffle. Alexander s'adressa à l'assaillant, comme pour s'excuser de son interruption :

« C'était mon tour. »

En réalité, il ne s'excusait pas. Il ne s'excusait jamais. Il n'aurait même pas eu besoin de s'en justifier, mais tout de même. Rien ne coûtait d'être poli de temps en temps, pour la forme. Le pompier rajouta un coup de poing dans la mâchoire et le col de l'imprudent se déchira, le laissant retomber lourdement sur le sol. Il n'était plus qu'à peine conscient, mais Alexander rajouta un coup de pied dans les côtes, par principe, avant de faire signe au grand type qu'il pouvait continuer à le frapper si ça lui chantait.
Codé par France pour Luciole. Copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

R:Physic









Messages : 108
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 17
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: I like the darkness in you [Ft. Alexander J. Blackwood]   Ven 23 Déc - 0:26

Tears Shinoga & Alexander J. Blackwood
I like the darkness in you.



Tears regarda l'inconnu qui avait pris part à la baston assez surpris.
Comment osait-il frapper sa victime ?
Heureusement pour lui, il ne lui avait donné qu'un seul coup dans le ventre.
Le noiraud enchaina avec son coup de coude dans la nuque de l'autre et lui donna un dernier coup de pied dans le ventre. Histoire qu'il ait bien compris.

Il regarda du coin de l'œil son voisin et soupira longuement avant de lui commander un verre.
Après tout, c'était aussi un peu de sa faute si le verre du plus grand s'était vidé sur son pantalon.
Mais il n'avait pas apprécie le fait qu'il s'interfère dans sa bagarre.
Il se commanda un nouveau verre et essuya ses mains pleines de sang sur un mouchoir prévu pour ça.
À force, c'était une habitude d'avoir les mains sales.
Lui qui pourtant voulait arrêter tout ça... Il avait replongé. C'était sa drogue.

Le jeune homme prit son verre et le vida d'une traite, il ne voulait pas qu'il soit à nouveau gâché.
Il regarda de temps en temps l'horloge qui était en face de lui.
S'il était venu ici, c'est parce qu'il attendait quelqu'un.
Quelqu'un qui devait lui donner un petit boulot à faire.
D'ailleurs en parlant du loup, le voilà qui donna un bout de papier à Tears avec une enveloppe remplie de billets, qu'il rangea aussitôt dans la poche kangourou de son sweat.
Le noiraud avait assez confiance en lui pour ne pas vérifier le somme.
Il regarda rapidement le bout de papier et le brûla après avoir mémorisé les informations.
Il était peut-être parano, mais il ne voulait pas que le papier atterrisse au mauvais endroit avec ses empreintes dessus.

Tears hésita un petit moment, entre rester ici et boire quelques verres de plus, ou partir faire ses petites affaires.
Bah, au final, il avait le temps, rien ne presse et puis, il ne voulait pas se retrouver sans boulot juste après.
Même s'il travaillait en tant que serveur, ce n'était pas... assez. Il ne pouvait pas vraiment s'amuser. Il fallait qu'il cogne. Or il ne pouvait pas le faire dans le café.
Malheureusement pour lui, il n'avait rien trouvé d'autre.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pain-aepeul.tumblr.com/

R:Element









Messages : 12
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: I like the darkness in you [Ft. Alexander J. Blackwood]   Mer 28 Déc - 14:12


I like the darkness in you
Tears & Alexander – 13 décembre 2016
Alexander observa ensuite discrètement, alors qu'on lui resservait un whisky, le drôle de manège du noiraud, qui s'était fait remettre une enveloppe et un bout de papier par un gars qui n'avait pas une attitude extrêmement honnête. Le noiraud avait lu le papier attentivement, puis l'avait brûlé, et avait rangé l'enveloppe dans sa poche. Le pompier connaissait extrêmement bien ce rituel. Il s'y était livré assidûment durant des années. Il fait dire que sa carrure contribuait à le rendre particulièrement utile pour ce genre de basses tâches. Et puis il appréciait ce genre de petits boulots, pas prise de tête, ils permettaient de se défouler et de se faire quelques ronds au passage. Le boulot de pompier payait pas trop mal en vérité, il n'en avait pas réellement besoin.  

« J'arrondissais les fins de mois comme ça aussi avant. Mais on fait pas ça pour l'argent, hein ? On fait ça pour la cogne. »

Il parlait posément, à voix basse pour ne pas être entendu du barman, mais sans s'en inquiéter plus que ça.
Combien de fois avait-il accepté des enveloppes pour aller refaire la gueule de quelqu'un ? Il ne savait plus tout à fait. Comme son « camarade » ici présent, il brûlait systématiquement ses instructions. Règle de base. Mais ouais, réellement, il le faisait plus pour l'adrénaline, pour le plaisir de frapper aussi. Pour la sensation grisante de se savoir puissant, de se sentir intouchable.

« Bon, il faut dire que celui là il l'avait pas volé. »

Alexander sortit son paquet de cigarettes de la poche de sa veste, en prit une et tendit ensuite le paquet à son voisin. Le barman leur jeta un coup d’œil, mais ne se permit pas la moindre remarque. Après tout, il avait vu à l'instant les deux hommes tabasser un inconnu pour trois fois rien. Inconnu qui gisait d'ailleurs toujours sur le sol, dans le sang et la bave. Le pompier vérifia, d'un regard, que le type respirait encore quand même. Ça l'embêterait de devoir pratiquer les gestes de secours sur un mec qui avait renversé son whisky. Après avoir cherché un instant son briquet dans sa veste, il mit enfin la main dessus et put allumer sa cigarette. Il tendit ensuite le briquet au noiraud. Rien ne l'obligeait à être sympathique (l'était-il vraiment, par ce simple geste ?) mais il appréciait de ne pas être seul quand il fumait.
Codé par France pour Luciole. Copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

R:Physic









Messages : 108
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 17
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: I like the darkness in you [Ft. Alexander J. Blackwood]   Mer 28 Déc - 22:43

Tears Shinoga & Alexander J. Blackwood
I like the darkness in you.



Le noiraud écouta d'une oreille ce que son voisin lui disait.
Alors lui aussi était comme ça fut un temps ?
Il était content d'apprendre qu'il y avait quelqu'un comme lui ici.
Mais il avait faux sur un point.

- Je le fais aussi pour l'argent.

L'argent... Même si Tears en avait assez pour vivre. Bien qu'il le cache et vive comme s'il n'en avait pas, il était plus riche que beaucoup de personnes ici.
À force, il ne savait plus le montant.
Il était le genre de personne à vouloir toujours plus d'argent, sans en dépenser.

- Pas faux. Mais même s'il s'était excusé, je l'aurais quand même frappé.

Et oui. Aujourd'hui, il était d'humeur massacreuse. Et fallait avouer que le type qui était maintenant au sol l'avait mérité. Alors il n'avait aucun regret, aucune culpabilité.

Tears regarda le paquet de cigarettes et en prit une. Il n'allait pas cracher sur quelques choses de gratuit. Surtout quand il s'agit de ça
Il laissa l'autre lui allumer sa clope et ne se gêna pas pour la fumer dans le bar.
Le serveur n'avait rien dit et leur avait même donné un cendrier.

- Thanks.

C'était assez gentil de sa part de lui en proposer une. Lui ne l'aurait jamais fait.

Il regarda du coin de l'œil l'autre qui n'avait pas bougé et descendit de son fauteuil pour lui faire les poches.
C'était devenu une habitude maintenant.
Il prit son porte-monnaie qui était vide et lui jeta au visage.
Malheureusement pour lui, il n'avait pas de paquet de cigarettes ou même de liquide sur lui.
En se relevant pour s'asseoir au bar, il lui donna un dernier coup de pied et soupira longuement.

- Sinon... Tu fais quoi ici ?

Le noiraud était vraiment nul en approche. Et puis ce n'était pas du tout son genre.
Rare sont les fois où il arrive à être sociable et à parler facilement avec les gens.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pain-aepeul.tumblr.com/

R:Element









Messages : 12
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: I like the darkness in you [Ft. Alexander J. Blackwood]   Sam 14 Jan - 20:40


I like the darkness in you
Tears & Alexander – 13 décembre 2016
Ainsi, Alexander apprit que l'autre était aussi en quête d'argent. Intéressant. En tout cas, il avait choisi une voie lucrative, s'il en fallait. Et pas réellement désagréable avec ça. Il accepta la cigarette offerte, comme le pompier l'avait supposé. A peine avait-il eu le temps de ranger son paquet que l'autre se leva. Mais ça ne semblait pas être dans l'objectif de partir. Non, il s'était levé pour détrousser sa victime qui gisait encore sur le sol.

Ça, par contre, Alec ne s'était jamais abaissé à le faire. Il n'approuvait pas du tout, mais ne le fit pas savoir. Après tout, ça ne le regardait pas. Il n'avait pas à juger. Il ne connaissait ni son compagnon de clope, ni la victime. Au final, même s'il n'approuvait pas, il se fichait du destin de ce pauvre type qui en avait déjà pris plein la figure. Et puis, cela dépendait de l'histoire de chacun, sans doute. Lui n'avait jamais ressenti de besoin, de manque d'argent. Grandir à l'orphelinat lui avait appris à se contenter du strict nécessaire vital. Et son métier lui apportait largement de quoi satisfaire cela.

Après tout, c'est aussi pour cela qu'il aimait ce genre d'endroits, les gens que l'on y rencontrait. Il s'entendait mieux avec les chiens des rues qu'avec les petits bourgeois, et tout ce que cela impliquait. Un sourire léger et mutin se dessina sur ses lèvres.

« J'aime rencontrer des gens infréquentables.  »

Puis il porta sa cigarette à sa bouche. Son regard se posa à nouveau sur le grand brun. Il réalisa alors qu'il ne savait quasiment rien de lui, pas même son prénom. Il ne savait pas s'il se souviendrait de lui dans une semaine, ou dans un mois. Mais un prénom était un début, et ça restait quand même bien plus pratique, dans une conversation, de savoir qui était son interlocuteur.

« Alexander. »

En se présentant, il lui tendit la main afin de lui serrer.
Codé par France pour Luciole. Copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I like the darkness in you [Ft. Alexander J. Blackwood]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» ALEXANDER ϟ Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre Ville :: Bars et Boîtes de nuit-
Sauter vers: