RSS
RSS


 

 :: Les Petits Papiers :: Contexte et Réglements :: Contexte et Histoires Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contexte du forum

avatar


You can't escape.
Death is the end of all.

Messages : 156
Localisation : Partout.
DeathKing
Voir le profil de l'utilisateur




DeathKing
DeathKing
Mer 11 Mai - 21:06


« Je voulais parler de la mort, mais la vie a fait irruption, comme d'habitude. »

Virginia Woolf



Nous avons tous peur de la mort. Elle est vicieuse, maligne et le plus souvent elle ne vous offre pas le plaisir de vous prévenir de son arrivée en avance. C'est ce que l'humanité craint le plus ; le noir, le vide, rien. Votre maman vous a souvent répété petit qu'il ne fallait pas en avoir peur, que vous aviez le temps de vivre et de profiter de votre enfance ; mais l'âge adulte est arrivé plus vite que prévu, n'est-ce pas ? Pas d'inquiétude, vous avez encore de belles années devant vous !

Ou pas.

Pourquoi, par tous les Saints, vous n'avez pas regardé avant de traverser ? Qu'est-ce qui vous a pris enfin de penser que vous pourriez passer ce feu rouge sans foncer dans une autre voiture ? Pourquoi, non mais pourquoi vous avez traversé cette rue pourtant bien connue pour être malfamée à une heure pareille de la nuit ? Votre famille vous avait prévenu de prendre rendez-vous au médecin plus tôt... Maintenant, vous n'avez plus de raisons d'avoir peur. C'est trop tard.

Vous étiez tellement pressés de vivre votre vie comme vous le sentiez, comme vous le désiriez ; c'était votre vie après tout !... Que vous n'avez même pas pris le temps de faire attention autour de vous. Elle se rit bien de vous la mort sur son fauteuil en daim rouge, car elle vous voit de son œil absolu regretter votre passé. Vous vous triturez les doigts et ressassez chacune de vos erreurs commises, vos paroles, vos gestes ; vos amis, votre famille, votre amant. Elle pleurerait presque pour vous et vous donneriez tout, oui tout, pour revenir en arrière. Pour freiner à ce feu rouge, pour attendre avant de traverser, pour demander à un ami de vous ramener, pour prendre rendez-vous chez votre médecin au plus vite...

Et c'est ce que vous allez faire. Attention hein, ne faites pas la même erreur deux fois de suite, ce serait fâcheux. Quoi ? Non vous ne rêvez pas, vous voilà revenu dix minutes après votre mort, à ce même passage piéton ou croisement. Pendant ces dix minutes vous avez rencontré la mort. Elle vous a regardé de son œil rouge et vous a posé cette question absurde.

« Alors petit, veux-tu y retourner ? »

Question rhétorique bien sûr, parce que la mort s'en fiche de votre avis, elle a déjà décidé pour vous. Elle vous explique qu'elle va vous donner une seconde chance, qu'elle va vous éviter de mourir. Après tout la mort aime jouer, elle s'ennuierait tellement sinon. Elle vous prévient tout de même.

« Personne ne se souvient que tu es mort, j'ai effacé ce fâcheux incident de leurs mémoires. »

Vous allez donc reprendre votre vie normalement, comme si rien ne s'était passé. Oui, puisque de toute façon, la mort ne vous laisse pas le choix. Elle rajoute d'un ton léger.

« J'allais presque oublier, mais n'en parle à personne. Je t'ai fait un cadeau... que tu découvriras très bientôt. »

Sur ces paroles la mort disparaît et ce corps endolori que vous ne sentiez plus, commence à se réveiller. Une question subsiste tout de même dans votre esprit. Qu'est-ce que la mort attend de vous ? Quelques secondes avant votre réveil, un murmure au ton supérieur vous parvient.

« Divertis-moi humain... ou plutôt reload. »

Ou pas.²

Attendez, recommencer pour voir ? Oui. Oui, vous venez bien d'allumer votre cigarette avec votre pouce, vous saviez à l'avance que votre frère allait vous annoncer son mariage... Quoi ? Comment ça vous avez entendu un chat miauler de l'appartement d'en face ?... Vous me faites rire. Pensiez-vous vraiment que la mort allait vous laisser vous en tirer comme ça ? Sans rien ? La bonne blague. Elle a bien le droit de s'amuser, elle aussi. C'était bien de ce cadeau dont elle vous avait parlé.

Vous voilà devenu Reload, vous voilà en possession d'une seconde chance et d'un pouvoir minime quelconque. Arrangez-vous pour rendre votre vie meilleure et apporter le bonheur autour de vous. Et attention, la mort rôde.
Contexte ©Staff de Reload, Création/Édition ©Shiro et Kalen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Contexte et Réglements :: Contexte et Histoires-
Sauter vers: