RSS
RSS



 

 :: Centre Ville :: Habitations :: Maisons :: Maison de Liam Rosebury et de Newén Flores Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Biscuits, café et.... ? (Caleb)

avatar
R:Element
Messages : 96
Métier : Etudiant/travail au zoo
Pouvoir : Contrôle de la nature
Double(s) compte(s) : Gabriel Bishop/Rain Lowell
R:Element
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Mai - 22:46
Newén hésita un instant et récupéra son téléphone avant de filer à la cuisine. Il se sentait comme un gamin s’apprêtant à recevoir sa petite copine – ou son petit copain – pour le goûter. Il prit quelques secondes avant de commencer à faire quoi que ce soit pour aller voir Liam, s’assurer que ça ne le dérange pas qu’il ait fait venir quelqu’un chez lui sans prendre la peine de lui la permission avant. Cela fait, il retourna à la cuisine, sortant ce dont il avait besoin pour lancer une fournée de cookies maison.

Alors qu’il mélangeait les ingrédients, il n’arrêtait pas de regarder l’heure, puis son téléphone, à la fois pressé que Caleb arrive, mais aussi un peu nerveux… très nerveux. Et si le brun changeait d’avis ? Et si tout ne se passait pas bien ? En même temps, les sms qu’ils avaient échangés le faisaient espérer bien trop. Il tenta de chasser toutes ces idées un peu parasites, et de se concentrer sur les ingrédients qu’il mélangeait. Un peu de farine, un peu de sucre, une pincée de ci, et ainsi de suite, puis, avec une petite grimace, il plongea ses mains dans la pâte et se mit à la pétrir. C’était probablement la partie qu’il aimait le moins, se retrouver avec les doigts tout sales, pourtant, il prit un plaisir certain à le faire… surtout pour la personne à laquelle il les destinait. S’il en faisait assez, il en resterait même pour Liam tout à l’heure. Finalement, il installa sa pâte en petits tas sur la plaque et glissa le tout au four. Un nouveau coup d’œil en direction de l’heure lui indiqua qu’il avait encore un peu de temps avant que Caleb n’arrive s’il n’avait pas changé d’avis. Il espérait réellement que ça ne serait pas le cas d’ailleurs.

S’il s’écoutait, il serait allé se planter devant la porte, à attendre qu’il arrive. Pourtant, il prit sur lui et alla rejoindre les chiens pour une séance de câlins. En plus du fait de ne pas être seul, c’était probablement l’une des choses qu’il préférait depuis qu’il vivait avec Liam, le temps de câlins avec les chiens de ce dernier. Surtout avec le berger australien. Une chose était sûre, un jour il aurait le même, à lui. En attendant, il oublia le temps qui passait et surtout la nervosité qui l’habitait. Ce fut l’odeur qui commençait à s’échapper du four qui le ramena à l’instant présent et il lâcha le chien et alla sortir les biscuits du four, se brûlant le bout des doigts au passage.

Il en était à essayer de ne rien mettre par terre, ronchonnant à mi-voix, quand la sonnette retentit. Il se figea un instant, avant de poser sa plaque, soufflant sur ses doigts alors qu’il se dirigeait vers la porte d’entrée, le cœur battant la chamade alors qu’il allait ouvrir, un sourire complétement idiot collé aux lèvres… et sans savoir quoi dire.

_________________


Je parle en anglais
Je parle en espagnol
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Human

Messages : 63
Métier : Consultant en management
Double(s) compte(s) : Luka S. Kopeïkine
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Mai - 0:19

Biscuits, café et... ?
I love you more than I planned
Ni une ni deux, Caleb bondit de son canapé, son portable en main. Il frétillait d'impatience et s'arrêta un instant afin d'évaluer sa réaction d'adolescent. Il eut beau se réprimander, le sourire niais qui ornait ses lèvres ne disparaissait pas. D'ailleurs, son coeur battait à une vitesse folle et il n'arrivait pas du tout à se calmer. Et si tout tournait mal comme les fois précédentes? L'anglais secoua la tête, refusant catégoriquement que cela arrive aujourd'hui. Il mettrait tous les efforts nécessaires pour que tout se passe bien. C'est bien décidé qu'il alla enfiler ses chaussures et sortit de son luxueux loft. Sans oublier les indispensables: clés, cigarettes, briquet et porte-feuille. Il fit bien attention dans sa descente de l'escalier malgré son agitation évidente et son envie de courir. Pourquoi est-ce que soudainement il se sentait rajeunir? En fait, il savait la réponse, mais ne voulait pas l'accepter. Même s'il faisait des efforts, il n'était pas encore prêt à voir les choses en face. Toutefois, cela ne l'empêcherait pas de profiter du moment qu'il passerait avec Newén. C'est presque à la course qu'il se rendit à sa voiture. Ses mains tremblaient alors qu'il tentait d'enfoncer la clé dans la serrure. C'est à ce moment qu'il se rendit compte de sa nervosité. Il déglutit en ouvrant la portière, mais ne fut en aucun cas tenté de changer d'avis ou de fuir. C'est avec une boule de nervosité grandissante qu'il se mit en route vers la maison où restait le péruvien. Il savait que cela allait prendre quelques minutes avant qu'il n'arrive et se retint d'appuyer plus fort sur l'accélérateur. À la place, il sortit une cigarette qu'il coinça entre ses lèvres avant de l'allumer. Comme il conduisait, elle resta suspendue à sa bouche et il l'oublia le reste du trajet.

Il se stationna devant la maison de Newén et coupa le moteur. Ce n'est qu'à ce moment qu'il constata qu'il n'entendait rien d'autre que les battements affolés de son pauvre coeur. Il sortit de sa voiture et jeta son mégot de cigarette sur le sol avant de l'écraser de son pied. Par habitude, il alla pour réajuster sa cravate avant de se rendre compte qu'il n'en portait pas aujourd'hui. Il se sentit stupide et se dirigea vers l'entrée. Devant la porte, Caleb inspira profondément avant d'appuyer sur la sonnette. Il passa sa main dans sa chevelure en bataille. Qu'allait-il lui dire, en fait? Il n'eut pas trop le temps d'y penser que la porte s'ouvrait en laissant la place au jeune péruvien dont le visage était décoré d'un sourire tout aussi niais que celui du brun. Ils restèrent un petit moment comme ça, à se regarder sans rien dire.

- Bonjour.

Il attendit que le jeune homme lui laisse assez de place pour entrer. Il fut envahi par une délicieuse odeur de biscuits fraîchement sortis du four.

- Ça sent drôlement bon.

Caleb s'avança encore plus jusqu'à se rendre dans la cuisine pour constater la plaque de cuisson sur le comptoir.

- Ça a vraiment l'air délicieux.

Il posa son regard sur Newén qui l'avait suivi, lui offrant toujours le même sourire qu'à son entrée.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre Ville :: Habitations :: Maisons :: Maison de Liam Rosebury et de Newén Flores-
Sauter vers: