RSS
RSS



 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Humains Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kenneth Evans ♦ Finish

avatar
Human
Messages : 15
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Mai - 1:20

 

   
Kenneth Evans

   
Le lendemain est un espoir, pas une promesse.

 

 
Nom : EVANS
Prénom : Kenneth
Surnom : Kenny, Ken.
Âge : 28 ans
Plutôt : Seme

Origine(s) : Écossais
Métier : Divers petits boulots. employé dans une épicerie, mécano ...
Groupe : Humain.


►►


Mon pseudo sur le net : Zorokuru
Âge : 21 ans

Présence sur le forum : 5? / 7 jours
Que pensez-vous du forum : Très très sympa tout ça !

Le personnage sur mon avatar est : Roronoa Zoro - One Piece
Le code est :


Physique
L’air frais me chatouille doucement les narines, c’est une impression de déjà-vu qui se manifeste chaque fois que je me réveille. Je n’ai pas beaucoup dormi, comme d’habitude et j’ose enfin ouvrir mon œil. A travers cet iris noir je constate que ce plafond blanc est toujours là. Je me perds quelques secondes dans ce blanc encore bien trop pur jusqu’à ce que mon regard devienne flou, je m’enfonce quelques instant dans mes songes embrumés jusqu’à que machinalement j’inspire à m’en faire péter les poumons. Ça fait mal … Chaque matin ça fait mal, j’ai beau me dire qu’il faut que j’aère cette pièce poussiéreuse, comme un idiot je préfère souffrir lorsque je lutte l’encombrement de mes bronches.

J’hésite encore à me lever, mon corps nu sous les draps hésite à greloter. Il sait que s’il se met à trembler c’est la douche froide après. J’étire ma nuque pour penser à autre chose et ma main droite monte difficilement vers mon visage. Cette même main devenue râpeuse par le temps frotte lentement mes yeux. Je me racle la gorge et me relève d’un coup. Dieu sait que j’aurai aimé dormir un peu plus, enfin si Dieu existe. Je fronce mes sourcils fins lorsque je vois ce tableau hideux accroché au mur, j’en aurai presque la nausée. Depuis que je me suis installé ici je me dis qu’il faut que je l’enlève mais non … Je le décrocherai demain.

J’arrive enfin à me lever, ma grande taille me permet de tout voir autour de moi. J’atteins presque les deux mètres il me semble mais je ne connais pas vraiment ma taille, je sais que je m’en fous. Les quelques pas que je fais m’amène rapidement aux toilettes. J’attrape l’engin et fait mon besoin. Ma tête bascule lentement en arrière et mes orteils grattent le sol … C’est presque un de mes moments préférés de la journée, hélas c’est trop rapide. J’enfile un caleçon et me dirige vers l’endroit le plus dégagé de la pièce. Je m’accroupie, tends mon corps et me met en position pour faire quelques exercices de sport.

Bien une heure plus tard je suis déjà essoufflé. Mes muscles sont bandés à me faire ressembler à une machine de guerre. Je respire lentement laissant l’air entrer dans ma bouche fine cachant mes crocs blancs. Mon cœur bat fortement et mon corps suinte de sueur. J’aime bien me sentir comme ça. Je dandine mon derrière jusqu’à la cafetière que j’allume, comme chaque matin elle ne fonctionne pas et comme chaque matin j’y met un coup de poing afin qu’elle démarre.

Pendant que le café coule je file sous la douche, de nouveau nu. J’aime être ainsi, la nudité ne me dérange pas vraiment en fait. L’eau chaude coulant sur mon corps m’apporte une plénitude parfaite. Mes mains glissent lentement dans mes cheveux verts et je laisse l’eau entrer dans ma bouche, je ferme les yeux me laisse lentement me noyer. Ce n’est que lorsque l’eau devient froide, après seulement quelques minutes qui me paraissent des heures, que je comprends qu’il est temps de sortir du bac.

Une fois sec je prends mes fringues, un jean simple, un tee-shirt noir et une veste. Je n’ai pas l’habitude de bien m’habiller, d’ailleurs je n’ai pas l’habitude du luxe en général, la simplicité et maître de tout dans ma vie. Mon herbe en poche est la plus important.

Caractère
Perdu dans un monde sans vie, sans aucune animation possible dans la mémoire je contemple le vide sur ma chaise. L’odeur du café empli mes narines et c’est là la seul chose qui me ramènerai à la réalité. Tout est calme, beaucoup trop calme et les murs empestent la solitude. Le bruit monotone de l’horloge détruit le silence, et tel un métronome il résonne dans ma tête et m’hypnotise. La radio grésille, je reste prisonnier de ce monde quelques secondes … Quelques secondes de trop, je tape du poing sur la radio qui se met à chanter. Je râle, je ne connais que trop cette solitude, je l‘ai trop longtemps côtoyé, avant elle ne me dérangeait pas, c’était même devenu un spectre amical dans lequel j’aimai me refugier, mais les bons amis peuvent parfois devenir les pires ennemies.

Je finis mon café et lave rapidement la tasse, avant de la ranger, tout est en ordre comme d’habitude. Je déteste que quelque chose traine trop longtemps. J’enfile mes chaussures et passe le pas de la porte. L’air est humide, ça sent le gazole et la ferraille. Un sourire se dessine sur mes lèvres auxquelles je viens déposer un joint, je l’allume et inspire. Le calme absolu … Le goût de l’herbe magique réveil un peu plus mes sens.

Mes pieds prennent racine au sol et mon visage face au ciel profite des rayons de soleil matinaux. J’inspire la fumée me perdant de nouveau dans l’espace-temps, Je crois que j’ai encore la tête dans le cul malgré la douche et les exercices de ce matin. Mon chien me lape la main ce qui me ramène au monde réel, là où je ne voudrais pas être. Je le caresse doucement après m’être accroupi et envie cet animal qui n’a pas besoin de se cacher pour vivre. Être exclu de la société n’est pas vraiment une mince affaire. Je n’ai jamais vraiment su pourquoi je faisais cela, pour avoir une vie meilleure ? Peut-être l’ai-je voulu. Je ne me suis jamais vraiment aimé, enfin la personne que je suis. Pathétique, vulgaire et carrément pied gauche. D’où ma solitude, enfin avec mes animaux. J’aimerai être l’un d’eux.

Je lance un bout de bois pour me débarrasser du chien et me déplace tranquillement vers ma voiture, ce bon vieux taco. L’obscurité, la fraîcheur et l’humidité, tout ce que je n’ai jamais cessé de connaître. J’ai toujours su me démerder seul. Enfin je ne regrette pas de vivre en ville, mais c’est toujours délicat. Enfin je pense, je crois qu’au fond le problème vient de moi, je n’ai pas la parole facile disons que je me bats dans le silence. La compagnie ne me dérange pas du tout seulement il faut m’enlever les mots de la bouche … tout le temps. J’ai eu quelques proches avec qui je m’entendais bien, avec qui je parlais comme on parle à un ami, mais ils m’ont tourné le dos.

Je ne crois plus vraiment en la vie. Ce monde dans lequel nous vivons est assez pitoyable à mes yeux. Je me force à ne pas vivre sous la peur et sous l’emprise de mes bêtes intérieures. L’espoir me fait survivre, me guide lentement vers la lumière où le sang et la sueur n’existe plus. Nous ne sommes que les maillons éphémères d’une chaîne qui traîne à ses pieds, un fantôme nommé Temps qui court à l’infini, droit sur le néant.
Histoire
Arrivé au travail matinal, tout semble ordinaire. Comme si rien ne s’était jamais passé dans ce monde qui cache bien plus de secret qu’on ne pourrait penser. Le temps de saluer tout le monde et de mettre une casquette sur la tête, j’attaque directement mon travail. Porter des objets lourds ne me dérange pas vraiment. Au contraire, j’ai l’impression d’avoir fait ça tout le long de mes premiers pas dans la vie.

Quand j’y repense, à 16 ans je travaillais déjà à l’épicerie de mon père. Je portais les livraisons pendant que lui, les rageait sur les échafauds ou autres palettes. Je n’aimais pas l’école et encore aujourd’hui j’y suis encore plus allergique que le pollen. Mon père détestait cette idée, mais vu que je n’étais pas du style flemmard il n’avait rien à dire sur cela. D’ailleurs je pense qu’il était préférable pour moi de rester loin de ce milieu enfantin. Pour les autres j’étais l’immature quelque part. Celui qui a peur et qui n’ose pas s’approchait. Autrement dit, ils avaient tort.
Un peu plus tard je me souviens en avoir eu un peu marre de l’épicerie. Comme une espèce de monotonie qui s’installait dans ma vie. Alors durant quelques courtes années j’ai tenté les travaux manuels. La charpente, le béton, la plomberie ou encore l’électricité. J’ai tout appris sur le terrain. Je n’avais pas vraiment de papier en poche, mais lorsqu’on travaille sur le terrain il n’est pas vraiment idéalisé d’avoir passé la plupart de sa vie derrière une tablette à gratter des absurdités à mes yeux sur du papier à cheminée.

Mon travail avance rapidement. De souvenir on m’a toujours plus complimenté sur mon efficacité que sur mes capacités intellectuelles. Le temps défile rapidement et je me rends compte qu’il est déjà temps d’aller enfiler ma deuxième veste. L’épicerie n’a pas besoin de moi dans la suite de la journée alors je m’engage sur mon deuxième travail.

De souvenir, c’était le patron qui m’avait trouvé et qui m’avait ramassé et donné une nouvelle chance dans cette vie que je méprisais plus que le diable à cette époque.
Alors que le froid rongeait peu à peu mon corps après que je disparaisse pour rejoindre Niflheim. J’avais fait quelques économies à cette époque, hélas elles étaient bien trop maigres et je n’avais pas trouvait de nouveaux travailles. Je n’avais aucune envie de retourner en Ecosse maintenant que je cherchais mon indépendance. J’avais beau aimer mon père je n’avais aucune envie de retourner avec lui. Surtout que j’avais à présent 22 ans.

Un soir, alors que le froid me portait peu à peu dans les ténèbres, et que la voûte céleste ne cessait de crier mon nom afin que je la rejoigne, la lumière était apparue devant moi. C’était la première fois qu’on m’avait tendu la main de façon si pure et innocente. Alors j’ai pris celle-ci. Si chaleureuse. Un homme qui ne s'était jamais présenté à moi et je n'avais jamais vu. Il m'a amené dans son garage, m'a nourri, m'a blanchi, m'a hébergé le temps que je retrouve une situation à peu près stable. C'est lui qui m'a tout appris de la mécanique. Encore aujourd'hui je travail pour lui.

Je débarque dans le garage où je salue mes collègues ainsi que l'homme a qui je dois tout. L’ambiance est clairement différente. Ici … C’est comme s’il résonnait une espèce de grognement constant. Une atmosphère de testostérone. Cela peut paraître clicher, mais la sueur, le gazole et l’odeur du cambouis enveloppe tendrement les espaces et laissent une douce vague de chaleur et de protection. C’est comme demander à un ours de manipuler le diamant.
Quand j’y repense, c’est peut-être de là que me vient ma sagesse et ma délicatesse. De cet homme qui m’a tout appris. Lui le gérant de ce modeste garage et portant si riche à l’intérieur.

L’heure du repas sonne enfin et je passe un coup aux toilettes. Je crois mon regard. Mon seul regard. D’un œil. Je revois lentement pourquoi il ne me reste que celui-là. Comme une punition envers moi-même, qui serait de me provoquer chaque fois cette douleur fantôme le jour ou le verre à transpercer ma chair, alors que la colère ne cessait de m'envahir. Il fallait que je parte.
J’ai d’abord pris les clés.
Je suis monté dans la voiture.
J’ai démarré en seconde.
J’ai pleuré.
J’ai hurlé.
J’ai fermé les yeux.
Un bruit sourd
J’étais dans le noir.
J’avais mal.
A ce moment j’entends encore les échos de ces sirènes d’alarmes. De ces mains qui touchent mon corps et qui me soulèvent lentement vers la lumière. Encore cette main ? Dois-je la saisir ? Une deuxième fois j’échappe à la mort ? Me trouvera-t-elle la troisième fois. Le jeu du chat et de la souris.
Je me joue d’elle comme elle se joue de moi.

L'accident n'avait fait aucune victime, heureusement. J'étais le seul et unique blessé hors mis ce pauvre arbre de cette route de campagne qui n'avait rien demandé. Résultats des courses :Un oeil en moins, multiple cicatrices sur le torse et le dos à cause des projections de verre, 2 cotes fêlées, épaule gauche déboîtée, enfin légère rotation du bassin par le choc.

Enfin je quitte mon regard de ce miroir de malheur. C’est pour moi, me rappeler sans cesse ces dures journées de réadaptations. Alors que je n’avais que 25 ans. Cette vie différente encore de celles des autres. C’est comme ceux, dans les films, qui naissent avec des pouvoirs. Est-ce une tare ou une bénédiction. J’avais l’impression d’être la tare.
Sans l’ombre d’un remord et pour ne plus sentir cette douleur intense depuis plusieurs mois, j’ai trouvé réconfort dans l’herbe.

La journée passe et voilà que ma garde prend fin. Une journée banale pour moi. Cela fait u moment que je n’ai pas pris de nouvelles de mon père. Je devrai peut-être l’appeler ce soir. J’y pense c’est Samedi. Pourquoi ne pas sortir boire un verre ? De toute évidence qui me regarderai. Hors mis parfois ceux que je paie.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je s'appelle Groot.



Messages : 566
Métier : Livreur à domicile
Pouvoir : Phytokinésie
Humeur : Bipolar

Double(s) compte(s) : Kyle A. Ethelred
Je s'appelle Groot.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Mai - 7:32
Oulala, Zoro. J'aurais dit que c'est triste que ce soit vide, mais je me laisse vite distraire par les images Sneaky

Je te souhaite officiellement la bienvenue en tout cas. En cas de question, il te suffit d'appuyer sur le gros bouton mp pour envoyer un batsignal à l'attention d'un membre du staff *sors* (Oui oui, ça marche même de jour, bizarrement Yawn )

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
salt squad, salt squad, watcha gonna do when they come for you ?


*:・゚✧
fiche de présentation
liens
rps + chronologie
fb & twitter
aesthetic
playlist
galerie

Messages : 843
Localisation : Ailleurs
Métier : Kinésithérapeute
Pouvoir : Empathie accrue
Humeur : (◡‿◡✿)

Double(s) compte(s) : Yasuo Rae ; Liam Rosebury ; Timothy McCormick ; Tino Silveira
salt squad, salt squad, watcha gonna do when they come for you ?
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Mai - 9:17
On s'est croisés hier sur la cb pendant quelques secondes alors je te le souhaite officiellement ici, bienvenue sur le forum ! Yaaas J'espère que tu te plairas parmi nous. ♥️

Je dois très vite filer rp alors je ne peux pas prendre le temps de lire cette fiche apparemment terminée. i cri everitim (surtout que je suis censée être absente administrativement alors il faudrait pas que je me fasse taper par les autres) Tu as fait un très bon choix d'avatar en tout cas, je plussoie Elliot. Yawn

N'oublie pas de prévenir que tu as terminé ta fiche juste ici, également ! Il arrive qu'on oublie les fiches terminées quand ce n'est pas indiqué dans ce sujet (oui je sais, c'est très honteux).

Je te souhaite donc une bonne validation avec celui qui s'occupera de toi ! Sneaky N'hésite pas à venir nous voir si tu as des questions à nous poser. ♥️

_________________



♥♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 5 Mai - 10:34
En ce moment je ne brille pas trop pour ma présence et tout maiiiiiiis oh la la Hahahahaha super personnage ! Tellement ça me rend un peu nostalgique de voir la bouille de Zoro !!

Bienvenue sur le bout de terre, à tantôt !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Physic
Messages : 91
Métier : Secretaire medical
Pouvoir : Force accrue
Humeur : Joyeuse

Double(s) compte(s) : Nathaniel/Akemi/Ezechiel/Reita/Aiji
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Mai - 12:02
BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUE (de la part de tous mes comptes) WAZAA j'ai beaucoup ta fiche

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Human
Messages : 15
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Mai - 13:59
Merci à tous pour votre accueil. J'espère que ce petit Kenneth vous plaira autant qu'il me plait de le créer.

Hâte de vous voir en rp !

Oliver : j'vais aller poster comme tu dis "au cas où".

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Element


Qui je suis // Mes liens
Ma voix // Mes pensées // Ma façon d'aimer // Izanagi's Theme
Messages : 90
Localisation : Dans tes bras
Métier : Barman au Casino du Prince Edel ♥
Pouvoir : Diffusion de Chaleur (une bouillotte humaine)
Humeur : Timide

Double(s) compte(s) : Méphisto Lightwood et Stanislav Andreïev
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Mai - 14:54
Heyo, j'en profite que je jette mon oeil pour te souhaiter sur ta jolie fichounette la bienvenue

J'aime bien la façon dont tu présente ton caractère et tout uhuh :)

Après, j'ai pas lu l'histoire de ton beau héro... parce que j'aime les surprises... sooo
J'espère te voir bleu ciel très bientôt ♥️

_________________




Be curious:
 

Je bafouille en : #00ccff / Izanagi s'affirme en : #0000ff / Isao s'explique en : #9999ff
Nous parlons Anglais et Japonnais, je parle Russe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Psychic
Messages : 388
Localisation : sous les étoiles.
Métier : dessinateur industriel.
Pouvoir : détecteur de mensonge.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Aaron Barrow
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Mai - 16:10
coucou ! Yaaas
je me présente : je suis Hamish et je suis ton parrain. je suis là pour te suivre durant ton aventure sur Reload, pour vérifier que tout est en ordre et vers qui tu peux te tourner en cas de soucis. Si tu ne vois pas le code de prévalidation, c'est qu'il y a quelques soucis sur ta fiche, mais rien de grave ne t'inquiète pas, ce sont juste quelques précisions !

dans l'histoire tu écris que Kenneth est arrivé à Niflheim avec de maigres économies, qu'il n'arrive pas à trouver un travail, etc. ensuite tu écris ceci :
Citation :
Un soir, alors que le froid me portait peu à peu dans les ténèbres, et que la voûte céleste ne cessait de crier mon nom afin que je la rejoigne, la lumière était apparue devant moi. C’était la première fois qu’on m’avait tendu la main de façon si pure et innocente. Alors j’ai pris celle-ci. Si chaleureuse.
et dans le paragraphe d'après, Kenneth rentre dans le garage où il travaille.
Je t'avoue que je n'ai pas très bien compris ce passage. qu'arrive-t-il à Kenneth exactement ? Il n'y a pas plus de précisions, c'est très flou et l'instant d'après il travaille dans un garage alors que juste avant tu as écrit qu'il galèrait à trouver un travail. du coup, j'aimerais que tu rajoutes quelques détails vis-à-vis de ce paragraphe, expliquer ce qu'il s'est passé, etc, s'il te plaît !

ensuite, vers la fin de ton histoire tu écris ceci :
Citation :
Une deuxième fois j’échappe à la mort ?
une deuxième fois ? quand était la première fois ? je t'avoue que je n'ai pas très bien compris le passage du flashback non plus, je suppose qu'il a eu un accident de voiture mais c'est un peu flou aussi, est-ce que tu pourrais rajouter des détails par rapport à ça aussi, s'il te plaît ?

voilà c'est tout ! n'hésite pas si tu as des questions ou si tu as besoin d'aide J'tassure !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Human
Messages : 15
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Mai - 16:39
Coucou parrain ! Enchanté du coup de te rencontrer et merci e prendre soin de cette fiche !

Pour ce qui est de tes demandes je pense avoir fait les modifications nécessaires ! Il est vrai qu'en me relisant ça restait un peu trop flou pour quelqu'un qui n'avait aucune idée de ce que je souhaitais faire de cette histoire.

Merci d'avoir pris le temps dans la lecture ! N'hésite pas à me dire si quelque chose d'autre te tracasse ! ♥️

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Psychic
Messages : 388
Localisation : sous les étoiles.
Métier : dessinateur industriel.
Pouvoir : détecteur de mensonge.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Aaron Barrow
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Mai - 16:56


Pré-validation de modérateur

les modifications sont faites, donc je viens prévalider ! merci encore pour les petites précisions J'tassure !

Pouvoir ►

Cohérence contexte ► RàS.

Orthographe ► Quelques fautes d'orthographes par-ci par-là, mais rien de bien grave. j'aime bien ta façon de décrire, ton style d'écriture est assez intéressant je trouve J'tassure !

Autre ? ► Bienvenue dans la Labrateam. J'tassure !

Le staff est à ta disposition pour toutes questions ou informations complémentaires. Modérateurs ou administrateurs, n'hésites surtout pas. ♥️


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
salt squad, salt squad, watcha gonna do when they come for you ?
Merci Elliot ♥

TC • Administratrice

fiche de présentation
liens
rps + chronologie
fb & twitter
blog
aesthetic
playlist
galerie

Messages : 233
Localisation : Sur la plage
Métier : Éleveur de chiens
Pouvoir : Aquakinésie
Humeur : (─‿─)

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae ; Timothy McCormick ; Tino Silveira
salt squad, salt squad, watcha gonna do when they come for you ?
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Mai - 17:38


 
Tu es validé ! Bravo !

 
« Comme promis, me voilà ! Yawn Je suis là pour te valider très rapidement avant qu'on ne me tape parce que j'ai voulu te valider alors que j'ai une absence en cours. Pendant la lecture de ta fiche, je me suis demandée si Kenneth s'était pas teint les cheveux en vert pour montrer son amour pour "l'herbe" ? Ai-je tort ? Sneaky En tout cas, tu ne seras pas vert mais bien bleu clair ! Peut-être est-ce que tu deviendras vert un peu plus tard, puisque tu as déjà échappé ) la mort deux fois apparemment... On dit bien qu'il n'y a jamais deux sans trois de toute façon OHOHOH. »

 
• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
 • Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
 • Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

 Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
 Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥️
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Humains-
Sauter vers: