RSS
RSS



 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

good things take time ▼ Liam Rosebury

avatar
salt squad, salt squad, watcha gonna do when they come for you ?
Merci Elliot ♥

TC • Administratrice

fiche de présentation
liens
rps + chronologie
fb & twitter
blog
aesthetic
playlist
galerie

Messages : 246
Localisation : Sur la plage
Métier : Éleveur de chiens
Pouvoir : Aquakinésie
Humeur : (─‿─)

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae ; Timothy McCormick ; Tino Silveira
salt squad, salt squad, watcha gonna do when they come for you ?
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Déc - 20:32




 

   
Liam Rosebury

   
the worst feeling in the world is knowing you did the best you could and it still wasn't good enough

 

 
Nom : Rosebury
Prénom : Liam
Surnom : //
Âge : 27 ans
Plutôt : Ambivalent

Origine(s) : Cubain, né en Floride
Métier : Éleveur et dresseur de chiens, il vend également ses créations faites mains (goodies, bijoux, peintures, etc) sur Etsy.
Groupe : R:Element

Pouvoir et description : Aquakinésie. L'eau est une substance chimique constituée de molécules H₂O et tu as la possibilité de la contrôler par ta seule force mentale. L'aquakinésie est un pouvoir très puissant avec de grandes capacités ainsi que des malus démesurés. Tu es alors capable de déplacer ou de diviser l'eau au gré de tes envies. Tu peux également transformer l'eau en état solide ou gazeux mais il t'est impossible de lui redonner son aspect physique. Une fois le pouvoir parfaitement maîtrisé, tu peux réussir à créer de l'eau à partir de rien, à la faire "flotter" dans l'air, à la rendre potable et à accélérer le courant d'une rivière. Par contre, tu ne peux pas faire bouillir de l'eau, ni respirer sous l'eau. Malheureusement, ces contraintes ne sont pas les seuls malus et tu en es bien conscient.
Malus : Tu possèdes un nombre de malus très important. Si important, que tu ne les comptes même plus. L'aquakinésie attaque directement ton corps. Au fur et à mesure que tu utilises ton don, ton cœur s’essouffle et tes poumons se remplissent peu à peu d'eau, mettant ta santé et ta vie rapidement en danger. Tu es alors atteint d’œdème pulmonaire et tes séjours à l'hôpital deviennent bien trop fréquents. Après une trop grosse accumulation d'eau dans les poumons, l'essoufflement arrive brutalement ou s'aggrave progressivement. Il est même accompagné de toux. Tu deviens si anxieux à cause de ton pouvoir que tu es vite atteint d'hyperventilation. Une douleur intense et le stress sont les principales causes de ton mal-être. Il se manifeste tout d'abord par une respiration difficile, saccadée et rapide. Puis, surviennent des douleurs vives, ressenties au niveau de la cage thoracique, des sensations inhabituelles comme des engourdissements et des fourmillements au niveau des bras et des mains mais aussi des vertiges, un état de confusion et une perte de connaissance dans le pire des cas. Plus tu utilises son pouvoir, plus tu es anxieux. Tu es donc obligé d'avoir une très bonne hygiène de vie, une alimentation pauvre en sel et tu ne dois en aucun cas boire de l'alcool. Peu à peu, tu as horreur de l'eau. Seulement, tu dois beaucoup t'hydrater et passer du temps proche de ton élément, à côté d'une rivière ou à la plage, comme pour te ressourcer et retrouver tes forces. Si tu ne le fais pas, tu deviens vite fatigué, tu as des hallucinations, ton corps s'engourdit peu à peu, se déshydrate à une vitesse fulgurante et si tu ne fais pas attention, tu finiras par en mourir. Ton pouvoir est très limité et tu arrives très peu à le contrôler. Souvent, tu perds le contrôle et l'eau s'agite et éclabousse. Rares sont les fois où tu réussis à créer de l'eau.
Position de la marque et description : Ta peau est marquée par un triangle inversé qui renferme une vague au niveau des côtes à gauche.
Âge de la mort : 25 ans
Cause(s) de la mort : Mort étouffé

►►


Mon pseudo sur le net : Hajiruu
Âge : 17 ans

Présence sur le forum : 7 / 7 jours
Que pensez-vous du forum : ♥️♥️♥️

Le personnage sur mon avatar est : Lance McClain - Voltron: Legendary Defender
Le code est :
Caractère


ideas that seemed
like good ones at 3 A.M.

Tes parents te considèrent comme le plus gentil de leurs quatre enfants. Tu es le petit dernier et sûrement le plus chouchouté de tous. Tu étais le petit Liam adorable, sage et parfois trop timide. Tu étais toujours accroché à la jupe de maman, ou bien perché sur les épaules de papa. Tu ne parlais pas beaucoup, ta voix encore fluette se faisait entendre que lorsque c'était vraiment nécessaire. Cette particularité chez toi s'est d'ailleurs atténué au fil du temps, mais elle est bien présente quand tu te trouves avec un trop grand nombre de personnes autour de toi. Tu es le genre de personne à préférer écouter les autres. Autre chose, tu ne sortais jamais de chez toi sans que tes grands-frères ne te forcent à le faire, sous la demande discrète de maman. Tu n'as jamais eu le besoin d'avoir des amis, à l'école ou ailleurs. Tu as toujours pensé qu'être six à la maison, c'est suffisant. Tu as toujours préféré rester dans ta chambre, à dessiner ou à bricoler quelques trucs avec du carton ou du papier crépon. Tu adores les travaux manuels. Tu as appris à écrire avec la main gauche mais il arrive parfois que tu t'entraînes avec la main droite, même si ce n'est pas tout à fait ça encore aujourd'hui. Au final, ta maladresse se retrouve facilement dans les mots que tu peux prononcer. Tu n'avais jamais appris à garder un secret ou à cacher ce que tu ressens. Tu t'embrouilles facilement avec tes pensées, réfléchissant à plusieurs choses en même temps. En soit, tu n'as jamais vraiment causé de problèmes ou du mal à personne et tu ne te souviens pas avoir tenté le diable durant toute ton enfance. (alors pourquoi avait-il fallu que ça tombe sur toi ?)

Tu as commencé à voyager quand tu avais 20 ans. Le système scolaire ne t'allait pas du tout et tu avais préféré t'évader. Tu penses que découvrir l'étranger et sortir de ta zone de confort t'a aidé à mûrir, à t'affirmer et peut-être à prendre confiance en toi, rien qu'un peu en tout cas. Tu sais parler deux langues, l'anglais et l'espagnol. Tu arrives à te débrouiller en français mais tu as encore des lacunes et tu continues d'apprendre encore aujourd'hui. Tu as toujours été très indépendant. Tu as vécu presque cinq ans dans l'inconnu, avec seulement un sac avec le strict nécessaire. Tu n'apportes aucune valeur au matériel, tu peux très bien vivre sans. Sans compter la maison où tu as toujours vécu depuis tout petit, tu n'as jamais vraiment eu de domicile fixe jusqu'à ce que tu te poses à Niflheim. Tant que tu pouvais avoir un matelas sous un toit pour dormir, cela était suffisant.

Tu as toujours su resté très discret, tantôt solitaire, puis en compagnie de quelques amis. Tu n'es absolument pas bruyant et c'est rare que tu puisses te mettre en colère, ou même te plaindre. Tu es par contre très serviable, toujours là pour aider son prochain. Tu te sens quand même beaucoup plus proches des animaux que des hommes. Tu les trouves un peu trop compliqués et tu peux les blesser sans vraiment t'en rendre compte. Tu n'es toujours pas méchant pourtant, il arrive juste que tu sois trop concentré dans ce que tu fais ou ce que tu penses que tu oublies ce qui t'entoure.

Tu adores la nature ainsi que l'astronomie. Tu aimes prendre soin de tes plantes chez toi et de regarder les étoiles briller dans le ciel depuis ton jardin. Tu essayes depuis quelques temps d'arrêter de manger de la viande et tu es pour la cause animale. Tu adores passer du temps sur internet et tu ne sais jamais où te mettre lorsque tes followers complimentent ce que tu fais. Tu avoues parfois que tu fais une collection de coquillage que tu ramènes lors de tes promenades à la plage et tu détestes les mauvaises blagues qu'on peut te faire lorsque tu annonces ton signe astrologique. Tu aimerais bien retourner voyager un jour ou l'autre mais tu as toujours l'envie compulsive d'adopter un énième chien. Tu es toujours dévasté quand l'heure de la séparation arrive mais à la fois heureux de savoir que l'un de tes chiens trouve une nouvelle famille.

Les petits aléas de la vie suffisent pour que tu ne sois pas ennuyé par la routine. Tu n'as jamais vraiment su ce qu'était la routine de toute façon et tu es bien chanceux.

Physique


some nights you dance
with tears in your eyes

Tu ne te regardes jamais dans un miroir, ou du moins volontairement. Tu ne ressens pas l'envie de savoir à quoi tu ressembles, ce que tu deviens au fil du temps. Tu ne prends pas la peine de contempler ton visage dans le miroir de la salle de bain, tu ne prends jamais de selfies et ta photo de profil sur Facebook a fini par être une photo d'un des chiens de ton élevage. Tous les albums photos sont restés et resteront chez tes parents, en Floride. Quand tu es parti découvrir le monde, il y a quelques années maintenant, tu n'avais rien voulu emmener. Les souvenirs s'effacent chaque jour et l'image que tu renvoies est floue. Tu sembles ne pas savoir qui tu es ou bien que tu as l'impression que tu te cherches encore, malgré vingt-six années passées dans ce monde.

Tu es bien un adulte pourtant, l'adolescence te semble bien loin derrière toi aujourd'hui et pourtant, tu as encore le visage d'un gars qui vient à peine de passer la majorité. On ne te donne pas vraiment d'âge, avec tes cheveux châtains constamment décoiffés. Il faut dire que tu ne prends pas beaucoup de temps à les coiffer, encore faut-il que tu le fasses. Tu n'es d'abord pas très grand, ni très gros, 1m76 pour 62kg aux dernières nouvelles. Tu ne fais pas de sport et cela se . On peut simplement noter que malgré tes mains assez petites, tes doigts sont fins. Tu as toujours espéré grandir un peu plus, atteindre la barre des 80 mais ta croissance s'est arrêtée trop vite à ton goût. C'est d'ailleurs aussi à cause de cette puberté peu démonstrative que ta peau est semblable à celle d'un bébé. La barbe est quelque chose de tabou chez toi, mais tu ne t'en plains pas. Ta peau est foncée et bronze facilement grâce à tes origines cubaines. Sous tes fins sourcils, tu n'as rien à envier avec tes yeux bleus qui tranchent silencieusement et tout en beauté avec ta peau. Tu es la fierté de ta douce mère, tous tes autres frères ont les yeux marrons, comme ceux de ton père.

Tu n'as aucun artifice qui perce ta peau, aucune encre incrustée, si ce n'est cette marque au niveau des côtes dont la provenance reste encore mystérieuse. Tu as fini par t'y habituer. Ce triangle inversé n'est pas si moche et tu ne fais attention à lui que très rarement.

Ta garde robe est limitée. Tu ne prends pas le temps de la renouveler tous les trois mois. Tous tes vêtements sont confortables et assez amples. Ton travail te permet de ne pas nécessiter d'avoir un costard ou autres accessoires chics qui ne te correspondent pas. Avec tous ces chiens à la maison, ce n'est pas surprenant de retrouver des poils sur un vieux t-shirt. Tu préfères les survêtements de sport mais tu as quand même quelques jeans dans tes placards. Il ne faut pas oublier ta collection débordante pour les baskets comme les Converses ou les Vans.

Tu pourrais te fondre dans la masse, dans la foule, mais cela fait bien quelques temps maintenant que tu l'évites, préférant la compagnie de tes animaux de compagnie. Ainsi, peu de monde peut entendre ta voix douce, parfois rauque lors des réveils compliqués. Tu préfères te cacher derrière un écran, sous le pseudonyme d'Atelo, faisant référence à ta peur de l'imperfection. Tu postes tes petites créations sur Etsy qui te rapportent un peu d'argent, en plus des adoptions des chiens que tu élèves.
Histoire


I just want to go somewhere
where nobody knows my name

On t'a souvent demandé qui tu étais, d'où tu venais et pourquoi tu étais là. Tu n'as jamais vraiment su quoi répondre, soit parce que tu ne savais pas parler la langue, soit tout simplement parce que tu n'avais pas grand-chose à avouer, à confier à ces étrangers que tu n'as côtoyé que pendant quelques jours, avant de partir découvrir une autre région, ou carrément l'autre bout du monde. Alors tu réponds simplement que tu t'appelles Liam, tu viens de Floride et tu n'es que de passage.

Né le 30 août 1991, tu viens d'Homosassa Springs, une petite ville américaine située à l'ouest de la Floride. Tu es le petit dernier de la famille Rosebury, composée d'un père venant tout droit de New York, d'une mère cubaine et de trois grands-frères. Tu penses que ta mère aurait bien voulu avoir une fille et c'est sûrement pour cette raison que vous êtes considérés comme une grande famille. Tes parents ont essayé quatre fois, quatre fois sans aucun succès. Cependant, ce n'est pas pour cette raison que tes frères ont été dénigrés, ni même toi. Tu ne fais pas partie de ceux qui ont eu une vie triste ou compliquée avec des parents qui n'accordaient que peu d'importance à leurs enfants. Tu es certainement le plus chouchouté des frères, celui qu'on veut garder à la maison le plus longtemps possible. Quand tu es né, le plus grand, Rafael, avait déjà la majorité et était parti à Orlando pour ses études. Tu ne le voyais que pendant les week-ends et les grandes vacances, avant qu'il ne trouve un petit ami. Vous étiez alors la plupart du temps cinq à la maison. Tu t'es toujours très bien entendu avec tes frères. Le deuxième, Sebastian -souvent surnommé Seb-, a 10 ans de plus que toi et le troisième, Damian, est de 4 ans ton aîné. C'est d'ailleurs avec lui que tu étais le plus proche des trois, vous partagiez tous les deux la même chambre. Tu habitais dans une grande maison familiale, avec un étage où se trouvait vos quatre chambres avec une salle de bain. Tu te souviens encore quand tu devais partager un seul lavabo avec tes deux frères, serrés dans la même pièce. Cette maison est remplie de souvenirs.

Tu as quitté la maison à tes 18 ans, seul Damian est resté à la maison, décidant de travailler avec ton père. Ta mère, elle, restait à la maison. Elle n'a jamais eu de travail, certainement dû à la condition très compliquées des femmes aujourd'hui. Elle a survécu à l'épidémie mais sa santé a toujours été très faible. Il lui arrive parfois de devoir rester enfermée dans sa chambre, allongée sur le lit. Elle vous interdisait de rentrer dans la chambre dans ces moments-là. Elle ne voulait pas que vous la voyiez dans ces états. C'est une femme très forte, tu penses qu'il le faut pour réussir à supporter cinq garçons à la maison. Alors, tu ne te faisais pas trop de soucis, elle revenait toujours plus belle, ta maman.

Tu réussis toujours à très vite résumer ton enfance, quand tu acceptes d'en parler. Il ne s'est rien passé de très important de toute façon. Tu allais à l'école, tu n'avais pas beaucoup d'amis mais tu as toujours préféré tes frères à ces camarades que tu trouvais hypocrites. Tu avais pris le temps de les observer. C'était d'abord innocent à l'école primaire mais plus les années passaient, plus tu le remarquais. Tu ne voulais pas te mêler dans ces histoires, tu as toujours eu le mauvais pressentiment que cela allait toujours finir mal et que tu en ressortirais plus blessé qu'autre chose. Tu ne voulais pas souffrir pour rien, tu ne l'as jamais voulu. Tu n'étais pas non plus un très bon élève, celui qui a toujours le nez dans ses livres de maths ou d'histoire. Tu ne faisais que le strict nécessaire. L'école ne t'intéressait pas. Chaque jour, tu étais impatient de rentrer le soir pour pouvoir faire ce qui te plaisait, le dessin. Tu as commencé à dessiner très jeune. Cela a commencé par des gribouillis, c'est ensuite passé par des maisons toutes carrées avec des bonhommes en bâton dans le jardin et avec persévérance, tu as pu t'améliorer pour trouver ton style. Tu n'irais pas jusqu'à dire que tu arrives à dessiner parfaitement, que tu es un pro car encore aujourd'hui, tu doutes de toi, de ce que tu arrives à faire. Tes traits ne sont jamais très certains mais on t'a toujours dit que cela donnait de la valeur au dessin, que cela te représentait. Tu as alors affirmé à tes parents que tu te dirigerais vers une école d'art. Ils t'ont toujours encouragé vers cette voie, un peu floue pour eux, mais tout ce qu'ils voulaient ; c'était ton bonheur. Tu as toujours admiré tes parents, leur compréhension comme leur générosité.

Tu as eu ton diplôme et tu as été accepté dans une école d'art comme tu l'avais toujours voulu. Tu as donc dû quitter ta belle famille pour aller en Georgie, à Savannah. Tu es passé d'une grande maison familiale à une petite chambre universitaire. Le changement fut un peu brutal mais tu t'es habitué. Tant que tu avais un bureau pour pouvoir dessiner, cela te suffisait. Tu étais un élève plutôt studieux, qui avait soif de connaissances. Tu voulais améliorer tes dessins mais il est arrivé que tu t'es très vite lassé. Tu as voulu continuer en te forçant à croire que ce n'était qu'un mauvais moment à passer, que tu finiras par aimer ce que tu faisais. Le fait de devoir être forcé à dessiner t'a dégoûté. Cela n'était plus un plaisir, une passion, mais un devoir. Au bout de deux ans, tu as abandonné. Tu as démissionné et tu es retourné à Homosassa Springs. Tu es certain que tes parents étaient un peu déçus. Ils avaient voulu que tu réussisses et que tu puisses faire ce qui te plaisait le plus. À l'âge de 20 ans, tu as arrêté de dessiner.

Tu as fini par te persuader que les études n'étaient pas faites pour toi. Tu t'es retrouvé dans une impasse, malgré ton boulot de caissier que tu as trouvé dans une petite supérette pas loin de chez toi. Tu voulais économiser. Tu souhaitais voyager et découvrir le monde. Tu n'es jamais allé plus loin que Cuba, quand ta mère était assez en forme pour partir en vacances tous les six. Tu voulais partir vers l'Amérique du Sud, traverser l'Atlantique pour découvrir l'Europe ou bien l'Afrique, ou encore le Pacifique pour visiter l'Asie et l'Australie. Tu as économiser pendant plus d'un an, tu as fait part de ton projet à tes parents et ils t'ont aidé à financer ton voyage. Tu as pris l'avion en décembre 2011 et tu as passé le nouvel an 2012 au Japon. Tu avais 20 ans.

Tu es un peu parti dans la précipitation. Tu ne pouvais plus attendre. Ta petite vie tranquille en tant que caissier et en compagnie de ta famille te suffisait, tu ne manquais de rien, à part peut-être le goût de l'aventure. C'est ce que tu as fait en embarquant avec toi un simple sac de moins de vingt kilos de vêtements, de ton matériel à dessin, d'une trousse de toilette, sans oublier ton polaroid que tes parents t'avaient offert à Noël. Tu n'avais pas été très matérialiste ce jour là. Tout ce que tu souhaitais, c'était de revenir avec plein de souvenirs.

Tu as passé plus de six mois à naviguer dans toute l'Asie avec le Japon, la Corée du Sud et la Chine. Tu pouvais rester dans une ville que quelques jours ou bien plusieurs semaines. Tu préférais les petites auberges aux hôtels, qui étaient beaucoup plus chers. Tu ne savais pas parler japonais, coréen ou même chinois, mais à force d'entendre ces langues autour de toi, tu as fini par comprendre quelques phrases typiques. Malgré cette barrière, les asiatiques étaient très accueillants, beaucoup te posaient de questions. Tu t'es fait des amis mais tu les quittais bien assez vite. Malgré tout, rencontrer l'étranger t'a aidé à mûrir, à prendre conscience des choses et de leur importance. L'Asie t'a aidé à retrouvé goût au dessin. Tu passais beaucoup de temps à observer les temples, tu t’entraînais à reproduire les paysages et les architectures sur du papier et tu n'as jamais regretté d'emporter avec toi tes crayons, « au cas où » comme tu te l'étais dit avant de partir.

En juillet 2012, tu as quitté l'Asie pour visiter l'Australie. Selon tes plans, tu aurais dû rester qu'un ou deux mois maximum. Tu avais d'abord passé deux semaines à Sydney dans un petit hôtel, puis tu as pris un bus qui t'a emmené jusqu'à Melbourne. Tu t'es beaucoup attaché à cette ville, à la météo lunatique mais aux gens si chaleureux. Tu as également rencontré ton vrai premier amour aussi là bas, le vrai de vrai. Vous vous êtes rencontrés par hasard dans un pub et vous vous êtes si vite rapprochés que vous avez fini par louer un petit appartement ensemble pour faire une collocation. Vous avez d'abord chacun votre chambre, puis la tienne a fini par servir aux amis qui restaient un peu trop tard chez vous -et un peu trop alcoolisés aussi-. Vous viviez le parfait amour. Les disputes se réglaient toujours très vite car vous n'arriviez jamais à vous en vouloir trop longtemps. Vous étiez toujours fourrés ensemble et vos amis vous voyaient déjà en costumes, en train de vous passer la bague au doigt. Tu pensais que ton voyage allait déjà s'arrêter là. Tu n'avais pas vu assez de choses de tout ce beau monde mais tu étais heureux et c'est tout ce qui t'importait. Tu as même commencé à te faire une petite réputation sur le net avec les dessins que tu postais sur ton Instagram. Ton copain t'avait encouragé à faire des commissions et tu t'es lancé sur Etsy peu de temps après. Tu es resté à Melbourne et avec lui plus d'un an.

2013 était passé et 2014 approchait déjà très vite. Cela faisait plus d'un an que tu étais en couple, un an que tu te faisais un peu d'argent sur internet. Tu n'étais pas très riche mais tu ne considérais plus aucune valeur à l'argent, cela ne t'importait que très peu et tu n'as jamais été très dépensier. Cependant, en septembre 2013, l'envie de voyager est revenue de plein fouet. Sans vraiment prévenir, tu es parti en Nouvelle-Zélande. Tu l'as laissé seul à Melbourne sans vraiment y faire attention, tu avais compris qu'il n'était pas vraiment du genre à bouger dans tous les sens comme tu aimes le faire, alors tu es parti sans lui. C'est sûrement une des plus grosses erreurs que tu as pu faire. Tu es resté sur l'île pendant trois semaines, mais ces trois semaines ont suffi pour briser votre complicité. Cela ne lui avait pas du tout plu et vous avez fini par rompre sur un accord commun. Tu lui as laissé l'appartement et tu as repris ton voyage en quittant définitivement l'Australie.

Tu es retourné voir ta famille, en Floride. Cela faisait presque deux ans que tu ne les avais pas vu. Tu prenais souvent de leurs nouvelles, vous êtes toujours resté en contact même si des milliers de kilomètres vous séparaient. Tu avais fait la surprise à tes parents en rentrant, seul Damian avait été mis au courant de ton retour. Tu te souviens encore des pleurs de ta mère en te voyant sur le pas de la porte. Tu l'avais serrée dans tes bras pendant de longues minutes. Toute ta famille t'avait énormément manqué. Tu étais devenu oncle également. Rafael était papa d'une petite fille, Hannah. Tu es resté à Homosassa Springs jusqu'aux fêtes de fin d'années. Tu avais repris ton job de caissier pour avoir un petit salaire, en plus de l'argent que tu gagnais sur internet. Ton père t'a offert son vieux pick-up pour Noël et tu t'es décidé de faire un roadtrip en Amérique du Sud et pour l'occasion, tu as proposé à ta douce maman de t'accompagner pendant ce voyage. Vous avez préparé vos bagages et vous êtes partis tous les deux faire le tour de l'Amérique latine. Ça a été sûrement le plus beau voyage que tu as fait. C'était toi qui conduisait, tandis que ta mère était concentrée sur le GPS ou les cartes. Tu as pu améliorer ton espagnol et profiter de beaux moments avec ta mère, rien que tous les deux. Tu étais conscient du risque qu'elle pouvait retomber malade un jour ou l'autre mais tu prenais le soin d'aller à son rythme et de ne jamais la forcer à faire quelque chose qu'elle ne souhaitait pas. Parfois, vous restiez plusieurs jours dans une ville pour vous reposer, d'autres fois vous dormiez à la belle étoile sous votre tente. Votre périple a duré pas loin de cinq mois. Vous êtes rentrés en Floride en mai 2015. Tu es encore resté avec ta famille jusqu'en septembre. Tu voulais au moins passer tes 24 ans avec eux. Tu rendais parfois visite à ton frère à Orlando, pour aller voir Hannah.

En octobre 2015, tu quittes les États-Unis encore une fois pour aller découvrir l'Europe. Tu avais toujours trouvé le français une langue très jolie et tu voulais savoir la parler aussi simplement que tu parlais espagnol. Tu as alors atterri à Paris, la grande capitale de la France afin de pouvoir l'assimiler plus facilement. Tu te levais chaque matin pour passer au moins une heure à étudier le français, et ça pendant un an. Tu as pu faire le tour de chaque région du pays. Tu as vu l'Atlantique, puis la Méditerranée. Tu as découvert le Mont Blanc et admiré la Tour Eiffel. Tu étais plutôt solitaire pendant cette période. Tu passais ton temps dans des cafés, à dessiner ou bien à lire le journal pour t'entraîner à comprendre le français. Tu naviguais dans les hôtels et tu as pris quelques vacances en Espagne. Au moins là bas tu arrivais à comprendre ce qu'ils se racontaient à quelques exceptions près. Tous ces déplacements ont continué pendant huit mois et arriva le moment où ce long voyage prit fin.

Tu avais décidé de te poser quelque part et d'avoir ta propre maison, l'idée fonder une famille viendra après. Tu commençais à en avoir assez des chambres d'hôtels ou des appartements à louer pour une ou deux nuits. Tu voulais avoir ton chez toi avec tes affaires. Il suffisait de savoir et de décider où. Tu aurais pu retourner en Floride ou en Georgie pour rester proche de ta famille mais l'étranger te plaisait beaucoup trop et tu voulais sortir de ta zone de confort. C'est alors que ton grand-frère, Sebastian t'a proposé de le rejoindre en Angleterre. Celui-ci avait lancé une petite start-up à Londres et s'y plaisait bien. Tu n'as alors pas hésité à prendre le premier avion en direction de Londres pour aller le rejoindre. Il t'a dans les premiers temps hébergé dans son appartement, le temps que tu trouves le tien. Tu as alors travaillé avec lui pendant ce temps là. Il vendait du thé un peu partout dans le monde. Tu continuais toujours ton activité sur Etsy à côté et tu économisais assez d'argent pour te trouver un loyer convenable. Cependant, Londres était une bien trop grande ville pour toi. Tu voulais un peu de calme pour toi. Tu as passé presque cinq ans de ta vie à voyager et tu te voyais mal habiter dans un immeuble en face d'une rue trop bruyante. Malgré tout, tu appréciais la capitale, bien que cela n'égalait pas ta vie à Melbourne par exemple. Tu as alors étudié les maisons et appartements à louer aux alentours de Londres, ce n'est qu'en fin 2016 que tu trouves ton bonheur, à Niflheim.

C'était une petite maison, un peu éloignée de la ville et à quelques minutes de la plage. Elle avait été mise à vendre par les enfants des anciens propriétaires, apparemment décédés. Tu n'as pas hésité très longtemps, le prix était plus qu'abordable car il y a quelques rénovations à faire. Cela ne te faisait pas peur. Tu avais vu les images, tu avais visité la demeure et l'état de la maison n'était pas déplorable, seulement des peintures à refaire ou même changer le parquet. Tu avais enfin ta maison, ton chez-toi. Tu as abandonné le clic-clac de ton frère où tu dormais et tu es parti vivre à Niflheim, une ville seulement composée d'hommes. Tu savais de toute façon que les femmes se regroupaient principalement dans les capitales alors cela ne te surprenait pas tant que ça. Tu avais mis quelques mois à aménager ta maison. Au départ, tu n'avais qu'un pauvre matelas gonflable que Seb t'avait prêté le temps que tu puisses t'installer. De toute façon, tu n'avais rien à déménager. Tu as passé beaucoup de temps dans les magasins de meubles et de babioles, à trouver des bricoles qui te plaisaient bien pour décorer ta maison comme tu le souhaitais. Tu as mis des plantes un peu partout et accroché les clichés de tes voyages sur les murs peints avec de la nouvelle peinture.

Lorsque tu racontes quelques anecdotes à propos de ta vie, il y a bien une chose que tu ne peux avouer, bien que ce soit sûrement la plus drôle des histoires à raconter. C'est ta mort. Cela semble assez angoissant dit comme ça et pourtant, tu es décédé à 25 ans, le vendredi 13 janvier 2017. Comme quoi, quand on vous dit que ce jour porte malheur. Certains gagnent des sommes astronomiques au loto ce jour là, toi tu as pu rencontrer la Mort en personne après t'être étouffé avec une cacahuète en avalant de travers. Il était assez tard, tu regardais la télé en mangeant tranquillement en piochant dans un paquet de cacahuètes posé à côté de toi, mais tu étais si concentré sur l'écran devant toi que tu n'as pas fait attention. Tu as alors eu le réflexe de boire de l'eau pour essayer de passer mais rien n'y fait. Tu as succombé face à cette atroce cacahuète. Tu t'es senti partir, tu es tombé sur le sol, la respiration coupée et tu es mort car personne n'a pu t'aider. Tu aurais mieux fait d'appeler les urgences malgré la cacahuète coincée plutôt que de boire de l'eau. Seulement, tu es revenu. Tu es mort mais tu es revenu. La télé était toujours allumée, tu étais toujours par terre mais il n'y avait plus de cacahuète coincée dans la gorge. Ce soir là, tu as craché de l'eau. Tu as cru rêvé.

La vie a bizarrement continué. Tu n'arrivais même plus à savoir ce qui était vraiment réel ou ce qui ne l'était pas. Dans tous les cas, tu hésitais entre le fait que tu devenais fou ou bien que tu aies soudainement des pouvoirs surnaturels qui n'ont voulu se manifester que maintenant. Tu avais le pouvoir d’inonder ta maison, c'est comme ça que tu le définis. Tu penses être capable de pouvoir contrôler l'eau, rien que par la pensée. Cependant, cela te fait mal. Tu as dû plusieurs fois te rendre à l'hôpital pour des œdèmes pulmonaires qui surgissaient de nul part. Quelque chose ne tournait pas rond chez toi. Tu te sentais mal mais dès que tu prenais un bain ou que tu profitais d'une petite balade au bord de la plage, tout allait mieux. Tu as aussi remarqué un étrange tatouage sur tes côtes, tu n'es pourtant jamais allé dans un salon de tatouage, cela représentait une vague enfermée dans un triangle inversé. Ce n'était pas moche mais cela t'effrayait un peu. Cette vague se liait étrangement avec le fait que tu puisses apparemment contrôler l'eau. Toutes ces questions trottent encore dans ta tête aujourd'hui mais tu as fini par t'habituer en partie contre ton gré à cette étrange particularité qui fait partie de toi.

Un jour d'été, tu as trouvé une chienne perdue non loin de ta maison. Elle semblait même très affamée. Tu as dû la porter jusqu'à chez toi car la famine la couchait sur le sol. Tu lui as d'abord donné de l'eau pour qu'elle puisse boire et tu as pris le peu de viande qu'il te restait pour qu'elle puisse se rassasier un peu avant que tu n'ailles acheter des croquettes. Elle n'avait pas de collier ni même de numéro tatoué sur l'intérieur de son oreille. Tu l'avais directement emmené chez le vétérinaire le lendemain pour vérifier son état de santé. Elle allait bien, elle était juste affamée et tu penses que tu es bien tombé. Cependant, il se trouvait qu'elle était enceinte et le vétérinaire a déduit que la chienne a été abandonnée à cause de ça, car elle n'avait pas l'air très sauvage. Tu as décidé de la garder et de l'appeler Norca, ça sonnait plutôt bien. Les choses ont suivi et tu as décidé de devenir éleveur de chiens en plus de tes ventes sur Etsy. Norca avait eu une portée de quatre petits chiots en pleine santé. Tu avais pris le temps de t'intéresser aux chiens et de pouvoir les élever ensuite. Tu finissais par les vendre aux particuliers. Tu t'étais spécialisé dans les Golden Retrievers mais il arrivait parfois que tu prennes d'autres chiens pour ton propre plaisir. Ils étaient au moins là pour apporter de la compagnie mais surtout de l'ambiance à la maison.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je s'appelle Groot.



Messages : 571
Métier : Livreur à domicile
Pouvoir : Phytokinésie
Humeur : Apaisé

Double(s) compte(s) : Kyle A. Ethelred
Je s'appelle Groot.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Déc - 20:37
JTM. Nous faudra un lien, t'as pas le choix. LES ELEMENT VAINCRONT Elmo

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Psychic


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Thème 3
Ma voix c'est:

Messages : 758
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : Akemi, Ezechiel, Geir, Reita
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Déc - 4:57
Je t'aime aussi!!!!!!!!!!!!!! Et nous faudra également un lien étant donné que nous sommes des parfaits opposés, je suis contente que ce pouvoir soit enfin pris huehuehue (avec Eze hein j'ai oublié de préciser) xD

_________________

Je parle anglais ♠️
« Je parle japonais »
« Je parle d'autres langues »

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 17 Déc - 7:07
Lance est trop pipou donc je suis trop contente qu'il soit sur Reload breathing intensifie Rebienvenue ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Human


Présentation    Liens    Facebook

Messages : 126
Métier : Musicien / Chanteur
Humeur : Câlin

Double(s) compte(s) : Non
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Déc - 18:41
BON, c'est pas une surprise hein... j'suis surexcité par l'arrivée de Liam !
Il est trop chou, son pouvoir est trop cool, et je meurs littéralement d'impatience de lire son histoire breathing intensifie
Bon courage pour l'écriture ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 18 Déc - 13:47
Bon courage pour la suite de ta fiche! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Psychic
Beautiful Nightmare

Beautiful N I G H T M A R E

ProfilLiensFacebook

Messages : 158
Pouvoir : Incube
Humeur : Caliente

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Déc - 10:54
    Gnnn, pourquoi Liam met autant de temps à nous dévoiler sa vie ?! I can't wait. gh
    Ce vava va me faire doucement sombrer dans la folie...
    Bon courage pour l'écriture de ta fiche, maître-chien ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
salt squad, salt squad, watcha gonna do when they come for you ?
Merci Elliot ♥

TC • Administratrice

fiche de présentation
liens
rps + chronologie
fb & twitter
blog
aesthetic
playlist
galerie

Messages : 246
Localisation : Sur la plage
Métier : Éleveur de chiens
Pouvoir : Aquakinésie
Humeur : (─‿─)

Double(s) compte(s) : Oliver Winchester ; Yasuo Rae ; Timothy McCormick ; Tino Silveira
salt squad, salt squad, watcha gonna do when they come for you ?
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Jan - 23:23
Après plus d'un mois d'attente et d'impatience, me voici et me voilà ! Elmo

Merci pour vos petits messages, ils auraient dû me motiver à écrire la fiche mais la motivation avait beaucoup de route à faire, mais ça y est !

L'histoire et le physique, c'est bouclé. Je n'ai plus qu'à finir le caractère et je pourrais enfin dire que ma fiche est terminée.

Je finis normalement dans la soirée. ♥️

_________________




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je s'appelle Groot.



Messages : 571
Métier : Livreur à domicile
Pouvoir : Phytokinésie
Humeur : Apaisé

Double(s) compte(s) : Kyle A. Ethelred
Je s'appelle Groot.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Jan - 0:27


 
Tu es validé ! Bravo !

 
« Tu mériterais d'être recalé pour excès de cutitude. Moi mon kokoro peut pas supporter ça. J'avais la hype mais j'étais pas prête. J'peux rien dire de constructif quand un personnage meurt à cause d'une cacahuète avalée de travers et fait une collection de coquillage.

J'te ferais pas l'affront de te dire qu'il faut plus de malus, du coup je te valide pour que tu puisses claquer Liam et sa vie bien trop belle comme tu le voulais tant en convo staff.

Soyons bros, qu'il y ait un aéroport ou non. Ou alors on peut genre faire des collab entre dessinateurs comme les vrais artistes jpp IL FAUT UN TRUC IL Y A TROP DE POSSIBILITES ENTRE NOUS TU PEUX PAS ME FAIRE CA ET ME RECALER WAZAA JE SERAIS COLERE SINON

Pour finir je dirais,
Longue vie au tacos saucisse.  »

 
• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
 • Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
 • Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

 Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
 Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥️
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads-
Sauter vers: