RSS
RSS



 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Humains Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shane on you, shame on me

avatar
Human
Messages : 30
Localisation : Derrière toi, mes mains sur tes hanches
Métier : PDG de la GBN
Pouvoir : Humain
Humeur : Indescriptible

Double(s) compte(s) : Dagan Scamander
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Déc - 0:03

Shane Nolas Ryann

Plus on a de pouvoir, moins on doit en abuser. C'est pourquoi j'en abuse.

• Nom : Ryann
• Prénom : Shane Nolas
• Surnom : Il n'aime pas ça.
• Âge : 32 ans
• Plutôt : Seme ... suprême 

• Origine(s) : Anglaises et françaises
• Métier : PDG de la banque  GBN "Gold Bank of Niflheim"
• Groupe :Humain

• Mon pseudo sur le net : LeRoux
• Âge : 26 ans
• Présence sur le forum : 5/10
• Que pensez-vous du forum : Très bien
• Comment l'avez-vous connu ? DC ~

• Le personnage sur mon avatar est : DelO5 / Nom inconnu
• Le code est :

Caractère du personnage

Peur : Il aime regarder la mer mais en a peur. S'il met un pied dans l'eau, il angoisse. S'il se trouve dans l'eau presque entièrement, il est tétanisé et peut perdre connaissance. Les psychologues n'ont pas encore trouvé la source de sa peur.
En revanche, l'eau des douches ou du bain ne lui font aucun effet.

Couleur : Violet, rouge
Passion : Kyudo, escrime
Signe : Gemeau, né un 22 mai 1986
Force : langues étrangères, endurance, calcul, concentration, sport
Faiblesse : les blonds, impulsivité, art, intelligence du coeur, culture

Froid - Calme - Observateur - Impitoyable - Colérique - Violent - Capricieux - Arrogant - Insatiable - Protecteur - Autoritaire - Discipliné - Courtois - Concentré - Responsable - Leader - Las

Ernest pourrait décrire son boss comme étant un homme aux antipodes de l'ataraxie ou du sentiment de joie. Il lui semble qu'à aucun moment il ne sourit et n'aime ça d'ailleurs. Lorsqu'il le voit, il ne sent qu'un voile d'intimidation le recouvrir. Mais il ne connait pas Shane. Il n'a devant lui qu'un homme toujours vêtu de noir et aussi ouvert qu'une huitre. Homme d'affaire qui dévale toute une pièce par de grandes enjambées et incapable à suivre. Homme à l'aura froide et d'un calme inquiétant. Il se demande alors s'il est intéressant, de par ses nombreuses fois où il l'entend discuter de projet avec autrui : le reste ne semble exister.

Mercedes quant à elle, ne saurait dire la vérité sur un homme qui l'a manipulé. Séduite. Au début, il fut bienveillant, très charmant et attentionné ; encore aujourd'hui, l'homme fait preuve de quelques inquietudes, quand il ne s'agit pas de l'ignorer. Il attire de par son inaccessibilité et se montre volage,  volatile. Il n'existe pas et n'est que sable entre ses doigts. Elle croyait à l'amour reciproque mais l'enfant lui a rappelé qu'il ne s'agissait que d'une triste histoire de procréation.
Elle ne fut qu'un support...

Roberts apprécie Shane pour ce qu'il dégage de prime abord : un homme sûr de lui, fonceur et efficace, dont la vivacité d'esprit en étonne plus d'un. Il ne se montre pas forcèment cultivé et n'en fait par ailleurs pas étalage, seulement il agit et il agit bien. Pas seulement pour faire le bien, selon lui, mais le résultat est présent, et souvent en adéquation avec le désir originel de Shane. Il est meilleur qu'un fils, il est propre à une machine inarretable. Insoupçonnable de sentiments. Possédé par le plaisir de réussir dans tout ce qu'il entreprend. Et apparemment têtu, même lorsqu'on l'imagine abdiquer, par sagesse. Il cache ce qu'il pense, à tout le monde, de parents inexistants, d'une famille inexistante.

Keran dirait qu'il ne veut plus revoir Monsieur Ryann, car détenteur d'une ignoble vérité dont il ne sait que faire, sinon l'étouffer. L'affaire du meurtre de Shane et de sa violence eurent raison de lui. Pour l'avoir vu à l'oeuvre, il sait son ancien responsable capable de crier sur ses pairs, frapper ces derniers, et coucher dans les toilettes avec ses innombrables conquêtes. Jamais il n'a vu un homme avec un tel pouvoir de séduction, aussi ... funeste soit-il.
Physique du personnage
1m91
89 kg
Vêtements noirs
Nuque (très) sensible
Trois zones érogènes
Cicatrice sur la cuisse gauche
Montre de luxe Omega cuir & or

Il est silencieux. Toujours. Je ne l’entend jamais arriver, et ce n’est que lorsqu’il repousse négligemment la porte derrière lui que le cliquetis de la serrure attire mon attention. Et lorsque je lève les yeux, il est déjà là, tout à côté de moi. Il sent un mélange de clope, de café et de son parfum aux notes de cuir ambré qui a fondu sur sa peau durant toute la journée. Il sent aussi le vent glacial et humide de l’extérieur. Comme une tempête d’hiver.

Il ne prononce pas un mot (pas tout de suite, plus tard, sa voix grave me frôle toujours dans les moments où je m’y attend le moins) mais je lis dans ses yeux cuivrés, dans le plis moqueur de ses lèvres, dans le mouvement de son menton légèrement relevé. Il n’a même pas besoin de me regarder de haut, il me dépasse déjà largement. Mais Shane aime creuser les écarts, et non se mettre à la portée de tous. Je tire sur sa ceinture.

Son corps est dur, rigide. Il ne le restera pas.
A travers les couches et les couches de tissus (veste en laine doublée cachemire, veston de flanelle anglaise, chemise de coton de la meilleure qualité), je sens son ventre se contracter, ses muscles rouler sous mes doigts. Il expire lentement, ses épaules s’affaissent, à peine quelques millimètres mais j’y vois une faille. Je lève la main vers son visage mais il me saisit le poignet au vol. Nos regards se croisent. Je souris. Lui non. Pas encore.
J'insite. Je guide ma main jusqu'à ses cheveux , en une simple caresse, franche et douce à la fois, dans ses cheveux noirs de jais, aux reflets digne d'un plumage de corbeau.  Ma dextre se gourmande de flatter ma partie préférée basée sur l'arrière du crâne, de ces cheveux courts et doux qui me font frissonner lorsque je glisse mes doigts jusqu'à sa nuque.
Il ne cesse de me fixer, et m'enveloppe d'un regard pénétrant, appuyé. Et alors que mon menton se lève et mes lèvres s'entrouvrent, il presse avec une force tranquille nos deux bassins. L'hésitation et le doute ne sont que des mots sans valeur, il entreprend et prend sans s'embarrasser des dira-t-on, de la gêne occasionnée.
Pressé ainsi contre lui, je sens la vigueur dans son corps et j'accuse d'autant plus la présence altière qui m'enserre. Mais il me relâche en laissant le froid s'emparer de mon être, le très faible sourire en coin effilant ses lèvres fermes. Et avant même que je ne le rattrape, ses longues jambes nous distancent rapidement, le battant de la porte se refermant sur lui.
Histoire du personnage

- Te sens-tu seul ?
- Non.
- En es-tu sûr ? N'y a-t-il pas plus important que le bonheur ? Aimes-tu la solitude ?
- Non.
- En es-tu vraiment sûr, Nolas. Je t'ai vu, ce beau jour grisonnant, clair et étincelant d'argent, errant dans les vagues, tout vêtu de noir, l...
- Je suis toujours vêtu tout de noir.
- Tu ne respires pas le deuil lorsque tu les portes. Tu étais perdu comme un petit garçon, piégé dans un corps d'homme, un adulte aux responsabilités trop lourdes, trop encombrantes, difficiles à porter, tel un carcan de remords, de reproches et de devoirs. Je sais ce que tu ressens, Shane. Tu étais perdu au beau milieu de la mer, les pieds enfoncés dans le sable humide, les pieds glacés par les claquantes vagues d'un rivage inconnu.
- Pas inconnu...
- Il est mort, et c'est tout ce qui te restait pour te penser important dans cette vie. Les ailes ont jailli de ton dos lorsqu'il est né, et tu l'as pris dans tes bras en te sentant invincible. Tu as pensé "j'ai l'argent, j'ai le pouvoir, j'ai l'enfant, j'ai la famille". Aux yeux de tous tu paraissais pareil à un ponte de la mafia, tout vêtu de noir, ..
- Je n'aime pas porter du noir.
- Mais depuis cinq ans, depuis qu'il t'a été volé, depuis que ton enfant s'est fait kidnapper tu n'as fait que porter du noir. Et tu le sais... que malgré les années de recherche tu ne le retrouveras jamais. L'espoir s'est tu en toi.
- Tais-toi.
- Tu déambulais sur les vagues d'un rivage inconnu tel un pantin désarticulé, une tâche noirâtre qui sillonnaient le courant des vagues, tout hésitant de te noyer ou de te venger.
- J'ai dit "Tais-toi !!"
- Et après ça... tu vas finir en prison entouré de souillures et renégats sans valeurs et tu deviendras qu'un parias, semblable à ces raclures, des cloportes d'immondices... Tu as appris à dire l'inverse de ce que tu pensais, à mentir, à trahir et à ...
- LA FERME !! FERME-LA, ESPECE DE SALE MONSTRE, LA FERME OU JE T'ENTERRE VIVANT AVEC TA FAMILLE.
***

- Monsieur Ryann est toujours comme ça ?
- Toujours comme quoi ? "
La tête du blondinet se redressa et son regard pénétra celui de son voisin le standardiste, roux auburn. Ernest. Ce dernier était un jeune homme vif d'esprit et extraverti. Mais en présence du PDG, il ne payait pas de mine. La rumeur courait que le moindre faux pas valait une lettre de licenciement sur le bureau.
- Hé bien, tu sais... toujours froid, important, sans être ostentatoire pour autant. Le genre d'homme inaccessible qui te glace le sang" lâcha-t-il, amusé par sa propre description, alors qu'une silhouette sombre apparut derrière lui. Lorsque Ernest sentit cette ombre, il se retourna, lentement, et sursauta en découvrant l'identité de la personne. Et ce fut la pétrification. Mais il ne sema que le silence, ou une bourrasque violente de non-dit alors qu'un des employés contourna le PDG pour aller chercher un dossier.
Puis il se retrouva seul quelques secondes plus tard, en compagnie de son collègue qui le fixait les lèvres pincées, les yeux ronds comme des billes...
- Il... il t'a entendu.
- ... Oui, je sais. Je croyais qu'il était en haut... .. " après mûres réflexions, il renchérit :" Mais comme je vais me faire virer maintenant, tu peux me dire comment il est devenu PDG, alors qu'il est plutôt jeune ?
- Je ne sais pas. Le seul qui saurait te répondre, c'est Sullivan.
- A mes risques et périls, dit-il tout en faussant compagnie au collègue & comptoir derrière lequel il donnait habituellement réponse aux clients, pour se retrouver dans le cabinet de Sullivan, à qui il posa la question une nouvelle fois, sans plus aucune once de scrupule. Mais il fut confronté à un mur.

Déçu, il sortit du bureau et tomba nez à nez avec un vieil homme, qui le fixa. Ce vieil homme lui disait vaguement quelqu'un. Ce fut en apercevant derrière le profil de l'homme son collègue lui faire des gestes explicatifs qu'il comprit qu'il s'agissait de quelqu'un d'important. Son partenaire désigna alors du doigt le plafond et il mit bien quelques minutes à comprendre qu'il voulait illustrer le rang social de l'homme.
- Oh, monsieur.... Roberts." L'ancien PDG de la GBN.
- Vous êtes bien curieux, jeune homme.
- Je..
- Mais ce n'est un secret pour personne, allons donc. Même les journaux ont mentionné son ascension prématurée au sein de l'entreprise.
- Les journ...
Le rouge vint colorer ses jours. Roberts sembla à son tour s'éclipser pour trouver l'ascenseur. Le responsable des ressources humaines allait pâtir de cette marque d'indélicatesse au sein des membres du GBN, surtout quand il s'agissait d'un simple employé de niveau 1 dont la charge était de se montrer irréprochable avec les clients et ses collègues.
***

- Ernest ...! Monsieur Ryann veut te voir à son bureau.
Le jeune homme sursauta à cette annonce et imagina le pire. Un instant avec cet homme signifiait des heures de tortures mentales. S'il l'avait pu, il serait en train de pisser dans son froc. Il ferma fermement les yeux et voulut se détourner du comptoir pour guider ses pas jusqu'à l'ascenseur, seulement l'angoisse le paralysa. En constatant ça, son collegue pencha la tête pour mieux l'observer et crut bon de le rassurer :
- Ne t'inquiete pas, il ne te virera pas pour ça. Il va seulement te semoncer, parce que le moindre faux pas peut abîmer l'image de la banque, c'est tout.
- Oui...
Il inspira doucement l'air et, un pas après l'autre, rejoignit l'ascenseur pour s'y faufiler et monter au dixième étage de la grande tour noire, toute recouverte de vitres sombres. La tour n'était excessivement pas grande et quand bien même il s'agissait du QG de la GBN, le bâtiment n'en demeurait moins un monstre de prestige, que ce soit de l'intérieur comme de l'extérieur. Tout n'était que marbre brillant et baie vitrée aux colonnes fines et aux teintes écrues et argentées pour un écrin noir presque chatoyant.
Enfin arrivé au dernier étage, les portes s'ouvrirent sur un large couloir qu'il fallait tracer en J pour se trouver devant le bureau du PDG. En toquant trois coups, il n'entendit personne lui répondre. Quelque peu désarmé par la situation, il mit longtemps à réfléchir et se jeta dans la gueule du loup en amorçant un geste destiné à abaisser cette poignée et pousser la porte pour pénétrer le domaine... seulement avant qu'il n'ait pu apercevoir l'intérieur du bureau, il entendit un claquement de talons se rapprocher de lui, dans son dos, le pétrifiant une fois de plus sur place. Il relâcha prestement la poignée et se retourna tout en se grattant l'arrière du crâne, dissimulant s'il le pouvait l'embarras naissant.
Shane Nolas Ryann lui faisait face et son regard inquisiteur ne cessa pas de le lâcher.
- Que pensiez-vous faire, à cet instant.
Pulsations effrénées. Ernest ravala sa salive et au moment où il souhaitait l'ouvrir, il fut interrompu :
-Ne répondez pas. Si vous voulez bien me dégager le chemin.
Afin qu'il puisse reprendre possession de cette pièce qui était sienne. Lorsqu'il fut donc à l'intérieur et que par de grandes enjambées dynamiques il rejoignit son bureau, il finit d'achever Ernest en déclarant :

- Vous êtes viré. Vous ne travaillerez plus au sein de nos locaux, avait-il simplement déclaré alors qu'une lettre de licenciement trônait sur le bureau, dans l'attente d'être lue par Ernest, qui, d'après son expression décomposée , supportait difficilement la nouvelle. Il ne sut que dire et se rapprocha d'un pas las et penaud du mobilier pour récupérer celle-ci.
Mais lorsqu'il leva les yeux pour les poser sur son supérieur, ce dernier le fixait, le regard vif, les lèvres retroussées en un sourire narquois. Peut-être même mauvais.
- J'ai mal choisi mes mots. Je vous place sur un tout autre front. Vous travaillerez pour la banque Barclays et en parallèle, nous rendrez des comptes au sujet de toute information susceptible de surveiller et devancer cette banque de près comme de loin. Vous êtes en possession d'un certain culot que les banques de nos jours n'apprécient pas. Pas pour le poste que vous occupez. Sauf Barclays. Ils veulent des jeunes entreprenants. Jason vous briefera quant à votre rôle et sur les éléments à retenir. On vous surveillera de près. Si vous refusez l'offre, je veillerai personnellement à ce que vous ne trouviez plus jamais de travail.

Ernest semblait soufflé par la nouvelle. Mais, avait-il voulu dire quelque chose, que son interlocuteur ne le calculait plus, le congédiant en pointant de l'index la porte encore ouverte.

***

- Il vous a laissé les rênes trop tôt.
Le reflet d'un jeune conseiller commercial était apparu dans la glace lui faisant face. Shane se lavait les mains calmement, pénétrant de ses doigts le faible intérieur de ses ongles par la mousse savonneuse pour être propre.. Jusqu'au bout des ongles. Bien-sûr, son regard avait rencontré celui de son hôte et s'était planté dans le sien, plus que amusé. Il dissimulait l'ensemble par une façade très peu expressive, un masque de cordialité figé naturellement sur lui.
Et puis... il se retourna en le regardant cette fois, deux pas exécutés sur le côté pour attraper des feuilles tout en le fixant de sa haute stature. Il était grand et il le faisait savoir sans gêne aucune. Lui, le conseiller, parvenait, avec difficulté mais sans échouer pour autant, à tenir le regard, à nourrir cette jalousie que le brun avait vu naître en lui lors du séminaire - séminaire dont l'objet avait été l'anticipation de l'activité bancaire dû aux effets des bitcoins.
Mais cette envie viscérale n'était présente que par caprice. Parce que Shane Ryann avait réussi là où lui avait échoué. Parce qu'il était parvenu à devenir PDG d'une boite qui ne lui appartenait pas de prime abord, et que son cursus baigné de chance, de malice et de favoritisme avait fait de lui une cible parfaite pour les commérages et les envieux.
- Je suis au regret de vous céder ce cliché mais vous ne pouvez qu'avoir couché pour avoir réussi, même si nous ne vous donnons pas longtemps.
Shane ... ne s'essuya pas les mains. Au contraire, il revint plonger sa dextre dans l'eau une nouvelle fois et se détourna ensuite pour se rapprocher d'un pas ferme et fluide jusqu'au conseiller, à qui il offrit une prise au niveau de l'entrejambe, là, en l'attrapant pour y plaquer sa large main , à cet endroit. Et de susurrer, en ancrant son regard brun cuivré dans le sien :
- Le sexe, c'est comme l'ennemi. Faut tirer dessus de temps en temps pour avoir la paix."
Il le relâcha et quitta sans sommation les toilettes. Le commercial était pour sa part bouche bée et épouvanté. S'il ne voulait pas attiser le ridicule sur lui, il devait se sécher l'entrejambe de son pantalon crème, tachée d'eau ... c'était un endroit tout de même délicat à arborer lorsque c'était "humide".
Et la réponse de Shane ne le satisfit pas, bien-sûr. Il s'était attendu à une verve policée mais piquante, ou encore à obtenir des informations sur comment il avait réussi à obtenir un tel poste pour un si jeune âge. On le savait être titulaire d'une maitrise en sciences économiques au LSE (London school of economics). Puis inspecteur général des finances jusqu'à finir assistant directeur de la GBN.
Ce ne fut que récemment qu'ils apprirent que le PDG Dean Roberts lui avait finalement cédé sa propre place sans trop d'explication, si ce n'est la réputation de talentueux leader des finances qui suivait Shane depuis plusieurs années.
Il pesta en son for intérieur et se regarda une nouvelle fois dans le miroir pour constater que son pantalon ne séchait ... pas vite. Un homme entra, et la réaction vive du commercial fut, étrangement, de se retourner pour faire face à une porte de toilette.
Il poussa un juron sourd en maudissant Ryann.

- Tu avais quel âge sur celle-ci ? "
La belle jeune femme de 26 ans tenait sur ses jambes un album de photos, rangées quatre par quatre sur chaque page. A coté d'elle, son mari de 27 ans, qui tenait dans ses bras un bébé de treize mois. La toute petite tête de l'enfant reposait dans le creux de la large main du père, tandis que le corps était retenu par l'autre bras, choyé et adoré par son père qui n'avait d'yeux que pour lui.
Elle tourna la page et vit un garçon de dix ans à peine, les cheveux noirs comme les ténèbres, la raie sur le côté et les cheveux rangés, disciplinés et soyeux, sur le côté aussi. Deux grands yeux marrons noisettes et écarquillés fixait celui qui avait pris la photo.
- Tu avais peur ?
- Non. On venait de m'apprendre que mon grand père était décédé. Il était un simple ouvrier d'agriculture et il a eu un cancer à ses 67 ans. Ca a été un choc pour moi.
-Oh...
Shane reporta son attention sur son enfant tout en le berçant d'un très léger mouvement du bras. Il ferma les yeux et embrassa le front de ce dernier.
Elle tourna la page.
- Ah, celle-ci je connais son histoire.
La photo représentait le jeune shane accompagné de son cousin, une moue désabusée sur le visage, et en prime, chacun avait son bonnet sur la tête.
- Tu t'étais battu à sang avec l'un de tes camarades. Et tu lui avais cassé le bras. ... Mais, pourquoi ton cousin a recu le bonnet d'âne ?
- Parce que lui avait fait une expérience sur le sol en versant de l'huile et en mettant le feu.
Elle écarquilla les yeux et se força à rire ;
- Hé bien... vous n'êtes pas une famille ordinaire...
- Au contraire, nous étions tout ce qu'il y avait de plus ordinaire. Des parents de nationalité anglaise, modestes, pour ne pas dire pauvres, et rabattus dans des écoles publiques à réputation douteuse.
Il leva le bébé en le tendant dans les airs, et le regarda longtemps.
- Lui atterrira dans un établissement privé et deviendra un très grand homme. Businessman ou artiste, peu m'importe, tant qu'il réussit dans sa vie comme j'ai réussi dans la mienne.
Sa femme le regarda avec beaucoup d'amour, les yeux radoucis par la scène. Elle posa son regard sur une autre photo, et vit les parents de Shane, tous les deux bruns, le père très grand de deux mètres et à l'inverse, une mère tout petite qui devait environner les un mètre soixante. Suite à quoi, elle tourna la page et vit shane, vingt deux ans,  tenant fièrement son diplôme du LSE.
- Pourquoi l'économie, la finance au final, si tu voulais de prime abord être professeur de Kyudo ? Je veux dire, il y a beaucoup moins d'avenir dans l'un que dans l'autre, mais je suis partisante de l'idée qu'on construise ses rêves plutôt que de suivre ce que la société nous dicte d'être.
Il ne répondit rien. Il avait déposé le bébé dans la poussette et tenait un dossier sur, ce qui semblait être, une potentielle nouvelle recrue.
- C'est une chance que tu aies pu convaincre Monsieur Roberts de reprendre l'entreprise.
- Ce n'est pas de la chance. Juste de la volonté et du talent. Je dois retourner au bureau. Prend soin de Denzel s'il te plait.
Et pas un baiser, pas un seul regard. Elle n'existait pas, ou plus, depuis qu'elle avait enfanter Denzel Nolas Ryann, aujourd'hui absent et connu dans toute l'Angleterre pour sa disparition.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Element


Messages : 153
Métier : Conseiller financier
Pouvoir : Bulles de vide
R:Element
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Déc - 0:55
Je... Ooh yeaaah ~

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Element


Messages : 246
Métier : Apprenti maître verrier et écrivain
Pouvoir : Pyrokinésie
Humeur : Amoureuse

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Déc - 1:49
Re bienvenue =D et j'aime ton vava WAZAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 12 Déc - 6:46
Oh le joli titre~ Et oh le joli vava Sneaky Vivement la suite de la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 12 Déc - 9:31
Re-bienvenue. Ahah ce titre (bien trouvé) ! 32 ans, Seme Suprême ? Ça pue la sexitude tout ça. Hâte de voir la suite ! Et cet avatar Ooh yeaaah ~

Bon courage pour ta fichette ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Physic


Fiche de liens
Fiche de rp's

Je recherche un lien spécifique : ici
Messages : 92
Métier : Vendeur à la droguerie
Pouvoir : Le troisième bras
R:Physic
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Déc - 12:26
Rebienvenue seme suprême

_________________




« Alexei pense de cette manière »
Il te parle comme ceci.
Il se distingue avec du #9999ff et te différencie de lui avec du #333399

Les cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je s'appelle Groot.



Messages : 518
Métier : Livreur à domicile
Pouvoir : Phytokinésie
Humeur : Bipolar

Double(s) compte(s) : Kyle A. Ethelred
Je s'appelle Groot.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Déc - 19:43
Welcome back monsieur aux grandes chevilles *wink wink* J'suis déçue, on avait proposé des noms très rigolo hier soir mais tu nous a recalé finalement talk2mypaw

N'oublie pas de rajouter le nom de l'artiste vu que Zarko te l'a gentiment trouvé

COURAGE POUR LA FIFICHE Elmo

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Human
Messages : 30
Localisation : Derrière toi, mes mains sur tes hanches
Métier : PDG de la GBN
Pouvoir : Humain
Humeur : Indescriptible

Double(s) compte(s) : Dagan Scamander
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Jan - 15:41
Merci pour vos commentaires
Hâte d'échanger avec vous ~

Je pense que ma fiche est (enfin) terminée ~

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Psychic
Beautiful Nightmare

Beautiful N I G H T M A R E

ProfilLiensFacebook

Messages : 101
Pouvoir : Incube
Humeur : Caliente

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Jan - 16:27
    Bienvenue seme suprême ! Elmo
    C'beau la sexytude des hommes puissants !

_________________

I am my own man. I make my own luck.
Please just listen cause I don't ask for much.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le plus beau labrador du monde avec un @.
fichelien
●●
aesthetic

Messages : 312
Localisation : Sous les étoiles.
Métier : Dessinateur industriel
Pouvoir : Détecteur de mensonge.
Humeur : ლ(ಠ益ಠლ)

Double(s) compte(s) : Bartholomew A. O'Brien ● Aaron Barrow
Le plus beau labrador du monde avec un @.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Jan - 22:08


Pré-validation de modérateur

Coucou, et re-bienvenue sur Reload Yaaas !
On se connait déjà, mais je fais quand même les présentations. Sneaky Je suis ton parrain et je suivrai ton aventure sur Reload pour voir si tout est correct !

Pouvoir ►

Cohérence contexte ► Tout est bon, rien à dire.

Orthographe ► La lecture est assez fluide, il y a très très peu de fautes. J'aime beaucoup ton style d'écriture, j'ai apprécié lire ta fiche. Yaaas

Autre ? ► Bienvenue dans la Labrateam. Much Doge

Le staff est à ta disposition pour toutes questions ou informations complémentaires. Modérateurs ou administrateurs, n'hésites surtout pas. ♥️


_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Salut, moi c'est Oliver de Carglass.


*:・゚✧
fiche de présentation
liens
rps + chronologie
fb & twitter
aesthetic
playlist

Messages : 656
Localisation : Dans la cave
Métier : Kinésithérapeute
Pouvoir : Empathie accrue
Humeur : (◡‿◡✿)

Double(s) compte(s) : Yasuo Rae ; Liam Rosebury
Salut, moi c'est Oliver de Carglass.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Jan - 22:56


Tu es validé ! Bravo !

« Bonsoir bel homme. Sneaky Re-bienvenue sur le forum ! Ça fait plaisir de voir que tu souhaites faire un DC qui a l'air d'être très intéressant, je vais te surveiller de près ça c'est sûr. ♥️ Hamish a déjà tout dit, j'ai beaucoup aimé lire ta fiche également. Vu que tu n'as pas de pouvoir je ne peux pas le commenter comme j'aime bien le faire héhé. Je vais tout simplement me contenter de te valider et de mettre ta couleur ! Yaaas »

• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
• Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
• Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥️


_________________



♥♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Humains-
Sauter vers: