RSS
RSS

Bestiae autem gemens

Tout autour de Niflheim, du centre ville aux alentours boiseux, des créatures étranges ont été aperçues semant la terreur et le désordre. Des couleurs vives, des comportements douteux et par-dessus tout un rapport presque logique avec La Mort pour les Reloads, elles semblent pour certaines perdues, prêtes à attaquer pour d’autres. Qui sont-elles ? Que veulent-elles ? En tout cas, il serait bon de ne pas trop les chercher… Prenez garde, faites attention ; et si vous avez un tant soit peu d’intelligence, courez.


 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

It's my turn to make History | Kiasma | En cours



It's My Turn To Make History
Messages : 4
Métier : Web Designer / Roughman
Humeur : Vive

avatar
Sam 7 Oct - 14:45

Kiasma Morgan FOREST

Here we go, here we go. It's my turn to make History~

• Nom : FOREST
• Prénom : Kiasma Morgan
• Surnom : Kisa
• Âge : 25 ans
• Plutôt : Seke à tendance Seme

• Origine(s) : Britannique, Scandinave.
• Métier : Web Designer, Roughman.
• Groupe : Reload Psychic

• Pouvoir :  Doloris - Douleur

Le pouvoir de Kiasma est un pouvoir assez vicieux, qui le tourmente lentement comme le ferait un prédateur rodant autour de sa proie. C'est un mal qui le ronge à chaque instant, et ce chaos qu'il distille le rend névrosé comme jamais il aurait pu l'être. En effet Kiasma est capable d'insuffler dans le crâne d'une personne une douleur perçue par le propriétaire de la tête pensante. Cette douleur n'est pas matérielle, elle ne cause pas de dégâts réels dans le crâne ou le reste du corps adverse, cependant, la douleur est bien présente et est relativement peu supportable suivant l'intensité mise dans ce pouvoir. En effet, le reload doit fixer la personne dans les yeux pour établir le contact entre son pouvoir et l'esprit adverse, une fois la douleur insinuée, tant que Kiasma regarde sa cible avec ses deux yeux, la douleur s'infiltre dans la tête de l'autre. Ce sont les émotions du jeune rouquin qui dictent l'insupportabilité de la douleur. Une grosse colère ? Cela peut arracher des cris atroces et imposer une douleur aigu. Cependant, plus le contact visuel est long, plus le pouvoir est énergivore. D'ailleurs, la rupture du visuel doit se faire de l'initiative du roux, la condition n'étant pas considérée, ce sont des dommages supplémentaires qui s'ajoutent aux conditions d'utilisation du pouvoir de base.
• Malus : Pour ce qui est des désavantages de ce pouvoir pourtant assez conséquent, ils sont aux nombres de 5, mais ils ne sont pas moindre, et trois d'entre eux vont toujours ensembles. Premièrement, le premier contre coup qui se fait ressentir quasi directement après la rupture du lien psychique, c'est évidement une migraine carabinée, qui stagne au niveau des yeux et donc, qui peut virer en migraine ophtalmique si la durée du pouvoir a été exagérée. Ainsi, la deuxième conséquence assez liée est une vision trouble, une sorte de vertige post effort. Celle-ci empêche l'équilibre de Kiasma d'être parfait, et il n'est pas rare qu'il soit obligé de s'asseoir peu de temps après, environ une dizaine de minutes plus tard, ce qui constitue les deux autres contrecoups généraux du pouvoir. Par la suite, si le mal a été provoqué trop longtemps, il est presque inévitable que notre cher protagoniste perde connaissance pendant plus ou moins longtemps, allant des quelques minutes à des jours entiers suivant le degré d'émotion qu'a suscité l'utilisation du pouvoir. Le contre-coup ultime de ce pouvoir, intervient si la rupture s'est faite violemment ou à contre coeur. Dans ces cas là, certains neurones sont détruits brutalement à l'intérieur de la petite tête rousse. De ce fait, ses yeux pleurent du sang pendant quelques minutes, témoin silencieux du mal fait par dérogation de son plein chef. Ainsi, en plus de devoir regarder les gens avec ses deux yeux, il risque la vie en utilisant ce pouvoir à trop grande intensité, ou à trop haute fréquence. C'est un choix émotionnel à faire, et la mort seule sait combien c'est difficile de contrôler ses émotions quand d'autres sont capables de les modifier.
• Marque : Pupille de l'oeil droit devenue un disque noir, du blanc d'oeil en sont centre lui donnant la forme d'une pâtisserie américaine, de type donuts. Sa pupille est donc "creuse" comme le signe rond signifiant une réponse correcte dans divers jeux, questionnaires, tests.
• Âge de la mort : 24 ans
• Cause(s) de la mort :Accident de voiture

• Mon pseudo sur le net : Emoween, RedLittleCat, Swann ...
• Âge : 17 ans et des brouettes !
• Présence sur le forum : Le soir et surtout les weekends/vacances
• Que pensez-vous du forum : Je suis amoureuse de Design et surtout des avatars des PNJ :')
• Comment l'avez-vous connu ? Le partenariat avec Dear Reaper

• Le personnage sur mon avatar est : Lavi - D.Gray-Man
• Le code est :
Caractère du personnage
Ici, c'est le mental de votre personnage ! Tout est accepté, du plus fou au plus ébile en passant par l'intelligence suprême. Un minimum de 15 lignes serait apprécié. ? (par rapport à ce cadre)
Physique du personnage
C'était une soirée d'automne, une soirée fraîche où la seule chose qui est enviable est un chocolat chaud, dans une couverture laineuse, le tout devant la cheminée. Une soirée des plus simples, pluvieuse et où le soir était tombé si vite que vous aviez encore cette mine grisâtre. Celle que l'on a malgré soi, lorsque la lumière peine à traverser les nuages et lorsque le soleil n'est plus visible de la journée. C'était un paysage bien morne, encore, toutes ces nuances de gris et de couleurs criardes de néons, de panneaux publicitaires et de nuages toxiques entre deux voitures. Pourquoi vous êtes-vous aventuré ce soir là dans ce bar, le crâne embué dans des céphalées interminablement lancinantes ? Sûrement pour y mettre fin ? Ou alors était-ce par un désir plus profondément ancré, là, dans votre bas ventre ? Discret, cette idée avait doucement muri avant d'arriver à maturité, et c'était un magnifique lys délicat et puissant qui avait fleuri au creux de vos reins. C'était donc l'inconscient tel que les pseudo-scientifiques de la psychanalystes le décrivent qui dictait vos actions, en ce début de soirée. Pourquoi ne vous en étiez donc pas rendu compte avant ? Le travail chéri, à n'en pas douter. C'est que vous êtes de ces hommes occupés, indépendants, et qui n'aime pas vraiment se poser.

C'est une fois la boisson classée en degrés devant vous, que vous réalisez. Vous êtes bien là, à ruminer votre journée devant un verre de cognac, ce beau verre en cristal avec cette ambre liquide et odorante. Vous avez beau tenter de vous y faire, ce réflexe ne vous est pas propre. Une personne telle que vous ne s'abaisserait pas à ce genre de déviance. Pourtant, vous êtes bien là, et l'alcool coule le long de votre œsophage bien plus facilement que prévu. Eh oui, l'automne est la plus belle des saisons, et pourtant, c'est devant un comptoir qui n'est même pas en bois, que vous venez saouler votre morosité dans un liquide qui vous brûle, vous consume brutalement de l'intérieur. Votre organisme n'est bientôt plus qu'une brume incessante et omniprésente. Elle dicte vos actes, elle dicte les battements irréguliers de votre coeur, et elle dicte surtout vos paroles. Ainsi, cela expliquerait sûrement comment cette situation s'est terminée dans une chambre totalement inconnue. Sûrement que votre état second a attiré une âme mal attentionnée. Ou bien était-elle purement bonne ? Cela reste à discuter. De toute façon, vouloir se ressasser cette partie de la soirée n'aboutit que par un trou noir d'une nuit entière. Vous vous souvenez bien, pourtant, de ce son grave et chaud, de l'accent britannique un brin nordique, qui avait raisonné au creux de votre oreille, demandant la permission de s'asseoir à vos côtés. Bien sûr que vous avez accepté, sinon comment vous retrouveriez-vous ici ? Enveloppé dans des draps incroyablement doux, satinés et incolores. Soudain, vous réalisez. Il n'y a personne à côté de vous, les draps sont chauds, et le bruit d'une vie humaine se prélassant dans la douche parvient à vos oreilles. C'est le moment de fuir cette prison bien trop confortable pour être réelle.

Vous tentez donc de vous redresser, et le mouvement des draps contre votre corps vous indique qu'il s'est passé plus de chose que ce dont vous vous souvenez. Vous soulevez la masse de satin pour en être sûr. Oui, il s'est bien passé quelque chose entre cette personne et vous, puisque vous n'arrivez même pas à trouver vos vêtements sur le sol. Vous vous extirpez enfin de ce cocon qui semble vouloir vous garder dans ses bras. La scène ressemble vaguement à la naissance d'un quelconque humanoïde, comme une masse tentaculaire qui viendrait finalement lâcher prise après plusieurs minutes de lutte pour la liberté de votre existence. Vous titubez sur le parquet. Avec une chance inouïe, il ne grince pas. Ce mal de crâne vous empêche d'être très vif, et vous avez bien mis un bon quart d'heure à réussir à vous habiller correctement, et entièrement. Cependant, c'est en vous dirigeant vers la porte de sortie, que votre coeur rate un battement. Oui, le parquet vient de grincer, et les pas de votre hôte inconnu se dirige dans votre direction. Cette voix, ce timbre grave et chaud, cet accent, tout vous revient, un frisson parcourt votre corps.

- On essaie de s'en aller sans dire au revoir ?

Après une longue hésitation, votre regard s'accroche à la silhouette musculairement fine. Il est grand, enfin, sûrement plus que vous. Vous estimez d'un bref regard sa corpulence. Un bon mètre quatre-vingt-cinq, pour une petit soixante-quinze kilogrammes... Un petit peu plus, peut-être. La silhouette s'avance vers vous, il diffuse une chaleur telle que vous déglutissez légèrement, incapable de produire le moindre son, excepté celui de votre respiration, et encore. Il est là, face à vous, et vos yeux se plongent dans le sien, le seul qui ne soit pas obstrué par un cache-oeil. Sa pupille se dilate comme s'il voyait quelque chose d'intéressant, anéantissant le vert émeraude qui vous hypnotisait depuis quelques secondes, paraissant interminables. Il ne reste quasiment plus que cette abysse noire
Histoire du personnage
L'histoire de votre personnage vas se trouver ici. Vous pouvez la faire aussi longue que vous voulez, nous serons d'en apprendre plus sur lui ! D'ailleurs nous demandons un minimum de 30 lignes si cela est possible. :3 (par rapport à ce cadre)



Ma fiche ~ Mes liens ~ Mes rps
Messages : 248
Métier : Etudiant en droit
Humeur : Sombre et débridée

Double(s) compte(s) : Ginger Briggs
avatar
Human
Sam 7 Oct - 18:20
Hello ! Bienvenue parmi nous Yaaas
Et bonne continuation pour ta fiche, toi dont je salue le choix d'avatar

_________________


Merci à Yasuo Jésus pour cette belle signa et cette merveille de vava ♥️♥️♥️♥️♥️
Stefan parle anglais et italien !

Cartes de membre:
 

Mon jardin secret. Merci les boys WAZAA:
 


It's My Turn To Make History
Messages : 4
Métier : Web Designer / Roughman
Humeur : Vive

avatar
Sam 7 Oct - 19:04
Merci beaucoup, ô toi dont l'avatar est absolument génial !

Je tente de faire de mon mieux pour la finir dans les temps, mais je pense qu'avec les cours je vais avoir besoin d'un tout pitit peu de temps bonus ♥️

Encore mici ♥️♥️


Messages : 23
Localisation : En train de rêvasser
Métier : Gérant d'un sauna gay
Pouvoir : Je suis humain
Humeur : Neutre

Double(s) compte(s) : Aucun
avatar
Human
Sam 7 Oct - 19:31
Coucou ! Bienvenue, encore pour la troisième fois

Et court Forest, court !

Plus sérieusement bonne chance pour ta fiche, hâte de te lire. Coeur coeur Bleh


It's My Turn To Make History
Messages : 4
Métier : Web Designer / Roughman
Humeur : Vive

avatar
Sam 7 Oct - 19:33
C'est le monsieur avec black rock shooter photoshopée avec Ichigo qui me taquine sur mon pseudo hein talk2mypaw

Merci Tristounet ♥️


Messages : 79
avatar
R:Element
Voir le profil de l'utilisateur




Ezechiel Marchetti
R:Element
Lun 9 Oct - 11:07
Nathaniel: (flemme de me déco de ce compte) je crois t'avoir déjà dit bienvenue mais dans le cas contraire:bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuue WAZAA bonne chance pour ta fiche et hâte de voir ton pouvoir *-*


It's My Turn To Make History
Messages : 4
Métier : Web Designer / Roughman
Humeur : Vive

avatar
Mar 10 Oct - 18:29
Merciiiiii,
Effectivement j'ai déjà croisé ta route toi dont j'adore le prénom 8D

Je vais enfin pouvoir bosser dessus ce soir mon dieu !


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Messages : 491
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : akemi William's
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Nathaniel Okigaara
R:Psychic
Mer 11 Oct - 4:48
Ooooooooh merci aller bosse bien sur ta fiche surtout o/ hâte de voir tout ça

_________________

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.


Spoiler:
 


Yop&Cats
Qui suis-je~
Cat ARMY - Mes liens
Cat ARMY - Mes chats
Cat ARMY - Mes rps
(╯ಠ_ರೃ)╯︵ ┻━┻
Messages : 120
Localisation : Dans les rues
Métier : Street-Art / photographe
Pouvoir : Capacité de peindre sur les mur au toucher
Humeur : GRAOUH

Double(s) compte(s) : ~
avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Inno Snowen
R:Divers
Mer 18 Oct - 11:06
Bienvenue parmi nous ! :D ♥️

_________________



You gotta be there for me too

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité-