RSS
RSS



 

 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dagan Scamander - Tout ce qui ne tue pas nous rend plus fort

avatar
R:Psychic


Messages : 160
Localisation : Dans un pain au chocolat
Métier : Employé à la RSPCA
Pouvoir : Contrôle du temps
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Sep - 20:21

Dagan Scamander

Une action liée à la personne meurt avec elle

• Nom :Scamander
• Prénom : Dagan, de son vrai prénom Dragan
• Surnom : Dag'
• Âge : 24 ans
• Plutôt : Seke à tendance uke mais apprécie un brin de sadisme

• Origine(s) : Monténégrines & croates
• Métier : Prince illégitime & employé niveau 1 de la RSPCA - Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals
• Groupe : R.Psychic

• Pouvoir : Contrôle du temps - Peut revenir en arrière dans le temps après un évènement problématique, selon un laps de temps de 15 secondes.
Sa première utilisation est systématiquement un retour en arrière de 15 secondes. Il gagne une seconde chaque jour où il n'utilise pas son pouvoir. Une semaine entière équivaut donc à 22 secondes. Deux semaines 29 secondes. Et quatre semaines 43 secondes.
Limit break : En cas de danger extrême où la mort est impliquée, Dagan peut occasionnellement revenir au point de départ pour fuir la situation venimeuse. C'est à dire que si une personne le sequestre, le torture et le tue, si les évènements ont 1h, 24h ou 48h il reviendra à son point de départ pour changer son propre cours du temps et fuir ainsi le traumatisme, ou la mort, au choix.
 
• Malus : Dagan ne peut utiliser son don qu'une fois par jour sans séquelle. S'il l'utilise une seconde fois, il saigne du nez et se sent pris d'un vertige, s'il l'utilise une troisième fois, il tombe dans les vapes et doit se reposer 48h minimum pour s'en remettre, ou il fait éclater quelques vaisseaux sanguins en lui, ce qui amène à de dangereux soucis de santé et un aller sans sommation aux urgences. De plus, lors de l'utilisation du don, le cumul des secondes retourne à 15 secondes. C'est à dire que s'il avait 18 secondes car il n'a pas utilisé son pouvoir durant les trois jours, après utilisation, il reviendrait à 15 secondes et le cumul recommencerait.
Aussi, il ne peux pas dépasser un cumul de 48h !!


Limit break : Il ne peut faire appel qu'à l'extrapolation de son pouvoir que trois à quatre fois par an. De plus, s'il se loupe sur son retour, il peut se retrouver piéger dans le temps et pour l'éternité. Il ne s'y risque donc que lorsqu'il n'a aucune solution de s'en sortir.
• Marque : Les engrenages du temps dans le cou, à droite
• Âge de la mort : 24 ans - il y a trois semaines
• Cause(s) de la mort : Tué accidentellement en moto - il se pense assassiné par son meilleur ami

• Mon pseudo sur le net : Damianos
• Âge : 26 ans
• Présence sur le forum : 4/10 (gros travail IRL)
• Que pensez-vous du forum : Je le connais depuis longtemps et j'ai toujours apprécié l'ambiance et le style'
• Comment l'avez-vous connu ? Partenariat

• Le personnage sur mon avatar est : Nick - HxHsuan
• Le code est : Donnez-nous des cookies
Caractère du personnage
Si l'on devait caser Dagan, le ranger parmi les "méchants" serait le plus approprié. Pourtant, il fait partie de ces personnes à bon fond. Ses actions les plus généreuses, douces et justes, tombent quand on s'y attend le moins. Imprévisible donc, son credo est de ne jamais s'attacher aux autres dans le seul but de pouvoir se contenter lui, et de ne décevoir que foncièrement son entourage - faible par ailleurs. Ce n'est simplement pas l'altruisme qui l'étouffe et il ne se considère pas comme égoïste du moment où il ne promet rien et n'accepte rien en échange avec autrui, ne serait-ce que pour conserver une parfaite indépendance avec lui-même. Un électron libre.

Il n'est pas sociopathe, n'est pas psychopathe, n'est pas sadique. Sa devise est de survivre en ce bas monde et d'éviter de salir son ego, car l'orgueil fait partie des maitres mots dans ce qui organise son caractère, s'il n'est pas souvent accompagné de l'insolence. Pour autant, s'il veut rabaisser quelqu'un il ne le fera qu'en gage de protection, et seule l'indifférence ou les faux-semblants l'animent lorsqu'il n'est pas seul. Il peut de fait, se montrer un minimum charmant et courtois, pour ne pas dire très joueur ;  mais c'est le serpent en lui dont il faudra se méfier car il n'aime pas donner sans intérêt, et a peur aussi de l'attachement, comme d'un ver dans un fruit pourri.

Considérant les sentiments comme une faiblesse, quand bien même il n'est pas insensible à ce qui peut l'entourer, c'est avec cynisme ou froideur qu'il accueille la gentillesse, la générosité ou encore la familiarité sauf s'il se sent en parfaite harmonie avec la personne lui faisant face. Fait rare.

Fin stratège, il calcule la plupart de ses faits, ou se contente d'un minimum défensif, de manière à éviter toute chute mortelle. Dans un premier cas, il doit réfléchir à esquiver tout problème lorsqu'il utilise son pouvoir, et ainsi penser à un autre chemin parallèle pour sauver sa peau, ou celle des autres. Dans un deuxième cas, son statut de prince déchu et sa soif de vengeance l'amènent à vicier son environnement, et à oublier la partie douce et sans prise de tête enfouie en lui. Ce n'est pas que l'aspect cool le dérangerait outre mesure, mais ses objectifs sont ce qui l'anime du plus profond de son être. 
Ainsi, pour résumer, Dagan souffle autant le chaud que le froid. Et plus le froid, que le chaud ~

Note : l'ego s'accompagne même dans ses élans, là aussi rares, d'érotisme , incluant de fait de fortes envie de domination dans les préliminaires voire même dans l'acte charnel pur. Ce qui ne veut pas dire que physiquement c'est lui le dominant. Il aime simplement être flatté ou se montrer mesquin dans les jeux sexuels. Dernier point, il est encore vierge d'un point de vue rectal. 

Calme - froid - doux -  provocateur - insensible - ambiguë - fier -buté
Aime les chats - les bubble tea - les pays de l'Est et slaves - la géographie - la flatterie - avoir le dessus - être surpris - les livres cthulhu - les poulpes - cuisiner - les animaux - les pulsions meurtrières - les défis - la moto - les beaux garçons - les jeux interdits/dangereux - les couronnes - le style vestimentaire.



Physique du personnage
Dagan, c'est avant tout un gout très douteux pour les habits. Friand des vieux pulls en laine ou des polaires aux couleurs insolites, avec des associations de motifs aux teintes ternes, il s'habille fréquemment de chemise, en coton ou en jean, et de simplicité en t-shirt, variant entre le noir et le blanc.
Affectionnant toutes sortes de vêtements, son armoire est remplie d'un éventail d'habits, allant du caleçon superman ou ironman au veston de soie, et il ne s'arrête pas là pour alimenter son style esthétique. Même s'il est descendant composite de la royauté monténégrine, personne n'avait, de fait, comprit la présence des piercing à l'arcade et aux oreilles alors que son visage ne manquait pas de personnalité. Peut-être était-ce dans l'intérêt de dénoter face à son penchant pour les vieilles fripes.
Du haut de ses 1m77, il paraît autant chétif qu'athlétique, deux aspects pas tellement antinomiques selon les traits du jeune homme puisque son allure se rapproche de la douceur et de la fragilité, quand du corps est dessiné avec netteté le galbe de ses jambes, la chute de reins tendue par deux lignes musculeuses, et des deltoïdes plus développés que le reste, lui assurant ainsi un maintien et un port aussi altier que nonchalant. Il faisait, de fait, très rarement l'objet d'un racket ou encore d'une agression.
On ne saura jamais dire s'il est blond, roux ou encore, blond vénitien. Le genre d'homme à changer de teinte capillaire au moindre rayon de soleil. A l'exception de ses poils non-intimes, tirant sur le brun, tout le reste arbore les teintes mordorés des champs de blé, et il est tout aussi question des poils intimes. 
Dagan, c'est aussi de grands yeux bleus intenses en amande, clairs comme de l'eau de roche. Des traits aussi agréables que saillants, taillés dans la finesse et la générosité. Ses origines croates et monténégrines ne s'arrêtant pas là, le sang arabe aura apporté sa pierre à l'edifice en lui façonnant un timide nez à bec d'aigle et des lèvres charnues. Pour agrémenter l'ensemble, quelques tâches de rousseurs autour de l'arête du nez, et un regard pénétrant, quand il n'est pas pensif.
Histoire du personnage
« Alors petit, veux-tu y retourner ? »
«Quel dommage si l'on privait ton père de ta présence. Enfin, tu vois bien de quel père je parle.»

L'entité lui parlait avec une insolente nonchalance. L'homme étrangement fragilisé par les évènements, ne pipa mot et chercha un sens à la mort.

« Certains destins sont plus divertissants que d'autres, et le tien n'était pas pour me déplaire. Jusqu'à ce que tu meurs. Vingt-quatre ans... Quelle tristesse. Si jeune. C'est ce que disent généralement les mortels, tu sais. ... Même si dans ton cas, personne ne te pleurera.»
Cauchemar, rêve ou réalité, Dagan fut incapable de discerner le vrai du faux, et même si l'entité lui parut bavarde, celle-ci n'avait pas ouvert la bouche.
« Personne ne se souvient que tu es mort, j'ai effacé ce fâcheux incident de leurs mémoires. »
La nouvelle l'aurait affecté, si vivant il l'avait encore été. Sans doute que son entourage n'avait jamais eu foi en lui, à l'exception de son frère comme de son meilleur ami, mais, qui allait s'occuper de Jumper, Nigel, André, Laurenzo, Strawberry ?
« J'allais presque oublier, mais n'en parle à personne. Je t'ai fait un cadeau... que tu découvriras très bientôt. »
L'entité suscita la curiosité chez le mortel tout fraichement éteint ; à dire vrai, il avait cru en arrivant ici, que le repos éternel allait l'embarquer et le faire disparaitre à tout jamais de sa propre conscience.
« Divertis-moi humain... ou plutôt reload. »
Sans qu'il ne s'en rende compte, l'entité avait déjà disparu. La voix ne fut plus qu'un faible echo, et tout ce qu'il apprit ne fut comprit. Cadeau, reload, incident...
La seconde d'après, le prince illégitime, se retrouva non loin de la Tvs avec le corps gisant et ensanglanté de son meilleur ami, Andrew.

- Deux jours plus tard -
Ses doigts jouèrent habilement avec le stylo de la RSPCA. En effet, Dagan s'était rendu compte de bien des choses après son accident : personne ne l'avait vu glisser sur la route pour finir écrasé par la moto qu'il conduisait, Andrew était quant à lui entre la vie et la mort, plongé dans le coma le plus noir qui soit, et sa vie lui parut plus légère et agréable, si bien que l'état second se voyait être fréquemment invité, notamment au travail, attirant ainsi les réprimandes de ses supérieurs.
Scamander était sous la direction de Noël Caugher, un amoureux des bêtes, notamment des chiens, mais à contrario  sociopathe, incapable de se soucier des êtres humains, et par extension de la position de Dagan. Ce dernier travaillait dans le refuge de Niflheim depuis maintenant trois ans, suite au déni de sa position de prince illégitime dit bâtard, qu'il aurait apprécié revendiquer du temps de ses 21 ans.
Tout à ses pensées, il sentit la présence de Noël derrière lui et anticipa son action : ce dernier allant lui jeter le seau d'eau à la figure, Dagan se rapprocha de lui et lui arracha le seau des mains avant de braver, froidement :
- Je m'en occupe.
Un simple haussement d'épaule fit office de réponse. Il s'éloigna de la cage et laissa là Dagan tout à son travail : celui de nettoyer les cages des chats et des chiens, quand il ne partait pas en mission avec une équipe pour retrouver des animaux errants ou en mauvais état dans la ville ou en dehors de celle-ci.

Le soir tomba rapidement, et l'inquiétude grandit en lui. Il appela l'hôpital dans une optique instinctive, avec l'espoir que Andrew se soit réveillé, malgré le pronostique défaitiste des médecins. Outre l'envie de retrouver son ami, son esprit se voyait être enseveli de la même question, avec quelques proposition de réponse à la clé. Si ce dernier était son ami, le seul qui plus est depuis trois ans aujourd'hui, pourquoi avoir foncé et penché la bécane en direction de ses roues ? L'action n'avait pas été fortuite selon lui, lorsqu'il avait tourné la tête durant sa conduite et qu'il l'avait vu foncer sur lui. Il avait senti l'accident à plein nez, mais rien n'avait pu l'empêché de s'y soustraire.

Son désir à cet instant avait été celui de revenir en arrière, l'espace de quelques secondes, une dizaine, un peu plus encore, pour au moins éviter l'accident et ainsi mieux comprendre l'acte de Andrew. Et ne pas mourir. Même s'il avait cherché à rationaliser l'épisode avec la mort, rien n'expliquait sa présence et l'absence de sang suite à l'accident.
La mort... l'avait-elle choisi au hasard ?

img Dagan
- Quinze ans plus tôt -

"- Dépêche-toi."
"- Tu dois disparaitre d'ici. Tu n'as fait qu'apporter le malheur sur la famille."
- Mais mam... "
- Et arrête de m'appeler ainsi ! C'est Papa, n'oublie pas ma position ! Je dois rester auprès de ton Père."
- .. Du Prince... "

La claque résonna à travers la pièce. Les lèvres pincées de Daphnéa Milana en dirent long sur sa contrariété, et ce ne fut pas pour apaiser la petite tête blonde au visage d'ange :
- Oublie ton père, oublie ce que tu es ! Tu ne pourras jamais prétendre être l'un des princes de Monténégro, et il faudrait que ton grand frère perde la vie et que ton père nous reconnaisse pour que tu puisses prétendre au trône. .. N'oublie pas, Dragan. N'oublie jamais qu'au Royaume-uni, tu ne seras plus qu'un orphelin, laissé au hasard d'une ruelle, et que tu es un danger pour ton père, mais aussi pour ta famille, ton héritage, tes ancêtres.. pour moi.
Personne ne doit savoir, tu m'entends ?
Personne !

Dragan ne put articuler le moindre mot. Depuis déjà plusieurs mois, on l'obligeait au silence et à la menace. Il n'était ni digne, ni légitime, ni assumé. Seulement un enfant accidentel. 

Daphnéa était la seule et unique servante du Prince Nikola, déguisée en homme pour des raisons nébuleuses. Il était dit que la peur de mourir était telle qu'en se faisant passer pour un homme, celle-ci ne la frapperait pas.
En 1993, le Prince céda à la tentation, et engendra un rejeton, prêt à le protéger dans l'ombre, jusqu'au jour où un membre de la famille l'apprenne, et le fasse chanter. Pour Daphnea, il était trop dangereux pour elle de quitter le pays et tout le monde savait pourquoi. Elle espérait encore échapper à l'Enfinité en demeurant à Podgorica, omettant les neufs années passées en compagnie de son propre fils.

Dragan se retrouva, un mois plus tard, adopté par la famille Scamander, deux riches entrepreneurs qui connurent les dettes, mais aussi le pouvoir et l'argent.
Par ce biais, Dragan devint Dagan sous la demande muette de l'enfant.

De sa naissance à ses 24 ans, avant l'accident -

A chaque fois que Dagan Scamander quittait le refuge central de Niflheim, c'était un jeune homme austère et nonchalant que tout le monde connaissait. Réputé pour son statut, il n'avait rien de lambda : gosse de riche, éducation princière pour ne pas dire arrogante, et .. gosse de riche, parce que l'argent y faisait pour beaucoup.  
Ca ne voulait en aucun cas dire qu'il était heureux.

A ses dix ans, la seule personne capable de lui soutirer un sourire  était son grand frère, de trois ans son ainé. Un brave garçon de 13 ans qui lui apprit les principes fondamentaux des scamander : " Un scamander paie toujours ses dettes" "Un scamander anticipe ses besoins et ceux de son entourage" "Un Scamander ne connait jamais l'échec" . Contrairement à ses parents adoptifs, Rowan lui apprit son principe qu'il nourrissait en solitaire : "aider son prochain"

Neuf ans où Dagan ne jura que par son ainé en le suivant telle une ombre à double facette. Lorsque Rowan le regardait, le jeune blond se montrait toujours affable, aimant et bienveillant avec autrui. Mais une fois le dos tourné, Dagan ne ressentait plus qu'un mépris général et viscéral pour le monde, ne concentrant ses recherches, secrètes, que sur la situation montérégrine en dédaignant son entourage et en le rabaissant à coup de répartie cinglante et humiliante. Il n'était que le deuxième enfant des Scamander, adopté qui plus est et de fait, inapte à recevoir tout héritage à venir, sauf si le premier enfant venait à décéder. Son importance oscillait selon celle de son frère, mais aussi des désirs aléatoires et fantasques de ses parents. Il fut reçu à ses 17 ans dans l'une des écoles les plus prestigieuses de Londres, pour entreprendre son avenir de futur entrepreneur concernant les technologies holographiques.

Seulement voilà. 21 ans. La mort, accidentelle ou non, de son grand frère renforça la personnalité vicieuse du jeune Dagan. Si ce dernier adorait son ainé, l'idée de pouvoir toucher l'héritage donna vie à un désir occulté de revendication. Il n'avait plus eu de nouvelles de sa génitrice depuis bien des années, et il voyait la vie de sa "vraie" famille s'épanouir.

La jalousie le gagna tant et si bien qu'il amorça de véritables recherches dans l'unique but de récupérer son véritable statut, et de fil en aiguille, le peu de sentiments à l'égard de sa famille adoptive se confondait en mépris et duplicité, ne feignant que l'ombre de ce qu'il fut. Mais quelques semaines après le décès de Rowan, son cousin, David, leur rendit visite et posa ses bagages pour une quinzaine de jours. ... Deux semaines qui chamboulèrent la vie  ou le chemin que s'était tracé Dagan. En effet, il n'était pas le seul à désirer l'héritage des Scamander... et pour ne pas se mentir, c'était David qui recevrait le soutien de toute la famille plutôt que Dagan.

Très rapidement, il comprit que son rêve de prétention au trône allait être bousculé et, au mieux, décalé à plus tard. Tout ceci se vérifia lorsque David lui fit bien comprendre qu'il connaissait son secret et qu'il suffisait de refuser l'héritage lorsque celui-ci serait appliqué en cas du décès des deux parents pour voir son secret considéré avec soin et étouffé. La perfidie ne s'arrêta pas là et la requête d'y voir son aspiration d'entrepreneur bridée, pour ne pas dire, brisée, acheva de contraindre Dagan. 
- Tu n'es après tout qu'un bâtard abandonné et orphelin qui, sans l'aide de mes oncles, serait aujourd'hui un ...
- Ce que tu dis ne m'intéresse pas. Si tu jalouses ma position, c'est que je te suis mille fois supérieur. Cela ne me dérange pas.

David demeura silencieux un instant, pris de cours. Outre l'impertinence de Dagan, il ne voyait aucun trait de mécontentement concernant son jeu de chantage. Qu'est-ce qui le rendait si confiant ? Était-ce parce que le sang des Rois de Monténégro coulait dans ses veines et que, naturellement, tout lui revenait de droit, même le respect ?
Il serra le poing ; il changea de ton.
- Si cela ne te dérange pas, je vais m'installer en ces lieux plus de temps qu'il ne le faut, l'air de cette maison me redonne la force de me projeter. Dans l'avenir.

Avec le temps, Dagan s'éloigna petit à petit de ses projets d'entrepreneur, et son orientation professionnelle s'inclina plutôt vers les refuges. Un endroit où personne ne viendrait lui mettre le couteau sous la gorge. Il devait récupérer son titre, mais aussi son blason. De prendre le temps, cela ne lui avait jamais fait peur. Après tout, la seule personne qu'il ait aimé et qui l'ait aimé n'était plus de ce monde. Il persévéra donc dans son jeu d'acteur et demeura proche de ses parents, sans se lier intimement à eux. La moindre cassure pouvait rendre bancal son avenir.

A ses vingt deux ans, il tomba sous le charme du jeu de la séduction. Il estima que ses soirées se montraient toutes aussi morbides que déprimantes et que, il ne serait en aucun cas capté s'il se rendait à ces soirées de beuveries entre mecs. Une bouille d'ange à l'apparence troublante : Dagan ne laissait pas grand monde indifférent, mais son comportement supérieur l'empêchait tout bonnement de se faire des amis, voire des amants.
En rejoignant le bar comme si de rien n'était, un jeune homme le fixa les yeux ronds comme des billes, avant de lui proposer un verre, apparemment surpris de sa présence en ces lieux.
"- Toi ici ? Quelle mouche t'a piqué ? On te croyait avec les dieux."
Dagan effila un sourire. Il n'était ni sincère, ni amusé. Mais il faisait aisément l'affaire, et le regard qu'il glissa sur lui fit accroitre le trouble chez le garçon. Un garçon notamment plus vieux, plus bête aussi. Dagan se rapprocha de lui en ne perdant pas son sourire, et lui murmura au creux de l'oreille :
- Il n'y a pas que mes pieds que j'aimerai qu'on lèche."
Ce qu'il supposa fut entendu. Ce fut rapide. Dagan ce jour là se surprit à faire connaissance avec ses désirs dominateurs pour ne pas dire dégradants, même si il demeurait encore intact et vierge de rapport anal.

- Une semaine après l'accident -

Ses paupières se soulevèrent subitement. Son corps sembla se raidir sous la force du cauchemar. Crispé, ses mains agrippèrent chacune un pan des draps pour les broyer. L'espace de quelques secondes écoulées, le blond-roux laissa retomber la pression, et sentit l'étau autour de sa poitrine s'alléger. Il referma brièvement les paupières et les rouvrit ensuite, ses franges de cils cachant à demi ses yeux lorsqu'il les avait mi-clos. Un curieux mélange de déité de la mort, de chaos du monde et de retour dans le temps s'était invité dans ses rêves. 

Ses journées pouvaient lui paraître plus légères ; en revanche ses nuits se montraient de plus en plus agitées. Il se redressa et checka son téléphone, cillant devant le message :" Viens au plus vite, Andrew est sorti du coma".
Ni une, ni deux, le jeune homme fut pareille à une tornade, et s'attrapa un vieux gilet bleu clair à zigzag avant de quitter le domaine familial et de retrouver l'hôpital. Une fois dans la chambre, il le vit .... gonflé à bloc. Deux médecins étaient affairés à trouver la cause, mais Andrew était plongé dans l'anaphylaxie.
- Que se passe-t-il !? lâcha brutalement Dagan, pris d'une forte inquiétude.
- Il a fait une allergie toute la nuit après son réveil et son état s'était stabilisé, mais il y a une récidive de la même allergie. Le problème, c'est qu'on lui a donné de l'adrénaline et de l'azithromycine mais son état empire ! 
- Et l'azithromycine, qu'est-ce que c'est ? 
- C'est pour contrer l'allergie.
- Poussez-vous ! Dehors !" protesta l'un des médecins, les jetant hors de la pièce. C'est alors que les quelques longues -très longues et très nombreuses- minutes s'écoulèrent, avant que l'un d'entre eux ne sortent, alarmé, affolé :
- L'alérgie tient du macrolide !! C'est le macrolide ! Allez me chercher de la cortisone et du voltarène !
Seulement, au moment où Dagan et le père de An jetèrent un oeil sur la pièce, ils virent Andrew le corps gonflé comme un tonneau, la peau écailleuse, et entendirent surtout le son régulier de la fréquence cardiaque, résonnant dans leur tête tel un glas vibrant. Le choc fut si rude que Dagan demeura immobile, bousculé violemment par le médecin portant dans ses bras les médicaments et anti-inflammatoires demandés. ... Ils sortirent le défibrillateur, mais plus rien ne sembla compter pour le prince déchu. Perdre son grand frère avait déjà été une grande perte, mais il restait jusque là Andrew, la seule personne capable de le supporter lui et ce dernier était aussi happé par la mort. A croire que les personnes qu'il aimait perdaient trop tôt la vie. 
Alors qu'il sentit son coeur se serrer douloureusement, il tomba à genoux et l'environnement vacilla tout autour de lui. Les murs ondulèrent et se mélangèrent au sol, avant que tout ne se muent en une violente tempête. Il vit en arrière tout ce qu'il avait vécu jusque tôt dans la matinée et se retrouva d'un coup propulsé dans les couloirs, vides et calmes. Le médecin qu'il avait vu alarmé le dépassa sagement, et rejoignit une chambre dans le plus grand des calmes. Le regard de Dagan, semblable à celui d'un merlan frit, glissa de gauche à droite comme pour s'assurer de la réalité. Il regarda par automatisme son portable et cligna plusieurs fois des yeux. Il demeura circonspect un moment et se rapprocha de la chambre de Andrew, pénétrant la pièce pour y constater le père de Andrew affolé, et son fils, gonflé à bloc. Deux médecins étaient affairés à trouver la cause, mais la victime semblait plongée dans l'anaphylaxie.
- Que se passe-t-il !? lâcha Dagan, perdu.
- Il a fait une allergie toute la nuit après son réveil et son état s'était stabilisé, mais il y a une récidive de la même allergie. Le problème, c'est qu'on lui a donné de l'adrénaline et de l'azithromycine mais son état empire ! 
- Et l'azythromycine, qu'est-ce que ....."
Il se pinça les lèvres et regarda derrière lui.
- C'est pour contrer l'allergie.
Dagan comprit.

Il lui fallut un certain temps pour réagir. Il somma subitement, en se rapprochant des médecins :
- Il est allergique au macrolide ! Allez chercher du voltarène !! Et n'attendez pas une seconde de plus si vous ne souhaitez pas avoir sa mort sur la conscience.
Les médecins le fixèrent, choqués par le témoignage. Ils leur suffirent d'un court échange pour s'exécuter en un seul homme. L'hypothèse n'était pas, selon eux, illogique :
- Vous êtes sûr de ce que vous dites ? Monsieur Baker nous a dit qu'il n'était pas allergique au macrolide.
- Il me l'a assuré, oui. Faites vite."

Bien des minutes plus tard, le corps de Andrew dégonfla. Il survécut au choc violent de l'allergie. Dagan se rapprocha du patient, mais lui et le père de Andrew, M. Baker,  se firent éjecter de la pièce. Repos obligé
Quelques secondes plus tard, Baker l'interrogea :
- Comment as-tu su... ? 
- C'est la question que je me pose.
Il n'y comprenait rien. Perdu, il tenta d'analyser une nouvelle fois les évènements. ... mais l'évidence était là...

 « Je t'ai fait un cadeau... que tu découvriras très bientôt. »

Il frissonna. 

- Deux semaines plus tard - 

Dagan fit connaissance avec son don. Il apprit que la durée de l'utilisation de son pouvoir était faible. Sa première fois avait été probablement plus longue parce qu'il s'agissait de sa toute première tentative. Comme s'il avait utilisé l'énergie de toute une vie pour remonter le temps. Mais cette fois-ci, une journée équivalait à une poignée de secondes, quinze secondes, un peu plus peut-être... Ce n'était pas beaucoup mais, l'idée d'être un Prince revanchard et désireux de devenir Roi, en possession d'un pouvoir, lui permit de rêver d'avantage à la justice. Une chose était certaine, il allait dans un premier temps, commencer par évincer David de sa vie, puis dans un second temps, retourner à Monténégro pour manipuler son monde. 

Mais qui était-il pour prévoir aussi bien l'avenir ?
Pas la mort en tout cas. Ni dieu.
Juste une victime du roi des plaisantins. 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Human


Ma fiche ~ Mes liens ~ Mes rps
Messages : 532
Métier : L3 de droit (et ouais, il repique son année)
Humeur : Orageuse

Double(s) compte(s) : Ginger Briggs ; Natsuo Wilde
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Sep - 20:52
Ouuuuuuuuuuuh Toatékoul J'tassure !

Bienvenue parmi nous ! Nan déjà, le pouvoir est vraiment classe (tu vas sauver des life, deal with it !) mais ton métier et ton statut de Prince clandestin vendent tout autant de rêve ! Arg, vivement que tu remplisses un peu plus la fiche, qu'on sache qui t'es, parce que c'est prometteur i kno ow 2 sing

_________________


Merci à Yasuo Jésus pour cette belle signa et cette merveille de vava ♥️♥️♥️♥️♥️
Stefan parle anglais et italien !

Cartes de membre, cadeaux et joies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Psychic


Fiche | Profil
Thème 1
Thème 2
Thème 3
Ma voix c'est:

Messages : 751
Localisation : Chez moi, en tournage ou dans un bar
Métier : acteur
Pouvoir : Connaissance illimité
Double(s) compte(s) : Akemi, Ezechiel, Geir, Reita
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Sep - 8:50
BIENVENUUUUUUe WAZAA (même si j'te l'ai dit hier)

_________________

Je parle anglais ♠️
« Je parle japonais »
« Je parle d'autres langues »

They say before you start a war,

You better know what you're fighting for.

Well, baby, you are all that I adore.

If love is what you need, a soldier I will be.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
R:Psychic


Messages : 160
Localisation : Dans un pain au chocolat
Métier : Employé à la RSPCA
Pouvoir : Contrôle du temps
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Sep - 12:53
Stefan => Voilà, j'ai la pression :YuriP: !! Bravo !
J'espère ne pas te décevoir ;_;

Nathaniel => Merci Nath o/ *wink wink*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
First I drink the coffee, then I do the stuff.


I'm nothing of a Saint,
I'm a Sinner.
000
fiche tonper
liens tamer
aesthetic tasoeur
000
Messages : 301
Localisation : La Tentation.
Métier : Hôte.
Pouvoir : Thérianthropie féline.
Humeur : Charmeur.

Double(s) compte(s) : Seth Finnegan ; Khalel Holloway.
First I drink the coffee, then I do the stuff.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Oct - 22:11


Tu es validé ! Bravo !

« Désolé pour le temps qu'on a mis à dépatouiller ton pouvoir. Ouhlala, le méchant staff qu'on est. Mais maintenant on est bon ! Je n'ai plus rien à dire sur ton pouvoir qui me convient comme ça.

On a eu un petit "wtf" quand on a vu ton personne ne rien hériter de ses parents, même après adoption, mais j'imagine que des familles sont comme ça après tout. Ou peut-être on a mal compris ? Soit, j'aime l'histoire, j'aime cette fiche, je t'aime. WAZAA

Aller hop, VA RP !
Ton parrain va bientôt venir te dire bonjour ! En attendant, tu peux t'occuper de la paperasse ~»

• Tu peux dans un premier temps recenser ton avatar (et ton pouvoir si tu en as un), c'est très important ;
• Tu peux faire une demande d'habitation et/ou de lieu spécial si tu souhaites que ton personnage possède un endroit bien à lui;
• Et tu peux maintenant t'occuper de tes Rps, liens et autres carnets de bord dans cette section du forum !

Et surtout n'oublie pas de venir passer un coucou sur la ChatBox !
Amuses-toi bien parmi nous, au plaisir de te voir sur le forum ! ♥️


_________________






♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Petits Papiers :: Cartes d'Identité :: Fiches Validées :: Les Reloads-
Sauter vers: