RSS
RSS

Bestiae autem gemens

Tout autour de Niflheim, du centre ville aux alentours boiseux, des créatures étranges ont été aperçues semant la terreur et le désordre. Des couleurs vives, des comportements douteux et par-dessus tout un rapport presque logique avec La Mort pour les Reloads, elles semblent pour certaines perdues, prêtes à attaquer pour d’autres. Qui sont-elles ? Que veulent-elles ? En tout cas, il serait bon de ne pas trop les chercher… Prenez garde, faites attention ; et si vous avez un tant soit peu d’intelligence, courez.


 

 :: Centre Ville :: Bars et Boîtes de nuit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hey babe, how are you ? • ft. Renzo

Messages : 33
Localisation : Dans un bar ~
Humeur : Toujours bonne, voyons !

avatar
R:Psychic
Jeu 31 Aoû - 17:34
ft.
Renzo
« Hey babe, how are you ? »
Première rencontre

Quelques mois plus tôt, en avril 2017

C'était un jour de la semaine tout à fait normal, et moi, j'étais au bar, comme souvent. Ce soir, il n'y avait pas de petit show chaud, rien du tout, juste des clients qui buvaient, qui s'alcoolisaient, et moi et quelques collègues qui servions avec le sourire et peut-être, avec des poses un peu aguicheuses. J'étais d'ailleurs passé maître dans cet art, et les clients appréciaient pas mal. Alors je continuais, logique, non ?

Bref, c'était une soirée de travail tout à fait normale. Dehors, il faisait un peu frais, mais ici, l'ambiance était chaude, brûlante même. Je portais une tenue super courte qui mettait bien mes formes en valeur ; un short en cuir très moulant, devant comme derrière avec un bas en résille en-dessous, un t-shirt rose moulant également qui me revenait juste au-dessus du nombril. Hum... je pourrais peut-être me faire un piercing, ça serait pas mal aussi, et pour finir, des talons aiguilles. Beaucoup de personnes me prenaient ici pour une femme à cause de mon apparence et les mains aux fesses n'étaient pas rares. Les demandes de nudité non plus. Non mais, regardez bien, y'a quelque chose sur le devant ! Cependant, il en faut bien plus pour me vexer.

Après une courte pause à l'extérieur rafraîchi – car mine de rien, bosser en talons aiguilles, courir entre les tables, chauffer le client et le servir ce n'est pas de tout repos dans cette ambiance bouillante et malade – j'étais revenu, prêt à recommencer un nouveau round de commandes. Quelques clients étaient partis, d'autres étaient arrivés, mais il me serait toujours aussi compliqué de circuler. Bon, maintenant, par contre, j'étais un poil perdu vu que ces minutes en extérieur m'avaient fait lâcher du regard la salle et les commandes en cours ou non-faites, mais on allait y retourner progressivement.

Un collègue me signala rapidement un client venant d'arriver assis au bar et qui n'avait pas l'air très... avenant, ou très dans son assiette, je ne compris pas trop ce qu'il me dit, et que je pourrais peut-être aller voir. Mon corps faisait des merveilles, paraissait-il. Alors je me fardai de mon plus beau sourire et je trottinai vers le client en question. Je me mis derrière le bar, de l'autre côté, et en secouant mes douces boucles roses, je lui souris en me penchant vers lui, remuant légèrement les fesses, ne sachant pas s'il pourrait voir ce geste.

« Coucou mon mignon, tu as besoin d'un petit remontant ? »

Phrase à double-sens, évidemment. C'était toujours fun d'attirer l'attention du client, de lui faire comprendre peut-être autre chose que l'alcool précédemment cité...


Fiche
Liens
Messages : 94
Double(s) compte(s) : Jaden Elliot
avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Renzo Lawrence
R:Divers
Mer 13 Sep - 17:35
Hey babe, how are you ?
ft. Agape C. Eurystheos

Mercredi 06 avril 2017

S’il y a bien une chose que je ne supporte pas, c’est qu’on se foute de ma gueule. En général, les types qui osent faire ça le regrettent assez vite. Mais alors ceux qui me font encore plus chier parmi ceux là, c’est ceux qui me posent un lapin. Je déteste ça. Enfin, ça m’étonnerait que quelqu’un aime ça en fait. Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive, et ce ne sera probablement pas la dernière. Le problème dans ce genre de situation, ce n’est pas vraiment le lapin en lui-même – même si c’est déjà bien contrariant – mais plutôt le fait de se retrouver seul dans un lieu public. Se retrouver seul dans un bar, un mercredi soir, à boire une chope de bière, ça n’a rien de glorieux, et ça me fout en rogne.

Je suis là depuis presque vingt minutes maintenant, donc dix à ruminer le texto que je viens de recevoir. Bon, il a au moins eu la décence de me prévenir qu’il ne se pointerait pas. La plupart des types ne prennent même pas cette peine. Mais ça ne suffit pas à me calmer totalement. Comme j’ai payé ma bière, j’attends de la terminer avant de quitter cet endroit et d’aller m’enterrer dans mon appart’ devant Netflix.

« Coucou mon mignon, tu as besoin d'un petit remontant ? »

Je lève les yeux pour croiser les tiens, aussi rose qu’un chamallow. Pendant quelques secondes, je me fige. Je pensais qu’à Nifhleim il n’y avait pas de femmes ? Aussi, je suis plutôt étonné de me retrouver face à toi, jusqu’à ce que mes yeux s’habituent à ce qu’ils voient et que je réalise que c’est bien un homme qui me fait face. Maintenant que j’y pense, c’est vrai qu’il m’a semblé voir une silhouette aux cheveux roses quand je suis entré dans le bar, mais comme j’avais un objectif précis en tête en entrant, je ne me suis pas attardé plus que ça.

Une fois la surprise passée, ta phrase prend sens dans mon esprit et je souris. C’est moi ou tu me fais clairement du rentre dedans là ? Ou alors j’ai l’esprit mal placé et tu viens juste me proposer de quoi boire. Cependant la façon dont tu as de jouer avec tes boucles et de remuer les fesses en me faisant face m’indiquent clairement que ce n’est pas le cas. Je ne suis pas toujours très doué pour décrypter les signes, mais je ne suis pas non plus totalement con.

« On peut dire ça ouais… T’as quelque chose à me proposer ? »

Mon regard détaille ton visage aux traits fins, descend le long de ton cou gracile pour se poser sur le haut de ton corps moulé dans ce t-shirt qui ne laisse pas grand chose à l’imagination. Je ne vois pas le reste, caché que tu es derrière le bar, mais l’idée que ma soirée n’est peut-être pas si foutue que ça me traverse l’esprit.

« C’est sympa tes cheveux… » Je lève une main pour venir toucher le bout d’une mèche. « On dirait de la barbe-à-papa…» Je souris et repose mon regard dans le tiens. « Et j’adore les friandises… »

Putain, je m’épate moi-même. Stefan en serait sûrement jaloux.
©️ Eurydyce

_________________






Le bazar:
 


Ce qu'ils ont dit:
 
Messages : 33
Localisation : Dans un bar ~
Humeur : Toujours bonne, voyons !

avatar
R:Psychic
Lun 18 Sep - 23:45
ft.
Renzo
« Hey babe, how are you ? »
Première rencontre

Il me faisait de la peine, tout seul comme cela. Puis pour qu'un collègue me le signale, c'est qu'il y avait quelque chose d'autre... mais bon, comment pourrais-je le savoir ? Cependant, c'est vrai ; il n'avait pas trop l'air de bonne humeur. Mes yeux, rapides, firent l'effort de le décrypter avec rapidité ses traits. Un mec pas trop mal, au final. Bon, il n'était pas exceptionnel physiquement, y'avait bien plus beau à mes yeux, mais chacun ses goûts. Puis, il ne faut pas s'arrêter au physique, évidemment. Je cligne très lentement des paupières, gardant un léger sourire sur mes lèvres fines. De toute manière, si cet homme a besoin de quelque chose d'un peu plus personnel qu'une simple pinte de bière, il n'y a pas de souci de mon côté. Je suis là pour ça.

Je sens dans son regard et dans son attitude qu'il a compris mon sous-entendu. Mince, je ne suis toujours pas bien discret. Cependant, maintenant, qu'en fera-t-il ? Je lui laisse l'entier choix. Il peut m'appeler à la rescousse si jamais, ou même l'un de mes deux collègues prêts sexuellement aujourd'hui à faire du bien à un client. Heureusement que la plupart ne vont pas jusqu'à coucher, quand même ! Ça serait difficile d'assumer et de satisfaire tout le monde, après.

Je souris d'autant plus quand ses doigts glissent dans mes boucles roses faites avec soin le matin-même. Visiblement, il a l'air d'apprécier. Il n'est pas le seul, mais je dois bien avouer que les compliments me feront toujours plaisir. Comme, je pense, chaque être humain. Cependant, je finis par reculer pour saisir une bouteille d'alcool.

« J'ai créé un cocktail, l'autre jour. Je l'ai appelé « Sperme de Lucifer » parce qu'il est tout blanc. Tu m'en diras des nouvelles ! Certains disent que c'est comme un orgasme, en bouche !  »

Bon, pitié, qu'il ne comprenne pas que quelqu'un s'était lâché dans le verre, hein, ça n'était pas du tout ça ! Je commençai alors la préparation lente et minutieuse de ce cocktail assez fort, mais goûteux tout de même. Je plaçai les différentes décorations puis le posai devant lui, sans lui indiquer le prix. Il était évident que pour une telle préparation, la note serait salée. Surtout s'il avait déjà bien consommé avant. Et s'il consommait encore après. On verrait ça plus tard, rien ne pressait.

Je m'appuyai à nouveau contre le bar en reprenant un doux sourire, attendant avec impatience le verdict de ce cher client. Néanmoins, je connaissais les hommes, et j'avais l'impression que mes répliques ne l'avaient pas laissé indifférent. Par conséquent, je crus donc bon de rajouter ensuite ;

« Après, je peux te proposer tout autre chose. Mais tu auras encore soif après !  »

Un petit rire m'échappa. C'était vrai que m'avoir au lit, ça avait tendance à être vraiment, mais vraiment crevant. Car moi, j'étais du genre infatigable et toujours prêt pour un nouveau round. Sauf lorsque j'étais de bien méchante humeur. Heureusement, ça n'arrivait que rarement. Hop, nouveau gigotage de fesses.


Fiche
Liens
Messages : 94
Double(s) compte(s) : Jaden Elliot
avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Renzo Lawrence
R:Divers
Dim 22 Oct - 1:19
Hey babe, how are you ?
ft. Agape C. Eurystheos
La frustration d’avoir été planté là commence déjà peu à peu à se dissiper quand mon regard continue d’aller et venir sur les traits fins de ton visage et sur la façon dont tu as de te dandiner derrière le bar. Je suis pas toujours très doué pour deviner les intentions des autres, mais là faudrait être aveugle pour ne pas voir ce que tu as derrière la tête. Mais ça me va. Je ne dis pas non. Au contraire. Quitte à m’être fait poser un lapin, autant trouver du réconfort auprès d’un autre type. Finalement, c’est avec un petit sourire que je te regarde te reculer et attraper une bouteille.

« J'ai créé un cocktail, l'autre jour. Je l'ai appelé « Sperme de Lucifer » parce qu'il est tout blanc. Tu m'en diras des nouvelles ! Certains disent que c'est comme un orgasme, en bouche !  »

Je hausse un sourcil. « Sperme de Lucifer » ? Sérieusement ? J’ai bien envie de me foutre de ta gueule, parce que je trouve ça naze, mais je me contente d’un petit sourire amusé face à ce message aucunement subtil de ta part.

« Je suis curieux de goûter ça. »

Le coude sur le bar, je m’appuie doucement sur ma main sans te lâcher des yeux pendant que tu prépares ton fameux cocktail. Mon regard ne se gêne pas pour descendre le long de ton dos, de la courbe de tes reins, de tes fesses… Y’a pas à dire t’as une silhouette particulièrement féminine. Ça ne me déplait pas, ça fait un moment que je n’ai pas eu l’occasion de me taper une femme. Depuis que je suis arrivé à Nifhleim en fait. Je sais bien que tu n’as sûrement pas d’attributs féminins – sérieux y’a aucune gonzesse dans cette ville – mais ça pourra m’en donner l’illusion. Le verre est posé devant moi et j’observe le contenu d’un œil intrigué. Effectivement, si je ne t’avais pas vu le préparer devant moi, mon esprit pervers aurait tout de suite eu des doutes sur la nature de ce breuvage. J’attrape le touilleur placé dans le verre pour jouer un peu avec les glaçons quand ta remarque me fait relever les yeux vers toi.

« Après, je peux te proposer tout autre chose. Mais tu auras encore soif après !  »

Pendant une seconde, je te regarde d’un air surpris avant de sourire à mon tour. Du coin de l’œil, j’aperçois ton remuage de fesses et il y a quelque chose qui réagit dans mon bas-ventre. Ouais, j’ai définitivement oublié ma frustration de la soirée. J’amène le verre à ma bouche pour en boire une gorgée. Mmh, étrangement ce n’est pas mauvais. Je m’humidifie les lèvres et sourit.

« Il en faut beaucoup pour m’assoiffer. Je suis un sportif, j’ai une bonne endurance sur le terrain. »

Regard entendu. Il est évident que nous sommes sur la même longueur d’onde, que nous avons envie de la même chose et je ne suis pas du genre à tourner autour du pot éternellement. Attraper tes cheveux pour t’embrasser me démange fortement, et l’idée de te faire bien plus également. Mon sourire se fane légèrement alors que je prends un air plus sérieux en observant les alentours du bar.

« Ce bar est sympa. Y’a de l’ambiance. Et y’a du monde. » Je reporte mon regard sur toi et prends une gorgée de mon verre. « Il y a des endroits plus… calmes, par ici ? »

Le verre retrouve le chemin de mes lèvres alors que je ne te quitte pas des yeux, une lueur gourmande dedans.
©️ Eurydyce

_________________






Le bazar:
 


Ce qu'ils ont dit:
 





Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre Ville :: Bars et Boîtes de nuit-