RSS
RSS

Bestiae autem gemens

Tout autour de Niflheim, du centre ville aux alentours boiseux, des créatures étranges ont été aperçues semant la terreur et le désordre. Des couleurs vives, des comportements douteux et par-dessus tout un rapport presque logique avec La Mort pour les Reloads, elles semblent pour certaines perdues, prêtes à attaquer pour d’autres. Qui sont-elles ? Que veulent-elles ? En tout cas, il serait bon de ne pas trop les chercher… Prenez garde, faites attention ; et si vous avez un tant soit peu d’intelligence, courez.


 

 :: Extérieurs de la Ville :: La Plage :: [Juillet - Août] Le Festival d'été Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une coïncidence à l'odeur de sable chaud

Flowers keep me sane

LIENSFICHE
Twitter · Facebook · Blog

J'suis overbooké niveau RP, déso'!

Messages : 80
Métier : Fleuriste ; Télétravailleur au Téléphone Rose ; Vlogger
Pouvoir : Création des plantes
Double(s) compte(s) : Castiel J. Kent
avatar
R:Element
Voir le profil de l'utilisateur




Tybalt O. Dreher
R:Element
Sam 26 Aoû - 20:47


I think I know you

On en parlait sans arrêt depuis un mois. Des affiches étaient placardées sur les murs et les panneaux. Certains se préparaient depuis le moment même où cela avait été annoncé. D'autres tentaient d'épier ces derniers dans le but d'apaiser la frustration que causait l'attente. La ville était en effervescence. Petit à petit, la plage était nettoyée et marquée par la mairie en vue de l'événement à venir. Il fallait dire qu'elle ne l'avait pas été depuis l'été dernier et que nombre de caïds avaient élu ce coin comme leur QG. On chuchotait et spéculait sur les couples qui allaient s'y confesser, impatients de voir comment cela allait tourner. Après tout, quoi de mieux que l'atmosphère romantique qu'offrait la vue nocturne du littoral pour gagner le cœur de son bien-aimé ? Puis, on s'organisait soigneusement afin que ces soirées furent un succès et qu'elles soient rentabilisées pour les professionnels présents. Le Festival d'été était sur toutes les lèvres et enfin, le jour J arriva. Deux semaine de folie commençaient pour le plaisir de chacun. On y avait annoncé une ribambelle d'activités et de stands, de la peinture à de la danse, en passant par de la magie et de la nourriture. Il y en avait pour tous les goûts au point que tout Niflheim s'était donné rendez-vous ici.

Malheureusement, à s'amuser follement, personne ne remarquait que les jours défilaient à vive allure. Si bien qu'on ne se rendit pas compte que la fête allait bientôt toucher à sa fin. Second week-end du Festival d'été. De nouvelles têtes arrivaient encore, comme venant de se réveiller. C'était principalement des retardataires ou des étrangers qui venaient d'apprendre l'existence de l'événement. Le maire avait parfaitement calculé son coup. Chaque jour, des nouveautés balayaient l'ennui et enthousiasmaient plus d'un. On avait de cesse de faire connaissance autour d'un feu de camp, de vivre une passion éphémère au goût de noix de coco et de se réjouir des animations, comme le lendemain n'existait plus. À côté de cela, il y avait des personnes plus terre-à-terre et qui en profitait moins. Tybalt Dreher était l'un d'eux. Lui était en charge du stand d'arrangement floral, sponsorisé par la boutique Salmeron. Il apprenait à autrui la signification de telle ou de telle fleur et se chargeait de les vendre pour rentabiliser le stand. Parfois, quelques curieux venaient uniquement pour admirer les vendeurs et bien que cela fut flatteur, il les éloignait avec courtoisie afin de continuer ses affaires.

Si au commencement, le blond s'en occupait avec Natt et ses autres collègues, ceux-ci s'adaptèrent vite à l'afflux de visiteurs. Par envie d'en profiter aussi, ils instaurèrent un système de roulement où un à deux employés restaient sur place pour choyer les plantes. Puisque le vlogger montrait un désintérêt visible pour le festival après 13 jours plus ou moins similaires à son goût, il fut tenu d'assurer le plus de rotations durant cet événement. S'offrant ainsi plus de paie, il ne s'y opposa pas et se décida de documenter ses journées sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, qui disait de lui qu'il ne jouissait pas des célébrations aussi ? Demeurer au même endroit lui donnait l'avantage d'être aisément trouvable. De même, cela ne l'empêchait pas d'apercevoir des faciès familiers qui venaient à sa rencontre pour discuter. Un des autres apanages à cette situation était qu'il avait la possibilité de se reposer sur une chaise en toile à tout moment de la soirée. Du fait de son dos souffrant, cela s'avérait être un bénéfice pour lui.

Quoiqu'il en soit, Tybalt ne se sentait pas désolé de travailler, les pieds dans le sable chaud. Pour ainsi dire, cela ressemblait plutôt aux prémices de ses vacances personnelles. Habillé d'un short de bain vert émeraude, il exhibait son corps entretenu et se dorait au soleil à mesure que le festival avançait. Il allait de temps en temps se rafraîchir à un autre stand un cocktail à la main et encourageait les bougeons d'amour à éclore grâce aux bouquets colorés qu'il exposait. Il n'était pas loin de 20 heures quand un de ses collègues fit son apparition pour prendre sa relève. Parfait. Il était temps.

La musique était assourdissante. Elle vibrait dans le sein et montait graduellement en volume pour les plus courageux. On les voyait qui se déhanchaient lubriquement sur la piste de danse à se séduire éhontément sur des remix de l'été. Autour d'eux, des attroupements s'agglutinaient aux bars mobiles et ajoutaient des rires au brouhaha ambiant. Il n'y avait pas à dire, c'était un festival enflammé. Du fait que les feux d'artifices allaient bientôt éclairer le ciel, beaucoup s'étaient installés sur la plage avec une serviette sous leurs fesses. Si le blond n'avait pas eu l'intention de les admirer au départ, il changea immédiatement d'avis à la vue d'une silhouette rencontrée dans le passé. Était-ce réellement lui ? Passant le relais à Natt, il quitta le stand et abandonna ses gants de jardinerie pour fendre la foule avec plus de facilité. Sur le chemin vers sa destinée, il s'arma d'un verre de Rainbow Cooler et afficha un léger sourire charmeur tout en se recoiffant. Une fois prêt, il lança d'une voix hésitante :

« Docteur Winchester ? »

Il signala sa présence en lui tapotant gentiment l'épaule dans son dos. Son ton lui servit d'excuse, au cas où celui-ci se fourvoyait sur l'identité de cette personne. Après tout, le rencontrer une fois ne lui permettait pas de le reconnaître à coup sûr. Toutefois, mieux valait s'assurer de son erreur que de perdre l'opportunité de le voir.

_________________

"Je vous aime en #009999 ; je fantasme en italique et je vous écoute « entre guillemets »."

Les cadeaux:
 


A pretty face doesn't mean a pretty heart
*:・゚✧
Liens ♦️ Fiche

Messages : 312
Localisation : Au cabinet
Métier : Kinésithérapeute
Pouvoir : Empathie accrue
Humeur : (◡‿◡✿)

Double(s) compte(s) : Seishiro Fujiwara ; Yasuo Rae
avatar
Salut, moi c'est Oliver de Carglass.
Voir le profil de l'utilisateur




Oliver Winchester
Salut, moi c'est Oliver de Carglass.
Mar 29 Aoû - 21:24
  • Oliver Winchester
  • Tybalt O. Dreher
Une coïncidence à l'odeur de sable chaud
Le temps est lourd, même en cette fin de journée. Une température qui rend l'été insupportable, qui donne envie de rester chez soi, bien au frai avec un thé glacé entre les doigts. C'est ce qu'Oliver aurait pu faire s'il n'avait pas eu l'idée de se rendre au festival, par simple intérêt pour ce curieux événement qui n'arrive qu'une seule fois dans l'année. Il en avait entendu parlé depuis plus d'un mois maintenant, toute la ville de Niflheim était placardé d'une centaine d'affiches pour annoncer le festival. Comme si en parler n'était pas suffisant et qu'on pourrait oublier ce grand événement que tout le monde attendait avec impatience. De nombreux patients lui avaient conseillé de passer du bon temps autour du feu de camp, de s'amuser à faire les activités proposées ou de goûter la succulente nourriture qu'on pouvait trouver dans certains stands. Certains espéraient même pouvoir le croiser sur la plage. Le kinésithérapeute leur avait adressé un petit sourire poli en expliquant qu'il était rare qu'on puisse le trouver dans ce genre de festivités, et pourtant. Alors que son samedi aurait dû être tranquille comme tous les autres, il avait attrapé les clés de la voiture et avait quitté son appartement, laissant son chat seul pendant quelques heures. Ce soir, il sortait.

Le contact était coupé, la portière se referma brusquement et les clés enfoncées dans la poche avant de son bermuda lorsque la voiture fut verrouillée. Oliver avait pensé qu'il serait plus judicieux de venir sur la plage en début de soirée en pensant qu'il y aurait moins de monde et qu'il ferait sûrement moins chaud qu'en plein milieu de l'après-midi. Malheureusement, il s'était trompé. Il avait peiné à trouver une place pour garer sa voiture -et il avait vraiment cru à un moment qu'il n'en trouverait pas-, puis il avait toujours aussi chaud même habillé d'un simple t-shirt blanc et d'un bermuda en lin. La fête touchait bientôt à sa fin et les derniers feux d'artifice avaient lieu le soir-même. Alors, en empruntant l'escalier en bois pour descendre jusqu'à la plage, Oliver ne croisa personne qui pouvait remonter les marches afin de suivre le chemin inverse. Il redoutait déjà le fait de devoir se frayer un chemin parmi cette marrée humaine et surtout de se faire violence pour éviter le moindre contact physique avec autrui. S'il avait été lâche, il aurait sûrement déjà fait demi-tour pour retourner chez lui, mais la curiosité l'avait déjà gagné plus tôt.

Oliver aimait profiter de la plage lorsqu'elle était toujours calme lors des premiers mois de l'année et que le temps était encore frai et agréable. Aujourd'hui, l'endroit avait une toute autre allure avec ces nombreux stands mis en place quelques semaines plus tôt. Le sable avait été beaucoup piétiné depuis le début du festival et une multitude de serviettes de plage le recouvrait un peu plus loin. Certains fêtards attendaient déjà l'arrivée du bouquet final avec un verre ou quelque chose à grignoter dans la main. D'autres restaient encore à naviguer entre les stands et le châtain faisait parti de ce type de personne. Il reconnaissait quelques têtes familières, comme des patients ou des voisins qu'il croise souvent lorsqu'il faisait ses courses dans le supermarché du coin. Il se contentait de les saluer avec un sourire poli et il continuait tranquillement sa route. La foule avançait plutôt bien et Oliver n'avait pas l'impression d'étouffer. Il s'arrêtait parfois pour observer les activités proposées. Il y avait un atelier sculpture où il imaginait son ami Isaïah y participer. Il aurait pu lui envoyer un message pour l'inviter à venir passer la soirée avec lui mais il ne sait pas si le petit blond appréciait ce genre d'évènement, il aurait sûrement refusé son offre en lui expliquant qu'il y avait toujours trop de monde et Oliver le comprenait. Ce dernier continue d'avancer pour tomber un peu plus loin sur un tour de magie. Il aurait aussi pu demander à son secrétaire, Adriel, de l'accompagner mais il n'avait pas osé le déranger. La semaine avait été chargée, son collègue n'avait pas encore l'habitude de travailler autant alors il avait préféré le laisser se reposer le temps d'un week-end. Il était venu seul et cela lui allait très bien comme cela, malgré tout le bruit environnant avec la musique trop forte à son goût et toutes les discussions autour de lui qui ne formaient qu'un brouhaha assourdissant.

Seulement, une main inconnue qui tapota doucement son épaule l'arrêta dans sa marche et le fit sursauter. Il se retourna directement et tomba sur Tybalt Dreher, un patient qu'il a rencontré quelques semaines plus tôt et qu'il devait revoir pour partager un repas en tête à tête. Il l'avait à peine entendu l'appeler et avant de se faire bousculer, il se décala du passage. La surprise l'avait fait hausser les sourcils, mais il se rattrapa bien vite en lui adressant un doux sourire, en réponse au sien qui était bien plus charmeur. Il éleva la voix, de sorte à ce que l'homme qui l'avait interpellé puisse l'entendre :

« Je ne m'attendais pas à vous croiser ici ! Comment allez-vous ? »

Il prit le temps de l'observer, de voir qu'il était à l'aise avec son short de bain vert, exhibant son corps bien entretenu et son cocktail à la main. Oliver se sentait bien petit à côté, avec ses simples vêtements amples. Il se souvenait de leur petite discussion par SMS et se rappelait d'avoir lu que Tybalt avait expliqué être occupé pendant quelques semaines, l'empêchant de lui donner rendez-vous pendant ce temps. Le kiné regardait derrière le blond, comme s'il allait trouver une réponse à la question qu'il ne posât que lorsqu'il ancra son regard dans celui de son patient :

« Vous étiez peut-être en train de tenir un stand ? »

Comme d'habitude, le châtain ne voulait jamais déranger, mais revoir son patient lui faisait plaisir. Tybalt Dreher était un homme bien particulier pour l'empathie accrue d'Oliver et cette particularité l'intriguait. Lui qui ne pensait pas le revoir avant leur repas, c'était une agréable coïncidence. Au final, venir au festival n'était pas une si mauvaise idée.

_________________





♥♥:
 
♥♥♥:
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieurs de la Ville :: La Plage :: [Juillet - Août] Le Festival d'été-