RSS
RSS

Bestiae autem gemens

Tout autour de Niflheim, du centre ville aux alentours boiseux, des créatures étranges ont été aperçues semant la terreur et le désordre. Des couleurs vives, des comportements douteux et par-dessus tout un rapport presque logique avec La Mort pour les Reloads, elles semblent pour certaines perdues, prêtes à attaquer pour d’autres. Qui sont-elles ? Que veulent-elles ? En tout cas, il serait bon de ne pas trop les chercher… Prenez garde, faites attention ; et si vous avez un tant soit peu d’intelligence, courez.


 

 :: Quartiers Extérieurs :: Quartier Pauvre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Do you feel the joy [pv Gareth]

Messages : 52
Localisation : Tu cherches une meute de chats, j'suis pas loin '^'
Métier : Je répare et bricole des motos, c'est une passion et un métier!
Pouvoir : Comprendre les chats
Humeur : Nyah?

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Edward Arcanès
R:Divers
Lun 21 Aoû - 22:21
Le rugissement des moteurs, l'odeur des gaz d'échappement, les acclamations de la foule... Oh non, il ne pourrait pas faire sans. C’était idiot, mais il avait besoin de tout ça. Il gagnait pas trop mal sa vie en se contentant de réparer des motos, donc ce n'était pas une question financière qui le poussait à rester dans les courses. Non, c'était plutôt... l'ambiance. Les paris, le vrombissement des moteurs, la foule qui acclamait les concurrents... Tout ça l’enivrait. Et surtout, il adorait faire des entrées en scène remarquées.

Quelques heures plus tôt...

Pourtant, la journée avait débuté normalement. Il avait ouvert son garage normalement ce matin, discuté une partie de la journée avec les habitués qui le connaissaient bien, et fait deux-trois réparations mineures qui tenaient plus de l'entretien que de la réparation même, mais si des gens étaient incapables de savoir faire le minimum d'entretien sur leur bécane, il n’allait pas s'en plaindre, ça lui donnait du travail. Même s'il se serait bien passé de ces crétins là. Car oui, c'étaient eux aussi des habitués, mais dans le mauvais sens du terme. Du genre à s'imaginer que leur moto n'a pas besoin d'entretien, que du moment qu'elle roule, tout va bien. Il détestait ces gens là.

La journée avait passé lentement, mais sûrement. Et puis, au beau milieu de l'après-midi, l'une de ses connaissances était venu le trouver, en lui annonçant qu'une course était prévue ce soir, une course "en intérieur". Autant dire que le public serait au rendez-vous. Il lui avait aussi indiqué qu'il n'y aurait pas de "cabot", soit pas de saboteur, avant de repartir, prétextant un rendez-vous ailleurs, laissant le blond en pleine tourmente. D'un côté, il avait envie d'aller à cette course, d'y participer... Mais de l'autre, il ne pouvait pas abandonner son garage. Et si quelqu'un venait pendant son absence? Il hésita un long moment, tourmenté entre les deux choix...

Et puis zut! Il ferma son garage, puis se dirigea en moto vers le lieu de la course. Une fois arrivé, il se sentit submergé par la joie. Tout en ce lieu le rendait heureux : le bruit des moteurs, l'odeur des gaz d'échappement, le bruit de la foule venue assister... Il se plaça un peu à l'écart, préférant ne pas rejoindre les autres de suite.

"La course est sur le point de commencer! Tous nos concurrents ont rejoint la ligne de départ..."

C'était la phrase qu'il attendait. Enfilant son casque, il fit rugir le moteur, de sorte à ce que tout le monde l'entende bien. Le son du moteur ressemblait fortement au rugissement d'une panthère lorsqu'il poussait les gaz à fond, et ça avait le chic pour attirer l'attention des gens. Ça avait été difficile de parvenir à ce résultat, mais ça faisait son effet. Et c'était pour cette raison qu'il avait nommé sa moto Panther. En raison de cette particularité qu'il avait réussi à obtenir.

Le bruit des autres motos s'était un peu tu, tandis qu'à l'opposé, les spectateurs parlaient entre eux, avant que soudain, une clameur ne monte du public. Le blondinet mit un moment à réagir : ils l'acclamaient! C'était LUI qu'ils acclamaient! Retenant des larmes de joie, il fit de nouveau rugir son moteur avant de s'élancer, prenant un tremplin qu'il avait remarqué et utilisé à plusieurs reprises pour ses entrées. Il atterrit après un court vol plané et rejoignit les autres concurrents, se sentant flatté par les acclamations. Même s'il ne gagnait pas, le public était toujours là pour le soutenir... Et c'était ça qu'il adorait. Et c'était pour ça qu'il continuait les courses.

"Tous les concurrents sont maintenant sur la ligne de départ! Tenez-vous prêt pour le départ!"

_________________


Esis, le chat!:
 

Une vie de chats (merci Hamish!):
 


Fiche
Messages : 144
Localisation : Bijouterie - The Glow
Métier : Bijoutier
Pouvoir : Manipulation des peurs
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Gareth Nightingal
R:Psychic
Dim 27 Aoû - 1:32
Do you feel the joy ?
Les roues crissaient sur le bitume et je prenais un virage serré en frôlant les vibreurs rouge et blancs délimitant la courbe de la piste. La main gauche sur le levier de vitesse, j’augmentais cette dernière et pressais l’accélérateur à la sortie du virage tout en redressant. Le sourire aux lèvres j’étais aux anges, les circuits il n’y avait rien de meilleur pour profiter de l’adrénaline de la vitesse. Chaque fois que j’entendais le ronronnement d’un moteur je ne regrettais pas de m’y être abonné. Je n'avais pas l’argent pour m’acheter une de ces merveilles, mais assez pour me faire plaisir au moins deux fois dans le mois, à condition de faire l’impasse sur le poker. Néanmoins même dans le cas contraire, je me serais abstenu de m’en procurer une, les rues de Niflheim étaient étroites, et les risques de se faire arrêter sur les grands axes étaient trop grands. Je savais que Nathaniel ne profitait que rarement de son beau bolide rouge.

Les paysages latéraux défilaient à une allure folle, j’étais collé au fond de mon siège, pas moins de 300 km/h dans cette ligne droite c’était le pied, et elle en avait encore sous le capot. Cette semaine, la nouvelle petite mais puissante Ferrari 812 était disponible. Je n’avais pas perdu de temps pour poser un jour de congé bien à l’avance. Mon patron connaissait mon amour pour l’automobile et je me plaisais à le faire rager à mon retour en lui racontant ma journée en détail.

Plus qu’un tour avant de quitter le confort de mon siège en cuir, l’odeur de la voiture neuve encore présente. J’en profitais jusqu’au bout, certains diraient que je faisais du zèle, mais j’étais là pour ça non ? Combien de fois l’envie m’était apparue d’oublier les limitations avant que ma raison ne m’en dissuade, enfin, pas tout le temps... Elle aussi prenait congé et plus souvent que moi !

La fin de la liberté arriva pour laisser place au retour au sein des restrictions, rien qu’y penser me faisais soupirer. L’un des responsables se rapprocha, un sourire amusé sous sa moustache. Il plaisanta en me disant que sur le dernier tour il m’avait à peine vu passer et je riais légèrement. Je continuais de discuter un peu avec lui avant que je ne laisse ma place à un autre amoureux des sportives. Une bière ne me ferait pas de mal et je me dirigeai vers le stand. Une fois à la main, je la buvais lentement en écoutant d’une oreille distraite deux hommes à proximité qui discutaient. Ils parlaient de leurs tours de courses respectives avec beaucoup d’entrain, puis mon téléphone vibra dans ma poche.

C’était Joshua, un adorateur de moto qui préférait parier sur des courses illégales. Joueur que j’étais, j’avais profité d’une de mes soirées dans un bar pour me renseigner là-dessus et j’avais fait sa connaissance, on en faisait beaucoup dans ces lieux. Il m’arrivait plus souvent d’y aller juste pour le spectacle, je ne m’y connaissais pas énormément. On m’avait plusieurs fois conseillé de m’y mettre mais jamais je n’avais sauté le pas. Revenons-en au message, ce soir avait lieu une course en intérieur, intéressant, de quoi les voir de plus près ! Je finissais ma bière, puis annonçai mon départ.

Quelques heures plus tard je me retrouvais sur le lieu de la course. Il y avait foule, et elle était en effervescence. L’ambiance avait un air un peu plus sauvage et rebelle, très underground, j’appréciai même si je ne m’y mêlais pas réellement, préférant observer ce qui se faisait. J’aperçu Joshua au loin et allait à sa rencontre, il me sortait des noms de concurrents, j’en connaissais certains mais d’autres m’étaient totalement inconnu. Puis soudain le signal invitant les motards à se préparer retentit. Les moteurs se mirent à rugir, c’était si différent des voitures, plus cinglants. Mais l’une d’entre-elle se démarquait, avec un rugissement faisant penser à une panthère, elle portait bien son nom. La foule s’exclama en l’entendant, on ne pourrait pas se douter du petit homme qui pilotait cet engin. Un blondinet que j’avais vu courir plus d’une fois depuis que j’avais commencé à venir. J’aimais assez son style, il savait s’affirmer et ça se voyait, tout le monde le soutenait.

Me laissant porter par l’atmosphère, je suivais les acclamations du public et pris part aux paris, je le sentais bien. Le départ allait bientôt être lancé.

Codage par Libella sur Graphiorum


_________________

Merci Fanfan <3:
 
Messages : 52
Localisation : Tu cherches une meute de chats, j'suis pas loin '^'
Métier : Je répare et bricole des motos, c'est une passion et un métier!
Pouvoir : Comprendre les chats
Humeur : Nyah?

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Edward Arcanès
R:Divers
Dim 27 Aoû - 22:30
Il était particulièrement reconnaissable. Non seulement à cause du bruit de son moteur, lorsqu'il poussait les gaz à fond, mais aussi par son style assez particulier. Il n'éprouvait aucune gêne à bousculer un peu les autres, et même s'il ne gagnait pas toujours, il savait reconnaître un adversaire qui en valait la peine. Il savait s'imposer, malgré qu'il était plus jeune que la majeure partie des concurrents. Mais ce que presque personne ne savait, c'était qu'il y avait eu une période de sa vie où il n'avait été qu'une coquille vide. Incapable de réagir, se contentant juste de survivre. Et c’était la moto qui lui avait redonné le goût à la vie.

Mais tout ceci n'était pas important pour le moment. La seule chose qui comptait, c'était la course. Certains des concurrents le regardaient d'un air surpris. On devinait qu'ils se demandaient depuis quand ils autorisaient des gamins dans ce genre de course. D'autres, qui le connaissaient un peu, semblaient ne pas apprécier de le voir ici. La course était ouverte à qui voulait y participer, ce n'était pas comme si soudain, sa présence était interdite juste parce que certains avaient la défaite amère! Limite, c'est aux mauvais perdants qu'il faudrait interdire de concourir.

L'arbitre leva le bras, tout le monde étant aux aguets. Lorsqu'il le rabaissa, tous les concurrents s'élancèrent en même temps, sous les acclamations de la foule. Il fallait arriver en tête à l'issue du quatrième tour afin d'être déclaré vainqueur. Pourquoi quatre tours? Parce que ça en avait été décidé ainsi. Lors des courses en intérieur, le nombre de tours était tiré au sort, mais le nombre variait toujours entre trois et six, afin que ce ne soit ni trop court, ni trop long. Il fallait entretenir le spectacle sans le rendre barbant, et après pas mal d'essais, il avait été trouvé que le bon nombre de tours variait entre trois et six.

Le blondinet s'était élancé en même temps que les autres, mais il avait volontairement ralenti le rythme sur le premier tour. Inutile de mettre la gomme dès le départ, cela fatiguerait sa moto. Et de plus, de cette façon, il pouvait juger ses opposants. Certains avaient choisi une tactique raisonnable, doublant seulement quand l'opportunité était présente, tandis que d'autres avaient choisi une méthode plus agressive, n'hésitant pas à bousculer leurs adversaires. Quelques imbéciles avaient cependant décidé de mettre plein gaz dès le début... Une tactique idiote qui, couplée à leur conduite agressive, ne les mènerait pas très loin.

Au second tour, il décida de prendre un peu de vitesse, dépassant quelques retardataires, ainsi qu'une partie de ceux qui avaient voulu crâner au départ, forcés de rouler moins vite car leur moteur fumait. Il leur avait pourtant démontré plus d'une fois que rien ne servait de foncer dès le départ, mais ils n'écoutaient pas. Bah, après tout, tant pis pour eux! Et tant mieux pour lui, car ils venaient faire réparer leur moto chez lui par la suite. Pas trop rancuniers, ça allait.

A mi-chemin du troisième tour, il se décida à y aller plus sérieusement. Poussant les gaz à fond et faisant ainsi rugir son moteur, il dépassa de nouveau plusieurs personnes, se retrouvant en deuxième position. Celui en tête de la course semblait avoir une bonne moto, ou alors il l'avait soigneusement entretenu, puisqu'il avait appuyé à fond sur les gaz dès le début.

La fin du quatrième tour et donc de la course approchait. Le blondinet et son concurrent étaient au coude à coude, sans que l'un ne semble vouloir céder du terrain sur l'autre. La foule en délire les encourageait, les paris s'affolaient. Et finalement, ils terminèrent le dernier tour. Malgré ses efforts, le blondinet était resté deuxième. Mais ce n'était pas grave. Ce n'était pas l'argent ni la victoire qui l'importaient. Non, la seule chose qui comptait, c'était le public qui le soutenait, et l'adrénaline de la course.

D'ailleurs, pour prouver qu'il n'était ni mauvais perdant, ni rancunier, il se dirigea vers celui qui l'avait battu et lui tendit la main, échangeant une brève mais solide poignée de mains. Mais il n'allait pas partir de suite. Il avait encore du temps.

_________________


Esis, le chat!:
 

Une vie de chats (merci Hamish!):
 


Fiche
Messages : 144
Localisation : Bijouterie - The Glow
Métier : Bijoutier
Pouvoir : Manipulation des peurs
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Gareth Nightingal
R:Psychic
Mar 29 Aoû - 17:04
Do you feel the joy ?
Même si une bonne majorité des hommes présents soutenaient le blond, j’entendais quand même des remarques de quelques désapprobateurs. Je roulais des yeux, passablement agacé. Qu’il soit petit ne voulait pas dire que c’était un gamin, même si clairement, il devait faire partit des plus jeunes. Voilà le genre de propos que j’avais un peu trop entendu des années auparavant, à force ça devenait frustrant. Et pour ceux qui se plaignaient de voir un « gamin » courir, c’était un milieu illégal non ? L’important pour eux ce n’était pas qu’il gagne sa course ? Des imbéciles.

Malgré ce passage barbant je me laissais emporter par la bonne ambiance générale, il y avait des cons partout. L’arbitre baissa le bras et les moteurs vrombirent en cœur, se répercutant sur les murs de la grande salle bétonnée. Ajoutés aux acclamations de la foule, un brouhaha m’emplissait les oreilles. Les motards avaient chacune leur technique, certains partaient à fond dès le début, je n’étais pas un spécialiste mais dans tous les sports de course, les premiers au début le restaient rarement à la fin. D’autres choisissaient leur occasion pour gagner quelques positions, et les derniers, comme le blond, suivaient tranquillement, attendant les derniers tours certainement.

Le suspens durerait longtemps, Joshua commençait déjà à faire son analyse pour savoir sur qui parier, il parlait d’accélération et d’aspiration et de tout un tas de trucs. Mais ce soir je n’avais pas envie de me prendre la tête et jouerai juste au feeling ! Va pour la Panther, rien que pour sa moto originale ! Au fil de la course je commençais à me dire que j’avais une bonne intuition. Le troisième tour débutait et le blond se mit à dépasser plusieurs autres concurrents. Joshua avait parié pour celui restant en première position devant lui. Celui-là l’était resté tout le long de la course, ah comme quoi il y en avait de vraiment bon !

Dernier tour, c’était serré, l’adorateur de moto et moi nous charrions gentiment, chacun voulait bien sûr que l’autre perde. Finalement la chance était contre moi et le blondinet resta deuxième malgré ses efforts. Joshua me nargua puis j’enfonçais amicalement mon coude dans ses côtes en souriant. Même s’il n’avait pas gagné la course avait été belle, mystère jusqu’à la fin c’était ce que j’aimais ! Le second à l’arrivée n’avait pas l’air si déçu que ça, allant même serrer la main du gagnant, au moins il avait le bon esprit.

Pris d’un soudain intérêt pour ce petit homme pas intimidé pour un sou, je quittai le bon parieur et m’infiltrai à travers la foule pour aller le voir, la bonne humeur ne quittant pas mon visage. J’arrivais finalement à sa hauteur, sa moto dégageait encore une assez forte chaleur.

« Salut ! Belle course même si t’as pas gagné, et cool le bruit qu’elle fait, comment t’as installé un truc pareil ? J'avoue que je suis plus voiture que moto. Moi c’est Gareth. »

Codage par Libella sur Graphiorum
Messages : 52
Localisation : Tu cherches une meute de chats, j'suis pas loin '^'
Métier : Je répare et bricole des motos, c'est une passion et un métier!
Pouvoir : Comprendre les chats
Humeur : Nyah?

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Edward Arcanès
R:Divers
Mar 29 Aoû - 21:47
Les râleurs, il s'en contrefoutait. Il n'aimait cependant pas les mauvais perdants qui accusaient de tricherie quiconque qui gagnait que ce soit par le talent, ou par le fait d'avoir su ménager le moteur. Ceux-là, ils n'avaient pas intérêt à le croiser lorsqu'il avait son chat avec lui, sous peine de finir agressés par une boule de poils en furie. Et à ceux qui s'imaginaient qu'un chat n'était pas dangereux, il avait bien envie de les inviter à une démonstration. Son chat était du genre particulièrement teigneux lorsqu'il était en colère, et il avait réussi à faire fuir pas mal de personnes.

Pour sa part, il était assez bon perdant, sauf lorsque réellement il était tombé sur un tricheur. Ceux-là, il avait tendance à les claquer devant tout le monde. Ce n'était pas pour le principe de récupérer leur victoire, mais juste pour celui de ne pas laisser les tricheurs impunis. Bon, lorsqu'il s'agissait de courses où tout était permis - y compris le sabotage - il ne disait rien. Mais dans une course comme celle qu'il venait de finir, pas question de laisser un tricheur l'emporter. Et franchement, son opposant avait un bon niveau, ainsi qu'une bonne bécane. Ça faisait plaisir à voir, comparé à tous ces imbéciles qu'il pouvait croiser. Et alors qu'il songeait à aller discuter avec quelques uns de ses fans, une personne traversa la foule pour venir directement lui parler.


« Salut ! Belle course même si t’as pas gagné, et cool le bruit qu’elle fait, comment t’as installé un truc pareil ? J'avoue que je suis plus voiture que moto. Moi c’est Gareth. »

Bon, ce n'était pas un grand fan des courses de moto, mais il avait su reconnaître son talent. Et le bruit de son moteur avait souvent tendance à attirer les curieux, ça faisait plaisir. En revanche... Le fait qu'il soit fan de voiture était un poil dérangeant. Bon, tant qu'il ne lui demandait pas de monter en voiture ou de s'en occuper, il pouvait faire l'impasse sur sa phobie. Dans la vie de tous les jours, il parvenait à surmonter sa phobie, surtout lorsqu'il était sur sa moto ou avec son chat. Mais si une voiture fonçait soudain vers lui, il serait difficilement capable de réagir...

"Moi, c'est Edward, enchanté! Ça a pris du temps pour mettre en place le bruit du moteur, mais ça vaut le coup! L'effet surprend certains, mais au moins, on a le mérite de me reconnaître."

Il lui tendit la main, tout sourire.

"Moi aussi, j'suis plutôt content de cette course. Bon après, j'aurais bien aimé gagner, mais on peut pas l'empoter à tous les coups! En prime, j'suis tombé sur un adversaire du genre coriace, qui entretient bien sa bécane!"

Pas comme une bonne majorité de crétins, se retint-il de préciser. Les mêmes qui à côté de ça se plaignaient de sa présence sur les courses. Déjà, il n'y participait pas à chaque fois, seulement lorsque l'envie se faisait trop forte et qu'il n'y avait personne à son garage. Car évidemment, jamais il ne se serait permis de planter ses clients au beau milieu d'une réparation... Parlant de son garage, cela lui fit repenser qu'il avait laissé son fidèle camarade félin à la maison. Ne pas sentir le poids de sa boule de poils préférée sur son épaule lui faisait bizarre.

_________________


Esis, le chat!:
 

Une vie de chats (merci Hamish!):
 


Fiche
Messages : 144
Localisation : Bijouterie - The Glow
Métier : Bijoutier
Pouvoir : Manipulation des peurs
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Gareth Nightingal
R:Psychic
Mar 29 Aoû - 23:15
Do you feel the joy ?
Lorsque Edward leva la tête vers moi j’avouais avoir été surpris par ses traits. J’ignorai quel âge il avait mais le blond faisait en effet très jeune, comme toujours en plein dans l’adolescence. Bien sûr cela n’excusait en rien la réaction des autres à son égard, mais je pouvais comprendre qu’on se retourne sur lui en le voyant les premières fois. Il avait un beau regard, où se mêlaient l’ambre et le doré, ça me faisait étrangement à la fameuse chrysobéryl Œil de chat, avec un reflet à l’intérieur, une jolie pierre contrastée avec une forte ténacité, le temps n’avait aucun effet sur son éclat. Il fallait vraiment que j’arrête de comparer les yeux des autres à des pierres précieuses moi... Mais j’avais du mal à m’en empêcher, parfois les significations données correspondaient si bien que j’aimais voir si je me trompais ou non. Ses canines prononcées lui donnaient d’ailleurs quelque chose de félin, comme quoi ! Lui rendant son sourire, je lui serrais une bonne poignée de main avant de la relâcher.

« C’est sûr que tu ne passes pas inaperçu, j’aime bien ceux qui se démarquent par rapport aux autres, tout devient tellement banal sinon ! »

Et c’était bien pour cela que je m’étais intéressé à Nathaniel d’ailleurs, de nos jours on rencontrait un peu trop d’hommes coiffés et habillés tous de la même manière, dans les mêmes tons, c’était bien dommage.

Je riais légèrement lorsqu’il me donna son avis sur le course. On pouvait tout de suite voir que lui aussi voyait les motos comme sa passion et non pas un moyen de gagner un peu d’argent. Non pas qu’il y avait un mal à cela, mais ceux dans ce cas étaient par moment moins méticuleux, même dans le domaine automobile. Ils avaient tendance à ne pas prendre soin de leur engin, et s’étonnaient ensuite de soucis. Personnellement je n’avais jamais fait de course mais bichonner ma voiture entrait dans mes activités quotidiennes.

« Tu as un bon esprit, pas comme certains que j’ai entendu râler tout à l’heure. Au moins je n’ai pas perdu mon argent sur un imbécile ! Un ricanement me prit avant que je ne reprenne. Enfin, à t’entendre c’est plus une passion pour toi qu’eux j’ai l’impression, je me trompe ? Tu es souvent accueilli de cette façon ? »

Je fis une petite grimace en demandant cela, ce devait être agaçant même s’il devait finir par s’y être fait. La conversation se poursuivant, je lui demandais s’il ne voulait pas qu’on se pose au bar un peu aménagé non loin pendant les courses. Toute cette foule et la chaleur des moteurs me donnait soif. Je demandais une bière fraîche avant de me tourner vers Edward.

« En fait on a déjà tenté de me convaincre de me mettre à la moto. Ce n’est pas que ça me tente pas mais j’appréhende ! Même si les effets doivent être décuplés par rapport aux voitures, et ça m’attire dans un sens. »

Peut-être qu'en discutant avec lui je serais plus fixé sur la chose, qui sait.

Codage par Libella sur Graphiorum
Messages : 52
Localisation : Tu cherches une meute de chats, j'suis pas loin '^'
Métier : Je répare et bricole des motos, c'est une passion et un métier!
Pouvoir : Comprendre les chats
Humeur : Nyah?

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Edward Arcanès
R:Divers
Mer 30 Aoû - 22:27
C'était clair qu'il ne passait pas inaperçu. Aussi bien par le bruit de sa moto que par son allure générale. Croiser des personnes blondes pouvait être fréquent, certes. Mais des blonds avec une chevelure mi-longue, coiffée en natte, quasiment toujours avec un chat sur ses épaules, ce n'était pas chose fréquente. Sans compter le fait qu'il paraissait jeune, malgré qu'il avait bel et bien 18 ans, ainsi que son regard entre or et ambre, une couleur assez unique qui le rendait particulier. De même, ses canines lui donnaient un petit air félin, air qui se faisait plus marqué lorsque le blondinet adoptait les mimiques d'un chat, chose qu'il s'amusait souvent à faire.

Il fut content lorsque Gareth lui serra une poignée de main vigoureuse, visiblement c'était quelqu'un de chaleureux. Peut-être Esis apprécierait de rencontrer cette personne? Impossible à dire. Son camarade félin avait son caractère bien à lui, et ça lui arrivait de ne pas apprécier certaines personnes sans aucune raison. Il eut un sourire amusé en entendant son interlocuteur que c'était bien de se démarquer, sous peine d'être banal. La banalité, il l'avait connue. Durant une certaine période de sa vie, il avait été terne, silencieux, effacé. Et il ne voulait plus y retourner. Plus jamais.


« Tu as un bon esprit, pas comme certains que j’ai entendu râler tout à l’heure. Au moins je n’ai pas perdu mon argent sur un imbécile ! Enfin, à t’entendre c’est plus une passion pour toi qu’eux j’ai l’impression, je me trompe ? Tu es souvent accueilli de cette façon ? »

Des imbéciles de ce genre, il en croisait souvent. La majeure partie du temps, il s'en contrefichait. Mais si l'un d'entre eux avait le malheur de prononcer une remarque sur sa taille, il finissait pourchassé par un chat enragé. Ça avait tendance à les calmer. Et effectivement, pour lui, c'était une passion. Il ne faisait pas ça juste pour l'argent, même si l'argent des victoires lui permettait de vivre assez confortablement. Cependant, la chaleur émanant des motos finissait par lui donner soif... Il suivit volontiers Gareth au bar aménagé, prenant cependant soin de placer sa moto là où il pourrait la voir. Pas qu'il craignait les voleurs - vu la foule, ils ne pourraient pas aller très loin - mais plutôt les saboteurs jaloux. Il demanda une limonade, ne supportant pas l'alcool d'une part, et d'autre part même s'il supportait, il ne conduirait jamais après avoir bu.

« En fait on a déjà tenté de me convaincre de me mettre à la moto. Ce n’est pas que ça me tente pas mais j’appréhende ! Même si les effets doivent être décuplés par rapport aux voitures, et ça m’attire dans un sens. »

C'est clair que la moto, ce n'était pas fait pour les peureux! Les risques de blessure étaient plus élevés, mais en comparaison avec les dégâts subis à bord d'une voiture, c'était plus des écorchures que de vrais traumatismes... à condition de savoir conduire.

"On m'accueille de cette façon seulement lorsque je fais des entrées fort remarquées... Ce qui n'arrive pas tout le temps, heureusement! Sinon, ça deviendrait un peu usant pour les autres."

Lui, il s'y était fait. Et c'était par respect pour les autres qu'il évitait de faire trop d'entrées en scène remarquées. Histoire qu'ils aient eux aussi droit à un peu des acclamations du public.

"C'est vrai que comparé à une voiture, c'est beaucoup plus intense!"

Cependant, il n'avait jamais essayé à bord d'une voiture. A cause de sa phobie, due à l'accident qu'il avait subi étant plus jeune, il était incapable de monter à bord d'une voiture. Rien que s'approcher à pied d'une voiture dont le moteur tournait relevait de l'impossible...

"Mais après, y a quand même moins de risques de subir de violentes blessures, si tant est qu'on ne roule pas les bras et jambes à découvert..."

Et il en avait vu des imbéciles comme ça. Certains étaient partis aux urgences avec, de ce qu'il avait entendu, la peau quasi complètement arrachée. Mais autant éviter de lui dire ça. Il but une gorgée, jetant de temps à autre un regard vers sa moto. Il se méfiait des jaloux et des mauvais perdants.

_________________


Esis, le chat!:
 

Une vie de chats (merci Hamish!):
 


Fiche
Messages : 144
Localisation : Bijouterie - The Glow
Métier : Bijoutier
Pouvoir : Manipulation des peurs
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Gareth Nightingal
R:Psychic
Mer 13 Sep - 22:02
Do you feel the joy ?
Le petit bar de fortune devait faire un bon chiffre ce soir, les hommes s’agglutinaient autour au fur et à mesure. L’ambiance restait fidèle à elle-même, rebelle ; j’entendais des rires graves s’élever dans la salle, des exclamations dans des débats de motards auxquels je ne comprenais pas grand-chose. Je sirotais le liquide âcre dans sa bouteille de verre, alors que le blondinet avait plutôt opté pour une limonade. Edward avait d’abord déplacé sa moto avant de me suivre, visiblement même après la course on n’était pas à l’abri de mauvaise surprise ici. Heureusement chacune de ses arrivées sur la piste n’étaient pas ponctuées par des huées.

« Je vois, la jalousie fait parler... »


Devant mon appréhension à me mettre à la moto, le blond aux allures de félins me donna quelques précisions. Je n’avais aucun doute sur le plaisir qu’on pouvait ressentir à sentir le vent, la vitesse, de plein fouet. De nature imprudente dès que je me sentais un peu trop en confiance, je me disais que je ferais certainement partit de ceux qu’on traitait de fou en les voyant passer à toute vitesse. Seulement ce n’était pas pour demain !

Il avait tout de même éveillé ma curiosité davantage, une idée me vint en tête, je me demandais ce qu’il en penserait. Edward me semblait être une personne de confiance, moto parlant, connaissant très bien le sujet, il n’avait rien d’un fanfaron. Avalant une gorgée de bière, je la finissais avant de croiser le regard ambré du jeune blond. Je pris quelques secondes de réflexion avant de poser ma question. Finalement j’en avais vraiment envie, rien que pour voir si ça me plaisait ou pas.

« Dis-moi, tu accepterais de me faire faire mon baptême de moto ? Je sais que je ne monterais pas derrière un fou. »

Je ris légèrement puis pensai à un détail plus qu’important dans ce domaine.

« Hum mais même si tu voulais, tu ne dois pas avoir d’autres casques sous la main je suppose... »

Codage par Libella sur Graphiorum
Messages : 52
Localisation : Tu cherches une meute de chats, j'suis pas loin '^'
Métier : Je répare et bricole des motos, c'est une passion et un métier!
Pouvoir : Comprendre les chats
Humeur : Nyah?

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Edward Arcanès
R:Divers
Jeu 14 Sep - 22:30
« Je vois, la jalousie fait parler... »

Des jaloux, il y en avait partout. Aussi bien du côté professionnel que du côté des courses... Bien qu'il se méfiait davantage des jaloux lors des courses. Ceux là étaient potentiellement plus dangereux que les quelques mécaniciens ou garagistes qui râlaient sur sa présence. Aussi, il fallait avouer qu'avoir un chat de garde était surprenant et dissuasif. Surprenant car on imaginerait plutôt un chien de garde. Dissuasif car il était rarement seul. Edward ignorait si c'était son don ou le fait qu'Esis avait raconté à tous ses compagnons félins à quel point son "maître" l'avait soigné quand il l'avait trouvé tout faible - ou bien simplement le fait qu'il était reconnu comme étant du genre à soigner n'importe quel chat - mais il était adoré de tous les chats qu'il avait vu au moins une fois. Résultat, il avait une armée de chats à ses ordres... moyennant un paiement en nourriture.

Sirotant tranquillement sa boisson tout en jetant un œil de temps à autre sur sa moto, il gardait son attention portée sur Gareth. Celui-ci semblait avoir une idée ou une question en tête... Tant qu'il ne lui proposait pas de faire un tour en voiture, il pouvait accepter toute demande, aussi farfelue qu'elle puisse sembler.


« Dis-moi, tu accepterais de me faire faire mon baptême de moto ? Je sais que je ne monterais pas derrière un fou. »

Lui faire faire son baptême de moto? Alors ça, c'était la question la moins attendue qu'il ait pu entendre! Mais c'était plutôt flatteur en un sens. Non seulement ça montrait qu'il lui faisait confiance, mais en prime ça prouvait qu'il était réellement intéressé! Bien qu'il y avait un léger souci...

« Hum mais même si tu voulais, tu ne dois pas avoir d’autres casques sous la main je suppose... »

Ce souci. Edward n'avait que son propre casque, et il doutait que qui que ce soit ici en ait un à prêter...

"Malheureusement non, j'ai pas d'autre casque... Après, on peut toujours faire quelques tours de piste si tu y tiens, je ferai attention à ne pas aller trop vite. C'est comme tu le sens!"

Il lui était déjà arrivé de rouler sans casque plus d'une fois. Aussi bien par oubli que par précipitation : quand les flics débarquaient, on avait rarement le temps de mettre un casque avant de fuir... Oui, ça lui était déjà arrivé d'avoir la police aux trousses, surtout avant qu'il ne soit indépendant, à l'époque où il traînait encore avec un gang. Plus précisément avec le gang qui lui avait permis de découvrir sa vocation pour les motos, et qui lui avait permis de se rouvrir au monde. Ça lui faisait penser... Qu'était devenu Kenichi?

_________________


Esis, le chat!:
 

Une vie de chats (merci Hamish!):
 


Fiche
Messages : 144
Localisation : Bijouterie - The Glow
Métier : Bijoutier
Pouvoir : Manipulation des peurs
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Gareth Nightingal
R:Psychic
Jeu 21 Sep - 21:17
Do you feel the joy ?
Je fis une moue déçue lorsque Edward confirma ma pensée, sans casque ce n’était pas très prudent de se lancer sur les routes dans la nuit. Non seulement parce que même si le blond était un bon pilote, les autres eux, nous ne pouvions pas nous y fier, et en plus, parce qu’un contrôle de police n’était jamais bien loin ! Je n’avais pas envie que le motard ait des problèmes à cause de moi et de mes idées posées sur le tas alors qu’on sympathisait à peine.

Néanmoins une lueur nouvelle brilla dans mes yeux quand il proposa des tours de pistes. C’était largement suffisant pour un premier essai, j’aurai de quoi découvrir des sensations différentes de la conduite en voiture, le circuit était loin d’être petit quand on regardait bien. Le risque zéro n’existait pas, mais je m’en fichais un peu, mon côté imprudent et impulsif prenait le dessus, je voulais monter sur une moto. Et je ris légèrement lorsque Edward me rassura en prétextant qu’il ne roulerait pas trop vite. Quel était l’intérêt à y aller doucement ?

« Oh tu peux y aller, je suis sûr que je ne risque rien ! Pas vrai ? »

Un petit air entendu pris place sur mes traits puis j’allais jeter ma bouteille avant de me rapprocher de sa bécane. Elle en jetait maintenant que je la voyais de plus près, rien à dire là-dessus ! J’observais ses courbes travaillées d’un air intéressé et me demandait de quoi je pouvais voir l’air sur elle.

« Je dois savoir quelque chose avant de monter derrière toi ou c’est comme si j’étais sur mon canapé ? »

Le félin m’expliqua rapidement comment me tenir, réagir quand il tournait, à savoir suivre ses mouvements, où je devais mettre mes pieds, puis il enfourcha sa Panther. J’en fis de même et tenais légèrement sa taille. J’étais assez impatient que l’on commence à rouler, les vibrations du moteur ajoutaient déjà une montée d’adrénaline. Si ça ce n'était pas une bonne soirée !

Codage par Libella sur Graphiorum
Messages : 52
Localisation : Tu cherches une meute de chats, j'suis pas loin '^'
Métier : Je répare et bricole des motos, c'est une passion et un métier!
Pouvoir : Comprendre les chats
Humeur : Nyah?

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Edward Arcanès
R:Divers
Jeu 21 Sep - 22:35
La police avait été un souci assez fréquent au début, lorsqu'il traînant encore avec ce gang. Bon, c'était encore un souci à l'heure actuelle, surtout lorsqu'ils tentaient de venir mettre leurs nez dans les courses... Mais c'était plus facile à gérer qu'à l'époque. Il se souvenait encore qu'il était souvent chargé de faire le guet, sa phobie des voitures constituant une raison valable pour justifier le fait qu'il décampait dès qu'il le voyait arriver. Même s'il lui était arrivé de se faire arrêter, l'une des personnes de l'orphelinat débarquant alors en furie pour expliquer que non seulement sa peur des voitures était avérée, mais qu'en prime il souffrait de claustrophobie, expliquant sa panique totale quand on l'enfermait en salle d'interrogatoire. Au bout de deux ou trois fois, les policiers avaient fini par le laisser tranquille, ayant l'air pas très malins. C'était assez amusant quand il y repensait...

Il avait voulu se montrer rassurant en disant qu'il n'irait pas trop vite. Le but, c'était de lui faire découvrir, pas de le traumatiser à vie en roulant comme un sauvage! Ou plutôt, en roulant comme s'il était au milieu d'une course en pleine ville. Bien que d'aussi loin qu'il se souvenait, le chef du gang n'avait pas roulé doucement lorsqu'ils avaient dû fuir ce jour là... D'ailleurs, Gareth semblait partager ce point de vue, ayant l'air enthousiasmé par son idée.


« Oh tu peux y aller, je suis sûr que je ne risque rien ! Pas vrai ? »

Oh ça, il ferait attention, il ne voulait pas l'effrayer non plus! Il avait beau être un concurrent parfois sans pitié, il était pourtant capable de s'arrêter si une personne avait eu un accident, quitte à perdre la course. Il avait du cœur, lui.

« Je dois savoir quelque chose avant de monter derrière toi ou c’est comme si j’étais sur mon canapé ? »

Edward lui expliqua assez rapidement comment il devait se tenir et notamment où poser ses pieds, ainsi que suivre ses mouvements quand il tournait. Il grimpa ensuite sur sa moto, Gareth l'imitant en tenant sa taille. Il pouvait entendre le moteur ronronner et devinait sans grand mal l'impatience de son passager. Finalement, il s'élança sur la piste, prenant assez de vitesse pour que les sensations soient présentes mais pas trop, afin de pouvoir gérer les virages sans trop de mal. Il se penchait dans les virages, sans pour autant prendre les virages près du sol comme le faisaient les professionnels. Il fit trois tours de piste, restant cependant attentifs aux signes montrant que Gareth était malade. Y en avaient qui avaient le mal des transports, après tout... Une fois les tours finis, il s'arrêta sur le côté, attentif.

"Ça va, pas trop malade?"

_________________


Esis, le chat!:
 

Une vie de chats (merci Hamish!):
 


Fiche
Messages : 144
Localisation : Bijouterie - The Glow
Métier : Bijoutier
Pouvoir : Manipulation des peurs
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Gareth Nightingal
R:Psychic
Sam 7 Oct - 15:53
Do you feel the joy ?
Les accélérations en moto ont un effet grisant. On les ressent bien plus qu’en voiture ça c’était certain. Et puis, avoir les cheveux au vent et le prendre en pleine face me changeait aussi, toutes les sensations que je n’avais pas à l’intérieur de mon bolide je les trouvais ici. Dans les virages mes mains se crispaient un peu sur le manteau du blond, appréhension instinctive oblige, mais il les passait facilement pour mieux remettre ça une fois la Panther redressée.

En trois tours j’eus le temps de m’y faire, de vraiment profiter de chaque changement de vitesse. Sentir leur impact sur mon corps me donnait l’impression de faire un peu de sensation forte, aucune protection super étudiée, ni même de casque, il y avait juste nous et le circuit, ça donnait des frissons, je me demandais si Edward ressentait ça à chaque fois. Certainement, sinon ça en deviendrait lassant après tout.

Le seul souci était que je n’avais pas l’habitude des inclinaisons et de tout ce qu’impliquait la discipline et mon estomac le faisait savoir discrètement. Ce n’était pas au point de rendre mon déjeuner mais était désagréable. La moto s’arrêta puis son propriétaire tourna la tête vers moi, soucieux de mon état, il devait se douter des effets. La voix un peu hésitante, je lui répondais.

« Ça va... ça remue juste un peu l’estomac... mais c’était vraiment cool, je comprends pourquoi c’est aussi plaisant, on ressent tout, c’est assez impressionnant ! »

Je descendais de la moto, inspirant un bon coup en espérant faire passer le mécontentement de mon ventre, puis souris à Edward.

« Merci pour la découverte du coup, il y a des chances pour que je m’y mette un jour. »

Je ris, lorsqu’un type se mit à gueuler que les flics arrivaient... Soudain l’agitation gagna la grande salle et des vrombissements de moteurs ne tardèrent pas à se faire entendre. Je croisais le regard du blondinet, il faudrait nous aussi penser à détaler non ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Messages : 52
Localisation : Tu cherches une meute de chats, j'suis pas loin '^'
Métier : Je répare et bricole des motos, c'est une passion et un métier!
Pouvoir : Comprendre les chats
Humeur : Nyah?

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Edward Arcanès
R:Divers
Mer 25 Oct - 22:22
A cause de sa phobie, il ne pouvait pas faire de réelle comparaison avec les sensations ressenties en voiture. Mais à ses yeux, ce n'était pas comparable. Dans une voiture, on est privé d'une bonne partie des sensations, et on étouffe. Alors que sur une moto, on est libre, on ressent l'air qui vient fouetter le corps, on ressent aussi mieux les vibrations de la route... C'était aussi ça qui faisait qu'il adorait les courses de moto. Ce n'était pas l'argent qui le motivait, juste le fait de se sentir... vivant. Malgré ce que certains pouvaient croire, il se souvenait un peu de comment il était, juste après qu'on l'ait tiré de son enfer. Et il refusait de redevenir comme ça, il en était hors de question.

Après s'être arrêté sur le côté - laissant cependant le moteur encore tourné, on ne savait jamais - il s'était tourné vers Gareth, espérant qu'il ne soit pas trop malade. Ce n'était pas le but recherché après tout...


« Ça va... ça remue juste un peu l’estomac... mais c’était vraiment cool, je comprends pourquoi c’est aussi plaisant, on ressent tout, c’est assez impressionnant ! »

Ah, tant mieux alors s'il ne comptait pas rendre son déjeuner sur le sol de la piste! Pas tant que ce serait compliqué à nettoyer, mais c'était parce qu'il ne voulait pas lui laisser un mauvais souvenir de ce premier essai. Il le regarda descendre de la moto et inspirer un grand coup, visiblement il avait quand même un peu de mal à garder son repas en place. Ça passera.

« Merci pour la découverte du coup, il y a des chances pour que je m’y mette un jour. »

Le blondinet eut un large sourire en entendant cette phrase. S'il pensait cela, c'était que ça n'avait pas été si mauvais que ça pour son estomac alors! Mais alors qu'Edward s'apprêtait à lui répondre, l'un des types postés à l'extérieur rentra en trombe et hurla que les flics approchaient. L'agitation gagna la foule et de nombreuses motos se mirent à vrombir, tandis que leurs propriétaires se pressaient à décamper. Le blond se mit à réfléchir rapidement. Soit ils prenaient eux aussi la fuite, comme tout le monde... ou alors, ils pouvaient se cacher. Il connaissait une bonne planque à l'intérieur, un endroit où jamais les flics ne songeraient à aller fouiner. Et mieux valait éviter de prendre la fuite, sinon Gareth risquerait d'être malade.

"Suis-moi, je connais un endroit où se planquer!"

Edward se dirigea rapidement vers les gradins, poussant sa moto, et montra à Gareth l'endroit par lequel accéder sous les gradins. Il s'y faufila en premier avec sa moto et attendit que Gareth soit à l'intérieur avec lui, avant de se rendre compte d'un détail auquel il avait oublié de songer avant : en temps normal, lorsqu'il se planquait, il restait au bord. Et surtout, il était seul. Il se recroquevilla sur lui-même, mains sur la tête, tremblant légèrement. Il tentait de ne pas se mettre à pleurer, ou tout simplement à émettre le moindre son susceptible de trahir leur présence... mais c'était très difficile. Il devait tenir, le temps que les flics soient partis...

_________________


Esis, le chat!:
 

Une vie de chats (merci Hamish!):
 


Fiche
Messages : 144
Localisation : Bijouterie - The Glow
Métier : Bijoutier
Pouvoir : Manipulation des peurs
avatar
R:Psychic
Voir le profil de l'utilisateur




Gareth Nightingal
R:Psychic
Dim 5 Nov - 21:45
Do you feel the joy ?
Le blondinet avait un joli sourire, il lui donnait un air mignon, on n’aurait pas imaginé qu’Edward s’adonnait à des courses de moto illégales. Je lui rendais son sourire quand l’ambiance changea complètement, passant de tranquille et légèrement rebelle à paniquée et bruyante dans tous les sens. La police venait de faire son entrée et gâchait visiblement la fête pour ce soir. Je me demandais comment ils faisaient pour être au courant, avaient-ils des sortes de taupes ?

Je n’eus pas le temps de me poser plus de question, le blond m’invita à le suivre pour que nous nous cachions. Je levais un sourcil d’abord, je me serais attendu à ce qu’il prenne la fuite comme une bonne majorité des motards, mais peut-être mon état un peu patraque tout à l’heure l’en avait dissuadé, ou le fait que je n’ai pas de casque. Je hochai la tête et pris sa suite tandis qu’il poussait sa moto également.

La cachette était les dessous des gradins de la grande salle, l’endroit était petit mais bien dissimulé, avec de la chance ils ne viendraient pas jusqu’ici. Je m’engouffrai après Edward et sa moto et me serrai un peu. C’était plus une cavité où ranger du matériel qu’autre chose, j’espérai que nous n’aurions pas à rester là longtemps. J’entendais déjà la voix des flics au-dessus, ils avaient l’air nombreux vu les bruits de pas qui nous atteignaient.

Je me tournais ensuite vers Edward et clignais des yeux en le voyant avec les mains sur la tête, tremblant. Qu’est-ce qui n’allait pas ? Il avait peur ? Non, s’il connaissait cet endroit, il devait avoir l’habitude depuis le temps. Et puis sa façon d’être montrait qu’il n’était pas du genre à craindre ce genre de problème. Je posais ma main droite sur épaule doucement et chuchotai.

« Hey, ça va ? Qu’est-ce qui a ? »

Un bruit au-dessus de nous me fis brusquement lever la tête. Il ne fallait pas qu’ils nous entendent. Je les trouvais bien persistants ! Edward continuait de trembler et je commençais à comprendre qu’il n’aimait peut-être pas les endroits confinés. J’entourais ses frêles épaules de mon bras et tentais de le calmer de façon à ce que seul lui l’entende.

« Respire on va bientôt sortir... Ferme-les yeux, oublie où on est. »


Mon cœur battait vite dans ma poitrine, je n’aimerais vraiment pas me faire chopper pour une petite course. Ce devait être angoissant à la longue quand même, se tenir toujours à l’affût de l’arrivée des flics. Ou alors une banalité et même, un motif d’adrénaline ? Pour ceux qui aimaient davantage le goût du risque !

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Merci Fanfan <3:
 
Messages : 52
Localisation : Tu cherches une meute de chats, j'suis pas loin '^'
Métier : Je répare et bricole des motos, c'est une passion et un métier!
Pouvoir : Comprendre les chats
Humeur : Nyah?

avatar
R:Divers
Voir le profil de l'utilisateur




Edward Arcanès
R:Divers
Ven 10 Nov - 22:31
A chaque course en intérieur, il y avait plusieurs personnes dehors pour faire le guet et prévenir de l'arrivée des flics. Ils utilisaient divers signaux sonores afin de transmettre l'information le plus rapidement possible, histoire que tout le monde puisse s'enfuir. Bien qu'en général, le blondinet ne prenait pas la fuite, il se planquait en-dessous des gradins. C'était en quelque sorte plus amusant d'entendre les flics chercher sans rien trouver. Et de plus, il savait qu'il ne risquait rien si on le chopait. Il était assez connu, et les flics savaient qu'il avait une raison assez valable de rester à distance d'eux, en cause sa seconde phobie.

Si sa phobie des voitures datait de très longtemps, à cause de l'accident qu'il avait subi étant gamin et qui lui avait fait perdre la mémoire, sa claustrophobie était quant à elle plus récente. C'était l'Impostrice qui lui avait causé cette phobie, à force de l'enfermer dans le placard à chaque fois qu'il tentait de la pousser à dire la vérité. Surtout qu'il ne pouvait pas grandement bouger, c'est à peine s'il avait la place pour se mettre debout... Le problème, dès qu'il était englué dans une crise, c'était qu'il avait un mal fou à s'en sortir... sauf s'il s'éloignait de la cause, ou qu'il avait quelque chose lui permettant de détourner son attention. Quelque chose d'assez fort.


« Respire on va bientôt sortir... Ferme-les yeux, oublie où on est. »

Il entendait bien quelqu'un lui parler, mais il n'arrivait pas à savoir qui... C'était une voix qu'il connaissait..? Un inconnu..? Mais qui que ce soit, cette personne avait raison. Il devait fermer les yeux et respirer le plus calmement possible, il ne devait pas émettre le moindre son. Edward ferma les yeux, tremblant toujours. Il entendait de vagues sons autour de lui, mais tentait de se faire le plus silencieux possible. Pourquoi? Il ne se souvenait plus... Tout ce qui importait, c'était le silence. Ne pas laisser échapper le moindre son jusqu'à ce qu'il sorte.

_________________


Esis, le chat!:
 

Une vie de chats (merci Hamish!):
 





Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Quartiers Extérieurs :: Quartier Pauvre-